AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alexis Champon (Traducteur)Louis Postif (Autre)
ISBN : 2253005460
Éditeur : Le Livre de Poche (14/03/2001)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.76/5 (sur 318 notes)
Résumé :
Mr Shaitana est un bien étrange personnage : longue figure, moustache cosmétiquée et sourcils en accents circonflexes qui accentuent son air de Méphisto. Et Mr Shaitana, qui est véritablement diabolique, s'est plu, ce soir-là, à convier à dîner huit hôtes triés sur le volet : quatre spécialistes du crime et quatre personnes qui seraient - à ses dires - des criminels assez habiles pour ne s'être jamais fait pincer. Il ne faut pas trop jouer avec le feu, fût-on le dia... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
Ambages
  20 février 2017
« Avec les yeux de l'esprit, on voit beaucoup plus qu'avec les yeux du corps. »
J'avoue ne rien connaitre au bridge, c'eût été un plus pour ce roman. Toutefois, M. Poirot, par ses questions pointues et nombreuses a su me faire oublier ma méconnaissance des règles pour aller au-delà et apprécier le jeu et la personnalité des joueurs. Huit personnes sont invitées par M. Shaitana, un excentrique qui aime jouer (avec le feu au cas présent) pour un diner mémorable, qui se poursuit par une partie de cartes.
Plus tard, on verra qu'ils se mettront à table...
Les deux équipes sont homogènes, l'une constituée de quatre fins limiers (une auteur de romans policiers, un agent des services secrets, le chef de la police et Poirot), l'autre composée d'individus de bonne société ayant la particularité, selon leur hôte, M. Shaitana, d'avoir tous commis un crime parfait et jamais découvert, confidence de ce dernier à Poirot.
M. Shaitana, avec sa tête de Méphistophélès ne joue pas et s'installe dans un bon fauteuil au coin du feu, dans la salle de la seconde équipe. A la fin de la soirée, il est retrouvé poignardé. Mais par qui ? Personne d'autre n'a pu entrer dans cette pièce.
"La solution devra être purement psychologique (...) car la mentalité du meurtrier importe ici avant tout."
Lorsque Poirot racontera cette affaire, qui l'a passionné, Hastings la jugera terne. Dans l'avant-propos Agatha Christie souhaite avoir l'opinion de ses lecteurs : histoire passionnante ou ennuyeuse ? Ma réponse : j'ai particulièrement apprécié, je ne me suis pas ennuyée et me suis trompée de meurtrier...
Vous m'opposerez : « je sais pertinemment que vous nous direz seulement ce que bon vous semblera. » Je vous répondrai « Pas du tout. Cartes sur table. Telle est ma devise en cette affaire. Je veux jouer franc jeu. »
Un bon Agatha Christie, je vous le dis.
Mais je ne suis pas d'accord sur quelques lignes, on ne touche pas à M. Poirot. Certes il « n'a certainement pas l'air d'un Sherlock Holmes. » Mais quand même Agatha, vous y allez fort... comment avez-vous pu écrire ceci : « Peut-être a-t-il montré quelque habileté autrefois. A présent, il est gaga. Il doit avoir au moins soixante ans. » ?!!
J'ai été ravie d'apprendre que la Compagnie internationale des wagons-lits a offert en souvenir à Poirot le couteau ayant servi a poignardé un homme, vous voyez sans doute celui auquel je fais référence. Non vraiment, j'ai beaucoup aimé ce roman et me suis régalée de votre humour Madame.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
LePamplemousse
  27 juin 2016
Un homme convie huit invités à diner.
Quatre personnes sont des spécialistes du crime : il y un policier, un agent des services secrets, un détective privé et une romancière qui écrit des polars.
Les quatre autres sont des meurtriers, du moins, c'est ce dont est persuadé Mr Shaitana, l'hôte des lieux, et il s'enorgueillit de le prouver à Hercule Poirot.
Un drame va bien évidemment venir noircir cette belle soirée.
Si comme moi, vous ne connaissiez rien au bridge, vous serez peut-être un peu perdu de temps en temps car Hercule Poirot, notre célèbre petit Belge fouineur va tenter de résoudre le crime comme on joue aux cartes, avec méthode, stratégie et coups de bluff.
J'ai bien aimé cette enquête dans laquelle il y a non pas un meurtre à résoudre, mais toute une série, à condition bien sûr, de prouver que ces derniers ont réellement eu lieu.
Cette intrigue tient bien la route et permet une fois de plus de rencontrer des gens de conditions différentes et surtout, elle nous permet de confronter les méthodes d'Hercule Poirot à celle d'un policier, d'un agent secret ou d'une romancière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
sevm57
  25 novembre 2015
Mr Shaitana est un original qui aime observer les réactions des gens et provoquer. Il organise ainsi un dîner réunissant 4 meurtriers présumés et 4 fins limiers : le superintendant Battle, le colonel Race, la romancière Ariane Oliver et le célèbre détective belge Hercule Poirot. Mais tel est pris qui croyait prendre car à la fin de la soirée, c'est le corps de Mr Shaitana qui est retrouvé sans vie!
J'ai beaucoup aimé la manière dont Poirot déduisait la psychologie des suspects à partir de leur façon de décrire la pièce dans laquelle ils se trouvaient et de se remémorer la partie de bridge. Il se montre particulièrement habile et fin connaisseur de l'âme humaine dans cette enquête, jusqu'au rebondissement final que je n'ai pas vu venir.
Encore un roman très réussi d'Agatha Christie!
Commenter  J’apprécie          230
Pas-chacha
  05 novembre 2012
L'un de mes romans préférés d'Agatha Christie.
Un collectionneur de criminels, M.Shaitana, joue à un jeu dangereux. Il invite à un dîner 8 invités. Parmi ceux-ci, quatre sont des limiers de type différent (dont le célèbre Hercule Poirot, et la romancière que l'on croise dans d'autres romans) et quatre sont des criminels, d'après l'hôte lui-même. Mais ce ne sont pas des meurtriers lambda. Non, ce sont des meurtriers qui n'ont jamais été suspectés de meurtre. Des génies du crime.
M.Shaitana s'en est vanté. Tant et si bien que, lors de la partie de bridge qui suit le dîner, ce qui devait arriver arriva, il est tué. Qui est le meurtrier? Il est nécessairement parmi les quatre personnages "collectionnés" . Les quatre limiers vont se répartir les recherches sur les quatre criminels potentiels: chacun aura ses méthodes.
Comme d'habitude, Hercule POirot étonne par sa manière de rentrer dans la psychologie des suspects.
Si les commentaires de bridge peuvent paraître ennuyeux, ils me paraissent être utiles pour comprendre la psychologie des suspects. Nul n'est besoin de comprendre le bridge, seules les conclusions tirées sont intéressantes.
Bref, un roman avec beaucoup de suspens, très agréable à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
cathe
  11 mars 2017
Comme j'ai commencé à apprendre les bases du bridge (juste commencé et vraiment les bases…), on m'a conseillé de lire « Cartes sur table » qui a pour toile de fond le bridge. En effet, pendant une soirée organisée par un riche collectionneur plutôt original, un meurtre est commis. Alors que quatre enquêteurs (dont Hercule Poirot ) jouent au bridge dans une salle, quatre autres personnes qui auraient, selon l'hôte, déjà commis un crime, jouent dans l'autre salle. Mais à la fin de la soirée le propriétaire, qui était assis au coin du feu, est retrouvé mort ! Ce ne peut être qu'un des quatre joueurs et l'enquête commence, menée par la police et bien sûr par Hercule Poirot.
Celui-ci va interroger tout le monde avec ses manières habituelles mais aussi en les faisant parler de bridge, de la manière dont ils jouent, de leurs souvenirs des parties jouées ce soir-là…Ce sera en effet très instructif et révèlera des traits de caractère utiles pour retrouver le meurtrier…
Je dois dire que je n'avais pas lu d'Agatha Christie depuis des années, pour ne pas dire depuis des dizaines d'années ! Je suis amateur de polar plutôt noir, français ou américain, et le style de roman policier « whodonit » avec la grande scène finale où le détective résume ses investigations et désigne le coupable n'est pas trop ma « cup of tea ». Eh bien malgré cela j'avoue que j'ai adoré !!! le ton est léger, l'humour omniprésent, l'intrigue tortueuse à souhait, Hercule Poirot très sympathique ! Bref sitôt terminé celui-ci, j'en ai lu deux autres avec lui et je vais même peut-être en lire d'autres ! Je ne ferai pas forcément de résumé à chaque fois car il y en a déjà beaucoup sur Babelio, mais je me régale. Bon ensuite il y a le dernier Hervé le Corre, « Prendre les loups pour des chiens »,qui m'attend, pas vraiment le même genre ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
genougenou   15 août 2015
« Mon cher monsieur Poirot !» dit une voix douce et ronronnante, une voix aux intonations étudiées, où il n’y avait rien d’impulsif ni de spontané.
Hercule Poirot se retourna et salua en serrant cérémonieusement la main de son interlocuteur.
Une expression inaccoutumée se reflétait dans l’oeil du petit détective belge. On eût dit que cette rencontre inopinée éveillait en lui une émotion d’une qualité rare. « Ce cher monsieur Shaitana ! » répliqua-t-il.
Tous deux firent une pause, tels des duellistes se mettant en garde. Autour d’eux évoluait une foule londonienne élégante et des voix murmuraient :
« Ravissant, exquis !
— De petites merveilles, n’est-ce pas ? »
Cela se passait à l’Exposition des Tabatières de Wessex-House, à Londres. Prix d’entrée : une guinée, au bénéfice des hôpitaux londoniens.
« Monsieur, reprit Shaitana, quel plaisir de vous voir ici ! Personne à guillotiner ou à pendre en ce moment ? C’est donc la morte-saison dans le monde du crime ? Ou bien doit-on commettre un vol ici, cet après-midi ?… Cette éventualité me réjouirait énormément.
— Hélas ! monsieur. Je me promène ici en simple bourgeois. »
L’attention de M. Shaitana fut un instant distraite par l’apparition d’une charmante jeune personne avec, d’un côté de la tête, une touffe de bouclettes et, de l’autre, trois cornes d’abondance en paille noire.
« Chère amie, lui dit-il, pourquoi n’êtes-vous pas venue à ma magnifique réception ? Un tas de gens m’ont adressé la parole ; une femme m’a même demandé : « Comment allez-vous ? »
Elle a ajouté : « Au revoir et merci ! » mais la pauvre venait sans doute d’une cité-jardins.»
Tandis que la charmante personne répondait comme il sied, Poirot se permit d’observer l’ornement hirsute qui ombrait la lèvre supérieure de
M. Shaitana.
Une belle moustache… une très belle moustache, peut-être l’unique moustache à Londres comparable à celle de M. Hercule Poirot.
« Mais elle n’est pas aussi fournie, conclut le détective en lui-même. Décidément, elle ne vaut pas la mienne, mais elle retient tout de même le regard. »
Toute la personne de M. Shaitana commandait l’attention, et à juste titre. Il s’évertuait à jouer au Méphisto. Grand et mince, le visage long et mélancolique, les sourcils très accentués et d’un noir de jais, il arborait une moustache aux pointes raidies par le cosmétique et une petite impériale noire. Ses vêtements, d’une coupe exquise, vraies œuvres d’art, affectaient une certaine bizarrerie.
Tout Anglais de bonne souche se sentait pris d’une irrésistible envie de lui botter le derrière. En le voyant, les hommes disaient invariablement :
« Voilà encore Shaitana, ce sacré métèque ! »
Leurs épouses, leurs filles,.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AmbagesAmbages   19 février 2017
"Vous éveillez en moi un souvenir, monsieur Poirot.
- Vous pensez à Sherlock Holmes, n'est-ce pas ? Le curieux incident du chien dans la nuit. Le chien n'avait pas aboyé. C'est le curieux de l'histoire. Hum...que voulez-vous, je n'hésite pas à emprunter parfois les petits trucs des autres.
- Laissez-moi vous dire , monsieur Poirot, que je ne sais où vous voulez en venir.
- Je m'en félicite. Entre nous, voilà comment je m'y prends pour produire mes petits effets."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
sevm57sevm57   14 novembre 2015
-Je ne crois pas qu'il brillait par la bonté, observa Mrs Oliver,
-Non, dit Poirot, mais il était vivant et le voilà mort. Comme je lui en faisais la remarque, j'adopte envers le meurtre une attitude bourgeoise. Je ne puis donc que le désapprouver.
Commenter  J’apprécie          220
sevm57sevm57   30 octobre 2015
Mes paroles ne contenaient qu'un avertissement. Vous voulez absolument qu je trouve amusante votre idée de réunir une collection d'assassins. Eh bien, moi je vous réponds qu'"amusant" n'est pas le mot juste: "dangereux" conviendrait davantage. Selon moi, monsieur Shaitana, votre douce marotte est bien périlleuse.
Commenter  J’apprécie          111
sevm57sevm57   18 novembre 2015
-Il jouait fort bien le rôle de Satan; au fond, ce n'était pas un démon...mais un sot. Il en est mort.
-De sa sottise?
-Oui, un péché qui ne se pardonne pas, madame.
Commenter  J’apprécie          160
Videos de Agatha Christie (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
Bande annonce du film LE CRIME DE L'ORIENT-EXPRESS (2017), adaptation du roman d'Agatha Christie
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1029 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre
. .