AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Helen Grace tome 7 sur 12
EAN : 9782264077783
408 pages
10-18 (11/02/2021)
4.12/5   442 notes
Résumé :
Victime d'un coup monté, Helen Grace est désormais seule face à elle-même. Parviendra-t-elle à sortir vivante de la prison de Southampton ?

Pour Helen Grace, la meilleure inspectrice du pays, la chute est vertigineuse : accusée de meurtre, enfermée aux côtés du tueur qu'elle a fait condamner, il lui faut désormais survivre jusqu'au procès et prouver, d'une façon ou d'une autre, son innocence.
Quand un corps est retrouvé mutilé dans la cellule... >Voir plus
Que lire après À cache-cacheVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (116) Voir plus Ajouter une critique
4,12

sur 442 notes
Une enquête dans un cadre atypique : C'est à l'intérieur d'une prison que l'inspectrice Helen Grace va devoir trouver l'auteur de plusieurs crimes, et cette prison elle la connait bien puisqu'elle y est elle-même enfermée, en attente de son procès pour trois meurtres.

Un bon début, des chapitres courts qui maintiennent la tension en alternant les personnages et les situations, des crimes au rituel étrange, dont la cause n'est pas établie: les victimes ne présentent pas de blessures ayant pu entrainer cette mort et ne se sont pas défendues.
Un roman policier qui partait fort, mais sur lequel j'ai décroché en cours de route.

Pour quelle raison je ne sais pas exactement, mais je me suis surprise à poser le livre sans être dévorée par l'envie de le reprendre. Ce n'est pas le fait de ne pas avoir lu les autres de la série, on comprend vite qui sont les personnages et leurs rapports. Peut-être justement cet enchainement de chapitres courts, trop courts, qui à force, ont créé chez moi un manque, trop de choses en trop peu de temps, peu d'approfondissement, des situations évoquées et jamais reprises, et puis cet enchainement de coups durs chez l'inspectrice qui se relève toujours, indépendamment des coups reçus et des blessures, trop c'est trop.

A coté de cela, j'ai été choquée par la description donnée par l'auteur de cette prison, de sa décrépitude. Je ne sais pas si cette situation est véridique, mais elle fait froid dans le dos.
Un point positif néanmoins, quelques personnages secondaires bien décrits, dont on regrette pour certains de ne pas leur voir accorder plus de place dans le roman.
Merci aux éditions 10/18 pour la découverte de cet auteur qui me tentait depuis longtemps, même si cela n'a pas été le coup de coeur que j'attendais #Acachecache #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          505
Se faire accuser d'un triple meurtre et enfermer dans une prison de haute sécurité, où justement les meurtrières purgent parfois une peine de perpétuité, et où la sécurité n'existe pas, c'est cruel, pour une femme flic. Certaines de ses codétenues avaient été placées là par elle, elle essuie les pires avanies (un cafard dans son bol de céréales quand elle est morte de faim), et on découvre qu'elle a, cette Helen pleine d'énergie, quelques ennemis qui l'ont précipitée là où elle est, en particulier son neveu : «  il était éperonné par un sentiment plus puissant : la haine ; la haine de sa propre famille. Ce qui le rendait d'autant plus dangereux. Dans de telles situations, les liens du sang sont indéfectibles ».

Serait-ce l'effet de la chaleur vraiment très très comment dire, chaude, ou une lecture somme toute reposante, et puis la visite de cette prison où survivre n'est jamais certain, alors que moi, bien au ch.. non, non, dans ma maison, tranquille je n'ai à lutter que contre la canicule, bref, j'ai adoré. Et appris, par exemple : «  en prison, les déclarations non verbales étaient les plus puissantes ».
Et puis, il y a pire que la cellule, où Helen avait cru se retrouver en enfer : l'isolement, la saleté, les odeurs nauséabondes, l'ambiance sordide, les marques du temps laissées par les anciennes détenues…
Curieusement, je n'avais qu'une envie : continuer la lecture, peut -être bien quand même pour échapper à mon sort en partageant le sort d'une Helen, et d'autres, vraiment pas enviables. En petits chapitres courts, le point de vue de chacun est exposé, et des problèmes, vraiment, il y en a.
Commenter  J’apprécie          4634
Le commandant de police Helen Grace se retrouve à attendre son procès à la prison pour femmes de Holloway. Pendant son incarcération, une détenue Leah Smith va être assassinée. On la retrouve la bouche et les paupières cousues, ses parties génitales mutilées et chaque orifice de son corps a été bouché, rempli avec ce qui ressemblerait à de la vaseline.
Soif de justice, Helen va vouloir démasquer le responsable, surtout que d'autres femmes vont subir le même sort. Mener une enquête en étant détenue et dans un environnement où les flics ne sont pas les bienvenues ne va pas lui faciliter les choses.
Pendant ce temps, à l'extérieur, une de ses anciennes collègues Charlie Brooks va tenter de prouver son innocence pour les meurtres dont elle est accusée.
M. J. Arlidge sait décrire de manière réaliste les conditions de vie dans l'univers carcéral (manque de personnel, trafics, violences,….) Bon rythme de l'intrigue. L'identité du coupable et sa motivation sont vraiment dévoilés à la toute fin et c'est vraiment appréciable. Bien malin celui qui pourrait découvrir son identité avant.
#ACachecache #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          470
L'entrée en matière de ce roman est déroutante. Helen Grace est emprisonnée pour plusieurs crimes alors qu'elle est la meilleure enquêtrice du pays ? Tous les indices relevés par ses pairs l'incriminent, pourtant elle crie son innocence !

Dans deux mois son sort sera scellé, elle prendra probablement perpétuité, comme toutes ces codétenues qu'elle a fait mettre derrière les barreaux insalubres d'Holloway. La vie en prison est régie par des trafics, des luttes d'influence, des règlements de comptes, bien des prisonnières ont envie de faire regretter à Helen son passé de flic.

Malgré tout, elle se lie d'amitié avec Leah, Jordi, Babs qui lui montrent comment s'en sortir, quelle contenance avoir pour éviter les problèmes pour survivre ces deux longs mois avant son procès.

Helen ne perd pas espoir malgré la défection de son amie Sanderson, promue à sa place, depuis son incarcération. Elle croit en la justice. La mort de Léah va la bouleverser, cette femme qui ne vivait que dans l'espoir de revoir ses deux garçons, tentait de décrocher de ses addictions, voulait être une meilleure maman, ne méritait pas de mourir d'une façon aussi atroce.

Le suspense est haletant depuis les premières pages, entre enquêtes à Holloway pour trouver qui commet des meurtres atroces et celle de Charlie Brooks, amie d'Helen, pour prouver son innocence, impossible de décrocher de ce thriller noir.

De beaux portraits de femmes, loyales, battantes ou perdues, psychopathes, attachantes et intrigantes à la fois, aucune ne laissent indifférentes. L'histoire est percutante, rythmée par des chapitres courts. L'univers noir. Les personnages qu'ils soient détenues, matons, enquêteurs, criminel encore en liberté, tous contribuent à ce que l'intrigue vous tienne en haleine jusqu'à l'épilogue.

Je remercie les Editions Les Escales pour cet excellent moment d'évasion !
Commenter  J’apprécie          360
De courts chapitres donnent du rythme à ce roman qui se déroule dans deux cellules d'un vieux pénitencier anglais. L'absence d'introduction des chapitres contribue à renforcer la qualité d'un thriller d'action où la psychologie des personnages est réduite. Arlidge distille un art consommé de la narration en finissant souvent ses chapitres par un suspens.

Cette intrigue dans une prison aux conditions de vie dégradées offre un cadre original. Helen Grace, commandant de police, y est incarcérée. Elle mène son enquête depuis sa cellule : "flic un jour, flic toujours". Pour ses investigations, elle s'offrira des marges de mouvements étonnantes dans un milieu carcéral. Habituellement, je ne soulève pas ce genre d'incongruités mais j'ai été ici gêné par les déambulations d'Helen.

En lisant vos commentaires qui expliquent le scénario, j'ai compris que cet ouvrage était fortement lié au précédent "Oxygène". Je ne suis pas pour autant persuadé que sa lecture aurait modifié mon appréciation mitigée.
Commenter  J’apprécie          290

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
Pas de doute, la vie nous réservait toujours des surprises. Et la bienveillance se cachait dans les endroits les plus surprenants.
Commenter  J’apprécie          100
Helen releva la tête, elle refusait de paraître vaincue, mais elle ne vit qu’une centaine de visages railleurs se réjouissant de son malheur. Si elle avait encore été officier des forces de l’ordre respecté, elle aurait réglé son compte à un individu comme Campbell vite fait bien fait. Mais elle était bien désormais impuissante. Ici, elle était la cible des moqueries, une bombe à retardement, un trophée à brandir pour quiconque aurait le courage d’attaquer.

Elle avait tenu le coup jusque-là, mais combien de temps la chance lui sourirait-elle ? Elle était cernée de toute part par des femmes prêtes à lui trancher la gorge à la première occasion et les autorités pénitentiaires refusaient de considérer le risque qu’elle encourait. Elle n’avait nulle part où aller, nuller part où se cacher, et ne pouvait relâcher sa garde un instant.

A Holloway, le danger guettait à chaque recoin.
Commenter  J’apprécie          20
Pourtant elle était aussi sous le choc d'avoir échappé de si peu à une atroce blessure. Si elle n'avait pas entendu le couvercle de la bouilloire s'ouvrir, elle n'aurait jamais flairé le danger. Son instinct l'avait sauvée du drame. Elle espérait que sa mise en garde avait été entendue. Elle n'aimait pas du tout ce que cet endroit était en train de faire d'elle ; il la transformait en une personne qu'elle ne voulait pas devenir. Mais à situations désespérées, mesures désespérées….les brutes épaisses devaient être stoppées, la violence affrontée, et elle avait beau ne pas apprécier cette barbarie ordinaire, Helen avait au moins réussi une chose. Elle vivrait une journée de plus
Commenter  J’apprécie          20
Helen n’appréciait pas particulièrement Leah : sa voisine était méfiante, hostile et agressive. Pourtant, cette jeune femme perturbée était la première personne qu’Helen avait rencontrée à son arrivée et elle avait pris la peine de lui donner quelques tuyaux. Une telle générosité envers un officier de police emprisonné était surprenante et Helen s’était demandé si la grande impopularité de Leah n’en était pas à l’origine. Elle n’avait jamais cherché à connaître la raison pour laquelle Leah provoquait un tel mépris. Elle savait qu’un traitement spécial était réservé aux détenues qui avaient blessé des enfants, mais la haine qu’inspirait Leah était ancrée si profondément qu’on pouvait se demander s’il n’y avait pas autre chose. Ses lacunes concernant l’histoire de Leah et le sort qui lui avait été réservé la rongeaient. Dehors, elle aurait pu exiger des réponses. Ici, elle était aussi impuissante que les autres.
Commenter  J’apprécie          10
Elle espérait que sa mise en garde avait été entendue. Elle n' aimait pas du tout ce que cet endroit était en train de faire d' elle : Il l'a transformait en une personne qu' elle ne voulait pas devenir. Mais à situations désespérées, mesures désespérées... Les brutes épaisses devaient être stoppées, la violence affrontée, et elle avait beau ne pas apprécier cette barbarie ordinaire, Helen avait au moins réussi une chose. Elle vivrait une journée de plus. "
Commenter  J’apprécie          20

Videos de M. J. Arlidge (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de M. J. Arlidge
Action ou Vérité de M. J. Arlidge et Séverine Quelet aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/action-ou-verite.html • Am Stram Gram de M. J. Arlidge et Élodie Leplat aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/am-stram-gram-vol01.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editions1018 #editionslesescales
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (1056) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Am stram gram..." de M.J. Arlidge.

Où le corps de Sam est-il retrouvé ?

dans une salle de cinéma
dans une piscine
dans un immeuble désaffecté

10 questions
58 lecteurs ont répondu
Thème : Am stram gram... de M. J. ArlidgeCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..