AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070209897
238 pages
Éditeur : Gallimard (24/04/1980)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Pamphlet ou poème - 'chaque image doit produire un cataclysme' -, ce livre marque une étape importante dans l'histoire littéraire. Certains lecteurs n'ont voulu en retenir que l'insolence, l'humour, la virtuosité exceptionnelle. D'autres cependant voient dans le 'Traité du style' l'amorce par Aragon du dépassement du surréalisme en réalisme.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  04 janvier 2016
Un livre percutant et peu connu. Aragon nous apparaît comme le défenseur d'une éthique morale, ce qui, en ces temps obscurs, ne peut faire de mal, tant les confusions sont immenses.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
StormStorm   03 juillet 2009
Dire que l'art est difficile, suppose chez l'auteur de la phrase l'ignorance totale des mots dont il se sert. Qu'est-ce qui est difficile ? Un chemin, un client, un problème. Puis-je m'exprimer ainsi : le ciel est difficile... ? Oui, si je consens à mettre une majuscule au firmament, ce qui est un moyen de le personnaliser. Car difficile est une épithète qui ne peut se joindre qu'au défini. C'est pourquoi l'art n'est pas difficile. Il n'est pas facile non plus. Mais difficile et art ne peuvent être réduits au commun diviseur du verbe être. On voit par l'exemple qui précède que labeur surhumain est celui de l'homme qui armé d'une lanterne s'avance au milieu des livres pour y dépister les baraliptons. La critique, c'est le bagne à perpétuité. Pas de repos pour un critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
colimassoncolimasson   07 janvier 2013
Je foule systématiquement au pied sur le feuillage noir de ce qui est sacré -la syntaxe. Systématiquement. [...] Je piétine la syntaxe parce qu'elle doit être piétinée. C'est du raisin. Vous saisissez. Les phrases fautives ou vicieuses [...], le manque de prévoyance à l'égard de ce qu'on va dire [...], l'inattention à la règle, les cascades [...], tous les procédés similaires, analogues à la vieille plaisanterie d'allumer sans qu'il s'en rende compte le journal que lit votre voisin [...], mettre les coudes sur la table [...], ne pas essuyer ses pieds, voilà mon caractère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
charlottelitcharlottelit   07 septembre 2011
Oui je lis, j'ai ce ridicule. j'aime les beaux poèmes, les vers bouleversants et tout l'au-delà de ces vers. Je suis comme pas un sensible à ces pauvres mots merveilleux laissés dans notre nuit par quelques hommes que je n'ai pas connus.
J'aime la poésie.
Je suis en mesure de le faire : pouvez-vous en dire autant ?
Voici Vauvenargues : je veux que vous le lisiez d'un bout à l'autre à haute voix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
raynald66raynald66   30 octobre 2016
ô crabes majestueux du Romantisme, vous marchiez de côté déclamant
d'une pince et de l'autre tenant sur le papier l'expression souvent géniale
de votre désespoir. Mais ce désespoir quel était il ?
Son fondement, sa signification, sa portée ?
Personne n'en a jamais rien su.
Dans le monstrueux rocher de vos coeurs,
brillaient d'éclatantes étoiles,
vous tiriez à la carabine contre le soleil,
et de vos hurlements magnifiques,
vous mouchiez le nez de l'orage,
où gîte une morve d'éclairs
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LuneLune   23 décembre 2011
On sait que le propre du génie est de fournir des idées aux crétins une vingtaine d'années plus tard.
Commenter  J’apprécie          110

Lire un extrait
Videos de Louis Aragon (111) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louis Aragon
CARTE BLANCHE À BERNARD NOËL - LA PLACE DE L'AUTRE Avec Bernard Noël, Jean-Luc Bayard, Léonard Novarina-Parant, Jean-Luc Parant, Laurine Rousselet, Esther Tellermann & autres invités
Né en 1930, Bernard Noël signe son premier livre Les Yeux chimères, en 1953 et en 1958, Extraits du corps. Ce n'est que dix ans plus tard qu'il publie son troisième ouvrage, La Face de silence. La publication de ces poèmes lui ouvre alors les portes de l'édition où il travaille comme lecteur, correcteur et traducteur. À partir de 1971, Bernard Noël prend la décision de se consacrer entièrement à l'écriture. Il compose ainsi une oeuvre majeure, où s'exprime une révolte contre toute tentative de “sensure” - oeuvre couronnée du Prix National de la Poésie en 1992, du Prix Max Jacob en 2005, du prix international de poésie Gabriele d'Annunzio.
Salué par Aragon, Mandiargues et Blanchot, son oeuvre, immense par son engagement et son exigence, compte près d'une centaine de titres (dont le Château de Cène, roman érotique qui lui vaut d'être l'un des derniers écrivains français à subir un procès pour outrage aux bonnes moeurs), ainsi que de très nombreux livres d'artistes.
Dans le cadre de la Périphérie du 36e Marché de la Poésie
À lire - Bernard Noël, le poème des morts, Fata Morgana, 2017 - La Place de l'autre, Oeuvres III, P.O.L., rééd. 2013 - Comédieintime, Oeuvres IV, P.O.L., rééd. 2015.
+ Lire la suite
autres livres classés : surréalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Aragon (difficulté moyenne)

Aragon a été journaliste dans un de ces journaux. Lequel ?

Minute
Le Figaro
Libération
L'Humanité

10 questions
116 lecteurs ont répondu
Thème : Louis AragonCréer un quiz sur ce livre