AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jean Aubonnet (Traducteur)Jean-Louis Labarrière (Préfacier, etc.)
EAN : 9782070728404
392 pages
Gallimard (23/02/1993)
3.67/5   29 notes
Résumé :
Qu'est-ce que le "politique" ? Est-ce une vocation naturelle pour l'homme? Ces questions méritent d'être posées à l'heure où les observateurs font de l'individualisme et de la désaffection pour la chose publique les caractéristiques des sociétés contemporaines. La réponse d'Aristote nous vient d'un autre temps, mais nous aidera pourtant à mieux comprendre le nôtre et ce qui lui manque peut-être. La société et son organisation politique ne sont pas pour l'auteur de L... >Voir plus
Que lire après La politiqueVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
« le Politique » bien que prolongement logique de « l ‘Éthique » est une oeuvre difficile et dense et il est parfois difficile de suivre le maître dans ses raisonnements.

Le fait de ne pas avoir bien en mémoire "la République" de Platon constitue un handicap car Aristote se réfère souvent à cet ouvrage pour mieux le critiquer.

Aristote, moins idéaliste que Platon et ses philosophes rois, propose une vision plus réaliste et pratique de la vie en cité.

D'autre part je pensais naïvement avec mes yeux d'Occidentaux du XXI iéme siècle qu'Aristote démontrerait clairement que la démocratie était le meilleur des régimes mais ce n'est pas le cas.

Les qualités de la démocratie sont certes mises en avant mais Aristote nuance fortement ce point de vue absolue en introduisant des conditions (historiques, géographique, ethniques ) à l'établissement d'un régime.

Ceci est je pense intéressant lorsque des gens comme George W Bush ont tenté des greffes hasardeuses de démocratie occidentales sur des régimes quasi féodaux comme ceux de l'Irak ou de l'Afghanistan.

Je dois avouer avoir plus été touché par le sujet de l'Éthique que par celui du Politique.

Néanmoins cet ouvrage me paraît indispensable pour qui s'intéresse à la politique, au droit voir à l'économie, ce qui vous l'aurez compris n'est pas tout à fait mon cas.

Il est à noter que Montaigne et surtout Machiavel avec son fameux « le Prince » s'en serviront de base pour développer leurs idées.
Lien : https://lediscoursdharnois.b..
Commenter  J’apprécie          20
Aristote analyse les différents systèmes politiques de l'époque, les constitutions existants et pose une définition structurée de nombreuses notions encore incontournables aujourd'hui. Ce texte fondateur présente un intérêt certain en tant que témoignage historique et donne une excellente perspective sur la vie et la manière de penser du quatrième siècle av. JC. du point du vue du lecteur moderne non historien, ce texte reste cependant ardu et truffé de pensées et idéologies datées.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
« La paix est la fin ultime de la guerre, le loisir celle du travail ».

« L’entraînement à la guerre il ne faut pas le pratiquer en vue de réduire en esclavage des gens qui ne le méritent pas mais d’abord éviter soit même d’être l’esclave d’un autre, ensuite rechercher l’hégémonie dans l’intérêt de ses sujets et non pour régner en maître sur tous et en troisième lieu de dominer en maître des êtres qui méritent d’être esclaves ».
Commenter  J’apprécie          40
L'égoïsme n'est pas l'amour de soi, mais une passion désordonnée de soi
Commenter  J’apprécie          180
L'unité de la Cité ne doit pas être absolu.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Aristote (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Aristote
Que serait devenue l'humanité sans tous ceux qui, depuis des milliers d'années, ont accumulé, protégé et partagé des connaissances ? Que serions-nous si la Bible, les oeuvres de Platon et d'Aristote, les mathématiques d'al Jibra, la poésie de Villon, la musique de Mozart, avaient disparu ? Qu'en sera-t-il à l'avenir ? Depuis l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui, de la Mésopotamie à la Chine, de Jérusalem à Venise, de Paris à Londres, de New York à Shanghai, les façons de transmettre les savoirs ont joué un rôle déterminant dans l'évolution des cultures, des rapports de pouvoir, des idéologies et des religions ; les puissants cherchant le plus souvent à priver les peuples, et d'abord les filles, des savoirs menaçant leurs privilèges. Aujourd'hui, la situation s'aggrave : très peu de personnes ont réellement accès à une formation de qualité. Demain, si on n'y prend garde, l'humanité sombrera dans une nouvelle barbarie faite d'ignorance et de technologies mal maîtrisées. Pourtant, nous avons les moyens de former tous les humains et de mettre l'éducation au service d'un monde bienveillant en harmonie avec la nature.
Plus qu'une histoire mondiale de l'éducation et de son avenir, ce livre propose des choix radicaux pour lutter contre la barbarie, des choix sans lesquels l'humanité ne pourra survivre.
+ Lire la suite
Dans la catégorie : AristotélismeVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Philosophie antique, médiévale, orientale>Aristotélisme (15)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (231) Voir plus



Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
432 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre

{* *}