AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gilles Goullet (Traducteur)
ISBN : 2207258041
Éditeur : Denoël (15/02/2007)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 729 notes)
Résumé :
Une nuit d'octobre, Tyler Dupree, douze ans, et ses deux meilleurs amis, Jason et Diane Lawton, quatorze ans, assistent à la disparition soudaine des étoiles. Bientôt, l'humanité s'aperçoit que la Terre est entourée d'une barrière à l'extérieur de laquelle le temps s'écoule des millions de fois plus vite. La lune a disparu, le soleil est un simulacre, les satellites artificiels sont retombés sur terre. Mais le plus grave, c'est qu'à la vitesse à laquelle vieillit dé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (95) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  17 janvier 2014
Lent mais passionnant.
Spin est le premier tome d'une trilogie poursuivie par Axis et Vortex. Il a obtenu le prix Hugo 2006 et le grand prix de l'imaginaire, catégorie roman étranger en 2008.
L'événement d'octobre, ou spin, va chambouler la vie de l'humanité entière et en particulier celles de Tyler Dupree et Jason et Diane Wilson, que nous allons suivre pendant 30 années de leur vie.
Qu'est-ce que le Spin ? Une mystérieuse membrane qui englobe la terre et y ralentit le temps à tel point qu'il ne reste plus que cinquante ans avant la fin de l'humanité. Cinquante ans représentant cinq milliards d'années à l'extérieur du spin et la fin du soleil.
A travers leur vie, consacrée au spin pour Jason, à la médecine pour Tyler, à la religion pour Diane, leurs interactions sociales, on va découvrir peu à peu les tenants et les aboutissants de ce BDO (Big Dump Object pour les intimes).
Un roman de science-fiction ? (certains critiques déçus estiment que la sf est quasi absente et prétexte du roman). Bon ce n'est pas du space opera intergalactique avec extraterrestres bizarroïdes mais l'idée de départ en fait indéniablement un roman de cette catégorie, sous-catégorisé légèrement hard science (bien que tout ne soit pas expliqué "scientifiquement").
Un roman trop long ? On pourrait le penser. Mais chaque détail compte, tout s'enchaîne, tout s'imbrique, tout à un sens et une signification. Moi qui suis habituellement tourné vers les oeuvres d'action, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde.
A travers les périodes de la vie de nos héros, périodes mélangées, l'auteur effectuant des allers-retours incessants entre passé, présent et futur, on découvre une façon originale de terraformer Mars, on parle d'écologie, d'épuisement des ressources, de maladie génétique dégénérative, de religion, de secte, de politique, de lutte de pouvoir, de relations familiales et amoureuses... de la vie.
Un roman un brin cérébral, avec des personnages très attachants, particulièrement bien dessinés et développés dans lequel on rentre très rapidement pour en sortir avec une bonne partie des réponses que l'on y cherchait, tout en restant suffisamment ouvert pour le second tome.
Bien sympathique....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10811
Stelphique
  10 décembre 2015
Ce que j'ai ressenti: …Incontestablement, une lecture fascinante!
Imaginez vous ne plus pouvoir tourner la tête vers le ciel, ne plus être ébloui par la beauté d'une nuit étoilée. Etre privé de la chaleur du soleil, de la douce lumière lunaire, de la multitude d'étoiles éclatantes…
Nous avions toutefois perdu quelque chose de plus subtil que quelques lumières dans le ciel. Nous avions perdu l'impression de connaître avec certitude notre place dans l'univers. La Terre est ronde, la lune tourne autour, la Terre elle même orbite autour du Soleil: les gens n'en savaient en général pas davantage sur le plan cosmologique, et je doute que lus d'une personne sur cent y repensait après le lycée. Mais cela les a déconcertés qu'on les en ait privés.
C'est ainsi que commence le roman de Robert Charles Wilson, et avec lequel il génère une escalade d'éléments scientifiques, biologiques et même psychologiques pour nous faire monter en pression vers l'extinction de la planète Terre. Cet auteur nous offre non seulement un livre de science fiction remarquable, mais une histoire pleine d'humanisme. C'est ce double effet qui me donne envie de dire que c'est peut être le livre le plus merveilleux que j'ai lu.
Si dans Julian, j'avais déploré le manque de SF, là, on peut dire qu'il y en avait bien au delà de mes attentes. Entre le Spin et son mystère, la terraformation de la planète Mars et cet univers comme terrain de jeux des machines autoréplicantes, je me suis bien régalée! Totalement dépaysée, c'est vraiment l'effet que j'en attendais, tout ce que j'espérais en ouvrant ce genre! J'ai trouvé que l'auteur allait loin dans ses raisonnements, qu'il ne se contentait pas de cacher les étoiles, mais de faire jouer tout l'aspect politique en y incluant une interaction avec le Temps, et faire du néant un nouvel espace à conquérir.
« L'étoile mortelle mère de toute vie était passée dans une sénescence sanglante et nous tuerait sans conscience. »
Ce livre est d'une rare beauté, un brin poétique, un soupçon philosophique… J'adore cet auteur, sa façon de nous emmener à penser différemment, à s'élever vers des réflexions profondes, à voir plus haut que le bout de son nez. On se sent minuscule face à l'immensité de l'univers, mais avec ce livre on approche d'un peu plus près les secrets du cosmos.Et quelle sensation euphorisante, mais aussi apaisante…Qu'importe nos agissements, nous ne restons que poussières face à l'Infini, il sera encore là que nous, humains avec son petit système solaire, auront disparu. Il reste l'acteur principal, l'Hypothétique souverain éternel, et c'est pour cela qu'il est aussi bon de regarder une nuit étoilée, juste parce que, en tant d'années humaines, il est toujours là, immuable, tour à tour effrayant ou rassurant, au dessus de nous, nous fixant de ses milliards yeux étincelants.
« Nous sommes aussi éphémères que des gouttes de pluie. Nous tombons tous, et nous atterrissons tous quelque part. »
Suivre donc ce trio de personnages, c'est se plonger dans l'humain, ses peurs, ses failles ,ses croyances. C'est approcher au plus près nos propres sensations si jamais la fin du monde était là à quelques poignées d'heures. Je me suis retrouvée en Jason pour cette soif de connaissance (bien que je sois très loin d'être aussi intelligente ou influente que lui), en Diane aussi pour cette recherche de Foi et l'amour sans faille qu'elle voue à son mari ,et en Tyler pour son amitié indéfectible. C'est dire la force de ses personnages, le talent de l'auteur à nous faire ressentir les émotions humaines.
« J'imagine qu'on a tous quelque chose qu'on craint de laisser filer. »
En bref, une histoire hors du commun, hors norme, hors du temps, mais ô combien passionnante, enivrante, fascinante! Un plaisir de lecture exquis et grandiose! J'ai adoooooooooooooré et je compte vite me replonger dans cet univers, puisque la trilogie est posée sur ma table de chevet!!!!!
« Un bon bouquin vaut presque un ami. »

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
gruz
  04 juillet 2012
Wilson est un magicien en son genre et Spin est une sorte d'aboutissement de son Art.
Un chef-d'oeuvre à la fois profondément ambitieux et foncièrement attachant. Un synthèse de ses précédents écrits, puissance 10.
Wilson est un humaniste et son roman transpire de cette humanité. Quel autre auteur peut si simplement parler de sentiments humains et tout autant de sciences du futur ?
Ce roman, merveilleusement bien écrit, est tout à la fois : moderne et nostalgique, mêlant Grand Histoire et histoires familiales, croyances et sciences, amour et rationalité.
Wilson a un profond respect de la planète et de ses habitants dans leur diversité et il utilise cet amour pour construire une trame de haute volée, profondément originale et touchante.
Une vraie réflexion sur la valeur d'une vie humaine face à l'immensité du cosmos. Mais une réflexion accessible qui permet de penser que ce roman peut être mis entre toutes les mains (spécialistes de SF ou non).
Incontournable, indispensable, inoubliable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Wiitoo
  05 août 2013
Ouf, enfin arrivé au bout de cet interminable petit chef-d'oeuvre de science fiction !
Oui, je vous l'accorde c'est un peu bizarre de dire les choses ainsi mais pourtant c'est bien mon opinion et comme vous l'avez compris, elle est pour le moins très contrastée.
Ouf, et de plus une note « seulement » de 4 étoiles, car ce livre est interminablement longuet. 200 pages en trop sur les 610 à mon goût. L'histoire est constamment ralentie et entrecoupée, tout est prétexte à écrire une page entière de détails ou d'informations sur un sujet sans grand intérêt, souvent pour « meubler » dirait-on et qui n'apporte rien à l'histoire de mon point de vue.
En revanche, en dehors de ce défaut, ce bouquin est un véritable chef-d'oeuvre de science fiction.
Alors qu'un soir, la terre se voit entourée du Spin, une « barrière » autour de la planète qui empêche de voir les étoiles, le gouvernant découvre rapidement qu'au delà de cette barrière, le temps s'écoule beaucoup plus rapidement que sur terre. Dans ces conditions la terre n'aurait plus que quelques années d'existence devant elle.
S'en suit le plus grand projet de l'histoire de l'humanité visant à profiter de cette importante différence temporelle pour tenter de terraformer la planète Mars afin de permettre à l'espèce humaine de survivre en y envoyant des vaisseaux spatiaux, tout d'abord porteur de cellules vivantes puis, lorsque la vie sera possible sur Mars, d'humains.
On suit 3 enfants sur terre, qui partageront cette aventure épique tout au long de leur vie et joueront un rôle important sur les événements. Principes de terraformation d'une planète, développement de la vie martienne, problèmes politiques, militaires, religieux, recherche de compréhension de l'univers et des êtres « hypothétiques » qui ont mis en place le Spin….bref, tout y est pour passer un très bon moment, une histoire riche, passionnante, une conclusion solide, une fin sympathique… en bref une belle aventure extraordinaire. Sur ces points une note de 5 +++ :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
Le_chien_critique
  04 février 2018
Bienvenue dans "le torrent furieux du temps extraterrestre."
Robert Charles Wilson nous entraine dans le tourbillon de la Vie : de l'émerveillement plein les mirettes; un feu d'artifice pour vos neurones; le tout porté par des personnages complexes.
Un voyage à travers le temps et l'espace dont vous ne reviendrait pas indemne.
Lorsque l'on demande aux lecteurs de Spin de résumer le roman en quelques mots, les étoiles, les hypothétiques, le temps reviennent.
Pour moi, Spin est une image, une scène, celle de la randonnée à vélo un jour d'été, les trois gamins sur leurs vélos tentant de gravir et de descendre une colline. Tout y est : la différence de statut social entre Tyler et les jumeaux, les liens qui les unissent, la psychologie des personnages. Avant la SF, c'est un magnifique récit de vie de l'enfance à l'âge adulte.
On débute tranquillement sa lecture en l'an 4 x 109 ap. J.-C., un monde qui ressemble étrangement au notre, si ce n'est un contexte géopolitique différent. Comment est ce possible ?
Puis retour en arrière, aujourd'hui. L'événement nous est raconté dès les premières pages, les étoiles ont disparu. A l'extérieur, le temps s'écoule normalement tandis que sur Terre, le temps est ralenti dans des proportions inimaginables : "un million de leurs siècles pour chacune de nos années.".
Spin va vous emporter dans un monde pré-apocalyptique, le quotidien va devoir composer avec la disparition des étoiles. Mais d'une fin imminente attendue, proche, il apparait que le spin pourrait être aussi une planche de salut pour l'humanité, ou du moins se révélait moins dévastateur que les premiers jours le laissaient supposer. Certains reprennent le cours de leurs vies, mais le chaos risque de pointer le bout de son nez. Wilson nous sort la parabole de la grenouille : Lâchez une grenouille dans de l'eau bouillante, elle en sortira aussitôt d'un bond. Placez-la dans une casserole d'eau tiède que vous mettez à chauffer à feu doux, et la grenouille mourra avant de se rendre compte du problème.
Spin, c'est aussi de la SF. de la SF de haut vol, celle du sense of wonder, celle que peu d'auteurs n'auraient osé imaginer. Wilson s'empare des idées ayant bercé de nombreux lecteurs, les assemblent et produit un roman qui rend réaliste l'ensemble, tangible. Splendide. Je ne vous en dit pas plus sur les thématiques pour ne pas vous dévoiler l'émerveillement face à la prouesse de la construction du récit. La force, ou le défaut de ce roman, est d'explorer ce questionnement via ces personnages. Wilson attaque son sujet en le contournant, jamais frontalement, ce qui pourrait déplaire à certains lecteurs.
Car Spin, c'est surtout l'histoire de trois copains d'enfance : Jason, d'une intelligence hors du commun qui va tenter de comprendre l'incompréhensible, sa soeur jumelle Diane, tout aussi intelligente mais avec l'émotion en plus qui va se réfugier dans les nouvelles religions et Tyler l'ami fidèle, un peu détaché, "glissant dans la vie". Trois personnages archétypaux, mais loin d'être caricaturaux.
Ces trois enfants vont découvrir un soir d'automne, allongées sur la Grande Pelouse de la Grande Maison, la disparition des étoiles. Trois destins pris dans la tourmente de l'hypothétique événement.
Comment vivre face à une catastrophe annoncée, celle de l'explosion du soleil, emportant avec lui le système solaire et ce qui s'y trouve ? Comprendre, Aider, Se voiler la face ?
Spin est aussi une fulgurance dans le style, tous s'emboite merveilleusement. Les titres des chapitres donnent le ton. Que dire de ce jardinage céleste en lieu est place du concept de terraformation; Atteindre l'âge adulte dans l'eau bouillante; le temps désarticulé; le tic-tac d'horloges coûteuses; Euphorie désespérée.
Je n'aime pas dire d'un roman que c'est un chef d'oeuvre, une notion bien trop personnel et arbitraire. Spin me place donc dans une situation difficile. Alors, comme beaucoup, je dirai simplement que Spin est sûrement un des plus grand livres de ces 25 dernières années.
Une fin ouverte laissant libre l'imagination du lecteur.
Spin est cependant une trilogie, ou comme le dit Robert Charles Wilson, un one shot suivi de deux romans. A la lecture des autres textes, je ne peux lui donner tort. L'intrigue des suites se situe dans le même monde que celui des Hypothétiques, mais les personnages différent. Axis est celui qui m'a le moins convaincu, Vortex renoue avec la complexité, le romancier se jouant du lecteur via le temps, un roman assez priestien et dickien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          215
Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
CreeptalesCreeptales   13 janvier 2019
_ C'est ce que disent les gens, Tyler. Parler de multilatéralisme et de diplomatie, c'est comme dire ''je vous aime'' : ça sert à pouvoir baiser plus facilement.
Commenter  J’apprécie          00
fnitterfnitter   18 janvier 2014
En tant que médecin, j'avais croisé la mort plus souvent que la plupart des gens. Je savais comment mourraient mes semblables. Je n'ignorais pas que la conception habituelle de la manière dont on affronte la mort – déni, colère, acceptation – n'était au mieux qu'une généralisation grossière. Ces émotions pouvaient évoluer en quelques secondes ou ne pas évoluer du tout, la mort pouvait renchérir sur elles à tout instant. Pour beaucoup, affronter la mort n'était pas un problème : elle survenait sans s'annoncer, par une rupture d'aorte ou une décision malencontreuse à un carrefour encombré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
StelphiqueStelphique   08 décembre 2015
Nous avions toutefois perdu quelque chose de plus subtil que quelques lumières dans le ciel. Nous avions perdu l’impression de connaître avec certitude notre place dans l’univers. La Terre est ronde, la lune tourne autour, la Terre elle même orbite autour du Soleil: les gens n’en savaient en général pas davantage sur le plan cosmologique, et je doute que lus d’une personne sur cent y repensait après le lycée. Mais cela les a déconcertés qu’on les en ait privés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
fnitterfnitter   18 janvier 2014
Lorsque vous tenez un gland, vous tenez la possibilité d'un chêne, et non d'un seul mais de toute sa descendance au fil des siècles.
Commenter  J’apprécie          583
fnitterfnitter   18 janvier 2014
Lâchez une grenouille dans de l'eau bouillante, elle en sortira aussitôt d'un bond. Placez-la dans une casserole d'eau tiède que vous mettez à chauffer à feu doux, et la grenouille mourra avant de se rendre compte du problème.
Commenter  J’apprécie          302
Videos de Robert-Charles Wilson (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert-Charles Wilson
Payot - Marque Page - Robert Charles Wilson - Les affinités
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2597 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..