AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367620865
Éditeur : Audiolib (16/03/2016)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.09/5 (sur 3334 notes)
Résumé :
Alors qu'il rentre de mission et compte s'arrêter quelques jours à Istanbul, Hercule Poirot est rappelé d'urgence à Londres. On est en hiver et à cette époque de l'année, l'Orient Express roule habituellement quasiment à vide. Pourtant, sans l'aide du directeur de la compagnie, Hercule Poirot n'aurait pas trouvé de place à bord, comme si tous les voyageurs s'étaient donné rendez-vous dans ce train ! Dès la première nuit, un homme est assassiné. Le train est immobili... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (251) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
06 février 2015
Les romans d'Agatha Christie ne sont pas de simples petits romans policiers, ce sont en fait de vrais casse-tête qui permettent aux lecteurs de se triturer les méninges.
Que ce soit Hercule Poirot qui soit chargé d'élucider le crime ou Miss Marple, l'un comme l'autre ont un don d'observation extraordinaire et ils savent percevoir le moindre petit signe de duperie ou carrément les plus incroyables mensonges émanant de personnes hautement recommandables.
Le crime de l'Orient-Express est une enquête à huis clos, un homme est assassiné une nuit dans un compartiment de train bloqué par la neige, dont personne n'a pu entrer ni sortir.
Hercule Poirot se trouve justement à bord et il va devoir faire preuve de beaucoup de flair pour découvrir le fin mot de cette étrange affaire.
Bien entendu, il nous fait part de ses découvertes au fur et à mesure de l'enquête, et surtout, les maigres éléments qu'il sème comme des miettes de fromage font des lecteurs des petites souris avides de trouver le gros morceau de Cheddar à la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          700
palamede
22 août 2016
Quand Agatha Christie nous emmène en train, il faut s'attendre à ce que le voyage ne soit pas de tout repos.
Hercule Poirot rentre à Londres via Calais avec l'Orient-express. A bord, lors de la première nuit, un Américain est assassiné de douze coups de couteau. Douze, c'est aussi le nombre de voyageurs et de… suspects puisque le wagon était verrouillé. Au fil de l'enquête du célèbre inspecteur belge, nous découvrons, avec curiosité et délice, les personnalités ambiguës des coupables potentiels, les mobiles du crime et ses conditions assez singulières.
Un huis-clos remarquable, dont la grande Agatha Christie est une spécialiste, qui nous montre tout le talent de l'auteure pour construire des intrigues complexes sans jamais lasser le lecteur par des digressions inutiles. Chaque mot compte et nous conduit à la résolution du mystère, une fin pas toujours évidente mais logique. Cela relève du très grand art policier.
Commenter  J’apprécie          610
cicou45
22 novembre 2012
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce grand classique d'Agatha Christie qui a d'ailleurs été adapté sous de nombreux autres supports (téléfilm, bade-dessinée), bien que j'en connaisse déjà le dénouement final.
Je ne vais pas vous refaire un autre résumé du livre, dont je pense, beaucoup d'entre vous ont lu ou ont, du moins, entendu parler mais simplement en rappeler les grandes lignes. Un meurtre a été commis à bord du célèbre train "L'Orient-Express" et le (ou les) meurtrier se trouve forcément parmi les passagers qui s'élèvent au nombre de douze. La question est donc de savoir qui et pourquoi a tué ce fameux Ratchett a été assassiné, et par surcroît, par douze coups de poignard ? Est-ce une simple coïncidence ?
Agatha Christie signe ici l'un de ses plus grands chefs-d'oeuvres et le lecteur ne s'attend pas une seconde à cette fin que l'on peut qualifier de grandiose. Il ne faut pas oublier que l'affaire a été menée par le renommé détective belge Hercule Poirot et a-t-on déjà vu une enquête mené par le grand Poirot non élucidée ? A lire sans faute !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
olivberne
01 avril 2013
Le haut niveau du roman policier.
On avance dans l'histoire, dans l'énigme, comme le train avance dans cette Europe en pleine mutation. Au delà du mystère, de la recherche de la solution par Hercule Poirot, de la description de ce train mythique et d'une époque révolue, on appréciera aussi le voyage littéraire, les accélérations et les haltes en gare comme dans le récit et les portraits de personnages qui ressemblent aux quidams qu'on peut rencontrer tous les jours dans un train mais qui peuvent devenir (surtout si le train est coincé!), des personnages connus et en même temps pleins de mystère.
Du très haut roman policier, ne serait-ce que par le huis-clos inquiétant qu'il crée et qui fait sa force.
Commenter  J’apprécie          434
MissSherlock
30 mai 2017
Après avoir lu l'horrible adaptation en BD du Crime de l'Orient-Express de François Rivière, j'ai eu envie de revenir aux sources.
Cette énième relecture de ce classique d'Agatha Christie a été un vrai plaisir. C'est de loin un de mes romans préférés de la Reine du crime.
C'est un huis-clos passionnant où il est impossible de trouver le coupable. Il n'y a qu'Hercule Poirot pour trouver la solution à un mystère aussi épais.
En plus, l'atmosphère est géniale : un train mythique bloqué par la neige, des passagers de toutes les nationalités et de toutes les classes sociales et un Hercule Poirot au mieux de sa forme.
Ce bouquin, c'est du grand art !
Commenter  J’apprécie          402
Citations & extraits (68) Voir plus Ajouter une citation
genougenou12 septembre 2013
À cinq heures du matin, en gare d’Alep, stationnait le train désigné sous le nom pompeux de «Taurus-Express». Il comprenait un wagon-restaurant, un sleeping-car et deux autres voitures.
Devant le marchepied du sleeping-car, un jeune lieutenant français, en uniforme élégant, couvert d’un épais manteau, conversait avec un petit homme emmitouflé jusqu’aux oreilles et dont on n’apercevait que le bout du nez rouge et deux fortes moustaches relevées en croc.
Par ce froid glacial, accompagner au train un étranger d’importance n’offrait rien d’enviable, mais le lieutenant Dubosc s’acquittait de cette corvée avec une bonne grâce parfaite et prodiguait au voyageur des amabilités en un langage des plus châtiés. Le jeune officier ne savait pas au juste de quoi il s’agissait. De vagues rumeurs avaient circulé dans la garnison. Le général – son général – s’était montré pendant quelques jours d’humeur massacrante, jusqu’à l’arrivée de ce Belge qui, paraît-il, avait fait tout exprès pour cette occasion – quelle occasion !… – le voyage d’Angleterre en Syrie. Après une semaine écoulée dans une atmosphère des plus tendues, les événements s’étaient précipités : un officier avait démissionné, un personnage occupant des fonctions civiles avait été rappelé par son gouvernement. Puis les visages anxieux s’étaient rassérénés et certains règlements rigoureux s’étaient peu à peu relâchés ; enfin, le général – le général du lieutenant Dubosc – avait retrouvé sa bonne humeur. Dubosc avait surpris quelques bribes de conversation entre son chef et l’étranger.
— Mon cher, disait le vieux général d’une voix émue, vous avez éclairci une affaire pénible et évité de graves complications ! Comment vous remercier de votre empressement à répondre à mon appel ?
À quoi l’étranger (M. Hercule Poirot, pour l’appeler par son nom) avait fait une réponse adéquate où entrait cette phrase :
— Je ne saurais oublier, mon général, qu’un jour vous m’avez sauvé la vie.
Le général, ne voulant pas être en reste de cordialité avec son interlocuteur, avait désavoué le mérite de ce lointain service. Après de nouvelles phrases imprécises où revenaient à tour de rôle les mots « France, Belgique, gloire, honneur » et autres vocables de la même famille, ils s’étaient donné l’accolade et s’étaient séparés.
En ce qui concernait le fond...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
SpilettSpilett23 décembre 2009
- La porte était fermée et la chaînette mise à l'intérieur, répéta Poirot. Ne s'agirait-il point d'un
suicide ?
Le docteur grec fit entendre un rire sarcastique.
- Un homme se suicide-t-il en se donnant des coups de couteau en dix ou douze endroits ?
Commenter  J’apprécie          920
YukoYuko13 novembre 2015
Ah mon cher ! s’écria M. Bouc avec des inflexions qui devenaient charmeuses, je connais votre réputation. Et je connais vos méthodes. Pour vous, c’est vraiment l’affaire idéale. Vérifier les antécédents de tous ces gens, établir leur bonne foi, cela nous prendrait un temps fou et ce serait une source de problèmes sans fin. Mais ne vous ai-je pas entendu dire bien souvent que pour résoudre une énigme, il suffit de s’allonger dans son fauteuil et de réfléchir ? Faites-le. Interrogez les passagers du train, allez voir le corps, étudiez les indices que vous pourrez trouver, et alors… Eh bien, je crois en vous ! Je sais que vous ne vous vantez pas bêtement. Allongez-vous et réfléchissez. Utilisez, comme je vous l’ai si souvent entendu dire, les petites cellules grises de votre intelligence. Et vous trouverez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
cicou45cicou4522 novembre 2012
_"Mon très cher ami, je connais la nature humaine, et je puis vous dire que, devant la perspective de passer aux assises pour meurtre, le plus innocent des êtres peut perdre la tête et se livrer à toutes sortes d'absurdités."
Commenter  J’apprécie          490
cicou45cicou4521 novembre 2012
"_Vous comprenez ce que je veux dire ?
_Parfaitement, dit Poirot. Tout cela est merveilleusement lumineux. Le meurtrier était un homme d'une très grande force, mais il n'est pas costaud, et d'ailleurs, c'est une femme, et par surcroît, c'est un droitier qui est gaucher..."
Commenter  J’apprécie          380
Videos de Agatha Christie (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
M. C. Beaton vous parle des nouvelles aventures d'Agatha Raisin ."Agatha Raisin, c?est comme si la Miss Marple d?Agatha Christie avait rajeuni, adopté des m?urs de cougar et un humour caustique et mangé de la vache folle? C?est un régal." (Le Point)
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le crime de l'Orient-Express

Dans quel genre peut-on classer ce roman ?

La science fiction
La fiction historique
La propagande
Le roman policier

10 questions
396 lecteurs ont répondu
Thème : Le Crime de l'Orient-Express de Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre