AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365695503
352 pages
Éditeur : Editions Les Escales (05/11/2020)
3.84/5   97 notes
Résumé :
Un thriller chargé d'adrénaline qui ne laisse à Helen Grace que 24h pour démêler les fils d'une sanglante affaire.
Elle m'aime...
Sept heures du matin. Alors que le soleil se lève dans un ciel rouge sang, une femme est retrouvée morte sur une route de campagne. Mais qui a bien pu tuer cette mère de famille et épouse aimée ?
Un peu...
Deux heures plus tard, un commerçant est tué de sang-froid. Les clients sont tous laissés sains et saufs.<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 97 notes
5
15 avis
4
13 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Killing79
  06 janvier 2021
Sur M.J. Arlidge, j'avais entendu beaucoup de bien. Entrer dans une série alors qu'elle en est déjà à son 7ème épisode, c'est un peu ma spécialité (je sais, ça fait rager certaines personnes) … Tout était donc réuni pour que je me lance dans ce « A la folie, pas du tout » et que je me fasse ma propre idée.
Et je ne le regrette pas. Tout d'abord, cette nouvelle enquête se lit sans problème hors contexte. Certes il me manquait quelques références mais rien de rédhibitoire. Ensuite, dès les premières lignes, j'ai été emporté par la tornade. Sans préliminaires, la machine est lancée à toute allure. Les courts chapitres s'enchaînent au tempo de l'action.
Le récit alterne entre différents points de vue. On suit parfois les acteurs principaux par le regard d'autres personnages secondaires. L'auteur nous offre une vue complète du drame qui est en train de se jouer sous nos yeux. Comme il se passe toujours quelque chose, cette omniscience rend le suspense encore plus tendu. Tel un épisode de « 24h chrono », j'ai vécu les péripéties de cette course poursuite, accroché à mon fauteuil.
Avec une plume très accessible, M.J. Arlidge réussit un polar musclé qui entraîne le lecteur à une vitesse folle. Il ne nous laisse pas vraiment le temps de respirer et on ne peut pas lâcher cette histoire avant d'en connaître le dénouement. Ce fut donc un intense plaisir de lecture que je recommande aux adeptes de romans efficaces. Après cette première incursion validée aux côtés de Helen Grace, je m'intéresserai, j'en suis sûr, aux opus précédents pour étoffer mes connaissances sur cette héroïne et son équipe. Je serai aussi attentif aux suivants afin de vérifier cette bonne impression. Je suis ravi d'avoir découvert cette série qui m'a démontré un fort potentiel.
Lien : http://leslivresdek79.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
blackbookspolar
  09 novembre 2020

« Elle était prête à foncer tête la première vers le danger. »
⭐⭐⭐⭐⭐
Note : 5 sur 5.
sortie le 05 novembre 2020
Après ces derniers mois éprouvants, Helen Grace ne s'attendait pas ce matin là, en enfourchant sa nouvelle Kawasaki à vivre une journée aussi difficile. Premier meurtre de la journée, une épouse et mère de famille, laissée au bord d'une route de campagne. S'en suit un pharmacien, abattu dans sa boutique. La journée démarre sur les chapeaux de roues pour Helen et son équipe. Une course contre la montre commence pour arrêter cette série de meurtre que rien ne semble relier. Southampton est sans dessus-dessous, il faut agir et agir vite.
Mais quel plaisir de retrouver Helen Grace à travers la merveilleuse plume de M.J. Arlidge, je l'attendais avec une très très grande impatience. Si vous aimez le suspense, les personnages complexes et extrêmement bien construits, un rythme de lecture effréné, des enquêtes tordues mais crédibles alors cette saga est faite pour vous. Avec A la folie, pas du tout, l'auteur signe ici le 7ème opus des aventures de son emblématique flic à moto. Quel bonheur de retrouver cette ambiance absolument addictive ! Lire un Arlidge c'est savoir avant même de l'ouvrir que vous serez pris au piège d'un roman qui va 100 à l'heure. Les chapitres très courts sont fait pour vous empêcher d'arrêter de lire. Vous ne pouvez tout simplement pas lâcher l'histoire. J'adore !
Helen Grace est donc de retour pour une nouvelle enquête qui va se dérouler sur une unique journée. 335 pages qui relate l'histoire d'une journée, ça paraît étonnant non? Seulement, chaque début de chapitre nous positionne dans le temps en nous indiquant l'heure et permet de vivre entièrement avec les personnages minute par minute. Malgré ses fêlures passées ainsi que les plus récentes, Helen est de nouveau mise sous les feux des projecteurs pour résoudre cette affaire dans les plus brefs délais avant que la liste des morts ne s'allonge et malgré les nombreux obstacles qui se dressent sur sa route. La relation entre les collègues de la brigade évolue au fil des différents livres et celui-ci ne fait pas exception. C'est pesant, on a envie de s'en mêler même si on sait parfaitement que se mêler des affaires d'Helen est une très mauvaise idée.
C'est avec fébrilité que j'ai commencé ce roman, l'ayant attendu pendant de longs mois, j'étais convaincu de ne pas être déçue et par chance, l'auteur a une fois de plus montrer de quoi il était capable. J'ai pourtant essayé mais j'ai échouer….à le faire durer ! Je l'ai dévoré en 24 heures et maintenant, je me sens démunie. J'ai hâte de découvrir la suite, car en tout objectivité, Arlidge a cette capacité à ne pas me lasser. Malgré 7 volumes, il sait encore me surprendre et entretenir ce suspense qui pour moi, est sa signature. D'autant plus que je suis persuadée qu'Helen, Charlie et les autres ne nous ont pas encore tout dit.
Bien sûr il y a l'intrigue : qui est le tueur et quel est le mobile ? Quelle sera la prochaine victime ? Cependant et fort heureusement ce n'est pas le seul sujet. L'auteur explore des situations difficiles et pourtant bien réelles : l'enfance et l'impact que cela peut avoir une fois adulte. le passé et les marques qu'il laisse en chacun de nous. C'est toujours profond et crédible.
Bref, vous l'aurez probablement compris, ce roman est une vraie réussite, une fois de plus ! Pour moi, M.J. Arlidge est une valeur sûre, un auteur de référence dans le monde du thriller, et je sais qu'à chaque fois que je tiens un de ses livres dans mes mains, je pars pour plusieurs heures de lecture merveilleuse. Même lorsqu'il s'agit d'un one-shot sans ses personnages emblématiques.
Oh, au fait ! Deviner quoi ? Je viens d'apprendre qu'une sortie est prévue pour le 11 février 2021 et je suis ravie (c'est un euphémisme)! Retrouver Helen Grace dans 3 mois me console d'avoir terminé A la folie, pas du tout aussi rapidement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeoLabs
  26 novembre 2020
Ça va vite, très vite. Une journée pour arrêter une vendetta. C'est probablement le moins bon à mon goût, mais ça reste tout de même un très bon divertissement.
Commenter  J’apprécie          200
Analire
  06 décembre 2020
Première rencontre littéraire avec le roi du polar M. J. Arlidge, mondialement connu pour le succès de son livre Am stram gram… Une première rencontre haute en couleurs, qui a largement rempli mes nombreuses attentes.
L'inspectrice Helen Grace se retrouve face à des tueurs en série énigmatiques : un jeune couple, la vingtaine à peine, semblent tuer sans mobile précis les personnes qu'ils croisent sur leur chemin : d'abord une mère de famille en plein milieu d'une route, puis un commerçant dans sa pharmacie… Qui sera leur prochaine victime ? Bien décidée à stopper leur série meurtrière, Helen Grace met toutes ses équipes sur le coup, pour neutraliser les jeunes tueurs avant qu'ils ne commettent encore plus de crimes. La course contre la montre est lancée !
M. J. Arlidge nous tient en haleine sur 340 pages : les chapitres sont très courts (quelques pages à peine) et l'alternance des points de vue contribuent à dynamiser davantage le récit. J'aime beaucoup ce genre de format saccadé au rythme rapide, qui nous permet d'être plongé dans une ambiance stressante, pressante, proche de ce qui aurait pu se passer en réalité. L'histoire se déroule en une journée à peine… et pourtant, tant de choses se passent entre-temps ! Nous faisons face à une folie meurtrière sans précédent, dont les contours sont assez flous. de nombreuses questions se posent alors : qui sont ces jeunes ? Pourquoi tuent-ils ? Est-ce prémédité ? Où s'arrêteront-ils ? Des énigmes qui viennent rajouter à la confusion de notre esprit, à la frénésie ambiante, qui nous pousse à tourner les pages toujours plus vite.
J'ai apprécié que l'équipe policière soit presque exclusivement constituée de femmes décideuses, ce qui contribue à casser les codes stéréotypés des hommes en uniforme. Les femmes aussi peuvent mener à bien des missions périlleuses ; elles sont courageuses, téméraires, elles représentent admirablement la force brute et la détermination.
En revanche, pour comprendre toutes les subtilités des références, je vous conseille de lire les autres romans de l'auteur. En effet, la protagoniste Helen est un personnage phare des polars de M. J. Arlidge. Bien que chacune de ses histoires peut se lire séparément des autres, sans ordre précis, Helen reste le fil rouge de ses récits : présente dans chacun d'eux, évolue au gré de ses enquêtes et fait souvent de subtils références à des enquêtes passées. Rien qui gêne l'avancée de cette lecture, mais pouvoir comprendre tous les arguments énoncés reste un luxe que j'aurais bien aimé avoir. de ce fait, les caractéristiques propres à chaque personne ne sont pas développées. L'auteur a sans doute dû le faire dans ses histoires précédentes et ne prend donc plus la peine de se répéter dans ce nouveau polar. Ce qui est dommage pour les nouveaux lecteurs tels que moi, qui, de fait, ne s'attache absolument pas aux différents personnages cités. Mais peut-être est-ce là une astucieuse technique pour nous pousser à découvrir les tomes précédents…
M. J. Ardidge nous embarque pour une course contre la montre intensive face à de jeunes tueurs en série. Un polar trépidant, rempli d'actions, qui m'a tenu en haleine jusqu'à la fin.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lalitote
  03 janvier 2021
Helen Grace est de retour après la case prison, la voici dans un épisode qui ne m'a pas déçue. L'intrigue se déroule sur 24 heures et on débute dès le petit matin par la découverte du corps d'une femme sur une route de campagne, est-ce un accident ou pas ? Une suite de meurtres qui semble aléatoire se déroule à Southampton. Y a-t-il un lien entre ces meurtres ? Helen et son équipe auront-ils le temps de le découvrir avant qu'apparaisse le prochain cadavre ? Les chapitres égrènent les heures et les minutes ajoutant ainsi une bonne dose de pression. Action, rapidité, le lecteur se retrouve embarqué dans un tourbillon captivant sans jamais toucher terre. Il faut avoir le coeur bien accroché car on est pas mal secoué par les meurtres qui s'enchaînent à un rythme inquiétant toute la journée. Helen reste une femme hors pair qui n'hésite pas à prendre des risques pour son enquête quitte à se mettre en mauvaise posture pour avoir des réponses. Un style percutant, des chapitres courts et envoutants suffisamment pour rester scotchée plusieurs heures durant à votre livre. On va suivre ainsi une véritable course contre la montre pour attraper le ou les tueurs qui n'en finissent plus de semer la mort. Un point m'a particulièrement intéressée, on retrouve Helen après son incarcération alors qu'elle a subie cette humiliation, ses rapports avec les autres membres de son équipe nécessite un ajustement qui aurait pu être exploité plus profondément. L'auteur a choisi de détailler la vie de ce prédateur, ce qui nous donne une certaine empathie pour lui, surtout lorsque il devient à son tour une proie. C'est intelligemment conçu et brillement mené tant et si bien que la fin arrive bien trop rapidement, mais que voulez-vous il n'y a que 24 heures dans une journée. Bonne lecture.
Lien : http://latelierdelitote.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (103) Voir plus Ajouter une citation
clairesalanderclairesalander   05 mars 2021
Les rengaines habituelles accompagnées des insultes de rigueur. Que ces gens ne comprennent pas qu'elle cherchait à les protéger mettait Sanderson dans une colère noire ! Tout ce qui les intéressait, c'était de ne rien rater. Leur vie était-elle à ce point pitoyable qu'ils étaient prêts à courir des risques juste pour passer aux infos ? Sanderson détestait cet aspect de la vie moderne : tout le monde se prenait pour un témoin oculaire ou un journaliste. De nos jours, plutôt que d'intervenir pour empêcher un crime ou se tenir à distance du danger, ils filmaient comme s'ils étaient au spectacle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   20 novembre 2020
Elle était déterminée à accomplir sa tâche, à affronter chaque crise et chaque danger sans tressaillir, à protéger la vie et la liberté de ceux dont elle était responsable. Elle ne fuyait jamais son devoir, ne mettait jamais ses intérêts personnels avant ceux des autres ; elle était dévouée, courageuse et investie. Elle représentait le meilleur en chacun de nous et même si elle va cruellement nous manquer, elle continuera de nous inspirer et de rappeler aux générations futures que notre première responsabilité dans la vie va toujours aux autres, pas à nous-même.

Helen méditait ses paroles tandis qu’elle accompagnait le cortège quelques instants plus tard. Ces derniers mois avaient été les plus sombres de sa vie et ils l’avaient rendue méfiante, soupçonneuse et aigrie. En conséquence de quoi, elle avait abandonné Joanne, ce qui lui avait peut-être coûté la vie. Personne d’autre ne le voyait sous cet angle, mais pour Helen l’héritage de Joanne était limpide. Si elle voulait continuer à assumer sa tâche en tant qu’officier de police et qu’être humain, Helen devrait réapprendre à accorder sa confiance aux autres. Alors seulement pourrait-elle redevenir une vraie meneuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brinvilliersbrinvilliers   08 novembre 2020
Il se pencha vers la caméra et tendit le bras avant de lever son majeur en direction de l'objectif. Il avait vécu dans l'ombre trop longtemps, ignoré de ce monde insensible et borné. C'était sur le point de changer. Bientôt, tous sauraient qui il était.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   19 novembre 2020
Charlie devinait les pensées tourmentées qui s’agitaient dans la tête d’Helen. Ses récents déboires avec son capitaine, bien sûr, mais aussi des souvenirs plus lointains comme Joanne essayant d’empêcher Helen de pénétrer dans une maison en feu pour sauver Ruby Sprackling. Nombreux étaient les autres exemples où les deux femmes avaient veillé l’une sur l’autre, chacune protégeant sa collègue de dangers à la fois criminels et professionnels. Mais aujourd’hui, au moment crucial, Joanne avait été seule. Sans protection et sans défense, abattue par une tueuse vicieuse et inhumaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   19 novembre 2020
Helen fut surprise du fort impact que ces trois photos eurent sur elle. C’était de l’amour, il n’y avait pas d’autre mot. L’amour d’un père pour sa petite fille. Helen songea aussitôt à son propre père, qui ne portait qu’un intérêt pervers à ses enfants. Quoi qu’il se soit passé dans cette famille ces dernières semaines, nul ne pouvait remettre en cause l’amour profond de Michael Anderson pour sa fille. Était-ce pour cela qu’il avait ignoré les courriers de son lycée ? Qu’il avait fermé les yeux sur ses délits ? D’après son dossier, il ne s’était pas remarié et aucune photo n’indiquait la présence d’une petite amie. Daisy était sans doute la seule personne dans sa vie.

Helen quitta le bureau et gravit l’escalier jusqu’à l’étage. D’autres photos d’une Daisy jeune et souriante s’affichaient au mur et sur le palier. Helen trouva la chambre de la jeune fille. Un désordre total y régnait : la penderie était ouverte, les vêtements éparpillés par terre ; rien que de très typique pour une adolescente et l’on devinait encore que la chambre avait été décorée avec goût, bien qu’avec peu de moyens. L’examen de cette pièce serait très révélateur mais il devrait attendre.

Helen longea le couloir jusqu’à une autre chambre dont elle poussa doucement la porte qui grinça. À l’intérieur, le mobilier était cassé, les rideaux déchirés et arrachés de la tringle. Sur le lit était allongé un cadavre.

Prenant garde à ne pas contaminer le lieu, Helen s’approcha. Le corps était livide et la rigidité cadavérique avancée. Le sang qui recouvrait la victime et avait imbibé les draps était sec mais la décomposition n’avait pas encore commencé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de M. J. Arlidge (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de M. J. Arlidge
M.J. Arlidge travaille pour la télévision britannique depuis quinze ans. Il dirige également une maison de production indépendante, qui a permis à plusieurs séries policières de voir le jour. Après "Am Stram Gram", "Il court, il court, le furet", "La Maison de poupée", "Au feu, les pompiers" et "Oxygène", tous publiés aux Escales, "À cache-cache" est son sixième roman mettant en scène l'inspectrice Helen Grace. Dans cette vidéo, il nous fait découvrir l'univers de son personnage fétiche...
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Am stram gram..." de M.J. Arlidge.

Où le corps de Sam est-il retrouvé ?

dans une salle de cinéma
dans une piscine
dans un immeuble désaffecté

10 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Am stram gram... de M. J. ArlidgeCréer un quiz sur ce livre

.. ..