AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Blandine Longre (Traducteur)
EAN : 9782221251669
378 pages
Robert Laffont (06/05/2021)
4.23/5   33 notes
Résumé :
Comté du Kent, Angleterre, 1934.
Passer un smoking pour le dîner, utiliser une fourchette pour la viande, une autre pour le poisson... Franchement, quel intérêt à toutes ces simagrées ? C'est pourtant bien ce à quoi va devoir se plier Jack Altringham, héritier du duc d'Eynsford fraîchement débarqué d'Australie.
Pour l'aider, une seule candidate, la charmante Georgie. Mais, dès son arrivée à Kingsdowne Place, dans le Kent, elle découvre que certains mem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
4,23

sur 33 notes
5
6 avis
4
9 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

lyoko
  08 juin 2021
Une série et une auteure que je ne connaissais pas du tout. La preuve je commence par le tome 7 de cette série.
Un peu dans la même veine que Au service secret de Marie Antoinette, mais a une autre époque et dans un autre lieu.
Une enquête divertissante et plaisante. C'est léger, plein d'humour et récréatif.
j'aime bien le côté ou aucun cliché n'est épargné. Et puis le personnage principal est bien campé et avec un bon caractère.
Je vais sans aucun doute poursuivre la découverte de cette auteure.
Un roman qui m'a fait passer un très bon moment.
Commenter  J’apprécie          680
iris29
  30 octobre 2021
Et l'on retrouve dans ce septième tome, Georgie , authentique membre de la famille royale anglaise, arrière petite-fille de la reine Victoria qui doit sans cesse garder la tête hors de l'eau de la pauvreté puisque sa famille ne lui donne pas d'argent , et qu'elle n'a pas le droit de travailler , vu sa position dans l'ordre de succession. Aussi, est-elle obligée de "gratter"sans cesse des invitations chez des gens plus riches, qui ont souvent besoin de ses conseils, ou de sa bonne éducation. C'est que Georgie connaît l'étiquette sur le bout des doigts.
Et c'est cette spécificité qui fait qu'elle est invitée à Kingsdowne Place dans le Kent (une demeure qui n'a rien à envier à Downton Abbey...) . Sa mission (si elle l'accepte), c'est d'éduquer , d'apprendre toutes les régles de la haute société à un jeune (futur) héritier australien, autant dire : un rustre... Comment se servir des couverts, comment s'habiller correctement en fonction des circonstances etc ?
Hélas pour la famille, Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique ,(dites Georgie), a le chic pour tomber sur des cadavres, de préférence, ceux des membres de la "maisonnée" où elle est invitée. Mais heureusement pour ses hôtes, elle sait mieux que personne résoudre les crimes .
Cette fois-ci, bien que présent, Darcy est quasiment absent, policièrement parlant..., et Georgie ne pourra compter que sur elle.
Et bien que conservant le même ton que dans les tomes précédents, le rythme s'essouffle. La tension entre Darcie et Georgie n'existe plus, il est acquis qu'ils se marieront un jour, quand il aura les moyens de la faire vivre. le suspens dû à l'enquête est tout petit. Les répliques de l'héritier australien ne sont pas très aiguisées, Rhys Bowen fait durer la série, mais on dirait qu'il n'y a plus grand chose à tirer des personnages, de leurs particularités, que tous ont brillé dans d'autres tomes.
Alors, en tant que lectrice, il faut se raccrocher à cette demeure où séjourne Georgie, très Downton Abbey avec son majordome select , ses couloirs interminables et ses habitants.
Un tome moins savoureux que les premiers, mais agréable à lire tout de même. Léger, distrayant, et immensément aristocratique..

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
nekomusume
  29 mai 2021
7ème aventure de Georgie, lady de Rannoch, toujours sans le sou, amoureuse de Darcy et partie solliciter auprès de sa royale cousine une fonction lui permettant de survivre.
C'est ainsi qu'elle se retrouve à tenter de dégrossir l'héritier d'un duché miraculeusement sorti d'un élevage de mouton australien.
Dans la famille de Jack, son oncle, le duc en titre refuse de se marier et de produire un héritier. Personnage particulièrement antipathique, son destin semble rapidement scellé. Entre une mère attachée au sens du devoir n'acceptant pas que le titre s'éteigne, deux tantes veuves,excentriques et fauchées, une soeur abandonnée par son mari avec sa fille paralysée et ses jumeaux turbulents, une cour d'artistes piques-assiettes, le duc actuel laisse entendre que ces parasites doivent déguerpir. Autant dire que la liste des suspects est longue lorsqu'on le retrouve poignardé.
Encore une fois, le bon sens et le fon d'observation de la jeune fille permettront à un innocent de s'en sortir.
L'affaire est rondement menée, d'autant que le meurtre intervient assez tard dans le roman, avec une galerie de personnages excentriques voir caricaturaux de l'aristocratie anglaise de l'époque. J'ai encore une fois dévoré cette enquête avec beaucoup de plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Bookinette
  17 juin 2021
C'est encore une fois un vrai plaisir de retrouver Lady Georgiana dans ses singulières aventures.
Cette fois-ci, la reine la met en relation avec Edwina, la duchesse d'Eynsford qui vient de retrouver le dernier héritier du titre de sa famille dans un élevage australien de moutons. Il doit être rapatrié en Angleterre très prochainement et Georgie est chargée d'aider le jeune homme élevé loin de la "civilisation" à se familiariser avec sa nouvelle position et tout le mode de vie qui en découle.
Direction le Kent, notre jeune Lady s'installe à Kingsdowne Place,le prestigieux domaine de la famille Altringham et fait bien vite connaissance avec toute la famille qui n'est pas des plus unie : le fils ainé et duc actuel, Cédric et les "Etourneaux" ses trois protégés artistes, Irène la fille et ses trois enfants Sissy, Katherine et Nicholas, les deux soeurs de la duchesse douairière, Charlotte et Virginia, Carter le précepteur, les domestiques.
La cohabitation n'est pas des plus simples, rancoeur, jalousie, colère gangrènent les relations.
Sur ce, le très naturel et attachant Jack arrive de son Australie natale mais n'est pas le bienvenu pour tous. C'est avec surprise et dérision qu'il prend connaissance du décorum qui accompagne le quotidien de ces grandes familles. Réticent, le jeune homme qui n'avait rien demandé, a beaucoup de mal à s'acclimater et offre quelques savoureux moments de gaffes ou de quiproquos. le choc des cultures fonctionne à merveille. Heureusement, Georgie est là et l'accompagne au mieux dans ses découvertes quotidiennes.
Lorsque le Duc est assassiné sur ses terres, tout le monde ou presque est suspecté. Commence une minutieuse enquête menée par l'inspecteur Jollyface dans laquelle Georgie ne pourra évidemment pas s'empêcher de fourrer son nez. Soupçons, preuves diverses, les investigations vont bon train et plusieurs pistes s'ouvrent jusqu'à l'imprévisible fin .
Humour, péripéties, spiritisme, partie de chasse, galerie de personnages hauts en couleur, tout est là pour faire de ce tome 7 une nouvelle très bonne lecture. Et pour les habitués, pas d'inquiétude, la loufoque Queenie, la superficielle Belinda et le ténébreux Darcy sont encore une fois de la partie pour notre plus grand bonheur.
Lien : https://chezbookinette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
VivianeB
  06 octobre 2021
Lady de Rannoch est une jeune femme, noble et désargentée qui lutte pour trouver du travail, chose malaisée dans cette Angleterre des années 30 où la bienséance veut que les femmes d'extraction royale, se dévouent au mariage. Son cher et tendre, désargenté lui-même, ne peut l'épouser. La jeune femme accepte une nouvelle fois la mission confiée par la reine Mary : se rendre chez une amie de la reine pour accompagner un jeune australien héritier. Notre lady ne sait pas que le pire va arriver et que grâce à sa perspicacité, une enquête policière devra être menée. J'apprécie ce personnage de femme volontaire et en butte à la tradition et à son désir d'émancipation. Ce volume 7 est de facture identique aux autres et la lecture est plutôt agréable, sans chichis et ne demande pas trop à réfléchir.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   30 octobre 2021
Les jours suivants, je passai des heures devant ma machine, à taper toutes les lettres de l'alphabet :

"Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume.
pprtezce vieux xhisku au jife nlond qui dumz."

Zut alors !
Commenter  J’apprécie          90
iris29iris29   01 novembre 2021
Sornettes. Allez donc discuter avec Billings, l'intendant du domaine, dont le fils est revenu si commotionné de la guerre qu'il passe encore ses nuits à pleurer comme un bébé. Ou avec le fils du garde-chasse, qui a perdu ses deux jambes. Ou encore avec ce couple de villageois dont les trois fils ont été tués le même jour. C'est ce qu'on appelle souffrir, Irene. Devoir se passer d'un chapeau neuf à chaque saison n'a rien à voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
iris29iris29   28 octobre 2021
J' oubliais déjà que vous appartenez à la royauté. Dire que vous avez l'air si gentille et si normale.
Commenter  J’apprécie          110
iris29iris29   28 octobre 2021
Il est inutile de trop instruire les jeunes filles, je ne cesse de le répéter. Rien n'est plus dangereux qu'une femme qui a un bon niveau d'éducation.
Commenter  J’apprécie          70
iris29iris29   28 octobre 2021
Au fond, peu importe le crime, on en revient toujours aux mêmes émotions humaines : la jalousie, la peur, la cupidité, la vengeance.
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : cosy mysteryVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura