AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Tomi Ungerer (Illustrateur)Adolphe Chagot (Autre)
EAN : 9782211071451
32 pages
L'Ecole des loisirs (01/01/1980)
3.93/5   48 notes
Résumé :
Les poulpes ont mauvaise réputation.
Pourtant, Émile le poulpe, lui, aura sa statue !
Il sauve un scaphandrier des dents d'un requin, et bien d'autres personnes encore.
Dans la même série : 'Crictor', 'Orlando'.
Que lire après ÉmileVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Émile est un poulpe.
Son papa est Tomi Ungerer, le célèbre affichiste-publiciste-illustrateur alsacien, à qui l'on doit pas moins de quatre-vingt-dix livres pour enfants, dont le célèbre "Les trois brigands".
J'adore Émile !
D'abord parce que j'aime la façon dont il est dessiné, simple et efficace, et que j'aime sa couleur verte.
J'aime ses yeux qui lui donnent toute une série d'expressions : Émile peut être étonné, en colère, déterminé, ou même romantique. Si, si, je vous assure. Un poulpe romantique, vous n'y croyez pas ? Eh bien, Tomi Ungerer l'a fait !
J'aime aussi la façon astucieuse dont il se sert de ses bras selon les circonstances... il faut dire qu'en avoir huit est un sacré atout !
Dans cet album, j'aime aussi l'histoire, pleine d'humour, servie par un texte très bien écrit, au vocabulaire riche. Émile s'adresse aux enfants de maternelle, et je suis ravie d'y trouver des termes tels que scaphandrier, squale, réunions mondaines ou nostalgie. C'est en se faisant lire puis en lisant eux-mêmes ce genre de texte que les enfants apprennent.
Pour résumer : dessins, histoire, texte, Émile a tout bon.
Voilà un petit livre pour enfants de très bonne qualité.
Au milieu de ma collection bien fournie d'albums jeunesse, Émile occupe une place tout à fait particulière.
J'ai d'autres titres très réussis que j'ai pris plaisir à lire à mes enfants, d'autres histoires amusantes, bien écrites et illustrées avec goût.
Alors, pourquoi particulièrement Émile ?
Là, je dois raconter une anecdote très personnelle.
Mon mari m'a toujours dit qu'il voulait avoir un petit Émile, c'est presque une des premières choses qu'il m'a dites lorsque nous nous sommes rencontrés. Étant une admiratrice inconditionnelle d'Émile Zola, j'ai tout de suite approuvé. Alors, quand après deux filles un petit garçon est arrivé, il a été évidemment prénommé Émile. Quelques années plus tard, j'ai déniché l'album de Tomi Ungerer à la bibliothèque, je ne le connaissais pas. Amusée, je l'emprunte pour le lire à mon Émile. Quand mon mari en rentrant à la maison l'a vu, posé sur la table, il a blêmi. Vraiment. Et d'une voix émue a dit "Mais c'est le livre que j'avais quand j'étais petit !"
Voilà ! Son amour du prénom Émile venait de là, d'un album oublié mais finalement toujours dans un coin de sa mémoire.
Et quand on demande à mon fils s'il s'appelle Émile en référence à Zola, il peut s'amuser à répondre : "Non, non, pas Zola. Le poulpe !"
Alors, vive Émile Zola (ça, je ne le dirai jamais assez !), vive Émile le poulpe, et vive mon Émile !
Commenter  J’apprécie          416
Poulpe fiction, ou l'histoire d'Emile, pieuvre sympa.
Quand le capitaine Samofar a failli se faire croquer par un requin à travers son emballage de scaphandrier, qui c'est qui lui a sauvé la mise ? Je vous le donne en 1 000 : Emile !

Voilà ces deux-là amis pour la vie, au point que Samofar invite Emile à s'installer chez lui.
Avec ses huit tentacules et son intelligence, l'octopus apprivoisé a plus d'une corde à son arc et sait se transformer aussi adroitement qu'un Barbapapa pour rendre service à tous.
Mais malgré ses dons, il s'ennuie ferme dans cette baignoire, et même sur la plage, et se languit de retrouver les profondeurs de l'océan.

Album pour enfants amusant et subtil sur les rapports entre les hommes et les animaux, sur l'amitié en général, illustrant entre autres le principe 'le mieux est l'ennemi du bien'.
Il fallait le talent de Tomi Ungerer pour rendre un poulpe aussi mignon. La bête, IRL, est quand même d'une laideur rare : tentacules, ventouses, bec, peau fripée, couleur...
D'ailleurs la 'femme du pêcheur' ferme les yeux sur l'estampe d'Hokusai, je crois. Mais ceci est une toute autre histoire - pour adultes. 😋
Commenter  J’apprécie          430
Emile, un poulpe , vit au fond de l'océan.
Un jour, il sauve le célèbre scaphandrier , le capitaine Samofar, attaqué par un requin.
En remerciement, celui-ci l'invite à venir habiter avec lui.
Il devient musicien, maître-nageur, professeur de natation et j'en passe.
Malgré toutes ces occupations, l'océan lui manque et il retourne y vivre.
C'est un livre riche en vocabulaire sans être compliqué. Les enfants actuels ignorent ce qu'est un scaphandre et peuvent le voir illustré.
Le texte est très clair et pas trop long.
Les illustrations sont très belles, notamment les pages où Emile se transforme...
A lire à partir de 4 ans
Commenter  J’apprécie          240
C'est mon deuxième album de la série des "animaux mal aimés" de Tomi Ungerer, après "Crictor".
Le risque, évidemment, était une impression de redondance, et pourtant il n'en a rien été, même si j'ai trouvé l'histoire du poulpe peut-être un tantinet moins jubilatoire que celle du boa constrictor.
Cela reste malgré tout un album de très bonne facture, avec la patte bien reconnaissable du maître : richesse du lexique, humour et décalage des situations proposées.
Bon, eh bien je crois qu'il ne me reste plus qu'à me procurer Rufus la chauve-souris et Orlando le vautour...
Commenter  J’apprécie          50
Cet album est pour moi indissociable de Crictor du même auteur. Dans les deux, un animal qui n'a pas forcément une bonne réputation rend service à la société et se montre particulièrement civilisé.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Mais Émile avait la nostalgie de l'océan.
Il s'engagea comme sauveteur.
[...]
Quand les gens s'aventuraient trop loin, c'était lui qui les sauvait.
Quelquefois il en sauvait quatre à la fois.
Commenter  J’apprécie          140
Mais Emile avait la nostalgie de l'océan.
Il s'engagea comme sauveteur.
Il apprenait à nager aux enfants.
Il veillait à leur sécurité.
Commenter  J’apprécie          190
Le capitaine Samofar, scaphandrier célèbre, se promenait un jour au fond de l'océan, lorsqu'un requin féroce apparut soudain.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Tomi Ungerer (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tomi Ungerer
Alsacien, français, allemand, anglais (des États-Unis à l'Irlande)… Tomi Ungerer est un «saute-frontières », selon sa propre expression : il a grandi entre plusieurs langues, passant souvent de l'une à l'autre, il a franchi les frontières des publics et des conventions. Ce collectionneur passionné de jouets a révolutionné le langage de l'image et de l'enfance, en offrant des albums audacieux et dérangeants aux enfants du monde et aux adultes qui les accompagnent. Pour rendre hommage à une oeuvre décidément vivante et actuelle, ce colloque réunira des chercheurs, des artistes, et des professionnels du livre pour explorer l'esprit et le style de cet immense artiste.
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : mers et océansVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (93) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Trois Brigands

Quelle est le prénom de la jeune héroïne ?

Alice
Marie
Tiffany
Lise

5 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Les Trois Brigands de Tomi UngererCréer un quiz sur ce livre

{* *}