AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Roger Guerbet (Autre)
EAN : 9782264005441
283 pages
Éditeur : 10-18 (01/09/1983)
3.75/5   93 notes
Résumé :
Le juge Ti, célèbre figure de la Chine du VIIe siècle, prend ses nouvelles fonctions de magistrat dans le district de Pei-tcheou. Il est immédiatement confronté à une curieuse affaire de disparition et deux marchands viennent rapporter l'assassinat de leur sœur en accusant son mari. Grâce à la macabre découverte de la tête d'un cadavre, le juge comprend bien vite que les deux affaires sont liées ! Puis le boxeur Lan, une célébrité de la ville, est empoisonné au bain... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
comtesseoboulof
  21 octobre 2012
J'alterne un policier, un roman ou un classique, je peux pas m'en empêcher c'est comme si j'étais accro à une série télé, Vargas, Ian Pears, Nabb et aujourd'hui Robert van Gulik et les aventures du juge Ti. J'en avais lu quelques uns il y a fort longtemps , je me suis commandée celui-ci à cause de la couverture, on y voit le juge Ti assis sur un balcon face à une courtisane nue , enveloppée d'une tunique transparente.
Le juge Ti c'est le Sherlock Holmes chinois, il a existé, vécu de l'an 630 à l'an 700 et Robert van Gulik prend plaisir à imaginer ses enquêtes.
On se trouve plongé dans l'univers de « l' île du Paradis » sorte de Macao ou l'argent coule à flot entre les maisons de jeu et les courtisanes qui pullulent , Ti y arrive avec son lieutenant Ma Jong, mais c'est la Fête des morts, moment sacré ou l'âme des morts flottent parmi les vivants, et les hôtels sont pris d'assaut. Reste le Pavillon rouge, lieu dédié au plaisir , mais dans lequel deux suicides ont eu lieu à trente d'intervalle, deux morts volontaires par dépit amoureux pour des « Reines des Fleurs » .
Est-ce vraiment des suicides ? On rentre pleinement dans l'ambiance de l'époque, les lieux, les traditions culinaires, les rapports hiérarchiques , le monde des courtisanes, et ça se lit vite, très vite. L'intrigue est bien ficelée sauf sur la chute, mais je ne regrette pas mon voyage, j'ai eu l'impression d'être dans une estampe d'Hiroshige, exposé à la Pinacothèque à Paris. D'ailleurs si vous pouvez, poussez jusqu'à la Madeleine, voir cette exposition c'est absolument magnifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Fuyating
  06 juillet 2021
C'est toujours un plaisir de lire une enquête du juge Ti ! Dans ce roman-ci, le magistrat va remplacer son collègue Lo dans l'île du Paradis, en chemin pour rentrer à Po-yang. Accompagné de Ma-jong dont nous avons l'occasion de découvrir son bon coeur, il va enquêter sur un mystérieux suicide qui fait étrangement penser à un fait identique ayant eu lieu exactement au même endroit trente ans plus tôt.
Van Gulik fait preuve une nouvelle fois de son talent de conteur, doublé d'un esprit aiguisé. L'énigme semble on ne peut plus obscure mais le juge Ti associe peu à peu chaque pièce du puzzle grâce à son esprit de déduction infaillible.
Nous en apprenons un peu moins sur la culture chinoise ou la vie au VIIème siècle dans ce roman-ci que dans les autres opus, mais la lecture en est néanmoins très agréable. J'ai beaucoup aimé le fait que nous nous concentrions sur trois affaires, toutes étroitement liées.
Peine de coeur, histoire d'amour maudite et vengeance ont la part belle dans cette histoire.
Bravo à monsieut Van Gulik !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Fenky
  21 février 2016
"Le juge Ti,
homme d'état fameux vécut de l'an 630 à l'an 700 de notre ère, sous la dynastie des T'ang.
Au cours de la première partie de sa carrière, il éclaircit nombre d'affaires criminelles assez compliquées. de nos jours encore, les Chinois le considèrent comme leur plus grand détective, et son nom leur est aussi familier que l'est pour nous celui de Sherlock Holmes.
Mais si sa carrière politique nous est parfaitement connue, en revanche les exploits policiers que l'on lui prête relèvent de la légende, et c'est pourquoi ceux, relatés ici sont entièrement fictifs. La plupart du temps, je m'inspire néanmoins de vieux récits du folklore chinois."
Robert van Gulik
Commenter  J’apprécie          60
Pirouette0001
  05 juin 2014
Robert van Gulik m'a toujours fait penser à Agatha Christie, avec des intrigues qu'il place dans la Chine du 7e siècle, et ceci en fait son principal attrait.
Dans ce livre, le juge Ti est appelé à suppléer son collègue Lo pour résoudre l'énigme du suicide du fils d'un nanti dans une ville de plaisirs.
Et c'est ma foi, un divertissement fort agréable.
Commenter  J’apprécie          60
faby1
  06 avril 2014
C'est la première aventure du juge Ti que j'ai l'occasion de lire. J'avoue que je ne suis pas déçu ! C'est un excellent roman de type "meurtre impossible dans une chambre close" qui se déroule en pleine Chine du Haut Moyen-Âge. J'avais peur de manquer de références culturelles sur le lieu et l'époque, et de passer à côté de pas mal d'éléments importants, mais l'auteur donne suffisamment de détails pour que je n'aie pas à me poser la moindre question à ce sujet. L'intrigue est très bien bâtie, très convaincante, et les personnages attachants. Une pointe d'humour savamment dosée parachève l'oeuvre.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
PilingPiling   18 juillet 2008
incipit :
- Je suis vraiment désolé, Noble Seigneur, mais je n'ai pas la moindre chambre à vous offrir, déclara le gros gérant de l'hôtel. Avec la Fête des Morts qu'on célèbre ces jours-ci, expliqua-t-il, c'est le moment de l'été où nous ne désemplissons pas.
Une expression de regret, visiblement sincère, accompagna ces paroles. Le grand voyageur barbu planté devant le comptoir de réception ne portait qu'une simple robe brune et aucun insigne de rang n'ornait sa figure noire, mais l'autorité qui se dégageait de sa personne proclamait le haut fonctionnaire, genre de client à qui l'on peut toujours demander le prix fort !
Une nuance de contrariété passa sur le visage aux traits accusés du voyageur.Essuyant la sueur qui perlait à son front, il dit au robuste gaillard qui l'escortait :
- Je ne songeais plus à la Fête des Morts ! Les autels élevés tout le long de la route auraient pourtant dû m'en faire souvenir. Voici la troisième hôtellerie pleine que nous rencontrons ce soir, nous ferions mieux d'y renoncer et de poursuivre notre chevauchée vers Tchin-houa. A quelle heure crois-tu que nous pourrions y arriver ?
Les larges épaules de son compagnon se soulevèrent dubitativement.
- Difficile à dire, Seigneur. Je connais mal ce coin du district, et l'obscurité ne facilitera pas les choses. Et par-dessus le marché, nous aurons à traverser deux ou trois cours d'eau. Nous serons là-bas vers minuit... si nous avons la chance de trouver les passeurs à leur poste.
Un vieux commis occupé à moucher la chandelle posée sur le comptoir faisait depuis un moment des signes au gérant. Ayant enfin réussi à attirer son attention, il dit d'une voix pointue :
- Pourquoi ne pas mettre le Seigneur Voyageur dans le Pavillon Rouge ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FenkyFenky   21 février 2016
Ayant fait entrer le magistrat dans une vaste pièce richement meublée, Monsieur Feng le pria de s'asseoir devant la table à thé. Tout en buvant à petites gorgées le liquide odorant, le juge Ti jeta un coup d'œil intéressé aux rayons qui couraient le long du mur. Ils étaient chargés de livres hérissés de feuillets de papier servant de marques. Son hôte, qui avait suivi la direction de son regard, dit avec un sourire plein de modestie :
_ Je ne prétends pas au titre de lettré, Votre Excellence ! J'ai acheté autrefois ces ouvrages parce que j'ai pensé qu'une bibliothèque devait contenir des livres ! En réalité, cette pièce me sert de salle de réception, mai mon ami Tao Pan-Té, qui s'intéresse à l'histoire et à la philosophie, vient souvent les consulter. Ma fille, Anneau-de-Jade, s'en sert aussi. Elle a un certain talent pour composer des poèmes et aime beaucoup la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
misschoummisschoum   27 janvier 2020
[Juge Lo] Vous avez la réputation d'être le juge le plus subtil de toute la province, il me semble! J'ai toujours cru que le temps de boire une tasse de thé, et hop, vous aviez débrouillé l'énigme la plus embarrassante!
[Juge Ti] Il ne faut pas toujours se fier aux réputtaions, répliqué le juge Ti avec un sourire en coin.
Commenter  J’apprécie          20
lehibooklehibook   08 décembre 2019
J'espère ,dit vivement Tao pan-té , que votre Excellence voudra bien prendre en considération l'atmosphère particulière qui règne avant de condamner sans appel son attitude. Cela accroît beaucoup la renommée d'une courtisane quand quelqu'un se suicide pour ses beaux yeux, spécialement si la victime est quelqu'un de connu. On parle de l’événement dans toute la province ...une curiosité morbide attire de nouveaux soupirants
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GrouchoGroucho   02 mai 2015
- Méfie-toi du vin et des femmes, ils reviennent chers ici, l'avertit sèchement le juge. Le jeu et la prostitution font la prospérité de l'Ile du Paradis ; on tond les gens de près, ici !
Commenter  J’apprécie          10

Video de Robert Van Gulik (1) Voir plusAjouter une vidéo

[Robert van Gulik : Le Jour de grâce]
Depuis Amsterdam Olivier BARROT présente le livre de Robert van GULIK, "Le Jour de grâce".
autres livres classés : littérature néerlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Vie et oeuvre de Robert van Gulik

Les romans policiers de Robert van Gulik se déroulent dans la Chine ancienne et le héros se nomme Ti (Tee ou Dee en anglais). Quel est son titre professionnel ?

détective
préfet
commissaire politique
juge

8 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Robert Van GulikCréer un quiz sur ce livre