Accueil Mes livres Ajouter des livres
Découvrir
Livres Auteurs Lecteurs Critiques Citations Listes Quiz Groupes Questions Prix Babelio
EAN : 9782743606015
150 pages
Payot et Rivages (02/02/2000)
3.1/5   15 notes
Résumé :
Été 1934. Après une tournée harassante, Louis Armstrong coule des jours tranquilles à Bougival avec sa smala, dans une villa mise à sa disposition par la pétulante Bricktop, reine des nuits de Pigalle.

Le géant du jazz vient de couper les ponts avec son imprésario mafieux qui ne l'entend pas de cette oreille et lance à ses trousses deux malfrats newyorkais, Lepinski et Di Maggio.

À peine débarqués au Havre, ceux-ci ne vont pas tarder ... > Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sharon
  01 février 2020
Je n'aime pas rédiger des avis en forme de constat d'échec. Et pourtant.... J'ai lu ce livre d'une traite, entourée par Annunziata, Rossignol et Duchesse, trois de mes chats, et là, c'est un point très positif. En revanche, le fait que je n'ai pas apprécié ce livre n'en est pas un.
Oui, nous sommes en France, oui, nous nous promenons entre Le Havre et Bougival, et quelques villages aussi. Des noms, mais pas tant de ressenti que cela qui permettent de reconnaître véritablement les villes où se passe l'action. Un roman très court, mais beaucoup de meurtres "pour rien", gratuits comme l'on dit - mais la mort, la violence sont-elles aussi gratuites que certains veulent bien le laisser entendre ? Alors oui, l'on peut se concentrer sur le parcours des deux tueurs opportunistes, qui ne voient dans la mort qu'un moyen de se débarrasser d'un ou de plusieurs problèmes, après avoir cédé à leurs pulsions ou avoir dégagé la route pour leur étape suivante. On ne pense pas assez à ceux qu'ils laissent derrière eux. Un peu comme leur patron qui cède lui aussi, de son côté, à la tentation du meurtre - non, parce que Louis Armstrong, il suffisait simplement de l'intimider.
Nous verrons dans ce roman beaucoup de figurants célèbres, telle Joséphine Baker (celle que l'on verra le plus) ou Robert Desnos. Hélas, ce ne sont que des figurants, et même le jazz passe souvent à l'arrière-plan, a contrario de la vie sentimentale agitée d'Armstrong.
Bref, si vous souhaitez découvrir un roman qui parle de jazz, préférez plutôt un autre roman.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          7 0
chartel
  18 juin 2011
Du regretté Michel Boujut, j'appréciais particulièrement ses critiques cinématographiques que j'écoutais régulièrement sur France culture. J'ai découvert, avec "Souffler n'est pas jouer", qu'il s'était essayé au polar. J'avoue qu'après mes précédentes lectures d'auteurs prestigieux comme Proust, Cendrars ou Gracq, j'ai trouvé que le récit, à l'inverse d'Armstrong, manquait de coffre.
Ce polar est une sorte d'hommage à un grand artiste, à une musique et à une littérature. C'est la rencontre entre une Europe vieillissante fascinée par les nouveautés et la modernité de l'Amérique. Michel Boujut compose un récit à l'américaine, s'inspirant de Dashiell Hammett et de Boris Vian. Une autre façon d'en connaître un peu plus sur l'esprit d'une musique et d'une époque.
Commenter   J’apprécie          2 0
paulmaugendre
  02 septembre 2020
Le jeu, c'est aussi une façon de communiquer avec son prochain, de lui faire partager des sentiments. Mais dans le cas que je vais vous évoquer, il ne s'agit plus du jeu tel que décrit ci dessus, mais de musique, dans un roman qui ne manque pas de souffle. Guest star, comme on dit au cinéma, Louis Armstrong. Année de référence, 1934. Lieu, la France, principalement Paris et sa région, mais également Le Havre et la frontière suisse. le thème, l'argent, bien évidemment, ou plutôt la corruption.
Attention, ce mot n'est pas écrit, mais c'est tout comme. Louis Armstrong s'est séparé de son agent et celui-ci, affilié avec la Mafia, n'a pas apprécié ce congé venant de la part d'une vedette internationale, d'autant que son poulain n'est pas de race blanche. Alors il lance sur les notes du trompettiste un duo d'affreux jojos dont la mission est d'opérer un kidnapping, histoire de montrer au musicien qui commande. Commence une histoire qui va entraîner les deux ravisseurs dans une course poursuite qui deviendra une cavale.
La reconstitution d'une époque où le jazz prenait son envol, accueilli en France comme une musique évolutive, les divers personnages qui émaillent le parcours tels que Joséphine Baker, Hugues Panassié, Robert Desnos, Henry Miller, Howard Hugues ou encore Boris Vian adolescent, insufflent à ce court roman picaresque une note musicale harmonieuse, joyeuse et triste à la fois, comme seuls savent les musiciens de jazz exprimer leurs sentiments à l'aide de leurs instruments.
Michel Boujut est un fin connaisseur et il s'est amusé, pour son plus grand plaisir et celui du lecteur, à imaginer un avatar à l'une des plus grandes stars de la musique, avatar qui est en même temps un divertissement. Un régal.

Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          1 0
gloubik
  26 mars 2016
es amateurs de Jazz apprécierons toutes les références, les autres beaucoup moins. Peut-être le point de vue extérieur aux personnages y est-il pour quelque chose. le narrateur nous conte la vie de Louis Armstrong pendant sa tournée européenne en parallèle des mésaventures de deux malfrats américains envoyés par l'imprésario du musicien pour le ramener de force aux États-Unis. Il arrive plein de petites choses aux uns et aux autres mais rien qui m'ait accroché.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
Commenter   J’apprécie          1 0

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
chartel chartel   18 juin 2011
My name is Robert... Robert Desnos...
Commenter   J’apprécie          1 0

Videos de Michel Boujut (6) Voir plus Ajouter une vidéo
Journaliste cinéphile, écrivain et producteur de la légendaire émission Cinéma Cinémas sur Antenne 2, Michel Boujut est une voix – celle qui parle si bien du cinéma – et une plume – celle qui raconte avec brio l’aventure du septième art. Michel Boujut est aussi un Suisse adoptif, puisqu’il a partagé pendant plusieurs années le travail pionnier de la Télévision romande, en compagnie de ceux qui allaient marquer le cinéma suisse des années 1960 et 1970, Tanner, Soutter, Goretta et les autres.
autres livres classés : jazz Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
851 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinema Créer un quiz sur ce livre