AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782807000599
Éditeur : M.E.O. (10/11/2015)
3.71/5   7 notes
Résumé :
En 2016, on commémorera le cinq centième anniversaire de la parution de L'Utopie de Thomas More. Le hasard veut que Geneviève Bergé ait incité Daniel Charneux à rédiger un essai sur un saint de son choix pour une collection qu'elle dirigeait (mais qui ? crise de l'édition oblige ? a entre-temps disparu) et que ce choix se soit porté sur Thomas More, un personnage qui le fascinait depuis longtemps. Dans cet « essai-variations », Daniel Charneux tente de percer le my... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
mariech
  28 mars 2016
De Thomas More je ne connaissais que les grandes lignes .
Ici j'ai enfin fait le rapprochement entre l'auteur de l'utopie et le contemporain d'Henri XIV , j'ai appris qu'il était ami avec Erasme qui lui a écrit son Éloge de la folie au même moment .
Thomas More qui a été quasiment le seul à ne pas renier ses idées et à ne pas accepter le divorce et le remariage de son souverain pourtant tout puissant , comment cet homme intelligent a - t-il pu tenir tête à ce roi qui n'acceptait aucune opinion personnelle , aucune critique , et là son ami , son conseiller lui tient tête devant tout le royaume .
Péché d'orgueil , grand humaniste qui ne renoncera pas à ses idées , homme fidèle à la reine Catherine , la reine déchue , un peu de tout ça sans doute à la fois .
J'ai eu la chance de rencontrer l'auteur à une soirée littéraire , j'ai apprécié qu'il nous raconte qu'au début du travail d'écriture, il a commencé par écrire la vie d'un saint , ses recherches , ses tâtonnements , ses doutes .
Et puis lire cet essai m'a donné envie de regarder la très belle série Les Tudors avec ce talentueux acteur qu'est Jonathan Rhys Meyer , série que j'ai regardé en quelques jours , rattrapant le temps perdu mais surtout incapable de décrocher , puis j'ai regardé deux films sur la vie d'Elisabeth 1ère , quelques infos sur le net sur la reine d'Ecosse , jusqu'à ce que j'ai envie de passer à autre chose .
C'est un des plaisirs de la lecture d'apprendre plein de choses , de dériver sur le net au gré des découvertes .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
gabylis
  08 février 2016
Tout d'abord, je remercie les éditions MEO et Babelio pour l'envoi de ce livre dans le cadre de la masse critique. J'avais coché plusieurs titres, mais j'ai été ravie que ce soit celui-ci qui ait été sélectionné !
Ayant lu l'Utopie il y a quelques années, oeuvre étonnante dont nous fêtons cette année les 500 ans de parution, j'avais gardé l'idée d'en apprendre davantage sur Thomas More. Homme du tout début du XVIème siècle, humaniste et saint patron des hommes d'Etat, juriste, père de famille, homme cultivé, amoureux des belles lettres et de la vie, mort décapité sur ordre d'Henri VIII le 6 juillet 1535.
Alors oui, j'ai appris beaucoup à la lecture de ce livre. le chapitre décryptant l'Utopie et en donnant des clés de lecture, m'a passionné; le parallèle avec la pièce de Jean Anouilh "Thomas More ou l'homme libre" est éclairant sur la personnalité du saint; son amitié avec Erasme, auteur de "L'éloge de la folie" est largement évoquée.
En revanche, la forme de ce livre m'a quelque peu déconcertée : ce va-et-vient entre vie de Thomas More et quête de Daniel Charneux m'a parfois laissée sur ma faim. J'aurais aimé que certains sujets soient davantage creusés - la jeunesse de Thomas More, sa famille, ses années de juriste - et que l'auteur s'arrête moins sur les détails de sa recherche personnelle. Ceci dit, il le fait avec beaucoup de sincérité : oui, il s'agit d'une "suite baroque", de "variations", plus que d'une sonate classique ou tout simplement d'une biographie classique.
L'auteur cherche en Thomas More une sainteté sans Dieu, c'est certainement ce qui m'a le moins convaincue. Car dans l'Eglise Catholique, le saint est bien celui qui, puisant à la source de sa foi en Dieu, déploie ses qualités humaines et les met au service de la société et de l'homme. Rien d'éthéré en cela, contrairement à ce que de nombreuses hagiographies fort mal écrites, voudraient nous présenter. Et difficile par là-même de séparer la foi des oeuvres.
Thomas More, homme intègre a fait preuve d'une "grande cohérence morale", il a été un père de famille aimant, un homme affable, un ami fidèle, mais aussi un homme faillible et perfectible, ce que Daniel Charneux a bien su montrer.
En refermant ce livre, mon intérêt pour Thomas More n'a pas décru, bien au contraire…Pour terminer, je voudrais citer ces quelques mots de l'auteur que je trouve magnifiques :
"J'ai peut-être grâce à la compagnie de More, développé en moi quelques quarks de sainteté. Parler d'atomes serait prétentieux. Ce More que je vais quitter bientôt, certainement pas pour toujours, car les êtres passés un temps par notre plume restent en nous davantage peut-être que de nombreux être réels."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mjaubrycoin
  11 février 2016
Quand l'opération "Masse critique" propose au lecteur un essai historique, je saute sur l'occasion et ce d'autant plus que la personnalité de Thomas More ne me laisse absolument pas indifférente.
Qu'est ce que j'ai pu retenir de l'oeuvre de Thomas More ? Avant tout 'UTOPIE' lue et étudiée pendant ma période universitaire, où est présentée la version anglaise de l'Abbaye de Thélème (nettement moins rigolote que la version rabelaisienne) avec son communisme absolu et totalitaire qui m'avait littéralement révulsée.
Ensuite le personnage a été largement évoqué dans les séries télévisées consacrées à la Dynastie des Tudor dont les aventures romanesques et tragiques garantissent l'audience, qu'il soit présenté comme un pater familias droit dans ses bottes, attaché à ses convictions, loyal et humaniste dans la série LES TUDOR ou inquisiteur acharné et intolérant qui n'hésite pas à torturer ceux qui ont le malheur de ne pas partager ses convictions dans la série WOLF HALL
Daniel Charneux a choisi, quant à lui, un chemin de traverse par rapport à la biographie traditionnelle en évoquant Thomas More à travers sa sensibilité personnelle et le questionnement spirituel qui l'anime, analysant la recherche de la sainteté de More au regard de sa propre expérience du bouddhisme.
L'auteur nous livre une très fine analyse de UTOPIE et on le sent partagé entre ce qu'il veut mettre en évidence, à savoir le message de tolérance de l'humaniste , sa vie familiale exemplaire, sa rigueur morale, mais aussi son fanatisme qui le conduit à envoyer les hérétiques au bûcher et sa pratique rigoriste d'un catholicisme romain qui le conduisait à en ignorer tous les excès.
Ce qui est passionnant dans cet essai ,c'est l'implication personnelle de l'auteur qui au regard des tragédies contemporaines liées aux pratiques religieuses dévoyées, conserve néanmoins un regard indulgent pour le sujet de son essai, et une fascination pour le dépassement de soi qu'implique toute foi vécue .
Si les éléments historiques sont bien présents, il ne faut cependant pas rechercher dans cet essai une documentation complète sur le personnage qui en fait l'objet. La subjectivité assumée de Daniel Charneux qui cite Montaigne en rappelant "je suis moi-même la matière de mon livre" donne parfaitement le ton de ce petit livre complètement atypique qui se lit d'une traite et apporte , une fois de plus, la preuve que nos amis (et voisins) belges ne sont pas seulement des amateurs de bière d'exception, ou des créateurs à la pointe de la mode mais aussi des auteurs originaux et attachants .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlouquaLecture
  05 janvier 2016
Avant de lire ce livre, tout ce que je savais sur Thomas More, c'était ce que j'en avais appris à l'école ou ce que j'en ai lu.
Avec ce livre, j'ai l'impression de beaucoup mieux le connaître.
Bon ok cela ne va pas changer grand chose pour moi de savoir comment a vécu Thomas More, mais j'aime en savoir plus sur les gens, c'est donc un régal pour moi de lire des ouvrages tels que les biographies, autobiographies, ou comme ici un ouvrage qui nous parle de recherches effectuées, de rencontre avec d'autres personnes afin d'en savoir plus.
Daniel Charneux ne nous délivre pas uniquement la vie de Thomas More, mais également le parcours qu'il a réalisé afin de rassembler ce qu'il sait maintenant sur cette personne, ses recherches.
C'est justement cela que j'ai beaucoup apprécié lors de ma lecture, car en plus de faire plus ample connaissance avec Thomas More, nous en savons également plus sur l'auteur lui-même.
Un livre que je recommande si, comme moi, vous aimez ce genre de livre.
Commenter  J’apprécie          10
DHALLUIN
  10 décembre 2015
More, Thomas More, auteur d'Utopia, est une figure marquante De La Renaissance en Angleterre.
Thomas More sous toutes ses formes transparaît dans cet essai : le philosophe qui nous livre sa vision du monde dans Utopia, l'homme d'Etat ami et même chancelier du roi d'Angleterre Henri VIII et qui pourfend les adeptes du Luthérianisme qu'il envoie sur l'échafaud, l'époux et le père qui a un regard tendre sur sa famille, le saint puisqu'il reste fidèle à la primauté du pape ; ce qui lui vaudra de monter à son tour sur l'échafaud.
Le lecteur passe allègrement de Thomas More, figure emblématique De La Renaissance, ami d'Erasme à Daniel Charneux qui s'interroge sur la spiritualité, la forme de gouvernement, la sainteté, les religions, l'agnosticisme… le tout dans un style fluide à la lecture agréable.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
gabylisgabylis   08 février 2016
More était de taille moyenne mais il avait les membres bien proportionnés. "Verum omnium membrorum tanta est symmetria ut nihil hic omnino desyderes." Cette remarque est bien d'un humaniste. Songerions-nous, dans une lettre à propos d'un ami, à évoquer la proportion de ses membres ?
Commenter  J’apprécie          70
mariechmariech   14 janvier 2016
Un coupable a toujours plus ou moins de points de repère , mais prouver qu'on n'a rien fait quand on n'a rien fait , c'est extrêmement difficile ....C'est bien dangereux l'innocence .
Commenter  J’apprécie          90
gabylisgabylis   04 février 2016
J'ai eu dix ans le 30 novembre 1965. C'est à cet âge que j'ai découvert l'article :
"Morus ou More (saint Thomas), homme d'état anglais (1480-1535), grand chancelier d'Angleterre sous Henri VIII; décapité pour avoir dénié la puissance spirituelle du roi."
25 mots. 171 caractères, espaces compris.
Que signifiait pour moi "dénier la puissance spirituelle du roi" ?
Commenter  J’apprécie          20
mariechmariech   14 janvier 2016
On ne va pas au ciel dans un lit de plumes , ce n'est pas la voie .
Commenter  J’apprécie          90
gabylisgabylis   05 février 2016
Ne pensez-vous pas, sir Thomas, que vous pouvez avoir lieu de craindre d'être dans l'erreur lorsque vous vous voyez seul de votre opinion contre le grand Conseil du Royaume ?
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : essai historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1221 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..