AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756006432
Éditeur : Delcourt (27/02/2008)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 68 notes)
Résumé :
Irlande, IXe siècle. Sept moines vivant en communauté ont depuis longtemps tourné le dos aux principes sacrés de l'Église. Chacun se livre corps et âme à son péché de prédilection : qui à l'orgueil, qui à l'envie, qui à la luxure... Mais les foudres du Très-Haut vont s'abattre sur ces sept pécheurs capitaux, sous la forme d'une périlleuse mission : prendre la mer et évangéliser de féroces Vikings !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  19 septembre 2017
Dans "Sept Missionnaires", 4e épisode de la saison 1, nous sommes en Irlande à la fin du Haut Moyen-Âge : Aed Mac Neill intrigue et combat pour unifier les clans et devenir le Haut Roi, tandis que la fureur des hommes du Nord s'abat sur les villages et les monastères côtiers... le Grand Abbé tente de rallier le chef de guerre à cause tandis qu'il envoie sept moines commandos pour évangéliser les fomoirés... Sauf qu'à la place de saints il envoie des blasphémateurs : frère Oran n'est qu'Orgueil, frère Enan n'est qu'Envie, frère Curnan qui n'est qu'avarice, frère Goban n'est que gourmandise, frère Conan n'est que Colère, frère Lugan n'est que Luxure, et frère Tristan n'est que Paresse ! Ils sont capturés avant même d'être arrivés, et sur l'île de Skellig Mor ils n'ont que 24 heures à mettre à profit pour réussir leur mission durant ce bref temps de répit... Chassez le naturel il revient au galop certes, mais ici les petites rivières font les grands ruisseaux : en s'adonnant à leurs turpitudes habituelles leurs faiblesses deviennent leurs forces, et en s'intégrant à grande vitesse à la communauté ils amènent rapidement la révolution politique, sociale et culturelle qui pourrait tous les sauver... Et de fil en aiguille survient la catastrophe / le miracle qui fait tomber la Vikings de Skellig Mor dans les bras du Christ Blanc ! Mdr
On ne présente plus Alain Ayroles dialoguiste de grand talent qui a régalé la France entière avec "D", "Garulflo" et "De Cape et de Crocs", ici associé aux dessins impeccables de Luigi Critone et aux couleurs de Lorenzo Pieri qu'on aimerait voir plus souvent. Il y a bien sûr une fable moral derrière l'humour omniprésent : il faut de tout pour faire un monde, car les choses les plus saintes se dissimulent parfois en des lieux inattendus et le loser de l'un est peut-être le winner de l'autre... Mais derrière la bonne humeur, la bonne volonté et la grosse déconne les auteurs dissimulent un message grave derrière un propos léger : quelle différence entre la volva qui manipule son jarl et l'abbé qui manipule son roi ? Quelle différence entre les guerriers païens qui pillent et tuent au nom d'Odin et les guerriers chrétiens qui pillent et tuent au nom de Dieu ? En ces temps où l'obscurantisme refait surface où islamistes et christianistes préparent activement choc des civilisations et guerres de religion, après tant de franche rigolade la dernière planche m'a mis mal à l'aise...
PS: c'est hallucinant les gens qui encensent Wilfrid Lupano et qui prennent Alain Ayroles de haut...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          303
TheWind
  02 avril 2018
Irlande. IXème siècle.
Cela fait quelques siècles que l'Irlande est devenue fervente chrétienne même si quelques Leprechauns s'amusent encore à se cacher derrière les grandes pierres sacrées.
C'est aussi à cette époque que Saint Colomban donne des règles strictes à la vie monastique : ascèse, jeûne, pauvreté, chasteté, prière, étude, travail...
Autant de vertus que les sept moines, héros de cette Bd, sont loin de respecter ! Et de se parer chacun d'un des sept péchés capitaux. Entre orgueil, envie, colère, acédie, cupidité, luxure et gourmandise, on ne risque pas de s'ennuyer avec cette communauté-là !
Jusqu'au jour où le Grand Abbé décide de les envoyer en mission auprès des redoutables guerriers vikings, afin d'évangéliser ces derniers.
Mission impossible !!
Oui, mais, c'est soit ça, soit le bûcher. le choix est vite fait.
Pour le plus grand plaisir du lecteur d'ailleurs.
Car c'est drôle évidemment ! Les vices et dépravations des sept missionnaires donnent lieu à des scènes et dialogues des plus cocasses.
Mais pas que...
C'est aussi bien sûr une satire de l'Eglise, des croyances et religions de tout bord. Ne suffit-il pas de faire scintiller dans le coeur de l'homme un immense espoir de rédemption, ou à l'inverse de le menacer des pires ennuis pour que ce dernier se laisse convaincre et se mette à genoux devant n'importe quel dieu pourvu qu'il l'exauce et même pire, s'empresse de brandir son épée bien haut au nom de ce "Très-Haut" tant adulé...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Foxfire
  21 décembre 2018
Je poursuis ma découverte de cette série thématique avec ce 4ème épisode. Après la grosse déception « sept pirates », ce « sept missionnaires » je l'attendais au tournant et je l'abordais avec pas mal de doutes. Les tomes se suivent mais ne se ressemblent pas, « sept missionnaires » est tout simplement, pour le moment, le meilleur titre de la série.
Le scénario d'Ayroles est d'une finesse remarquable. Ce qui aurait pu donner lieu à une histoire d'action musclée sans fond se révèle ici d'une grande intelligence. le propos est riche et subtil. Derrière le récit ludique et divertissant, il y a de vraies réflexions sur le bien qui se cache parfois dans le mal, sur la religion en tant que force politique, sur la façon dont le monde peut changer à partir d'événements qui semblent a priori anecdotiques.
Le dessin de Critone est très bon également. Son style est très classique mais a néanmoins une vraie personnalité. Quant à la colorisation elle complète joliment l'ensemble.
Bref, ce « sept missionnaires » est vraiment top et me réconcilie avec la série. J'ai hâte de savoir si « sept guerrières » sera une aussi bonne surprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Neneve
  24 janvier 2017
7 prêtres incarnant à eux seuls les 7 pêchés capitaux. Drôles d'hommes d'Église !!! Pour leur rédemption, ils devront se rendre sur une île qui loge des Vikings afin de les convertir au christianisme. Bien-sûr, d'abord, les prêtres refusent, mais sous menace d'excommunication, ils acceptent à contre coeur. Ils ne seront pas au bout de leur surprise. Une BD qui se lit facilement, des textes intéressants, un concept agréable, mais malgré ça, c'est le tome de la série Sept que j'ai le moins apprécié pour le moment. Bien que les dessins soient, encore une fois, très beaux.
Commenter  J’apprécie          170
tchouk-tchouk-nougat
  20 avril 2019
Les vikings pillent les côtes irlandaises et dévastent les monastères, mais le Haut-roi est occupé ailleurs alors on va envoyer sept missionnaires pour convertir les barbares. Bien sur c'est une mission suicide, on ne va quand même pas envoyer des saints en pays viking! Alors on faire naitre une vocation chez les pires prêtres.
Très bon opus de la série des sept missionnaires. Nous suivons sept moines, chacun représentant un des sept péché capitaux, qui vont se lancer dans la difficile mission de convertir des viking. Ils se rendent donc chez eux, et au lieu d'être accueilli en saints, ils sont bien sur capturés, menacés de mort et transformés en esclave. Mais leur défaut sera aussi leur force.
Le ton est léger, humoristique avec d'excellents dialogues du génial scénariste Alain Ayroles. J'ai passé un très bon moment!
Le dessin est super lui aussi. Expressif, dynamique et avec une très belle colorisation lumineuse.
Commenter  J’apprécie          120

critiques presse (1)
Actualitte   12 décembre 2011
Dialogues savoureux, graphisme très fin, couleurs superbes : tant de talent au service d'une bonne tranche de rigolade, merci mon Dieu !
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   18 septembre 2017
- Voici ton grain, sorcier !
- Il ne s'agit point de sorcellerie, frère Snorri... mais d'alchimie ! Un savoir oublié... un fabuleux secret que je découvris dans la version latine d'un manuscrit arabe, traduit du grec, qu'un moine asturien avait hérité d'un mage juif de Cordoue... Le secret... de l'Al-Ambiq !
Commenter  J’apprécie          221
AlfaricAlfaric   27 octobre 2017
- Hommes du Nord, écoutez-moi ! Savez-vous ce qu'être chrétien veut dire ? C'est appartenir à une immense fraternité d'hommes vivant sous la loi du même Dieu ! C'est pouvoir aller en paix de Rome à Clonmacnoise, de Dorestad à Byzance !... Byzance, la cité aux toits d'or ! Byzance, la cité aux toits d'or ! Byzance aux opulentes échoppes, aux sompteux entrepôts ! Byzance, paradis des marchands ! Devenir chrétien, c'est voyager sans crainte ! Commercer sans risque ! C'est... DEVENIR RICHE !
- Sven ! Fais-moi donc taire ce braillard impie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
AlfaricAlfaric   16 octobre 2017
- Eh bien, pendant que votre roi reste bien au chaud sur son trône, vous, vous courez les mers, nez aux embruns, à son service...
- Thorgild n'est pas mon roi ! Il est le Jarl que nous avons choisi, nous, ses Félagis, des Boendr partis en Vikings, libres et égaux, ne quête de fortune et de gloire !
- Appelez ça comme vous voudrez, mais concrètement, de la fortune et de la gloire il n'en aurait pas un peu plus que vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
AlfaricAlfaric   23 septembre 2017
Les choses les plus saintes se cachent parfois en des lieux inattendus... Médite à ce sujet l'exemple des sept évêques, du temps où ils n'étaient que de simples moines, ces saints hommes vivaient dans le péché... Pourtant, ils ont su puiser des forces dans leur faiblesse, trouver au revers de leurs défauts les vertus qui en faisaient le pendant...
Commenter  J’apprécie          130
AlfaricAlfaric   30 octobre 2017
- J'ai dit qu'on les suppliciait, on les supplicie !
- est-ce donc si urgent ? Puisque tu comptes tuer ces papars, nul besoin de les nourrir... Aussi fais le calcul toi-même : quatorze bras moins sept bouches font sept esclaves des plus rentables !
Commenter  J’apprécie          131
Videos de Alain Ayroles (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Ayroles
A l'occasion de la sortie du dernier tome de la série de Cape et de Crocs, nous avons demandés aux fans de la série de dire un petit mot pour les auteurs Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou.
Résumé : Avec panache, humour, subtilité, émotion et beauté, la folle histoire de de cape et de crocs boucle sa boucle avec ce second volet du diptyque consacré au plus célèbre lapin de toute la BD : le dénommé Eusèbe.
Capturé par les malandrins de la Cour des miracles, Eusèbe est conduit à leur terrible chef qui n?est autre que son frère, Fulgence. Ce lapin malhonnête et violent fomente avec Fagotin, le singe assassin, un abominable forfait. Pris entre trahisons et intrigues de cour, Eusèbe parviendra-t-il à ramener Fulgence dans le droit chemin ? À moins que ce jumeau maléfique ne l?entraîne sur la voie du crime.
Retrouvez plus d'informations sur la série : http://www.editions-delcourt.fr/special/decapeetdecrocs/
Achetez la Bande Dessinée numérique directement via l'application Delcourt - Soleil : https://itunes.apple.com/fr/app/delcourt-soleil-bd-comics/id840127039
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.editions-delcourt.fr https://www.facebook.com/editionsdelcourt https://twitter.com/DelcourtBD
+ Lire la suite
autres livres classés : évangélisationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr