AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jules Barthélemy-Saint-Hilaire (Traducteur)Paul Mathias (Traducteur)Jean-Louis Poirier (Éditeur scientifique)
ISBN : 2266047035
Éditeur : Pocket (27/08/2005)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 56 notes)
Résumé :
Au le, siècle avant J.-C., les cahiers qu'Aristote avait rédigés pour ses fameuses leçons au Lycée sont rassemblés par te péripatéticien Andronicus de Rhodes en un corpus ; le livre Alpha est placé au début de ces quatorze traités qui constituent la Métaphysique. Disciple de Platon, Aristote (384-322 avant J.-C) considère que les hommes commencent à philosopher dès qu'ils s'étonnent des phénomènes étranges et des énigmes de l'univers qui les entoure. Le livre Alpha ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
vincentf
  01 janvier 2011
Le livre fondateur de la tradition philosophie occidentale demeure bien obscur. Que cherche-t-il ? Ce qu'est l'être en tant qu'être. Vaste programme réalisé sous toutes les coutures durant cinq cents pages. Que retenir, à défaut de vraiment comprendre ? La notion de substance. L'être est substance. Il n'est pas séparé des choses. Les principes ne sont pas extérieurs aux êtres en actes. Platon au tapis : la théorie des idées est balayée, parce qu'elle dédouble tout, qu'il n'est pas nécessaire que le principe soit ailleurs qu'en substance. Bien d'autres principes me sont sans doute passés sous le nez, dans la complexité et la distance historique des propos aristotéliciens. Il me manque, à moi le non-philosophe, le concret, le tactile, le sensuel, le littéraire et l'historique, pour ne pas passer un peu ou beaucoup à côté d'un momument trop impressionnant de la pensée pure.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
enkidu_enkidu_   14 août 2014
La matière, c’est par exemple l’airain ; la forme, c’est la figure que revêt la conception de l’artiste ; et l’ensemble qu’elles produisent en se réunissant, c’est, en fin de compte, la statue (...) En effet, tout le reste est attribué à la substance, qui elle-même est l’attribut de la matière (...) Cette substance est postérieure, et elle n’a rien d’obscur ; la matière est à peu près aussi claire ; mais c’est à la troisième substance, celle de la forme, qu’il faut nous attacher ; car elle est la plus difficile à comprendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
enkidu_enkidu_   14 août 2014
L’Être et l’Un sont identiques et sont une seule et même réalité naturelle (...) Il est clair que, dans aucun cas, on ne sépare jamais l’idée de l’Être de l’idée de l’Unité, ni dans la production, ni dans la destruction. Il en est tout à fait de même de la notion de l’Un, qu’on ne sépare jamais non plus de la notion d’Être. Il faut en conclure que l’addition d’un de ces termes a tout-à-fait le même sens, et que l’Un ne diffère en rien de l’Être. La substance de chacun d’eux est une, et ne l’est pas accidentellement ; c’est de part et d’autre également la réalité d’un objet individuel (...) Donc, en résumé, il appartient certainement à une seule et même science d’étudier l’Être en tant qu’Être, avec tous les attributs qui lui sont propres, à ce titre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
enkidu_enkidu_   14 août 2014
Si, outre les idées et les objets sensibles, l’on veut admettre les êtres intermédiaires, il s’en suit une multitude de difficultés. Car, évidemment, il y aura aussi des lignes intermédiaires entre l’idée de la ligne et la ligne sensible ; et de même pour toute espèce de choses. Prenons pour exemple l’Astronomie. Il y aura un autre ciel, en dehors de celui qui tombe sous nos sens, un autre soleil, une autre lune ; et de même pour tout ce qui est dans le ciel. Or, comment croire à leur existence ? Ce nouveau ciel, on ne peut raisonnablement le faire immobile ; et, d’un autre côté il est tout-à-fait impossible qu’il soit en mouvement. Il en est de même pour les objets dont traite l’Optique, et pour les rapports mathématiques des sons musicaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
zityzity   30 octobre 2015
Apercevoir une difficulté et s'étonner, c'est reconnaître sa propre ignorance [982b15]
Commenter  J’apprécie          40
Diotime222Diotime222   25 avril 2012
Tous les hommes, par nature, désirent par savoir.
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Videos de Aristote (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Aristote
Le Graal pourrait-il être un bocal à anchois ? Comment Perceval connaît-il la Poétique d?Aristote ? Merlin tient-il du démon ou de la pucelle ? Les règles du sloubi seraient-elles inspirées de celles du trut ? Les dragons étaient-ils des anguilles ? Recrutait-on les chevaliers à la taverne ? Pourquoi le casque du Viking est-il cornu ? S?est-on rendu compte à Kaamelott que l?empire romain avait pris fin ?
La série télévisée Kaamelott qui met en scène le roi Arthur et les chevaliers de la Table Ronde a marqué le public par son humour décapant, ses personnages loufoques et ses répliques devenues cultes. Mais faut-il prendre au sérieux la façon dont elle réécrit aussi bien la légende arthurienne qu?une période historique charnière, entre Antiquité tardive et Moyen Âge ? C?est le pari qu?a fait une équipe de jeunes chercheurs : montrer que, au-delà des anachronismes qui font toute la saveur de la série, Kaamelott produit un discours riche d?enseignement. Tant il est vrai que chaque génération réactualise ses mythes, les parodiant ou les réinventant pour mieux se les approprier.
En réunissant, sous la direction de Florian Besson et Justine Breton, les contributions d?universitaires spécialisés en littérature et en histoire mais également en sciences politiques, en sociologie, en musicologie, en histoire de l?art ou encore en culture geek contemporaine, cet ouvrage mêle l?excellence académique au divertissement, pour mieux mettre en lumière l?incroyable richesse du monde de Kaamelott.
+ Lire la suite
Dans la catégorie : MétaphysiqueVoir plus
>Métaphysique (140)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
290 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre