AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Roger Caillois (Autre)
ISBN : 2070240371
Éditeur : Gallimard (17/11/1982)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 21 notes)
Résumé :
" C'est à l'autre, à Borges, que les choses arrivent. Moi, je marche dans Buenos Aires, je m'attarde peut-être machinalement, pour regarder la voûte d'un vestibule et la grille d'un patio. J'ai des nouvelles de Borges par la poste et je vois son nom proposé pour une chaire ou dans un dictionnaire biographique. [...] Il y a des années, j'ai essayé de me libérer de lui et j'ai passé des mythologies de banlieue aux jeux avec le temps et avec l'infini, mais maintenant c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
lanardlanard   05 février 2012
ARGUMENTUM ORNITHOLOGICUM

Je ferme les yeux et je vois un vol d'oiseaux. La vision dure une seconde, peut-être moins. Leur nombre était-il ou non défini? Le problème enveloppe celui de l'existence de Dieu. Si Dieu existe, le nombre est défini, car Dieu sait combien d'oiseaux j'ai vus. Si Dieu n'existe pas, le nombre n'est pas défini, car personne n'a pu en faire le compte. Dans ce cas j'ai vu un nombre d'oiseaux, disons inférieur à dix et supérieur à un, mais je n'ai pas vu neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois ni deux oiseaux. J'en ai vu, ni neuf, ni huit, ni sept, ni six, ni cinq, etc. Ce nombre entier est inconcevable; donc, Dieu existe.
(traduit par Paul et Sylvia Bénichou)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CliffordClifford   06 mai 2018
Les miroirs.

Tout cristal nous guette. Si entre les quatre
Murs d’une chambre, se trouve un miroir,
Je ne suis plus seul. Un autre est là, le reflet
Que dispose dans l’aube un théâtre secret.

Tout est événement et rien n’est souvenir
Dans ces étendues que ferme le cristal
Et où comme des rabbins fantastiques
Nous lisons les livres de droite à gauche.

Dieu créa les nuits qui engendrent
Les rêves, et les formes des miroirs
Pour que l’homme sente qu’il est reflet lui même
Et vanité. Aussi en sommes-nous alarmés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   12 mars 2018
Car si les âmes ne meurent pas, il est bien qu’il n’y ait rien d’excessif dans leurs adieux.
Se dire au revoir est nier la séparation. C’est dire : Aujourd’hui nous jouons à nous séparer, mais nous nous verrons demain.


Texte : Delia Elena San Marco
Commenter  J’apprécie          30
JacobBenayouneJacobBenayoune   20 novembre 2013
Dieu meut le joueur et le joueur, la pièce.
Quel dieu, derrière Dieu, commence cette trame
De poussière et de temps, de rêves et de larmes?
Commenter  J’apprécie          60
CliffordClifford   06 mai 2018
Le jeu d’échecs

Impassibles dans leur coin, les joueurs
Guident les lentes pièces. Une guerre
Jusqu’à l’aube les retient au sévère
Damier où se détestent deux couleurs.

Du centre rayonnement de magiques rigueurs:
La tour homérique, l’agile cheval,
La reine écrasante, le roi final,
Le fou oblique et les pions accrocheurs.

Quand les joueurs se seront retirés,
Quand les siècles les aura consumés,
Le rire ne sera pour autant accompli.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jorge Luis Borges (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jorge Luis Borges
Jorge Luis Borges (1899-1986) : Une vie, une œuvre [2007 / France Culture]
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Romans, contes, nouvelles (822)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Créatures étranges.

Serpent bicéphale rencontré par Caton.

Amphisbène
Basilic
Mandrake
Mermecolion

5 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Le livre des êtres imaginaires de Jorge Luis BorgesCréer un quiz sur ce livre