AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1022608673
Éditeur : Métailié (14/03/2019)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Stockholm, 1628. Alors que le magnifique Vasa s'enfonce dans les eaux sombres du Mälaren, Izko est témoin d'une scène étrange : un homme est tué, une femme en fuite met au monde un enfant. Elle fait un geste. Malédiction ou prémonition ?

Comme tous les jeunes Basques, Izko rêvait de chasse à la baleine dans les eaux glacées des confins du monde sur les pas de son père, un harponneur de légende. Mais une force mystérieuse a changé le cours de son desti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Titania
  08 avril 2019
Un grand roman d'aventure...c'est l'impression qu'il me reste de ce livre, plein d'embruns de l'Atlantique à la Baltique jusqu'au blizzard du grand nord européen. On gèle dans ce bouquin, préparez vos mitaines...
Une couverture magnifique, de vieilles cartes marines dans lesquelles l'imagination se perd à suivre des galions évoluant au milieu des océans peuplés d'animaux fabuleux. J'ai toujours aimé les atlas et les globes terrestres anciens sur lesquels on voit les vents aux grosses joues soufflant sur de minuscules embarcations toutes voiles dehors. Voyage immobile...
On est dans l'Europe de Louis XIII et Louis XIV. En Suède, c'est la régence puis le règne de la reine Christine. Olivier Truc nous raconte Ia vie très tumultueuse et les amours compliquées d' Izko, un fils de pêcheur de baleine basque contraint de devenir cartographe et espion du roi à la cour de Suède.
Les voyages forment la jeunesse dit-on, et c'est ce qui se passe pour ce catholique, un peu bigot , qui se frotte à l'intolérance générale, expérimente le statut du minoritaire chez les protestants, pour finir par entrer dans le monde et la culture des populations Sames de Scandinavie. Son cheminement intérieur est aussi important que les kilomètres qu'il parcourt à travers l'Europe pour faire des relevés, ou dans les cellules de ses nombreux séjours en prison. Il y a de la passion dans cette quête d'une vie à trouver des réponses, pour trouver dans l'Autre, un autre soi.
Dans ses polars ethnographiques, avec la brigade des rennes, Olivier Truc nous parlait des Sames d'aujourd'hui en skis et motoneiges. C'était déjà très original. Là, on voyage dans le temps vers leurs ancêtres nomades pourchassés, massacrés par les autorités suédoises qui voulaient les évangéliser, les fixer, leur prendre leurs terres. C'était bien plus qu'une guerre de religion. Les Sames étaient les Amérindiens des Scandinaves, en travers du chemin des mines d'argent du grand Nord .
Souffle et force...le propos ne manque pas de lyrisme . La langue est belle, le rythme soutenu, les péripéties nombreuses pour 600 pages d'un voyage dans le temps, l'espace et les consciences.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
Cetsak
  04 mai 2019
Destination ..... le Grand Nord !
Un grand roman, très dense : tout à la fois roman historique, d'aventure, d'espionnage ... d'amour aussi ...
Une beau voyage dans l'Europe du XVIIème siècle, des pays basques à la Laponie.
Un bon pavé, bien lourd certes mais un beau pavé tout de même. La pierre est froide, très froide ! Taillée à même la roche, dans la souffrance ; sa forme frôle la perfection. Oh il en a connu de nombreux passages ce pavé ! Tant de pas l'ont foulés : des pas en fuite, des pas légers, des pas lourds, des pas traînants, des petits pas d'enfants et même certains chancelants ... et malgré tout, en ce penchant au plus près, vous y verrez apparaître des traces du passé, ô combien mystérieuses ces traces ... étrange mélange de symboles religieux se confondant aux symboles du chamanisme lapon ...
L'histoire de ce pavé est d'une grande richesse. Elle nous conte la vie d'un jeune basque, Izko dont la vie bascule brusquement ... témoin du célèbre naufrage du Vasa, il assiste et est acteur, à ses dépens, d'un drame dont les répercussions le poursuivront tout au long de sa vie ...
Le récit est captivant, la vie d'Izko est bien loin du long fleuve tranquille .. aucun répit ! Il acquiert de multiples facettes : chasseur de baleine, cartographe, explorateur, espion ... parcourant d'innombrables kilomètres de la France à la Laponie en passant par le Portugal, les Pays-Bas, la Norvège ....
Ainsi, Olivier Truc, nous livre une fresque grandiose du XVIIème siècle ! Et une réflexion poussée sur les guerres de religions qui sévissent en cette période sombre de l'histoire.
Vous l'aurez compris, un grand roman aussi d'apprentissage : Izko, héros au destin extraordinaire dont l'âme grandie au fil des kilomètres parcourus ...
Alors oui ! Admirative je suis, devant cette fresque passionnante... Chapeau bas Monsieur Truc ! de votre magnifique plume, aussi belle que votre oeuvre, vous m'avez happé dans cette grande aventure ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          406
Bazart
  14 juin 2019
Après avoir étudié l'art de la cartographie à Lisbonne et Stockholm, Izko part explorer les Indes boréales, où les Suédois espèrent bien trouver des mines d'argent pour financer leurs guerres, convertir les Lapons par la force et les réduire en esclavage, avec l'aide d'une poignée de prêtres fanatiques.
Olivier Truc , journaliste français vivant à Stockholm et correspondant pour divers journaux des pays scandinaves, nous a emmène sur les traces des ski-doo de deux flics de la Police des rennes avec toute une série de polars passionnant
Cet auteur populaire, qui connait un vrai public de fidèles ( le dernier Lapon a eu 130 000 ventes en poche), change un peu son fusil d'épaules avec un roman d'aventures ambitieux et épique à la manière d'un Jack London, qui nous immerge dans le Grand Nord du monde, entre 1628 et 1693.
Le livre démarre en Suède, se termine en Laponie, traverse l'Europe du Portugal au Svalbard, en passant par le Pays basque et les Provinces-Unies des Pays-Bas. d'Izko du Cap Saint Vincent, tout au Sud de l'Europe, au Spitzberg, dans le Grand Nord.Avec ce cartographe des indes boréales, Olivier Truc nous offre un récit parfois un peu exigeant mais très dense et varié : tout à la fois roman historique, d'aventure, d'espionnage .
Un bien beau voyage dans l'Europe du XVIIème siècle, des pays basques à la Laponie, un récit d'aventures sidérant et totalement dépaysant!.
A travers l'art du cartographe, particulièrement bien montré dans des pages très documentées, on voit comment ce siècle perturbé va amener le notre, et ce 17è siècle ressemble pas mal aux nôtres, avec ce poids des affaires et de l'argent qui l'emporte sur tout le reste.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
tynn
  02 septembre 2019
Pour qui aime les romans historiques, celui-ci tient parfaitement son rôle de vulgarisation sans y associer le côté romanesque un peu sucré et souvent trop appuyé dans cette thématique.
La documentation est solide, le dépaysement assuré et le contexte du violent 17ème siècle très éclairant sur les enjeux politiques, religieux et sociétaux. Ce fut le temps sauvage de l'Inquisition, de la Compagnie des Indes, de l'hégémonie des Etats par la connaissance de la géographie terrestre et maritime, associée aux exactions meurtrières entre Catholiques, Calvinistes et Luthériens.
La longue vie d'Izko, basque de Saint Jean de Luz est une aventure aux mille dangers, contraint d'abandonner la mer pour devenir cartographe, science majeure dans l'expansion navale et commerciale. Il est aussi espion ou explorateur pour le compte des couronnes française ou suédoise et nous promène entre Portugal, Hollande et pays scandinaves.
On retrouve ici la thématique chère à l'auteur, cette Laponie aux peuplades païennes, terres encore à explorer et à christianiser envers et contre tout, au mépris de la vie humaine et de croyances ancestrales.

C'est un cruel bilan des massacres ou esclavage de populations indigènes pour la course au profit ou la gloire. Le livre est également très orienté sur la crainte de Dieu et de la sorcellerie, et cette nécessité d'imposer «sa» vraie foi. Comme toujours et encore, l'humanité ne sort pas grandie du dogmatisme religieux.
Un beau livre d'aventures humaines aux personnages bien campés dans leur époque. Une occasion de croiser aussi le parcours si original de la reine Christine de Suède, abdiquant pour devenir catholique, tournant le dos à un pays austère près à tout pour s'approprier ces « Indes » boréales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
ChtiBaboun
  13 avril 2019
La cartographie, les portulans et leur belle iconographie que l'on retrouve sur la couverture du livre d'Olivier Trucle cartographe des Indes Boréales.
Nous sommes au 17ème siècle.
Je reprends les termes d'Olivier en avant propos:
" le récit se déroule entre 1628 et 1693. Jusqu'ici tout est vrai.
Le livre démarre en Suède, traverse l'Europe  du Portugal au Svalbard, en passant par le Pays Basque et les Provinces Unies des Pays Bas. Jusqu'ici tout est encore vrai.
J'ai découvert l'existence d'Izko Detcheverry en réalisant  des recherches pour mon premier roman. A ce point il devient déjà difficile  de dénouer le vrai du vraisemblable "
C'est tout l'art d'Olivier Truc de nous conter une histoire encadrer dans L Histoire,  la vraie.
Izko est un jeune basque de 13 ans quand s'ouvre le roman. Il est à Stockholm en Suède.  le bateau de son père Paskoal, y mouille de retour du Svalbard et de la pêche à la baleine. Izko est harponneur.
Lors de se mouillage à  Stockholm, Izko va être témoin  du naufrage du plus grand bateau qu est construit la Suède : le Vasa.
Mais surtout il assiste à la mort d'un homme et  la fuite d'une femme qui donne naissance à  un enfant.
Voilà le point de départ  d'un grand récit d'aventure qui parcourt toute la façade Atlantique de Sagres au Portugal en passant par Saint Jean de Luz, Amsterdam, Stockholm ou encore le Svalbard.
Cette façade Atlantique sur laquelle veille, la France, le Portugal , la Suède et les Pays Bas.
Cette façade Atlantique au prise avec les guerres de religion. La France catholique qui poursuit les protestants et  les Pays scandinaves  qui se divisent entre protestants calvinistes ou luthériens.
Et puis tout au Nord de la Suède,  la Laponie , enjeu religieux afin que le peuple devienne chrétien  et abandonne ses chamans, ses dieux et déesses et aussi ses tambours.
C'est dans ce maelstrom  que va vivre Izko, tantôt espion pour la France, tantôt prisonnier.
Par contre il sera tout le temps cartographe.  Soit un personnage recherché car il sait , il connaît les lieux, il connaît les ancrages, les fjords, les montagnes.
Et Izko sera aussi un défenseur ardent de la cause des lapons, de leurs traditions.
Le cartographe des Indes Boréales est un roman de vent , d'océan,  d'embruns, de froid, de neige, de glace, de chants, de prières.
C'est  un roman de violence,  d'inquisition, de saleté de puanteur.
C'est ausi un roman d'hommes et de femmes confrontés à la sorcellerie, à la prémonition,  à la trahison mais aussi  à la droiture et à l'élévation de l'âme.
C'est enfin un roman qui nous parle de l'inanité des religions quand elles sont prosélytes et colonisent les esprits des Lapons.
Izko est le miroir de cette époque, tout à  la fois droit mais aussi obtus et parfois ambigu.
Rien n'est noir - Rien n'est blanc  et pourtant nous sommes dans ces terres lapones où le soleil de minuit donne à voir une atmosphère crépusculaire.
Une belle découverte.



 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   14 juin 2019
À treize ans, le jeune garçon portait les cheveux mi-longs, épais et ondulés, qui se séparaient en deux au milieu du front pour couvrir ses tempes et ses oreilles. Ils étaient plus foncés que ses yeux souvent graves qui avaient l’éclat de la châtaigne tout juste tombée au pied de l’arbre. Son nez droit et fin répondait parfaitement à l’alignement régulier de sa bouche aux lèvres charnues. La fillette tira jusqu’à obtenir la grimace qu’Izko lui concéda. Elle rit. Alors, elle consentit à regarder le bateau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
CetsakCetsak   17 avril 2019
- J’ai traîné quelques années en Laponie.
- Et ça se trouve où ce pays ? On y trouve quoi donc ?
Izko était pressé d’en finir ce soir.
- On y cherche du minerai et on y entend des esprits malins, et ça se situe au-dessus de nos têtes, très loin dans des terres sans Dieu, là où le froid rejoint la nuit et où vivre veut dire survivre et où survivre veut dire mourir plus vite.
Commenter  J’apprécie          90
Cathy74Cathy74   31 mars 2019
Izko ramait à se rompre les muscles, la corde entre ses pieds reliée au harpon de Karmelo. Il secoua la tête pour en chasser ce grondement terrifiant, balloté par les flots. Le vent tourna et se calma un instant. Moins froid aussi.
Une sensation le traversa. Le gouffre de Sagres. Force et fracas. Il ferma les yeux un instant, le calme l'envahit. Force et fracas pouvaient se marier avec souffle et douceur.
Comment avait-il pu oublier la leçon du promontoire ?
Il sourit.
Il venait de dompter les flots.
- Le souffle ! cria Karmelo. Elle est là !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CetsakCetsak   14 avril 2019
Il apprivoisait la terre. En la nommant, il en prenait le contrôle. N’est-ce pas ça, après tout, l’art du cartographe ? Enfermer la nature insondable et grandiose dans un cadre connu, mesurable, contrôlable. Amener la nature aux pieds du souverain. La dompter. Était-ce cela aussi la foi ? Donner un visage rassurant a des abstractions où l’homme ne peut se perdre. Le cartographe de l’âme. Un prêtre n’est peut-être que cela. Où tout cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CetsakCetsak   12 avril 2019
- Pour un fils de pasteur d’Uppsala, je te trouve un esprit bien libre. Tu ne crains pas de parler trop haut ?
- Mon père a l’esprit étroit, le front buté, les oreilles décollées, répliqua-t-il, j’ai tout hérité de lui, sauf l’esprit.
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Olivier Truc (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Truc
A l'occasion Quai du Polar 2019, rencontre avec Olivier Truc autour de son ouvrage "Le cartographe des Indes Boréales" aux éditions Métailié
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2306308/olivier-truc-le-cartographe-des-indes-boreales
Notes de Musique : Bibliothèque Audio Youtube
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : laponieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..