AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B018IOTKQE
Éditeur : Anchor Canada Jul-2006 (30/11/-1)
4/5   2 notes
Résumé :
When Garnet Raven was three years old, he was taken from his home on an Ojibway Indian reserve and placed in a series of foster homes. Having reached his mid-teens, he escapes at the first available opportunity, only to find himself cast adrift on the streets of the big city.

Having skirted the urban underbelly once too often by age 20, he finds himself thrown in jail. While there, he gets a surprise letter from his long-forgotten native family.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
jlvlivres
  17 janvier 2021
« Keeper'n Me » (Keeper et Moi) (2006, Anchor Canada, 336 p.) C'est l'histoire de Garnet Raven, jeune Ojibwé qui a été retiré de sa famille à l'âge de trois ans pour être placé en famille d'accueil. Il est comme tant d'autres enfants de son entourage, placé dans des familles d'accueil blanches, pour leur bien, cela va de soi. Arraché donc de la réserve de White Dog (Chien Blanc) dans le Nord-Ouest de l'Ontario, presque à la frontière avec le Manitoba, et sa capitale Winnipeg. On retrouvera le trajet de Garnet vers Kenora et Wabaseemoong (White Dog), à une heure de taxi vers le Nord dans le livre.
le livre s'ouvre donc sur cette coupure, ou plutôt cette « disparition », le terme reviendra plusieurs fois. Puis à la vingtaine d'années qui suivent, pendant lesquelles Garnet va essayer d'échapper à ces familles d'accueil et va vivre des galères pas possibles. Sa couleur de peau va vite le faire passer, avec son aide, pour un noir, dont il adopte les codes vestimentaires. « J'avais une coiffure afro de trois pieds autour de la tête, des lunettes de soleil miroir, une chemise jaune en soie à manches ballon avec un long col fuseau, un pantalon baggy vert citron avec des petits poignets, une paire de baskets surhaussés, tout brun avec des paillettes d'argent, et trois chaînes en or autour de mon cou ». Cela va faire sensation dans la réserve. « On a James Brown, un indien qui ressemble à James Brown ». Cette partie du retour à la réserve, avec un chauffeur de taxi en partie bègue, est assez étonnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SternaauParadis
  03 janvier 2019
Au Canada, il y a des Autochtones. Selon les statistiques, on parle de 4% (2016). "Autochtone" est une identité ethnique, reconnue par la Constitution du Canada. Ce n'est pas rien. Ça correspond aussi à une réalité, ce n'est pas juste une case cochée dans un questionnaire. Pour beaucoup, ça veut dire citoyen de seconde zone: pas d'eau potable, pas de liaison avec le reste du monde, des maisons délabrées, des denrées de base qui sont offertes à un prix impossible, pas d'emploi, une instruction de merde, la culture qui fout le camp, avec ta langue maternelle... et tout le reste s'ensuit, à l'avenant. Ce livre de Richard Wagamese est un livre important, tout comme l'auteur mort trop vite.
J'ai lu la version anglaise et je ne sais pas si c'est traduit. L'auteur est un conteur. Ce n'est pas un style littéraire typique de la culture française ou francophone. C'est délicieux et porte à l'introspection...
Lien : https://www.thecanadianencyc..
Commenter  J’apprécie          60


Videos de Richard Wagamese (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Wagamese
ONL Dec 22 - Christmas Surprise2.wmv
autres livres classés : indienVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2585 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre