AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072746647
Éditeur : Gallimard (13/06/2019)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
L'amitié entre Albert Camus et Nicola Chiaromonte est née d'un rapport humain des plus beaux et vrais : l'hospitalité . Le jeune Camus accueille en effet l'intellectuel italien exilé lors de son passage à Oran au printemps 1941. Militant antifasciste et anticommuniste, Chiaromonte s'apprête alors à rejoindre New York. Cest après Hiroshima que l'intellectuel italien suscite la collaboration intellectuelle de son ami français. Cette complicité amicale de conscience à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
fanfanouche24
  09 août 2019
Un coup de coeur, toujours, à la lecture des lettres de Camus !
En plus de tous ses talents, l'auteur de "La Peste" en a un certain, et
constant : celui de l'Amitié ! Je ne peux résister à cette phrase de Camus à Nicola Chiaromonte, qui annonce fort bien le ton de cette Correspondance,
[le 7 novembre [1945 ] ]
"(...) Il y a certaines choses pour lesquelles je me sens une obstination infinie. L'amitié est de celles-là. "(p. 47)
Cette correspondance de Albert Camus, avec Nicola Chiaromonte,est
exceptionnelle tant au niveau des échanges profonds et chaleureux: que cela soit les inquiétudes, les interrogations angoissées en période de guerre, entre la montée du nazisme,le fascisme, les dérives totalitaires, que les échanges littéraires, intellectuels, ainsi que les tourments, déchirements intimes,amoureux de l'un et de l'autre, qu'il se confient réciproquement !
Découvert jusqu'au nom de Chiaromonte, antifasciste et anticommuniste... cet intellectuel italien se trouvait en exil ; il rencontra Camus à Oran, au printemps 1941...Celui-ci lui offrit l'hospitalité ! Ainsi débuta cette amitié, le plus naturellement du monde et dura jusqu'au décès prématuré de Camus...
"Albert Camus à Nicola Chiaromonte - 5 mai 1954
Cher Nicolas,
Je voulais vous écrire pour vous remercier de votre lettre, de l'affection
fraternelle que vous m'avez montrée, de votre confiance aussi. Oui,je me
souviens de nos rencontres en Afrique. L'amitié est une chose étrange.
Le jour où vous êtes parti pour le Maroc, je ne savais même pas si nous
nous reverrions et même toutes les chances de la guerre étaient pour
nous que nous nous retrouvions pas. Cependant, j'étais "en certitude"
avec vous, avec l'avenir qui nous était commun. Je vous avais reconnu et
vous étiez parmi la dizaine d'êtres avec lesquels j'ai toujours vécu, même
séparés d'eux. "(p. 118)
Une très belle correspondance fraternelle, tant intellectuelle qu'amicale !
Nous apprenons que Chiaromonte qui se sentait totalement en phase avec les sujets et thématiques de Camus, fut son traducteur en Italie, entre autres pour "La Chute" ainsi que pour ses nouvelles !
Il fut un ami constant et très présent après l'attribution du Prix Nobel
décerné à Camus... qui fut comme paniqué, et traversa une période de
dépression et de doute intenses !
En pièces annexes, articles sur la situation internationale et commentaires sur les positions politiques et philosophiques de Camus, par Chiaromonte
Un très beau moment de lecture réunissant deux intellectuels , très inquiets de la situation politique de leurs pays et des autres, où des
dérives totalitaires augmentaient...tout en nourrissant un lien intime,
fraternel très fort , rempli de respect et d'estime réciproques !
Nicola Chiaromonte à Albert Camus-Rome le 31 mars [1954 ]
(...) "Et c'est resté comme ça, par la suite : un lien direct et simple- né d'un rapport humain des plus beaux et vrais : l'hospitalité.
J'ai toujours senti, en votre compagnie, la sûreté du lien et une sorte de contact dans les sentiments qui demandait beaucoup de discrétion , étant peut-être plus aigu et plus profond que chacun de nous deux n' aurait pensé. "(p. 115)

***voir aussi dans dernier numéro de l'eté 2019 de la revue, "Philosophie"
https://www.philomag.com/les-livres/notre-selection/correspondance-1945-1959-39289?fbclid=IwAR09M8O60vq¤££¤14EsmdMSedUiIqYbRLmL29¤££¤311NlPQn25oEsmdMSedUiIqYbRLmL_JBM
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          392
oran
  11 juillet 2019
Nicola Chiaromonte prend le chemin de l'exil en 1934 et s'installe à Paris. En 1936, il participe à la Guerre d'Espagne dans l'escadrille d'André Malraux. Dans son roman l'Espoir, il le prendra comme modèle pour son personnage de Scali, un intellectuel italien qui se dresse contre le fascisme.
Il se réfugie en Algérie en 1941, il rencontre Albert Camus à Oran. Celui-ci, bien qu'en situation précaire, lui offre l'hospitalité dans le petit appartement, rue d'Arsew, mis à sa disposition par la mère de Francine Faure, qui deviendra, peu après son épouse. Nicola Chiaromonte partira ensuite pour les Etats-Unis.
Une longue amitié unira ces deux- là, faites de complicités fraternelles, de connivences intellectuelles, d'ententes culturelles. Un échange épistolaire ininterrompu les reliera jusqu'à la disparition de Camus. La dernière lettre de Chairomonte, en date du 15 novembre 1959, évoque la joie de futures retrouvailles lors du prochain séjour de Chiaromonte à Paris…
Samantha Novello qui présente et annote cette édition est une grande spécialiste de Camus : Maîtrise en philosophie avec une dissertation sur " Nihilisme et pensée tragique dans la réflexion morale d'Albert Camus ", master de philosophie sur « Totalitarisme et pensée tragique dans l'Homme révolté d'Albert Camus, doctorat "Repenser le politique au-delà du nihilisme : tragédie et politique esthétique dans l'oeuvre de Camus et Hannah Arendt". Elle est fréquemment invitée par notre association Les Rencontres Méditerranéennes Albert Camus de Lourmarin. L'exposition estivale de cette année organisée par l'association "Camus l'engagement critique" met en exergue par des tapuscrits et lettres manuscrites échangées entre Camus et Chiaromonte, cette amitié longue et féconde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   09 août 2019
Albert Camus à Nicola Chiaromonte--20 octobre 1957

cher Nicolas,
J'ai reçu cette nouvelle avec une sorte de panique [**attribution du prix Nobel ]. Ce qui m'aide, ce sont les signes des quelques -uns que j'aime. Le vôtre m'a été chaleureux, m'a fait du bien. J'allais vous écrire pour vous remercier du travail que vous vous êtes imposé pour la traduction de mes nouvelles,- pour vous remercier de votre amitié de toujours, fidèle et active. Aujourd'hui je veux seulement vous dire que cet événement, qui redouble ma peur de la vie publique, m'a seulement rapproché du petit nombre de ceux avec qui je partage le coeur et l'esprit. (...) (p. 182)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fanfanouche24fanfanouche24   09 août 2019
Nicola Chiaromonte à Albert Camus- -Rome, le 16 novembre 1958

Cher Albert, (...)

Eh bien, une des choses que j'aurais voulu vous dire tout de suite après le prix Nobel (et que j'ai en partie confiée à Francine), c'était que vous aviez (selon moi) besoin d'une période de silence, de repos, de détachement libre à l'égard de la littérature, et même de la personnalité littéraire que vous avez si dignement conquise. D'un mot court, et un peu abstrait outre que dur, cela s'appelle une crise. (p. 193)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24fanfanouche24   09 août 2019
Nicola Chiaromonte à Albert Camus- -Rome, le 16 novembre 1958

(...) Alors, cher Albert, cette crise que vous traversez, je ne peux vous souhaiter moins-que vous la souffriez à fond. Ce sera votre vraie mesure: la mesure de votre liberté d'homme. Vous avez déjà donné un très haut témoignage de votre qualité d'homme et d'écrivain. Il vous reste à prouver votre liberté tout entière. Ce qui comporte évidemment cette victoire sur soi-même qui est la vraie "lutte avec l'ange" de tout homme sain et sainement amoureux de la vie. (p. 198-199)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fanfanouche24fanfanouche24   09 août 2019
Nicola Chiaromonte à Albert Camus-- l Le 17 octobre 1957

[***le 16 octobre 1957, l'Académie suédoise annonce l'attribution du prix Nobel de littérature à Albert Camus ]

Cher Albert,
Parmi tous ceux qui se réjouissent de vous voir à l'honneur, permettez-moi d'être au premier rang. C'est, en moi, une partie de moi-même qui s'est toujours reconnue dans vos livres, et qui se sent aujourd'hui reconnue et encouragée. Mais, c'est l'ami tout entier qui se réjouit et vous serre la main très fort
Votre Nicolas (p. 182)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fanfanouche24fanfanouche24   06 août 2019
Nicola Chiaromonte à Albert Camus--Le 15 mai [1956 ]

Cher Albert,
(...) je suis absolument convaincu que le rôle de l'écrivain est de juger la politique (c'est-à-dire les comportements politiques) et non pas d'y participer- c'est-à-dire (en fait) de renoncer à sa liberté en faveur de tel ou tel opportunisme. Ce qui ne peut rimer qu'à se sentir coupable- la belle affaire. (p. 168)
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Videos de Albert Camus (130) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Albert Camus
Maria Santos-Sainz vous présente son ouvrage "Albert Camus, journaliste : reporter à Alger, éditorialiste à Paris" aux éditions Apogée. Entretien avec Christophe Lucet de Sud Ouest.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2328213/albert-camus-albert-camus-journaliste-reporter-a-alger-editorialiste-a-paris
Note de Musique : Free Musique Archive
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : douleur de vivreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur l´Etranger par Albert Camus

L´Etranger s´ouvre sur cet incipit célèbre : "Aujourd´hui maman est morte...

Et je n´ai pas versé de larmes
Un testament sans héritage
Tant pis
Ou peut-être hier je ne sais pas

9 questions
3383 lecteurs ont répondu
Thème : L'étranger de Albert CamusCréer un quiz sur ce livre