AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709644894
Éditeur : J.-C. Lattès (28/01/2015)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 37 notes)
Résumé :
1933. Clara Vine, jeune et jolie actrice anglaise pleine d’ambition, décide de partir tenter sa chance à Berlin, sur les conseils d’un ami. Elle découvre alors les studios mythiques de l’Ufa et se retrouve rapidement coincée dans le cercle des femmes des hauts dirigeants nazis, dont la petite amie de Goering, Emmy Sonnemann, et l’impressionnante Magda Goebbels.
Lorsque Leo Quinn, agent sous couverture travaillant pour le renseignement anglais, rencontre Clar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
BlackKat
  29 mars 2018
Cette série dormait depuis un moment dans ma PAL et j'ai eu envie de la dépoussiérer pour découvrir la plume de Jane Thynne et rencontrer Clara Vine.
Clare Vine est une jeune femme d'une bonne famille anglaise et, sur un coup de tête, pour échapper à un avenir que les hommes auraient voulu tracer pour elle, elle décide de tenter sa chance à Berlin pour que sa carrière d'actrice prenne son envol.
Mais nous sommes en 1933 et ce choix, Clara Vine, se demande s'il est judicieux lorsqu'elle prend la mesure de l'emprise des nazis dans tous les domaines.
Et a-t-elle choisi la meilleure solution pour échapper à la pression masculine?
Oui, Jane Thynne est la veuve de Philip Kerr, le papa du mythique Bernie Gunther. Oui, Jane Thynne écrit sur la même période historique: l'Allemagne du IIIème Reich. Et j'arrête là toute comparaison inévitable. Cela devait être pratique de partager la documentation historique de leurs romans mais non, Jane Thynne n'est pas un clone de Philip Kerr, elle a su développer son propre style.
Elle dresse une chronique sociale allemande dans les années 30 quand les nazis opèrent en force pour contrôler tous les aspects de la vie quotidienne. La traque des juifs s'intensifie, leur fuite également. Interdictions et obligations fleurissent et c'est la vie de chaque allemand qui s'en trouve bouleversée.
Le roman est formidablement documenté et j'ai vraiment eu l'impression d'arpenter les rues du Berlin de cette époque tant les descriptions sont précises.
On ressent très bien l'ambiance de peur et d'angoisse qui s'insinue lentement dans le quotidien allemand et l'obscurité qui enveloppe peu à peu chaque couche de la société.
Avec Clara, dès son arrivée à Berlin, notre regard s'éteint au fur et à mesure que ses yeux se dessillent alors que la rage du lecteur qui connaît la suite des événements historiques bout intérieurement.
L'évolution des pensées et la prise de conscience de Clara sont lentes et subtiles, au fur et à mesure qu'elle apprend à réellement observer et écouter et ne pas se contenter des apparences. La distance qui était la sienne à son arrivée s'évanouit lorsqu'elle découvre quelques secrets sur sa famille: la sympathie de son père pour les nazis, les origines de sa mère.
Elle est venue à Berlin pour travailler et acquérir davantage de liberté mais au fil des pages, on s'aperçoit que ce ne sera pas facile, pas au prix de certaines concessions, et qu'une nasse se referme sur la jeune femme.
Sa rencontre avec Leo marque un revirement dans sa vie et Clara s'engage dans une voie clandestine et dangereuse. Briller en société et oeuvrer dans l'ombre.
Leo voit défiler de plus en plus de personnes en quête du Saint Graal, un visa pour quitter l'Allemagne. du matin jusque tard le soir, les files d'attente ne cessent de s'allonger. Leo est sombre et réservé. Il a une vue globale des conséquences de l'ascension vertigineuse des nazis.
Et les journalistes qu'il côtoie sont aussi fébriles que lui. Ils sentent la guerre arriver mais subissent les pressions de leurs patrons pour ne pas altérer l'image du pays.
L'aspect « espionnage » (pardon Leo, je corrige « collecte d'informations ») met du temps à démarrer. le danger et les risques ne s'intensifient que vers la fin. C'est une premier tome, donc ce n'est guère gênant mais j'espère que les prochains seront plus angoissants et captivants.
J'ai beaucoup aimé les personnages principaux, Clara et Leo, tout comme certains personnages secondaires qui apportent un éclairage diversifié sur ce qu'était l'Allemagne de 1933. Entre la haine des juifs ou des communistes, l'auteur pose les bases des relations internationales des années 30 au lendemain de la crise de 1929. Parfois contradictoire ou avec des accointances que l'on pourrait qualifier a posteriori de honteuses, flirter avec le nazisme jetait le trouble sur les politiques des vainqueurs de 14-18.
Le talent de Jane Thynne réside également dans le point de vue féminin sur cette période et le danger de l'ascension du nazisme pour la femme.
Nous nous écartons ainsi de la géopolitique pure et des velléités guerrières d'Hitler pour appréhender l'impact sur les femmes de cette prise de pouvoir. Réduire la femme à une procréatrice pour pondre toute une flopée de beaux bébés aryens vagissants, l'enfermer entre les murs de son foyer, lui interdire le travail, lui donner une prime pour se marier et surtout, ne pas oublier d'envoyer chaque jeune adolescente dans des camps de travail et d'apprentissage de son futur rôle! de véritables usines d'endoctrinement pour créer les allemandes nazies lobotomisées du IIIème Reich.
Un peu d'humour dans ce monde de fous: les nazis souhaitaient gommer toute beauté et sensualité dans la mode vestimentaire de leurs épouses mais courraient après les belles actrices séductrices… Contradiction masculine, quand tu nous tiens! Et quelque part, cette idée rétrograde de la femme n'a jamais été le monopole des nazis et revient même en force inquiétante de nos jours, oui, au XXIème siècle. Ceci n'est qu'une parenthèse…
L'auteur navigue avec aisance dans le monde de la mode et le milieu artistique de la création cinématographique. On mesure le côté superficiel de la chose au sein du drame qui se prépare mais donne aussi la mesure de l'outil de propagande qu'ils représentent. Les grands noms du cinéma en noir & blanc hantent les pages du roman, on hume le parfum Channel au détour des couloirs et on s'émerveille des bas de soie… La nostalgie d'une classe et d'une élégance devenues tellement rares de nos jours…
Cette rencontre avec Clara Vine est un voyage dans le temps au fil d'une chronique quotidienne de la vie berlinoise du IIIème Reich. le roman est riche, résolument féminin et prometteur pour les dangers à venir. Et malgré un rythme un peu lent à mon goût, l'immersion dans cet univers est totale et je suis impatiente de connaître la suite…
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          65
CSBlitaussi
  10 mai 2018
1933, Clara Vine est une jolie et jeune actrice britannique. Pour échapper à l'ambiance familiale morose et à un mariage avec un homme qu'elle n'aime pas, elle décide de fuir l'Angleterre et de tenter sa chance à Berlin. Dans les studios mythiques de l'UFA, elle se retrouve rapidement dans le cercle des femmes des hauts dirigeants nazis et y fait connaissance avec Magda Goebbels. Cette dernière, voit en Clara une confidente... Clara rencontre aussi Leo Quinn, un homme qui travaille pour les renseignements anglais. Leo voit en Clara une recrue idéale pour obtenir des informations en vue de ses relations privilégiées. En bonne actrice Clara accepte de jouer son rôle d'espionne. Clara se sent de plus en plus attirée par Leo et puis un jour Magda Goebbels lui révèle un lourd secret qui mettra Clara dans une situation difficile et dangereuse... Entre son devoir, son amour pour Leo et le service que Magda lui demande le choix est difficile...
Bien que la mise en place de l'histoire fut un peu longue à mon goût, j'ai bien apprécié l'histoire de Clara qui démarre en 1933. C'est une époque où le national-socialisme grandit de plus en plus à Berlin et en Allemagne en général.

J'ai l'impression que Jane Thynne s'est extrêmement bien documentée pour écrire cette histoire. Dans la partie "Notes de l'auteur", elle explique comment elle a fait ses recherches. La plupart des faits dans cette fiction est basée sur des faits réels. Difficile de s'imaginer ce qui a pu se passer dans la tête d'une Magda Goebbels, mais je trouve que Jane Thynne a su mettre en place un personnage qui pourrait correspondre à cette femme austère qu'était Magda Goebbels.
On apprend aussi un peu plus comment les nazis font de la propagande et comment ils arrivent à "laver les cerveaux de nombreux de gens". Les violences envers les juifs et les communistes deviennent davantage chose du quotidien. Il n'y a que peu de personnes qui ont compris que la guerre n'est plus très loin...
Ce premier tome se termine après un événement traumatique qui fait que Clara décide de continuer son combat, malgré les dangers qu'elle court.
J'ai envie de continuer à suivre les aventures de Clara, parce que je trouve que c'est une jeune femme courageuse avec une attitude très moderne pour son époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
doublepage
  29 mars 2016
Ce n'est pas facile lorsqu'on est l'épouse de Philip Kerr d'écrire un livre dont l'intrigue se déroule dans le Berlin des années 30. Forcément on va être amené à comparer.
Ce livre raconte l'histoire de Clara Vine, jeune actrice anglaise, qui se rend à Berlin dans l'espoir de faire du cinéma. Comme je l'ai indiqué, nous sommes en 1933 et Hitler vient d'être nommé chancelier.
Tout semble déjà se mettre en place, la violence d'un régime qui va mettre l'Europe à feu et à sang d'ici quelques années est déjà très palpable.
Il y a comme une chape de plomb qui s'est abattu sur Berlin et qui se ressent à chaque page.
Clara qui au départ n'est qu'une actrice parmi tant d'autres, va se révéler une espionne remarquable. Il ne s'agit pas ici de collecter des secrets militaires mais de prendre l'air du temps. Comme elle est devenue une intime de Magda Goebbels, elle rend compte auprès des services secrets britanniques, de tous les petits travers des dignitaires Nazis.
J'ai particulièrement aimé cette partie , Jane Thynne nous dresse un portrait fort bien documenté de l'élite du 3eme Reich et de tous ces petits secrets.
Par contre, j'ai trouvé que l'intrigue mettait trop de temps à démarrer (à partir de la page 400). Magda Goebbels qui connaît de graves problèmes dans son couple demande à Clara de l'aider à correspondre avec un de ses anciens amants (juif de surcroit). Cette histoire qui semble incroyable aurait mérité d'être davantage développé (notamment le double jeu des services secrets britanniques).
Pour conclure, je dirais que ces aventures sont prometteuses mais que les intrigues y gagneraient en étant plus travaillées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Metehera
  22 octobre 2016
J'ai beaucoup apprécié ce roman même si quelques petits bémols sont à déplorer.
Ce livre raconte les aventures de Clara Vine, jeune actrice anglaise, qui en 1933 se rend à Berlin dans l'espoir de faire du cinéma, alors qu' Hitler vient d'être nommé chancelier.
Ont sent des les premières lignes la tension écrasante qui règne à Berlin à cette époque. La violence d'un régime qui va mettre l'Europe à feu et à sang d'ici quelques années est déjà très palpable.
Clara va très vite être confronter aux dignitaires nazis sans savoir quoi faire. Elle qui au départ n'est qu'une actrice parmi tant d'autres, va se révéler une espionne remarquable.
Mais là où l'on va sentir tout le talent de l'auteure c'est qu'elle ne va pas lancer son héroïne à la poursuite de quelques secrets militaires fumeux mais au contraire rendre l'histoire beaucoup plus réaliste avec les comptes rendus sur l'air du temps et des travers personnels des dignitaires Nazis.
On sent que l'auteur s'est appliquée et s'est bien documentée pour coller à la réalité en documenté sur l'élite du 3eme Reich et de tous ces petits secrets.
Le plus gros bémols pour moi aura été l'intrigue autour de Magda Goebbels . J'ai trouvé d'une part qu'elle mettait trop de temps à démarrer et d'autre part un peu surréaliste à côté de toute les précautions que l'auteur a pris pour coller le plus possible à la réalité. de plus cette histoire aurait mérité d'être davantage développé
En bref, je dirais que la partie sur le troisième reich avait été très bien traité, que l'histoire est prometteuse mais que les intrigues manque d'approfondissement.
Je recommande à tout ceux qui apprécient les livres sur les années 30 à Berlin mais qu'une touche de romance et d'intriques ne dérangent pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Laviniaa
  10 mars 2015
Clara Vine est une jeune femme de bonne famille. Fille d'un député conservateur anglais, elle a eu une enfance relativement calme et une excellente éducation. Malgré tout ça, elle décide de bouleverser le chemin classique prévu pour les demoiselles comme elle en devenant actrice. Elle se lance à corps perdu dans son rêve et après quelques années de petits boulots dans des pièces de province elle décide de tout quitter pour aller rencontrer un réalisateur à Berlin sur le conseil d'une vague connaissance.
Là-bas elle se fera vite remarquée par un proche du nouveau ministre Goebbels, l'un de ses assistants. Par un étrange hasard de circonstance, Clara va se retrouver plongée dans les hautes-sphères nazies. Par hasard aussi, elle commencera à espionner tout ce petit monde pour Leo Quinn, un agent anglais.. Mais jusqu'où Clara ira pour récolter des informations?

Rah, je le sentais particulièrement bien, ce roman, et j'ai eu mille fois raison! Je l'ai adoré, du début à la fin.
La partie la plus intéressante dans ce roman - ou en tout cas celle qui m'a le plus passionnée - est sans aucun doute l'époque, tout simplement, ainsi que le contexte. L'intrigue se passe en 1933, le national-socialisme prend alors de plus en plus de place et les choses changent petit à petit. Les juifs commencent à être maltraités, les femmes sont reléguées dans leur rôle de mère et d'épouse et les gens ont peur de prononcer une quelconque parole qui pourrait les envoyer dans un cachot sordide de la Gestapo. C'est horrible mais passionnant de voir tout ça de ce côté-là! D'être si proche de Goebbels, de sa femme, de cette élite franchement terrifiante. C'est un point de vue qu'on ne voit que très rarement et j'ai trouvé ça vraiment impressionnant. J'y étais, j'y croyais! On sent un énorme travail de recherche dans chaque phrase écrire par l'auteure. Elle monte bien quelques petites théories pour les besoins du récit mais la plupart des événements qui se passent sont totalement réels, tous les détails aussi.
Bon, il ne faut pas vous attendre à un espionnage à la James Bond, Clara s'occupe surtout des petites choses de la vie quotidienne, de la vie de couple des Goebbels, de leur relation avec Hitler, des avancées dans le milieu du cinéma.. Ce sont des détails mais des détails importants. Clara est dans le cercle très intime de ces personnages et j'ai juste été totalement plongée dedans, comme elle. C'est relativement calme au début mais petit à petit on sent la tension monter, on sent que Clara se retrouve piégée de plusieurs côtés et on a peur pour elle, forcément. C'est une femme forte et courageuse, assez froide aussi, pourtant je me suis beaucoup attachée à elle. Sa relation avec Leo la rend plus touchante mais ce qui est vraiment bien c'est que ce côté du récit ne prend pas trop de place, le secret de leurs liens permet de se concentrer sur le principal et de ne pas tomber dans la mièvrerie, de rester surtout dans le cadre historique.
En fait, je n'ai qu'un seul reproche à faire à ce roman: c'est trop court, j'en veux encore! J'ai vu qu'un deuxième tome vient de sortir en anglais, j'ai follement hâte de retrouver Clara et de voir où elle en est. C'était passionnant, touchant, même un poil éducatif.. le tout présenté de manière personnelle et super agréable à lire, le genre de roman que j'adore et que je ne peux que conseiller à ceux qui apprécient les bons romans historiques.
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
OmbreetPoussiereOmbreetPoussiere   28 juin 2018
[Echange entre Helga, l’allemande et Clara l’anglaise, toutes deux actrices dans les studios de Ufa de Berlin et en attente d’un rôle. Elles ont été approchées par des SS influents]

- Si c’est ce que tu penses de Bauer, pourquoi sors-tu avec lui ?

Helga croisa les bras et tira une longue bouffée de sa cigarette. Le regard qu’elle fixa sur Clara était légèrement humide.

« La raison, la voici, Clara. Je ne suis pas comme toi. Je ne suis pas une étrangère possédant une famille restée au pays et un gros bonnet de la politique pour père. Je suis Helga Schmidt, avec un logement minable dans le pire quartier de la ville et deux sous en poche. Je n’ai rien à mon nom, excepté ce corps et un petit peu de talent. J’ai besoin de profiter de toutes les occasions qui se presentent. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
OmbreetPoussiereOmbreetPoussiere   28 juin 2018
En temps normal, quand les gens étaient témoins d’un délit, ils appelaient la police. Maintenant, ils s’en gardaient bien. Ils évitaient les corps recroquevillés dans le caniveau. Ils dormaient sans être réveillés par les cris perçants, les bruits de moteur et les claquements de portière, qui signifiaient qu’on était en train d’arrêter leur voisin. C’était comme si les nazis menaient une expérience sur l’ensemble de la population, espérant lui inoculer la violence par petites doses régulières, avec pour résultat qu’elle commençait à être immunisée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OmbreetPoussiereOmbreetPoussiere   28 juin 2018
....
« Fräulein Harker, Berlin est différent de votre propre pays. Vous ne pouvez pas dire tout ce que vous pensez. Ne donnez jamais votre opinion à quelqu’un que vous ne connaissez pas.

- Je suis journaliste, Lotte ! C’est mon boulot d’exprimer mon opinion.

- Je sais. Mais dans la nouvelle Allemagne - comment dire ? -, les opinions individuelles ne sont pas très importantes. » Elle jeta des regards autour d’elle, en quête d’inspiration. « C’est difficile à expliquer, mais....ici les gens sont contents de faire partie de quelque chose de plus vaste et de plus fort qu’eux-mêmes. Ils ont l’impression de s’être suffisamment battus. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
OmbreetPoussiereOmbreetPoussiere   28 juin 2018
Au cours des jours suivants, alors même qu’un jeune communiste hollandais avait été rapidement appréhendé et accusé d’avoir mis le feu, les représailles continuèrent comme si de rien n’était. Des groupes de chemises brunes sillonnaient en camions les quartiers communistes, procédant à des arrestations massives, brisant les vitres et pillant les magasins. Des mesures limitant fortement la liberté individuelle s’ensuivirent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SioSio   14 février 2015
- Monsieur Quinn, j'aime mon pays. Quelles que soient nos sympathies politiques, nous, les Allemands, nous ne sommes pas comme les Russes, vous savez. Nous sommes civilisés. Ni comme les Italiens. Jamais nous ne deviendrons fascistes. Vous verrez. C'est l'heure des nazis pour l'instant, mais ce sera notre tour ensuite.
Leo haussa les sourcils.
- Vous trouvez incroyable que je puisse dire ça après ce que je viens de vivre ? Peut-être. Mais ces voyous ne sont pas tout. Le coeur de ce pays est à présent assoupi. Les gens sont lents à réagir, mais ils se soulèveront. Je vous le promets.
Leo jeta machinalement un rapide regard à l'ivrogne solitaire affaissé sur le bar dont il avait noté la présence.
- Ainsi, vous n'avez pas peur ?
- Non. Ce n'est pas de la peur que je ressens. C'est de la honte. J'ai honte à l'idée que ce gang meurtrier pourrait ramener mon pays au XIVe siècle. Mais ça ne durera pas, cher Monsieur Quinn. ça ne durera pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : berlinVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1351 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .