AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791094246023
Éditeur : (20/10/2014)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 18 notes)
Résumé :
C'est pour y donner sa toute première conférence en économie du tourisme que Clo se rend en Écosse.
Mais elle se retrouve très vite bien loin de l'Université d'Édimbourg... Son chauffeur, le séduisant Ian MacLeod, l'embarque en effet dans un périple inattendu au cours duquel toutes ses certitudes vont basculer.
Tandis que le c?ur de la jeune femme succombe progressivement au charme envoûtant du pays (et de son guide), son ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Ptitelfe
  10 octobre 2015
Lors de ma sortie à Octogones début octobre, j'ai eu l'opportunité de rencontrer Nathalie Bagadey, une femme passionnée par les voyages et les légendes mythologiques. Lors de notre discussion, elle m'a proposé de découvrir son roman, qui, comme le nom l'indique, se déroule dans les terres Ecossaises. Et qui dit Ecosse dit Loch Ness, Châteaux hantés et surtout créatures féériques !
Je n'ai pas eu besoin de beaucoup de temps pour acheter son roman, auto-édité d'autant plus que la couverture du roman appelle au voyage :)
Curieuse de découvrir l'histoire, je me suis immédiatement plongée dedans !
Le lecteur fait la connaissance de Clorinde, une femme de 25 ans environ, thésarde en économie, et qui se rend à Edimbourgh pour animer une conférence. Lors de son arrivée, elle rencontre Ian, son accompagnateur, un homme très séduisant, et issu d'une famille illustre du pays : Les Mc Leod. Ce dernier l'informe que la conférence étant reportée de quelques jours, il l'emmène faire le tour du pays pour lui faire découvrir les richesses culturelles de ce beau pays.
Très vite, Clorinde va se sentir proche de Ian et des choses surnaturelles vont se produire, comme l'apparition de la Reine Marie Stuart par exemple. de découvertes en découvertes, elle va plonger dans le folklore Ecossais et découvrir les véritables raisons de sa venue.
Nathalie Bagadey aborde dans ce roman de 240 pages de nombreux mythes du pays, ce qui a particulièrement satisfait ma soif de curiosité ! J'ai pu retrouver des créatures que j'avais déjà croisées dans d'autres lectures, comme les Selkies, les Kelpies et bien évidemment les Faës. Mais l'auteure ne s'arrête pas à ces trois êtres surnaturels, elle nous plonge également dans l'histoire du Loch Ness, du clan des MacLeod et nous présente les elfes de maison, en citant la célèbre JK Rowling ! On découvre également de viles créatures comme les RedCaps ou les vampires, pour n'en citer que quelques uns...
Cependant, j'ai trouvé que cela manquait de profondeur, et que malgré toute cette matière à exploiter, elle aurait pu pousser les choses beaucoup plus loin. Ca ne m'aurait pas dérangé d'avoir une centaines de pages supplémentaires, afin de mieux m'attacher aux personnages principaux, de mieux vivre en même temps qu'eux leur histoire d'amour, car à ce niveau, pour moi, ca va clairement trop vite, même si eux même ne comprennent pas non plus leur attraction réciproque. J'aurai aimé ressentir toutes les émotions de Clorinde. Il y a vraiment de la matière pour et cela m'a manqué cruellement.
En bref, Eclosia ou la légende des Ecosses permet de faire vivre de nouveaux toutes ces légendes féériques pour le bonheur des amoureux de l'Ecosse et des mythologies. Malgré une histoire qui reste en surface, l'ensemble est bien documenté et j'ai passé un bon moment de lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Melisende
  25 mars 2017
Avant de rencontrer Nathalie Bagadey aux Aventuriales de Ménétrol en septembre dernier, j'avais eu l'occasion d'échanger brièvement avec elle sur la toile et elle m'avait déjà convaincue de me plonger dans Eclosia, son roman se déroulant en Ecosse. Il est vrai que ce pays et son folklore ne sont pas sans me rappeler l'Irlande et sa Faërie ; le voyage était donc le bienvenu.
Le défaut principal de ce premier roman édité par Nathalie Bagadey, c'est sa brièveté ; de laquelle découle quelques faiblesses scénaristiques. Ce qui est franchement dommage car le contexte et la plume sont assez solides et auraient donc largement tenu la route sur le double de pages ! J'ai pris tant de plaisir à ce voyage dans le folklore écossais que j'aurais largement lu 200 ou 300 pages de plus.
Clorinde est une jeune femme en thèse d'économie du tourisme. Elle est appelée en Ecosse afin d'y présenter une conférence sur son sujet de prédilection. Arrivée à l'aéroport, elle est accueillie par Ian MacLeod, beau trentenaire bien loin du vieux chef de clan écossais qu'elle s'imaginait. La conférence est repoussée, son hôte lui propose de lui servir de guide à travers le pays pour y faire un brin de tourisme. Au début réticente et méfiante, notre héroïne se laisse finalement prendre au jeu.
Au fil du séjour, elle va assister à quelques apparitions surnaturelles. La première est la rencontre avec le fantôme de Marie Stuart qu'elle prend tout naturellement pour des effets spéciaux dédiés aux nombreux visiteurs du château. Plus tard elle croisera, en pleine nuit au bord d'un lac, un « cheval » égaré mais n'y verra là rien d'étrange. Pourtant, Ian va finir par la convaincre qu'elle est en présence de créatures du Petit Peuple, de créatures féeriques. Et c'est finalement assez rapidement et simplement que Clorinde va accepter cette explication. Ce que je trouve, là encore, plutôt rapide et un peu en contradiction avec son caractère pragmatique et très terre-à-terre (malgré ses fréquentes lectures imaginaires).
Cette rapidité et trop grande simplicité se retrouvent également (et surtout) dans la romance qui va se mettre en place – évidemment – entre Clorinde et le beau Ian. Dès le premier regard le charme opère et il ne faut pas plus d'un jour ou deux pour que ces deux-là tombent dans les bras l'un de l'autre et se promettent un amour éternel (ou presque). Qu'on puisse avoir une forte attirance sexuelle pour quelqu'un dès le premier regard, je l'entends. Qu'on se dise « je t'aime » au bout de deux jours, je trouve ça hautement improbable et bien peu crédible. Mais je ne suis définitivement pas le coeur de cible pour ces histoires d'amour.
Si j'aime tant Orgueil & préjugés de Jane Austen c'est justement parce que l'auteure prend son temps avec ses personnages et nous offre une évolution psychologique poussée et crédible. Avec 300 pages de plus, je suis sûre que Nathalie Bagadey aurait pu creuser davantage les personnalités de ses héros et nous proposer une relation beaucoup plus complexe et réaliste. En tout cas, ça m'aurait plu parce que je me répète, le contexte vaut son pesant de cacahuètes alors une belle histoire à l'intérieur, ça aurait été tip-top !
Parce que oui, il est évident que Nathalie Bagadey connaît et maîtrise son sujet. Elle est véritablement passionnée par l'Ecosse – qu'elle a sans aucun doute visitée – et par son folklore. Elle parvient à nous transmettre la magie et la beauté des lieux très facilement et lorsque l'on tourne la dernière page, je pense que nous sommes nombreux à avoir envie de prendre un billet d'avion pour Édimbourg et les Highlands. Moi aussi j'aimerais beaucoup fouler l'herbe verte de ce beau pays et y croiser quelques brownies, kelpies, selkies, banshees et autres créatures du Petit Peuple.
A noter qu'à chaque entrée de chapitre – généralement dédié à une nouvelle révélation/rencontre pour Clorinde – Nathalie Bagadey cite quelques auteurs spécialisés en Faërie. J'ai donc eu plaisir à retrouver quelques répliques du Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare et quelques passages des nombreux ouvrages de Pierre Dubois. le clin d'oeil est bien trouvé et c'est une preuve de plus que l'auteure s'est documentée et connaît ses classiques sur le sujet.
Peut-être un peu trop bref mais clairement dépaysant, ce séjour dans les vertes contrées écossaises fonctionne très bien. Les créatures féeriques se révèlent chacune leur tour au fil du voyage et la romance en profite pour se construire. Celle-ci est un poil trop rapide et trop simple pour moi – qui ne suis pas une adepte du genre – mais je suis persuadée qu'elle saura convaincre les lecteurs fleurs bleues globe-trotter !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeslivresdeRose
  02 décembre 2017
J'avais envie de voyager à nouveau en Écosse. Et à défaut de pouvoir m'y rendre « en vrai », quoi de mieux que de le faire par l'intermédiaire d'un livre ! M'est alors tombé entre les mains « Eclosia ou l'Ecosse des légendes ». Et cette histoire a, en grande partie, répondu à mon envie.
Les nombreuses légendes et êtres magiques dont il est question dans ce roman, m'ont effectivement menée tout droit en Ecosse, une Ecosse brumeuse et pleine de mystères. Comble du bonheur, mise à part Stirling que je n'ai pas visité, les autres lieux qui jalonnent le périple de nos deux héros me sont très familiers puisque je m'y suis moi-même rendue ! de plus, (coïncidence coïncidence…) lorsque j'ai séjourné sur l'île de Skye, je logeais à quelques kilomètres à peine du très joli château de Dunvengan! Tous les jours en rentrant à notre cottage, nous l'apercevions depuis la route qui longe le loch ! Magnifique ! L'auteure parle d'une colonie de phoques présente non loin du château ; nous avons effectivement pu la voir lors de notre visite ! Bref, vous l'avez compris, ce n'est pas uniquement mon imagination qui a travaillé en lisant ce livre mais également ma mémoire. J'ai été plus que ravie de pouvoir évoquer à nouveau tous ces très beaux souvenirs ! Toutefois, j'aurais apprécié que les descriptions des paysages soient plus nombreuses et plus détaillées. Je les ai trouvées (pour la plupart du moins) trop générales et trop vagues à mon goût. J'aurais voulu qu'elles rendent davantage hommage à la beauté des paysages écossais ! Cependant, je pense que cette impression est très personnelle et en grand partie influencée par la nostalgie que j'éprouve pour ces fameux paysages.
L'auteure concentre son récit sur les personnages légendaires qui hantent l'Ecosse. de ce point de vue, j'ai été entièrement satisfaite ! Si j'en connaissais certains, j'en ai découvert pas mal d'autres. Pour la plupart d'entre eux, Nathalie Bagadey prend le temps de nous conter leur histoire, en utilisant différents procédés pour éviter toute monotonie. Ces êtres ne sont pas juste là pour faire figuration, au contraire, ils ont une réelle consistance et un vrai rôle dans l'histoire ! L'univers est tangible et parfaitement bien développé. L'auteure connaît sans conteste son sujet.
J'ai trouvé la construction générale du roman très bien pensée. Sur la couverture, il est question de « métamorphose » ; cette thématique est très judicieusement traitée dans le récit. Celui-ci se découpe, en effet, en quatre parties : cocon, chrysalide, métamorphose et éclosion. Ces parties illustrent l'évolution de Clorinde, le personnage principal ! Elle qui, au départ, est très rationnelle et a du mal à croire en l'existence du Petit Peuple, ouvre petit à petit ses yeux et son coeur à cette magie. J'ai également apprécié les petites citations, présentes en début de chaque chapitre, toujours en lien avec les êtres mis en scène dans lesdits chapitres.
Si j'ai bien aimé ma lecture, j'ai, malgré tout, quelques petits bémols à formuler envers les personnages et l'intrigue. Clorinde et Ian sont tous les deux sympathiques mais je ne les ai pas trouvés très fouillés. Ils m'ont paru trop superficiels pour que je puisse réellement m'attacher à eux. de plus, leur histoire d'amour ne m'a pas non plus convaincue. Elle va beaucoup trop vite. L'héroïne, elle-même, s'en rend d'ailleurs compte. Elle attribue cette attirance inexplicable à la magie de l'Écosse et se laisse porter par les sensations qu'elle éprouve, sans se poser plus de questions. J'avais personnellement du mal à croire à cette romance. Toutefois, même si j'aborde ce point ici, il n'a finalement pas dérangé ma lecture outre mesure. Cette romance ne prend pas toute la place dans ce récit et je me suis rattrapée avec la découverte du monde et des êtres magiques. En ce qui concerne l'intrigue, autre point mitigé, elle est un peu trop simple, selon moi, et manque de profondeur : le choix et la décision de Clorinde, sa relation avec son père, …De nombreux éléments m'ont semblé cousus de fils blancs et sans réel obstacle. Certains points m'ont, toutefois, agréablement surprise. Tout, dans le récit, n'est donc pas à mettre dans le même sac. Il est indéniable, par contre, que j'ai eu un goût de trop peu et que j'aurais préféré que le tout soit d'avantage creusé et approfondi.
En bref, malgré une intrigue et des personnages restés un peu trop en surface pour moi, j'ai globalement apprécié ma lecture ! Elle a répondu à mes attentes et c'est tout ce que je lui demandais ! Je pense, dans tous les cas, que ce livre charmera tous les amoureux de l'Écosse et de ses légendes ! le récit propose une manière originale de les mettre en scène. Pour les autres, je ne doute pas que cette histoire saura vous transmettre au moins un peu de la magie de ce magnifique pays et vous donnera envie de le découvrir !

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Hamisoitil
  21 janvier 2015
Mais quelle merveille ! le mot qui me vient de suite est Fa-bu-leux. L'auteure m'a fait voyager dans les plaines écossaises, là, où tant d'histoires se sont déroulées. Tragiques ou magiques.
Clorinde surnommée Clo, jeune française a été conviée par l'université d'Edimbourg, en Ecosse, pour y présenter sa toute première conférence sur ses recherches en économie du tourisme.
Une fois arrivée, elle est censée retrouver un dénommé Ian McLeod, son correspondant chargé de veiller sur elle et par la même occasion lui faire découvrir ce beau et mystérieux pays.
Sauf que dans sa tête, Clo ne s'attendait pas à avoir comme chaperon, ce bel écossais à l'allure d'un highlander des temps modernes. Déstabilisée...
Il n'est pas là par hasard !
Entre passé et présent, Clo va apprendre et découvrir. Survoler et toucher. Rêve ou réalité ? L'illusion d'être dans un livre de magie voire de fantasy où se mêle Kelpies, fées, loch ness, fantômes.... à cette époque, notre époque et pour notre plus grand plaisir. Mais pour elle ???
Les légendes écossaises lues et relues, que je continue de savourer dès que l'occasion se présente et je dis merci à l'auteure, Nathalie Bagadey pour cette belle découverte. Tout en finesse et délicatesse, votre plume m'a emportée tout là haut dans L'Écosse médiéval et pourtant si près quand on avance dans l'histoire. Si bien écrit, si bien décrit que j'avais cette sensation de voir à travers les yeux de l'héroïne et de toucher comme pour "Nessie". Splendide !
Quant à nos deux protagonistes, j'ai pris plaisir à les suivre, à les voir évoluer dans cet amour qui naît dès les premiers pages. C'est beau, c'est doux, c'est sincère.
Ian est protecteur comme tout bon Highlander qui se respecte et Clorinde est toute mimi, loin d'être naïve même si on pourrait croire le contraire dans les débuts.
Tout un ensemble qui fait du bien au moral.
En conclusion :
Mes ami(e)s, lisez cette merveille, c'est une pépite qui ne faut absolument pas louper.
Pour ma part, c'est un coup de coeur même si j'aurai voulu que ce livre soit un peu plus long pour en découvrir plus. Là, je suis tout simplement triste !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Le_Comptoir_de_l_Ecureuil
  24 août 2017
A force de se croiser en salons littéraires, il était tout naturel que je finisse par céder à l'appel d'un nouveau livre dans ma bibliothèque. J'ai tout naturellement craqué pour Eclosia ou l'Écosse des légendes, où l'on suit le parcours de Clo, une jeune femme d'un abord tout à fait banal mais qui se retrouve face à des révélations qui changeront le cours de son existence.
Parce-que, avouons le, un roman basé sur une intrigue en économie du tourisme, ça aurait été moins fun et trépidant !

Toute fraîchement débarquée à Édimbourg, Clorinde va être prise en charge par Ian McLeod, issu d'une illustre famille écossaise, détaché de l'université pour lui servir de guide à travers les terres écossaises. En effet, son intervention étant reportée, Clo a quelques jours devant elle pour découvrir le pays et ses richesses culturelles. Promptement enlevée, Clo, au début surprise, s'habitue très rapidement à la situation. (Ian a beau être un homme type "prince charmant, j'aurais peut-être un peu plus stressée que Clorinde ! Mais chacun son caractère.)
D'étape en étape, Clorinde va côtoyer les mystères de l'Écosse et développer une attirance certaine pour Ian qui semble éprouver la même chose à son encontre.
Toutefois, il y a un hic... Clorinde n'y croit pas ! Et pense avoir tout simplement des hallucinations ! (Ils sont puissants les champis dans le coin !) Ian, en plus de son "job" de guide, va devoir convaincre la jeune femme sceptique de cette réalité féerique et lui apprendre pourquoi elle est si importante.

Clorinde et Ian vont croiser de nombreuses créatures plus ou moins connues comme la fameuse Nessie, ou encore un kelpie - sorte de cheval plutôt maléfique, ainsi que d'amusantes selkies. ( A noter que dans le monde, il existe différentes légendes de très belles femmes revêtant une peau d'animal pour se transformer comme les selkies. Il existe aussi légendes autour des femmes-cygne et dans le manga Ayashi No Ceres de Yuu Watase, nous rencontrons les nymphes aux robes de plumes.)
La jeune femme semble être la clé de voûte d'un équilibre précaire entre le monde humain et le monde féérique. Mais cela est bien dur à concevoir pour elle et cette plongée dans le folklore écossais va se révéler riche en rebondissements.
Quel lourd secret lui cache-t-on ? Saura-t-elle faire le bon choix le moment venu ?
De plus, ce serait trop simple si tout le monde était d'accord et certaines créatures du côté obscur de l'ombre vont se faire un malin plaisir à tourmenter Clorinde et Ian, voir à tenter de les éliminer, tels de maléfiques RedCaps et surtout une banshee revancharde.

Enfin, cette aventure écossaise permet de découvrir de très beaux lieux au fil de la lecture, naturels ou historiques.
(suite de la chronique sur mon site. :) )
Lien : http://lecomptoirdelecureuil..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PtitelfePtitelfe   08 octobre 2015
Notre peuple ne meurt pas. Mais un jour, notre enveloppe se dissout et nos particules se déposent dans la nature de votre monde, nimbant le lieu où elles retombent d'une aura particulière. C'est ainsi que vous admirez certains paysages pour leur beauté sans réaliser que celle ci est due à la poussière de fées qui les recouvrent.
Commenter  J’apprécie          110
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   23 août 2017
Non, je pense qu'il faudrait créer un tout nouveau style de voyage, où l'imagination des participants se nourrirait de la beauté des lieux, mais aussi des histoires contées au coin d'un feu et des illustrations des anciens Passeurs. Laissant les plus rêveurs libres d'apercevoir les créatures magiques d'eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          30
HamisoitilHamisoitil   21 janvier 2015
Qu'il était beau ! Il fallut qu'elle le voie de plus près, pour le caresser peut-être, s'il se laissait faire. Elle n'avait jamais rencontré de bête aussi bien proportionnée, d'une allure aussi altière et à la robe aussi chatoyante.
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206Anis0206   19 avril 2018
Depuis toujours, les Forces de Lumière, représentées par les fées et leurs amis, luttent pour que l'imaginaire des hommes ne soit pas sans cesse pourchassé par les esprits mauvais qui souhaitent les tourmenter.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
408 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre
.. ..