AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782246855101
256 pages
Grasset (25/11/2015)
3.63/5   88 notes
Résumé :
Policier en Floride au moment où il est condamné pour deux homicides et une double tentative d'enlèvement, Gerard Schaefer est suspecté de trente-quatre assassinats de jeunes femmes. Après leur rencontre en 1991, le serial killer avoue à Stéphane Bourgoin, dans plusieurs courriers, qu'il aurait commis une centaine de meurtres. Le 3 décembre 1995, il est poignardé de quarante coups de couteau à quelques pas du couloir de la mort.
Après des années d'enquête au ... >Voir plus
Que lire après Sex Beast: Sur la trace du pire tueur en série de tous les tempsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
3,63

sur 88 notes
5
8 avis
4
5 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
0 avis
Il y a maintenant quelques années, je terminais la lecture du Journal d'un tueur complètement horrifiée par le personnage odieux, manipulateur et pervers de Gerard Schaefer. Après m'être essayée à sa prose épouvantable et m'être travestie en serial killer le temps de lire son ignoble recueil de "semi-fictions", il me paraissait intéressant de confronter mes impressions sur le tueur à celles de Stéphane Bourgoin, spécialiste français des tueurs en série. La sortie de son dernier ouvrage Sex Beast fut donc pour moi l'occasion idéale de repartir "Sur la trace du pire tueur en série de tous les temps". Comme en témoigne Bourgoin, parmi les 77 serial killers qu'il a interrogé, aucun ne lui a fait le même effet que Schaefer : "Dès l'instant où je me suis retrouvé face à lui en novembre 1991 (...), j'ai eu la chair de poule et ma colonne vertébrale s'est crispée. Mon corps et mon esprit ont été l'objet d'une véritable attaque psychique. j'ai été comme submergé par une sorte d'aura maléfique, quelque chose qui reste encore à ce jour inexplicable." (p.4). Cet homme courtois ne présageait pourtant pas d'un caractère psychopathe aussi dangereux mais sa dualité, son intelligence et son physique affable lui ont permis de s'adonner à ses perversions et même au "true crime" (écriture d'ouvrages sur les affaires criminelles) sans en être inquiété par la justice pendant des années...

Sex beast, sur les traces du pire tueur en série de l'histoire, 20 ans d'enquête de longue haleine

Cas unique dans l'histoire criminelle, le "Sex beast" avait cette particularité d'être à la fois serial killer et auteur : témoin privilégié de ses propres horreurs, Schaefer vivait à proprement parler le/ses crimes de l'intérieur. Auteur/spectateur de ses pires perversions, paraphile en tous genres, Schaefer laisse grâce à ses écrits matière à réflexion pour des générations de criminologues. Fruit de plus de 20 ans de recherches, cette enquête qui lève le voile sur certains aspects encore inédits du dossier Schaefer, confirme définitivement une personnalité ô combien ignoble mais dont l'étude est particulièrement instructive au regard des spécialistes... Et même si Schaefer ne compte pas le plus grand nombre de victimes à son actif (une quinzaine avec certitude + éventuellement une dizaine d'autres victimes potentielles), il reste selon Bourgoin le pire tueur en série par l'étendue de ses perversions sexuelles...

Sex Beast, une étude factuelle édifiante sur Gerard John Schaefer et un outil précieux pour les spécialistes

La bibliographie entièrement consacrée à Schaefer étant relativement restreinte, cette étude complète par des sources sûres, le portrait d'un tueur que beaucoup de lecteurs connaissent surtout par l'entremise de ses fictions. Grâce à ce titre, Bourgoin s'offre la possibilité de présenter ses travaux de recherches en partie inédits. Compilant photos personnelles, extraits d'entretiens, listes des éléments à charge saisis chez la mère de Schaefer, coupures de presse, dessins et quelques textes de Schaefer (cf. l'impensable Manuel du crime parfait), listes des perversions, Bourgoin livre avec cet ouvrage le résultat de plus de 20 années d'investigations. Un livre certes, à ne pas mettre entre toutes les mains mais un livre qui par son caractère factuel et son approche pluridisciplinaire, s'avère(ra) un outil précieux pour ceux qui s'intéressent aux tueurs en série et à leurs psychopathologies...

Remerciements aux Éditions Grasset et à NetGalley

Enfin, je tiens à remercier chaudement les Éditions Grasset ainsi que NetGalley pour la confiance qu'ils m'ont témoigné en me permettant de découvrir ce nouveau titre de Stéphane Bourgoin dont je suis régulièrement le travail.
Lien : http://embuscades-alcapone.b..
Commenter  J’apprécie          180
Âmes sensibles s'abstenir !!!!!
Où alors munissez-vous d'un sac à vomir ...
J'avoue avoir voulu abandonner ce livre à cause des hauts-le-coeur (pas cool quand vous êtes dans votre lit !), et comment s'endormir après une telle lecture ?

On se dit, que continuer dans l'enquête de Stéphane Bourgoin n'est pas normal pour une personne comme vous et moi, normalement constitués et que c'est un voyeurisme malsain, et on s'en veut de lire ces horreurs. Mais bon, par acquis de conscience et pour faire hommage à l'enquêteur qui a fait un superbe travail d'investigation, on continue ...

Amis Babeliotes, si vous êtes sensibles, passez outre de ma critique, car je ne vais pas y aller avec le dos de la cuillère et je m'en excuse pour ceux qui continuent à lire ces prochaines lignes.

Stéphane Bourgoin est allé à la rencontre de John Gerard Schaefer, un des pires tueurs en série que cette terre a pu porter jusque maintenant, et je ne pense pas qu'on puisse faire pire ... enfin je l'espère !
Stéphane Bourgoin rencontre Schaefer en 1991 dans le couloir de la mort, où il lui avoue une centaine de meurtres : des femmes, qu'il pendait dans la nature, puisque au moment où les cervicales craquent, Schafer entre dans une jouissance sexuelle incomparable. Puis plusieurs viols post-mortem puisque (je cite ses propos) : "Je suis fasciné par les anus et les matières fécales (...), il n'y a rien de plus bandant que de plonger ses mains dans la merde d'une victime qui vient de mourir en relâchant son urine et ses matières fécales".
Puis, ça ne s'arrête pas là, Schaefer revenait plusieurs fois sur le lieu de son crime, pour observer comment les corps se décomposaient et souvent violait encore après plusieurs jours ...

Pourtant, et c'est souvent le cas chez les tueurs en série, Schaefer inspirait confiance : très intelligent, bel homme, beau parleur ... Ceux qui le fréquentait occasionnellement était loin de s'imaginer le personnage.
Il était si doué, que même les psychiatres le pensait "seulement" dépressif.
Seul deux cadavres de Schaefer on été retrouvé et il a été inculpé pour ces deux meurtres, puisque fétichiste il conservait des objets appartenant aux victimes, une bague et un collier, reconnu par la famille des deux jeunes filles.
Lors de la perquisition chez la mère de Schaefer pas moins de 200 objets (bijoux, sous vêtements, photos de fesses féminines, dessins de pendaison etc...) ont été retrouvés , mais pas les cadavres.
Schaefer, emprisonné en Floride en attendant dans le couloir de la mort durant plusieurs années s'est fait deux amis et pas des moindres : Ted Bundy le nécrophage et Ottis Toole condamné six fois à perpétuité pour cannibalisme.
Schafer à écrit un livre : Journal d'un tueur. Une autobiographie qu'il a toujours niée où toutes les informations de ses victimes y figurent. Seulement, le livre étant si bien écrit que les meilleurs Profilers Américains n'ont pas réussi à trouver les énigmes leurs permettant de retrouver les cadavres.
Schaefer dira que son livre regroupe des confidences des ses "amis" taulards et qu'en aucun cas il n'aurait fait des choses pareilles. Ce livre deviendra un Best Seller aux USA rapidement introuvable. Schaefer deviendra riche en attendant la mort. Il dira aussi à Stéphane Bourgoin qu'il ne comprend pas l'engouement des gens à lire des choses aussi morbides (!).
Schaefer n'aura pas le temps de goûter à sa piqûre lui donnant la mort, puisqu'un détenu l'égorgera à cause d'une cigarette !

Outre le morbide du livre je ne peux que saluer le travail d'investigation de Stéphane Bourgoin, qui a rencontré ce monstre (ça me rappelle étrangement la rencontre de la flic avec Hannnibal Lecter), malheureusement ce n'est ni un film ni un roman et c'est là qu'est le malaise de la lecture.
Noter un tel ouvrage est difficile : bien noter c'est aimer le morbide et mal le noter ce n'est pas juste non plus puisqu'il est très bien écrit et que l'enquête est intéressante.

Avis aux lecteurs !

Commenter  J’apprécie          112
“Sex Beast. Sur la trace du pire tueur en série de tous les temps” est le troisième livre lu de Stéphane Bourgoin, écrivain français spécialisé dans l'étude des tueurs en série et du profilage criminel. Depuis 1979, Stéphane Bourgoin rencontre des tueurs en série et par interrogatoires, tente de comprendre le parcours de ces prédateurs.

Il enquête sur Gerard Schaefer, qu'il rencontre en novembre 1991. Celui qu'on surnomme Sex Beast est un prédateur sexuel hors du commun pour qui, tuer, faire le mal, faire souffrir est comme une seconde nature.

Au moment de son interpellation, Schaefer est policier en Floride. Il est arrêté pour deux homicides et une double tentative de kidnapping.
Il est pourtant suspecté d'avoir assassiné trente-quatre jeunes femmes au début des années 70 mais seulement reconnu coupable de deux meurtres car les corps de ses victimes ne sont pas retrouvés.

Il est l'un des seuls tueurs en série regroupant autant de paraphilies. Les paraphilies sont des troubles de préférence sexuelle caractérisés par la recherche du plaisir sexuel auprès d'un partenaire ou d'un objet inadapté ou dans des circonstances anormales.
Dans son cas, on retrouve la nécrophile, la scatophilie, la zoophilie, l‘urophilie sans compter le sadisme… On découvre un Schaeffer "écrivain", qui décrit son mode opératoire, qui détaille ses fantasmes, présenté sous la forme d'une fiction, à donner la chair de poule….

Bourgoin dans son livre dépeint un homme intelligent et manipulateur, qui se débrouille toujours pour obtenir ce qu'il veut, utiliser les autres pour son bien-être, sa survie ou ses fantasmes pervers. Stéphane Bourgoin retrace avec beaucoup de précision tout le parcours de Schaefer. Son enfance, les crimes, le procès… Il va l'interroger, rencontrer les policiers, les avocats des victimes, ses codétenus et même son ex-petite amie afin de brosser un portrait de l'homme.

Dans son livre, comme à son habitude, Stéphane Bourgoin est proche du rapport de police. L'auteur maîtrise son sujet, son écriture est adaptée, précise, concise, sans enjolivements. Le livre est bien documenté avec des comptes rendus d'entretiens, l'intégralité des objets perquisitionnés, des documents inédits.
L' énumération des faits, les témoignages qui se recoupent, qui se rejoignent peuvent donner un style lourd et répétitif….

Gerard Schaefer a été condamné en 1973 à la perpétuité. Il est mort dans sa prison en 1995, poignardé de 40 coups de couteau par un codétenu.

Commenter  J’apprécie          141
En sous-titre on a déjà "Sur la trace du pire tueur en série de tous les temps", ça donne déjà le ton! En plus on a comme rajout "L'incarnation du mal".
De la part de son auteur qui est un spécialiste du genre, on se dit que l'on aura affaire à un véritable monstre en la personne de Gérard Sheafer.
Ce livre s'articule un peu comme une biographie démembré, pendue au pied d'un arbre.
Plusieurs choses se mêlent:
- Des extraits des écrits de Gérard Shefer qui sont des plus sordides. Il a écrit en prison "Journal d'un tueur"et pensait être un véritable auteur capable de raconter des fictions. En réalité ce sont non pas des fantasmes mais belle et bien ce qu'il a fait subir aux victimes. Insoutenable!!
-Le récit de sa dernière victime rescapée avant son arrestation. Elle nous raconte se qui aurait pu être ses derniers instants et ceux de son amie,
- Son enfance et adolescence particulièrement anormale,
- Sa technique de tueur organisé qui se pensent être le meilleur tueur de tous les temps.Il entre souvent en rivalité avec Bundy,
- La découverte de preuves telle que des parties de corps ou encore des objets appartement aux victimes...,
- L'avis des psys,
-Sa traque,
- Son procès,
- Sa détention et le fait qu'il y est été en même temps que Bundy ou Toole,
- Sa rencontre avec Stéphane Bourgoin en 1991,
Et enfin la liste de ses perversions telles que le voyeurisme, le sadisme, le bondage, le fétichisme, l'urophilie, la scatophilie, la météorophilie, l'autoérotisme, le travestisme, la pornographie, la zoophilie, la nécrophilie et enfin le canibalisme

On ne peut ressortir indemne de cette lecture surtout si on rajoute à ça la vidéo des extraits de Bourgoin et Sheafer où celui-ci se lèche les babines en racontant ses meurtres, nous faisant passé ça pour de la fiction.
Sordide!!


Commenter  J’apprécie          70
Hey Minou, pour une fois ce n'est pas un roman mais un documentaire dont je vais te parler.
Minou-âme-sensible, passe ton chemin je t'en prie. (Allez, bisous hein !)

Tu vas faire la connaissance « du pire tueur de tous les temps » :
GERARD JOHN SCHAEFER Aka SEX BEAST
Voici son histoire TUM TUM

1971. FLORIDE.
Au moment de son arrestation, Gérard Schaefer est … policier (si-si). Il est arrêté pour deux meurtres et une double tentative d'enlèvement. (deux ados qui ont échappé à ses griffes).
Il est quand même soupçonné d'au moins 34 meurtres, mais qui n'ont jamais pu être prouvés.
Il n'a donc été condamné à perpet' que pour deux meurtres.

Le livre retrace le parcours de ce tueur en série.
C'est très documenté avec des comptes-rendus de son interview, des témoignages, quelques textes écrits par lui, la liste des perquisitions (GLOUPS), photos, dessins , on revient sur son enfance, sa traque, son procès, sa détention.
Bref, TOUT.

Pour te donner envie. Ou pas (je comprendrais, Minou. J'en ai eu la gerbe par moment) un petit panel de ce que tu pourras lire :
Issue d'une famille catho. Une éducation stricte.
Un homme qui aimait s'habiller en femme avec pour Passion petites culottes.
PASSION.... PENDAISON.
Un tueur qui se pensait écrivain : tu me connais, j'ai cherché : 3 tomes et c'est en vente sur Amazon
Ohuuuu ?!? (4* sur 5 quand même !!)
Ses BFF en prison : Ted Bundy (le nécrophile) et Ottis Toole (le cannibale)
Ah sympa.
Film préféré : FRENZY de Hitchcock (meurtres par pendaison)
Il a toutes les déviances sexuelles possibles
Voyeurisme/sadisme/fétichisme/urophilie/scatophilie/nécrophilie (et j'en passe …)

Un petit extrait ? Oh allez. Serre les fesses.
" je suis fasciné par les anus et les matières fécales (…) il n'y a rien de plus bandant que de plonger ses mains dans la merde d'une victime qui vient de mourir en relâchant son urine et ses matières fécales"
(et ce n'est pas le pire)
#VOMI #VOMI #VOMI #VOMI#VOMI

Je ne connaissais pas trop Stéphane Bourgoin. juste de nom en tant que Mister Serial killer,
Specialisé dans l'étude des SK.
Il en a rencontré 77 d'ailleurs. Enfin.... c'était du mytho aussi je crois.
Passons.
C'est bien écrit, c'est bien creusé didon, assez répétitif quand même mais au moins tu es sûr de retenir les infos, à force.
Ici, la Réalité dépasse la fiction. C'est fascinant autant que flippant.

Tu crois que tu peux déjà avoir croisé un SK dans la rue sans le savoir, en bas de chez toi, Minou ?!? Brrrrr.



* A TANTOT ~ BISOUS LES MINOUS *
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Depuis1979, j'ai rencontré soixante-dix-sept tueurs en série. Chaque interrogatoire est difficile, stressant, usant d'un point de vue psychologique et moral, mais les heures passées en compagnie de Gerard John Schaefer restent parmi les plus marquantes de ma carrière. Dès l'instant où je me suis retrouvé face à lui, j'ai eu la chair de poule. Mon corps et mon esprit ont été l'objet d'une véritable attaque psychique. J'ai été submergé par une sorte de aura maléfique, qui reste encore inexplicable à ce jour.
Commenter  J’apprécie          31
Schaefer choisissait une clairière, avec un arbre aux racines protubérantes qui affleuraient au-dessus du sol. Il attachait ensuite ses victimes avec des menottes et des cordes dont l’une était passée autour du cou, avant de l’attacher à une branche supérieure. Les pieds de la jeune femme reposaient sur l’une de ces racines. Et si elle perdait l’équilibre, elle finissait par se pendre elle-même sous son poids. Puis il les laissait pour aller vaquer à ses occupations, avant de revenir le lendemain les humilier, “jouer” avec elles et finir par les tuer. Certaines ont été retrouvées avec une balle de calibre 22 dans le crâne. Par la suite, il se livrait à des actes de nécrophilie jusqu’à ce que les cadavres commencent à se décomposer. Les corps étaient alors mutilés et il prenait plaisir à se masturber au-dessus des restes.
Commenter  J’apprécie          10
Schaefer et Ted Bundy ont des discussions très techniques, à savoir comment nettoyer l'intérieur des véhicules lorsque les victimes défèquent et urine lors de leur décès. Ou comment gérer le problème des asticots lorsqu'on viole un cadavre.
Commenter  J’apprécie          30
J'adore faire des cartons sur les vaches. Il m'a expliqué qu'il massacrait du bétail en décapitant les animaux à la machette avant de violer les carcasses.
Commenter  J’apprécie          40
J’adore l’idée d’étrangler des femmes, pas des enfants, mais je ne le fais pas parce que j’ai peur de me faire prendre. Et de finir en taule. L’idée d’être emprisonné m’horrifie. La mort ne me fait pas peur, d’ailleurs j’ai souvent pensé au suicide, mais l’idée d’être un jour enfermé entre quatre murs m’empêche de donner libre cours à mes pulsions.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Stéphane Bourgoin (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Bourgoin
Rencontres littéraires - Ma Tasse de T - Polar : entre mythe et réalité Interview de Cédric Sire et Stéphane Bourgoin. Animée par Eduardo Castillo et la fnac.
autres livres classés : tueur en sérieVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (227) Voir plus



Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
954 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre

{* *}