AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrick Dusoulier (Traducteur)
ISBN : 2841725197
Éditeur : L'Atalante (23/09/2010)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Deux miracles ont ouvert aux hommes le chemin des étoiles : une source inépuisable d'énergie et le secret de l'immortalité. Mais, isolées par la barrière de la vitesse de la lumière, les colonies se sclérosent ; quant à l'immortalité, elle distille son poison insidieux : l'ennui... Resté seul propriétaire d'une Terre dépeuplée par la diaspora galactique, Doran Falkner, l'auteur des deux miracles, en cherche un troisième pour sortir l'humanité de sa torpeur. La répon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Dempiller
  22 novembre 2010
Doran Falkner, celui là même qui a permis à notre espèce d'accéder à l'immortalité, s'ennuie un peu sur sa planète. Ce n'est pas tant à cause du manque d'activités mais plutôt le fait de supporter de vieux démons qu'il traine et garde secret. Cela fait des siècles qu'il a acheté pratiquement l'intégralité de la Terre, tandis que la plupart des autres humains vivent sur d'autres planètes.
Il a également trouvé le moyen d'exploiter une énergie inépuisable qui permet de faire des choses jusqu'alors impossibles et insoupçonnées. Cela fait de lui l'investigateur des deux plus grandes révolution de notre espèce. Profitant de ces deux révolutions, il redonne vie aux monuments les plus démesurés et luxuriants qu'a connue la Grèce antique. Amateur de tout ce qui touche à la Grèce et à ses légendes, il va jusqu'à créer des centaures. Il prendra grand soin de les cacher au reste des humains.
Malgré tout cela, il est très tourmenté et ne sait plus quoi faire pour y remédier. Après tout, c'est lui qui mis au point la révolution qui a plongé l'humanité dans une profonde et ennuyeuse léthargie... C'est alors qu'il découvre que, sur une planète reculée, prospère une espèce primitive semblant avoir la capacité de se téléporter. La solution s'offre donc à lui : si il parvenait à percer ce mystère et créer une troisième révolution, l'humanité pourrait peut-être sortir de sa léthargie !
Nous allons donc au cours des pages, suivre Doran et ses fantômes. Nous serons aux premières loges de son esprit ingénieux et tourmenté. le roman tourne énormément sur la psychologie de ce personnages mais aussi sur l'influence psychologique que pourrait avoir ce genre de révolutions sur nous si nous y arriverions.
Le style est assez élaboré mais il a bien vieillit et je ne me doutais pas qu'il fut écrit en 1985. le charme opère comme celui d'une oeuvre récente et on se laisse embarquer vers ce grand voyage plein de philosophie. Car l'auteur montre de forts attachements à la psychologie et la philosophie. le roman parvient à nous amener à certaines réflexions et interrogations.
Le tout se déroule lentement et calmement, à la fois pour appuyer les nombreuses années durant lesquelles l'histoire s'écoule mais aussi du à son orientation cité ci-dessus. Ceux qui attendent de l'action devront donc passer leur chemin.
J'ai apprécié cette lecture et la découverte de l'auteur ainsi que de l'édition qui s'avère de très grande qualité. Ce livre est à recommander à toute personne aimant les lectures intelligentes et qui porte à réflexion.
Vous pouvez retrouver cette critique sur mon blog :
Lien : http://lazonelibre.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
julien_le_naufrage
  28 janvier 2011
Considéré comme un excellent auteur, qui de plus possède une très belle plume, Walter Jon Williams n'a hélas jusqu'à maintenant pas vraiment percé dans notre monde francophone. Et pourtant, il semble avoir quelques bons livres à son actif, et sous différents genres qui plus est, dont son "Cablé+" considéré comme un classique, pierre à l'édifice cyberpunk.
Mais revenons à son livre ici présent : "Le Coup du Cavalier". Sorti en 1985, il n'est traduit et publié chez nous qu'en 2010. Il y'a donc un long hiatus entre le maintenant anglophone et le notre, mais le retard est rattrapé pour notre bon plaisir. On remerciera d'ailleurs les éditions L'Atalante de nous rendre disponible ce livre de l'auteur, ainsi que "Ceci n'est pas un jeu" sorti la même année mais écrit plus récemment.
"Le coup du cavalier" évolue sur un fond de SF assez classique qui n'est pas sans me rappeler l'univers littéraire de Robert Silverberg. Mais sur ce fond éculé, Walter Jon Williams en profite pour discuter et faire réfléchir doucement sur l'Homme et ses contradictions, sans être moraliste ni condescendant, et même avec une certaine dose d'humour proche d'un Iain M. Banks. Il y'a certes une aventure avec le voyage intersidéral et la recherche du pourquoi ces animaux, les lugs d'Amaterasu, arrivent à se téléporter. le genre de connaissance qui permettrait à l'humanité de se déplacer instantanément d'ici à là, faisant tomber les barrières de temps et de distance d'un seul coup, induisant un tas de complication futures. Y aurai-t-il un parallèle à voir avec le néo-libéralisme et la chute de toutes les barrières? Je n'en sais rien...
Walter Jon Williams sait donner de l'épaisseur à ses personnages, tel un Roger Zelazny, il peut créer des héros tout en profondeur et qui s'interrogent sur eux-même. Introspection et réflexion, c'est ce qui fait la force de ce livre, les questions humaines étant d'ailleurs plus à l'avant que l'aventure en elle-même. Les questions concernant l'immortalité et la mortalité, le goût de la vie et de ses risques, les réactions et confrontations d'idées, etc. La discussion sur la fin entre extra-terrestre et la compréhension de l'autre m'ont refait penser à "L'étoile et le fouet" de Frank Herbert et ses questions sur l'Autre. Bref un livre assez riche avec pas mal de thèmes abordés.
Au final on tient un bon livre en mains, mais même si je ne connais pas encore bien cet auteur, "Le coup du cavalier" n'est peut-être pas encore mon préféré. Peut-être est-ce du à la couverture de Genkis que je trouve assez horrible (trop computer made), sachant que le graphisme d'un livre peut assez influencer le ressenti que j' en ai. C'est idiot, mais c'est comme ça. Néanmoins, j'ai tout de même assez envie de continuer à découvrir la bibliographie de cet auteur américain sans doute injustement méconnu chez nous.
Lien : http://naufragesvolontaires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tchippy
  03 octobre 2012
Un livre original, qui traite plus de l'humain que de la technique. Les dogmes bouleversés donnent un éclairage nouveau à la vie, à la mort, aux choses et aux actions qui font ce que nous sommes.
Les centaures sont ce que j'ai le plus aimé...
Les enjeux sous-tendus, les pactes, alliances et relations font que, si il n'y a pas de suspense à proprement parler, il y a une tensions qui empêche les pages de se refermer.
Et j'aime bien l'ironie latente et le cynisme qui arrosent les dialogues et actions de Doran Falkner.
En gros, j'aime bien tout.
Je suis pas fan, mais la lecture était agréable, et je retenterai volontiers l'expérience.
Commenter  J’apprécie          50
Lelf
  18 mai 2011
Le Coup du Cavalier commence sans préambule, le lecteur est propulsé aux côtés de Doran sans avertissement, sans contexte ; à lui de découvrir l'univers au travers des yeux du héros dont la perception est bien différente d'un homme lambda, du fait de son immortalité et des transformations dont il a été témoin en plusieurs siècles. le démarrage est donc totalement déroutant et même difficile. Il faut réussir à s'adapter ou attendre que les scènes du début passent pour prendre plaisir à la lecture.
Et finalement, au bout d'un (trop) long moment, le déclic se fait, la lecture se déroule sans encombre et même avec une rapidité étonnante.[...]
Lien : http://www.imaginelf.com/201..
Commenter  J’apprécie          60
BlackWolf
  05 avril 2011
En Résumé : Un livre agréable lire ou l'auteur part d'une histoire de Science-Fiction pour amener le lecteur à se faire plusieurs réflexions sur l'ennui, la mort, l'immortalité... Les personnages sont vraiment denses emplis d'émotions et intéressants à suivre et le style de l'auteur est fluide, lent et efficace. Si vous cherchez un histoire qui bouge bien passez votre chemin, si vous cherchez un livre philosophique ouvrant à la réflexion vous devriez passer un bon moment avec ce livre.
Retrouver la chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          50
Video de Walter Jon Williams (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Walter Jon Williams
Walter Jon Williams au festival des Utopiales 2009, interviewé par Julien Morgan.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2754 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre