AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782355930508
320 pages
Éditeur : Pascal Galodé Editions (12/03/2009)
3.82/5   28 notes
Résumé :
Quese trame-t-il à Cézembre, cette île mystérieuse de la côte bretonne ? Petite terre, riche d’Histoire et, interdite aux touristes. Cette question, Berty, tueur à gages intérimaire, vieux rocker parisien, tourmenté et endetté jusqu’au cou, ne se la pose pas. Sa cible il devra l’atteindre coûte que coûte. « Il n’y a pas un chat sur ce foutu rocher en plein hiver ! » lui avait dit Kolo. « C’est du billard ! », lui affirma-t-il. En effet, il n’y avait presque personne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Sharon
  25 mars 2020
Le commissaire Workan n'a pas de chance, non, vraiment pas. Rien ne va plus pour lui si tant est que quelque chose soit bien allé un jour. Il a eu l'idée formidable d'un séminaire pour… je crois qu'à la fin, il ne savait même plus pourquoi, tant il était dévasté par ce qui se passait. Il a beau trouver la situation anormale, il est le seul, et cela l'agace encore plus.
Jugez plutôt : lui et ses quatre policiers séminaristes se retrouvent à Cézembre, petite île au large de Saint-Malo, qui a été largement et abondamment bombardée pendant la seconde guerre mondiale : les allemands ne voulaient pas se rendre. Et quand je dis « bombardée », je parle de bombes au phosphore et au napalm. J'ajoute qu'en dépit de plusieurs campagnes de déminage, une partie de l'île est interdite d'accès – trop dangereuse, il reste des bombes qui n'attendent que cela, exploser. Autant vous dire que ce n'est pas vraiment un site touristique de référence, malgré la présence d'un restaurant. Aussi, le commissaire fait les comptes : ils sont 14 sur l'île, 14, alors qu'à la même période de l'année, un an plus tôt, et bien il n'y avait personne.
Et ce qui devait arriver arriva, immanquablement : un meurtre est commis. Nous, lecteurs, nous le savions depuis le début, parce qu'un tueur à gages était en route pour Cézembre, à cause de la colle, de Patrick Bruel et de l'amour. Oui, cela fait beaucoup de cause, surtout quand on est davantage un tueur improvisé qu'un réel tueur à gages, que l'on a l'impression de débarquer en pays hostile, dans lequel on risque de vous faire danser la gavotte et boire du lait ribot. Surtout, Berty découvre que la réalité est tout autre, que la « bonne » victime a été tuée, mais pas par lui, et que, avec la tempête, on ne capte rien, même pas au sommet de l'armoire de sa chambre (je propose, pour sa prochaine incarnation, qu'il devienne un vampire).
Bref, nous sommes dans un huis-clos îlien, avec un commissaire divisionnaire parfois joignable (il n'y a pas que les tueurs qui ont des soucis avec leur portable), des personnes qui se demandent bien comment tout cela a pu arriver, des histoires d'amour et de jalousie, des neurones qui fichent le camp et des preuves matérielles à foison, le tout prenant racine, comme très souvent, dans le passé des personnes réunis à Cézembre.
Et le futur ? Il s'annonce compliqué. le commissaire Workan fait un choix simple, j'ai envie de dire un choix en conformité avec la loi et avec la justice. Je suis déjà convaincue, pour ma part, que la vengeance ne sert à rien. Montrer à quel point ceux qui ont préféré la vengeance à la justice avaient tort ne fera qu'aggraver leur situation.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
RomansNoirsEtPlus
  14 juin 2013
Prenez une île qui conserve encore les stigmates de la 2ème guerre mondiale au large de St Malo un weekend du 11 novembre , ajoutez -y des policiers en maraude , deux ressortissants américains salariés de la CIA en mission , une famille de restaurateurs bretons , les dirigeants d' une entreprise en séminaire , un vieux loup de mer à la patte folle , un tueur venu exécuter un contrat afin d'effacer ses dettes de jeu , saupoudrez le tout d'un joli crime , d'une tempête à décorner les boeufs et vous obtiendrez " Cézembre noire " . Deuxième roman d'un auteur qui connait bien sa région et qui sait manier l'humour en plus de la plume .
Commenter  J’apprécie          30
jfponge
  11 septembre 2017
Un parfum très "années 70", qui ravira les nostalgiques du Commissaire San Antonio (Frédéric Dard) et des films dialogués par Michel Audiard ("Les tontons flingueurs"), avec un zeste de polar français "gauchiste" de la belle époque ("Nada", "Billy-ze-Kick"). L'action vise surtout à mettre en valeur les "bons mots" de l'auteur, qui s'exprime par le truchement du commissaire Workan, dont on avait déjà apprécié les qualités d'esprit dans "Hortensias blues". L'île de Cézembre, à quelques encablures de Saint-Malo, ancien bastion allemand copieusement arrosé au napalm par les ricains en 1944, sert de cadre à ce huis-clos drolatique, qui met aux prises pas loin de quinze personnes, coincées là un beau soir de tempête, aux motivations aussi diverses que suspectes. Un mystère insondable, des rencontres improbables, des personnages déjantés à souhait, et l'humour, omniprésent, qui emporte l'adhésion…
Commenter  J’apprécie          10
Alexmotamots
  23 avril 2010
Où l'on retrouve le commissaire Workan d'"Hortensia Blues".
Que se trame-t-il à Cézembre, cette île mystérieuse de la côte bretonne en face de Saint-Malo ? Petite terre, riche d'Histoire et, interdite aux touristes.
Cette question, Berty, tueur à gages intérimaire, vieux rocker parisien, tourmenté et endetté jusqu'au cou, ne se la pose pas. Sa cible il devra l'atteindre coûte que coûte. " Il n'y a pas un chat sur ce foutu rocher en plein hiver ! " lui avait dit Kolo. " C'est du billard ! ", lui affirma-t-il. En effet, il n'y avait presque personne sur les dix-huit hectares de l'île. Hormis deux agents de la C.I.A., cinq officiers de la Police Judiciaire, un ancien para de Diên Biên Phu, des séminaristes et une famille d'accueil particulièrement troublante.
Devra-t-il tuer la douce Daphné ? Ou Hale le boiteux ? Plus sûrement un des flics ? À moins que ce ne soit un des agents américains ? Ou encore le mystérieux Noël ? Peut-être le PDG de cette famille en séminaire ? Ce qui est sûr, la photo de la victime apparaîtra sur l'écran de son portable.
Sauf qu'avec la tempête, rien ne se passe comme prévu.
Mon avis :
j'ai encore rit avec Workan et son équipe, ce polar est mené tambour battant et ne nous laisse aucun répis dans le rire, tout ceci au beau milieu d'une tempête bretonne en plein week-end du 11 novembre.
J'ai bien aimé ce dépaysement breton, et la prochaine fois que je visite Saint-Malo, je regarderai avec d'autres yeux cette île de Cézembre ravagée par la seconde guerre mondiale.
Je n'espère qu'une chose : que le commissaire Workan me fasse autant rire lors de sa prochaine enquête.
L'image que je retiendrai :
Le huit-clos où tout se joue par un jour de tempête en Bretagne.

Lien : http://motamots.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
YvPol
  04 septembre 2019
Deuxième enquête de Workan et son équipe qui cette fois-ci se retrouvent dans un huis-clos qui ne l'est pas d'ailleurs puisque tout est ouvert sur cette île de laquelle, vu le temps, il est difficile de s'enfuir. Île qui fut véritablement pilonnée en 1944, car aux mains des Allemands qui refusaient de se rendre, contrairement à ceux d'en face à Saint-Malo ; rarement un endroit reçut autant de bombes et d'engins explosifs et même des bombes au napalm et au phosphore pour déloger les occupants. D'ailleurs, toujours pas entièrement déminée, elle n'est que très partiellement ouverte au public. C'est donc le lieu idéal pour placer une intrigue policière. Et quand c'est Hugo Buan qui s'en charge, nul doute que ça va dépoter et que ça va faire rire. Les dialogues avec Workan sont toujours aussi drôles, surtout lorsqu'il s'adresse à Leila qui ne peut s'empêcher de le titiller, parfois, il est difficile de se retenir de rire tout haut. Mais les dialogues ne sont pas les seuls à donner ans le comique, le décalé : "Enfin la veine jugulaire fut tranchée. le sang bouillonnant jaillit par saccades. La scène, interminable, dura treize secondes." (p.117) Bon, je conçois que de prime abord, ce n'est pas drôle, c'est la juxtaposition de "interminable" et "treize secondes" qui me fait sourire, mais sans doute ces mêmes phrase dans un thriller glauque n'auraient pas le même effet.
Retour à Cézembre, où les flics bossent, le tueur à gages hésite, parce que quand même tuer alors que cinq flics sont aux alentours, ce n'est pas aisé, les scientifiques étudient discrètement, et Noël Darec, surdoué étale ses connaissances à un Workan subjugué. L'enquête part dans tous les sens, les flics ne peuvent compter que sur eux, exit l'ADN, les relevés téléphoniques, et toutes les techniques modernes. Retour à l'ancienne, papier stylo et investigations.
On ne lit pas les aventures de Workan uniquement parce qu'elles sont drôles, on les lit également parce que Hugo Buan nous apprend plein de trucs sur les lieux dans lesquels elles se déroulent, donc ici, Cézembre -que personnellement je ne connaissais pas du tout- et parce que l'intrigue se tient et nous tient. Encore une fois le mélange est très réussi.
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   14 septembre 2021
Si tu cherches l'affrontement avec moi, tu as autant de chances de gagner qu'un solex de devancer une Ferrari dans un Grand prix de formule un.
Sauf si la Ferrari tombe en panne.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   14 septembre 2021
La tempête s'était enfuie comme une voleuse vers le nord-est de la France, laissant derrière les séquelles de ses humeurs.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   14 septembre 2021
Il pleut des obus et il y pousse des mines. Tu ramasses une fleur à Cézembre et t'es transformé en hachis parmentier.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   14 septembre 2021
L'île de Cézembre n'était pas l'île de la tentation. Les téméraires ne se ramassaient pas à la pelle.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   14 septembre 2021
Il ne manquait plus que ça : une scène de ménage sur les lieux d'une scène de crime.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Hugo Buan (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hugo Buan
Lors du dernier salon du livre de poche Saint-Maur En Poche en juin 2017, le libraire Gérard Collard recevait sur la scène des déblogueurs Nadine Monfils et
Commandez vos livres dans la librairie en ligne :
Le Rocker en pantoufles de Nadine Monfils aux éditions Fleuve Noir https://www.lagriffenoire.com/108486-article_recherche-le-rocker-en-pantoufles.html
Elvis Cadillac de Nadine Monfils aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/73654-divers-litterature-elvis-cadillac.html
Les vacances d'un serial killer de Nadine Monfils aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21722-poche-les-vacances-d-un-serial-killer.html
La petite fêlée aux allumettes de Nadine Monfils aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/73654-divers-litterature-elvis-cadillac.html
La vieille qui voulait tuer le bon dieu de Nadine Monfils aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21768-divers-polar-la-vieille-qui-voulait-tuer-le-bon-dieu.html

Opération Porcelaine de Hugo Buan aux éditions du Palémon https://www.lagriffenoire.com/88909-poche-operation-porcelaine-hb09.html
L'incorrigible Monsieur William de Hugo Buan aux éditions du Palémon https://www.lagriffenoire.com/109081-article_recherche-incorrigible-monsieur-william-hb.html
J'étais tueur à Beckenra city de Hugo Buan aux éditions du Palémon https://www.lagriffenoire.com/109082-article_recherche-j-etais-tueur-a-beckenra-city.html
L'héritage de Jack l'Eventreur de Hugo Buan aux éditions du Palémon https://www.lagriffenoire.com/109083-article_recherche-une-enquete-du-commissaire-workan-l-heritage-de-jack-l-eventreur-vol8.html

La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de c?ur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
#soutenezpartagezcommentezlgn #librairie #livres #livre #lecture #culture #passiondulivre #lirepourleplaisir #lirerendheureux #bookstagram #livrestagram #instaculture #instalecture #instalire #romans #roman
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2172 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre