AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755633433
Éditeur : Hugo et Compagnie (07/09/2017)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Alors qu'il avait tout pour réussir, Anthony a été rattrapé par les fantômes de son passé. Lorsque Mélanie, son ange gardien, lui organise un week-end d'anniversaire avec ses amis d'enfance en pleine campagne lilloise, il est loin de se douter qu'un piège millimétré se referme peu à peu sur lui. Les heures défilent et les cadavres s'accumulent. Alors que les minutes s'égrènent, tout devient flou : Anthony est-il coupable ou victime ?
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  23 octobre 2017
L'histoire de ce roman se situe a Lille, ou le personnage principal est un ancien étudiant en droit. Bizarrement a la même époque, j'étais également étudiante à Lille II a la fac de droit. Et oui, Anthony et moi sommes de la même génération. J'ai aussi été , comme beaucoup à la discothèque du Macumba. Tout ça pour dire que l'univers géographique de l'auteur je le maîtrise a la perfection.
L'écriture de Fabrice Barbeau est terriblement froide et distante. Aussi bien au niveau des personnages que pour les descriptions. Dans un certain sens cela peut se comprendre puisque le personnage principal est dépressif. Néanmoins ce style d'écriture apporte au lecteur un recul trop important, et empêche toute sympathie avec les personnages.
En ce qui concerne l'histoire, je ne compte rien en dévoiler car cela l'auteur le fait très bien. En effet, très vite, trop vite, bien avant la centième page on a déjà tout compris et plus aucune surprise n'est réservée au lecteur. Sauf peut-être les deux dernières pages, mais qui en soit n'apportent rien de nouveau sous le soleil .
Ce roman est donc pour moi une énorme déception, car connaissant le secteur comme ma poche, je pensais pouvoir me plonger encore plus profondément dans l'univers de Fabrice Barbeau. de plus ce roman a été primé (3ème place) par le prix VSD 2017 , mais est également coup de coeur RTL. Et là, j'avoue mon incompréhension totale car la comparaison avec les dix petit nègres d'Agatha Christie, et le commentaire en quatrième de couverture "un suspens terrifiant" me fait ouvrir des yeux comme des ronds de flans.
Malgré mon énorme déception, je remercie malgré tout Babelio et les éditions Hugo Thriller pour cet envoi
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          680
croix59
  13 décembre 2017
Je n'ai aimé ni le style ni l'histoire qui ferait sans doute un excellent scénario de film mi d'horreur mi de suspens, mais moins pour un livre.
Les personnages sont caricaturaux mais si la descente aux enfers du personnage principal est assez bien ammenée. En fait je ne suis pas objective car je n'aime pas ce type de roman. Ce qui est curieux c'est que j'en ai lu deux en moins de 3 semaines, mais alors que j'ai reussi à apprécier le Ruth Ware bati sur exactement le même principe (réunion d'anciens amis qui tourne au massacre en beaucoup moins saignant), je n'y suis pas parvenu sur celui ci alors qu'il bénéficiait d'un atout de taille : sa situation à Lille avec des descriptions imagées. En revanche je l'ai fini sans problème car les chapitres courts espacés entre le temps présent et la descente aux enfers de Tony sont bien cadencés.
Autre chose, effectivement on comprend assez rapidement le pourquoi de cette réunion...
Bref à lire si on aime le genre (et ce n'est pas mon cas)!
Commenter  J’apprécie          10
beltane
  24 octobre 2017
J'ai connu Fabrice Barbeau par la lecture de son premier livre, « Rogue River, Origine ». J'avais beaucoup apprécié ce premier opus, et j'ai acheté dès sa sortie « Itinéraire d'une mort annoncée ». Petit couac d'ailleurs : le prix. 12,99 € pour un livre numérique, c'est excessif à mon avis. Mais bon, avec ce second bouquin, Fabrice Barbeau a remporté le Coup de coeur RTL du Prix VSD 2017, et alors que « Rogue River » a été publié en auto-édition, « Itinéraire d'une mort annoncée » est publié chez Hugo Thriller. Alors j'ai cliqué, j'ai acheté. Fabrice m'a dit, quand je l'ai informé de mon étonnement quant au prix d'achat : « Tu ne le regretteras pas ».
Alors, est-ce que je regrette mon achat ?
« Itinéraire d'une mort annoncée », c'est un huis clos. Une histoire de secret, de hasard, de chance. le personnage principal principal, Anthony, est dans une mauvaise passe. Une très mauvaise passe. Il rencontre alors une femme flic par le plus grand des hasards. Mélanie lui apportera soutien psychologique et matériel. Elle ira jusqu'à lui organiser un week-end d'anniversaire dans la maison de ses grands-parents, en pleine campagne nordiste. Mais à peine sont-ils arrivés dans la demeure familiale que l'ambiance devient lourde et que les disparitions et les meurtres s'enchaînent.
Les chapitres sont courts et rythmés, le livre se lit rapidement. le récit, même s'il ne respecte pas la chronologie des événements est bien construit, et désoriente un peu le lecteur. Un bon point pour le côté thriller : le suspens est distillé au fur et à mesure de l'avancement de l'intrigue, et l'on peut faire plusieurs hypothèses. J'ai malgré tout deviné une partie bien avant la fin, et c'est forcément une déception. Néanmoins, j'ai apprécié les efforts de l'auteur pour ne pas laisser trop d'indices et ne donner qu'au compte-gouttes les informations permettant de résoudre l'énigme.
Comme les pièces d'un puzzle en pleine campagne lilloise.
Les chapitres dévoilent peu à peu les éléments qui expliqueront soit le passé d'Anthony, soit la situation présente. La technique du récit est de qualité, et l'auteur nous emmène vraiment dans l'univers du livre. On s'imagine une maison vieillotte, un endroit froid, désuet, un peu inquiétant, comme en ont le secret les vieilles bâtisses de la campagne de la banlieue lilloise. Alors oui, évidemment, étant lilloise, je suis avantagée. Bien sûr que je reconnais presque les rues dont Fabrice parle au début du livre, principalement les rues de Lille Sud, près du commissariat. Mais les retranscrire aussi fidèlement au point que l'on peut s'y imaginer la scène est assez rare.
Je dois l'avouer, si « Itinéraire d'une mort annoncée » m'a bien plu, et que je le considère comme un bon thriller, je n'irai pas jusqu'à le ranger au panthéon de mes thrillers préférés. Pour une fois, le côté sombre est bien présent, les personnages torturés à l'esprit tortueux sont là aussi. Il m'a peut-être manqué un peu d'émotion. de frayeur. Un peu de suspens aussi, la faute à ma découverte prématurée du tueur.
Alors voilà : est-ce que je regrette d'avoir dépensé 12,99 € pour ce livre ?
Il les vaut si l'on pense que la maison d'édition et l'auteur doivent se payer sur le prix. Parce qu'il est de qualité, et que j'ai déjà acheté des livres de maisons d'édition bien plus chers, et bien plus mauvais, même en numérique.
Il est trop cher si l'on se rend compte qu'en ajoutant 5 euros, on peut avoir la version papier. Alors certes, elle est sortie le 5 octobre, alors que la version numérique est en ligne depuis plusieurs mois. Mais attendre quelques mois pour lire un livre n'a jamais tué personne. Enfin je crois. Surtout, il est trop cher parce qu'on trouve des thrillers de qualité en auto-édition pour moins d'un tiers du prix de celui-ci. Et dernière chose, il est trop cher parce que les chapitres ont été mis à disposition tout au long de l'écriture sur le site de Fyctia (vous pouvez toujours y découvrir les 8 premiers chapitres sur les 42 que compte le livre).
Alors non, je ne regrette pas de l'avoir acheté. Je regrette juste de l'avoir payé si cher pour une version numérique. Mais le livre ne m'a pas déçue. Je l'ai apprécié, et si je fais abstraction du prix, il fait partie des meilleurs livres que j'ai lus ces derniers mois.
Lien : https://www.book.beltanesecr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lilypuce19
  01 novembre 2017
Tout d'abord je tiens à remercier Babelio et Hugo Thriller pour m'avoir permis de remporter ce roman lors de la dernière opération masse critique du site.
Le résumé est très attirant et sombre et c'est ce qui m'a donné envie de m'inscrire pour ce livre là.
Le récit commence par la fin, Anthony, le personnage principal attend dans le noir avec son fusils à la main et repense à sa vie: à ce qu'elle était quand il était marié, qu'il avait un travail, des amis, qu'il pouvait voir sa fille... le temps était alors heureux mais il ne le savait pas. Jusqu'à ce qu'il perde tout!
2 ou 3 pages plus tard, nous repartons 24h avant et, au fil du récit, apprenons ce qu'il s'est passé et qu'est-ce qu'il fait dans cette cuisine au beau milieu de la nuit avec, apparemment, sa fille qu'il ne voit pourtant plus. Un chapitre sur 2 correspond à un come back, la genèse de la vie d'Anthony; qu'est-ce qui a fait que tout a tourné mal, et le terrible secret qui en est à l'origine.
Il y a plusieurs choses dans ce roman: tout d'abord la déchéance d'un homme. le cas, bien que poussé à l'extrême, de cet homme qui a une vie "normale" et qui se retrouve du jour au lendemain à vivre dans la rue: la marginalisation, la désocialisation, ce cercle vicieux qui empêche de reprendre pied à la réalité et de retrouver une vie stable. Je me suis posée beaucoup de questions à la lecture de l'histoire d'Anthony... Nous savons où nous sommes aujourd'hui mais demain?!?
D'autre part, il s'agit là d'un thriller, un huis-clos, enfermés dans une maison en pleine campagne coupés de tout lien avec l'extérieur, nos amis sont décimés les uns après les autres. Sur cette partie là, je dois avouer que je savais qui était le coupable et ce dès les premières pages... Peut-être ai-je trop l'habitude de genre de roman je ne sais pas, mais en tout état de cause, il n'y a eu aucun effet de surprise pour moi ce que j'ai trouvé dommage.
Quant à la fin, je ne peux pas la dévoiler bien entendu mais elle me paraît un peu tirée par les cheveux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Stoufnie
  04 novembre 2017
Une petite chanson ?? Qui connait ses classiques ?
« Une puce, un pou, sur un tabouret. Jouaient aux cartes, et se disputait. La puce en colère, pris le pou par les cheveux, le jeta par terre, et lui tordit le cou. Madame la puce, qu'avez-vous fait là ? J'ai commis un crime, un assassinat. » Il y a tout de même des comptines qu'on ne devrait pas chanter aux enfants !! Après cela donne des adultes pas très nets ..Un peu comme dans ce roman d'ailleurs 😉
Antony a tout perdu, son boulot, sa famille, sa maison, sa tête .. Dépressif, alcoolique et SDF tout va au plus mal jusqu'au jour où il rencontre Mélanie. Cette flic va lui permettre de se réchauffer quelques temps à son domicile. Lui redonner une stabilité, une confiance en lui pour le remettre sur le droit chemin. Pour son anniversaire, Mélanie organise un week-end à la campagne avec les vieux copains d'Antony. Un moyen de tenter le tout pour le tout.
Contrairement à tous ces gens (pressées), le temps n'a plus d'emprise sur moi. Je n'ai plus ma place dans cette société, plus aucun rôle à jouer. Je n'ai plus à me presser.
Ce deuxième roman de l'auteur, et le premier pour moi, est plutôt bien mené. Les chapitres sont courts et entraînant. L'auteur nous renvois, un chapitre sur deux, dans le passé afin de comprendre la descente aux enfers du personnage principal. Quand au présent nous nous retrouvons dans une ambiance sombre, légèrement angoissante. Tel le livre d'Agatha Christie et ses « 10 petits nègres » la mort égraine gentiment les convives.
Bien que l'on devine très rapidement le fin mot de cette histoire, le plaisir se trouve plus dans le machiavélisme de cette vengeance qui pousse à la folie.
Mon seul regret, la toute fin qui pour moi n'a aucun intérêt. Les dernières pages sont de trop. C'est bien dommage de finir ce roman sur cette dernière note. Mais il reste, malgré tout, un roman très sympathique à lire.
Lien : https://lesciblesdunelectric..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AlicataAlicata   22 octobre 2017
Contrairement à tous ces gens (pressées), le temps n'a plus d'emprise sur moi. Je n'ai plus ma place dans cette société, plus aucun rôle à jouer. Je n'ai plus à me presser.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : huis-closVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Fabrice Barbeau (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1214 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .