AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253086499
648 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/02/2017)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 162 notes)
Résumé :
Après Un employé modèle, le Boucher de Christchurch revient pour sauver sa peau.
Joe Middleton s’est tiré une balle dans la tête. Par malheur, il s’est raté et a atterri à l’hôpital, escorté par une horde de policiers qui se demandent déjà s’ils n’auraient pas mieux fait de l’achever discrètement. Peut-être en effet auraient-ils dû.
Un an plus tard, Joe est toujours derrière les barreaux d’un quartier de très haute sécurité, accusé d’une série de meurt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
cannibalector
  18 février 2016
je m'appelle Joe
Tout le monde aime Joe
Je suis Joe l'optimiste et personne ne résiste à Joe. Aucune femme que j'ai massacré n'affirmera le contraire.
Je suis en prison depuis un an aprés avoir raté mon suicide. Mon procés débute bientôt; mon avocat dit que je vais prendre perpétuité et peut être pire. Ils veulent rétablir la peine de mort
rien que pour Joe.
Mais les gens aiment bien Joe, ils le verront bien au procés que je ne me souviens de rien: moi je suis Joe le gentil. Il faut qu'ils se dépèchent de me libérer car mes pulsions me reprennent, ils ne vont quand même pas m'empêcher d'assouvir mes besoins: tout le monde aime Joe.
Cynique, amoral, trés politiquement incorrect, grotesque voire ubuesque, les codes du polar volent en éclat avec une violence jubilatoire.
Le monstre " Joe" renvoie chacun des protagonistes à ses propres monstres: les victimes deviennent bourreaux, un ex flic aide un faux médium a découvrir un vrai corps, une tueuse est amoureuse et Joe aime beaucoup les romans d'amour
Seul petit point noir ( si j'ose dire) ce livre a le défaut de certaines comédies: entre une succession de scènes jubilatoires et un final haletant, les passages de transition sont parfois longs, surtout au début du livre.
Je remercie babelio et les éditions Sonatine pour ce trés bon moment de lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          671
Stelphique
  18 février 2016
Pourquoi je l'ai choisi:
Si Paul Cleave sort un livre, je fonce les yeux fermés, mais si, en plus, c'est la suite d'un livre que j'ai adoré, je meurs d'impatience de m'y coller! Enfin, bref vous l'aurez compris, totalement fan de l'auteur!
Les personnages:
Joe, après avoir été un employé modèle, à qui l'on donnerait le Bon Dieu sans confession quand il nous sourit, il devient un prisonnier…modèle, subissant les aléas du milieu carcéral et la cruauté de son entourage. le Boucher attend son heure, mais ça ne se fera pas sans peine, ni sans bain de sang….
« Je suis un brave type. Je n'arrête pas de le dire à tout le monde. Mais personne ne me croit. »
On retrouve donc avec plaisir, tous les personnages du premier tome qui en ont fait son succès. Melissa sera donc toujours de la partie et plus amoureuse que jamais, Sally laissera son ombre gigantesque en fond de toile, Schroder se démènera comme un diable pour tenter de contrer notre tueur en série préféré.
J'ai beaucoup aimé les petits clins d'oeil à ses autres enquêtes, et de voir apparaître ici et là, Tate, flic de son autre série en cours. Pau Cleave les aime ses personnages, ça se sent, on dirait qu'il ne peut se détacher d'eux comme si chacun faisait partie de sa famille, et nous, fan, on adore les voir s'entrecroiser dans les enquêtes. A quand le livre qui réunira main dans la main, Schroder et Tate??!
Ce que j'ai ressenti:…La suite d'un Rendez-Vous réussi avec brio!
Prologue p9:
« le monde explose. C‘est une explosion de lumière, de sons, de douleur, et c'est bizarre, parce qu'il devrait être plongé dans l'obscurité. »
Paul Cleave n'en a pas fini de nous faire exploser de lumière talentueuse, de sons de rires noirs, de douleur insoutenable pour nos entrailles, et non, ça n'est pas bizarre, on est juste à Christchurch, la ville la plus obscure de Nouvelle-Zélande. Cette fois ci, nous ne sommes plus dans les rues, mais bien dans sa prison. Elle n'a rien d'enviable. Rien de rien de rien. Toute l'intrigue se noue et se complexifie autour de notre célèbre Boucher, de sa personnalité aux couloirs sombres, de ses détracteurs aux intentions cauchemardesques, de ses amours qui lui vouent une attention bien particulière…Et, Lui, qui continue de nous livrer ses fantasmes les plus sanglants. Sans compter un climat social qui gronde. Charmante ville. ^^ Qui prendra maintenant un billet pour Christchurch?!!
Une suite donc à Un employé modèle, premier livre de l'auteur et premier coup de coeur pour cette plume acérée et humoristique. Je ne compte plus les passages où je me suis éclatée de rire, seule, devant mon livre, ni les douces subtilités qui régissent cet opus. C'est un rendez vous que j'attends toujours avec impatience: ma lecture avec Paul! Et quel bonheur de sentir encore cette patte, lignes après lignes, livres après livres. Je suis fan car c'est un auteur qui nous donne des thrillers de haute volée, des intrigues complexes et réjouissantes, qui travaillent ses personnages pour nous les rendre sympathiques, mais qui avec cette touche d'humour, nous éblouit le genre.
« Quand je pense au heavy métal, je me dis que l'évolution de l'humanité a atteint son apogée et qu'on est sur la pente descendante, en passe de redevenir des singes. »
Je ne suis pas sûre que je vais me remettre d'une certaine scène, par contre. Je crois que je ne l'oublierai jamais. Elle va traîner longtemps dans mon esprit, comme un point noir malveillant et malodorant. Elle est si saisissante, taillée sur mesure, elle a tant de force et d'horreur mélangée que ça en deviendra une des pires que je n'ai jamais lue, mais de loin, la meilleure aussi, car j'ai bien failli y laisser mes tripes, littéralement. C'est tout le talent de Cleave, nous écrire les pires immondices mais avec classe, avec tant de passion aussi, qu'il déstabilise son lecteur, mais nous, pauvres fans conquis, on en redemande à chaque fois!

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          415
diablotin0
  05 juillet 2018
Un prisonnier modèle est incontestablement un thriller qui frise l'horreur mais écrit avec beaucoup d'humour noir et de cynisme . J'ai eu plaisir à retrouver Joe, avec qui nous avions fait connaissance dans un employé modèle . Hé oui, c'est toute une histoire ce Joe ! il est dangereux, il nous dégoute, nous écoeure et pourtant paradoxalement , il arrive presque à nous attendrir, et il nous fait rire c'est toute l'ambivalence que provoque ce Joe. Les situations dans lesquelles il se trouve sont cocasses et jubilatoires !
Les rebondissements ne manquent pas et ce jusqu'à la fin.
Alors, qu'est-ce qui fait que j'ai mis autant de temps à lire ce roman ?
J'ai souri souvent, j'ai été surprise, mais il y a des longueurs qui m'ont empêchée de me précipiter sur ce livre dès que j'avais un peu de temps. Je pense qu'une bonne centaine de pages auraient pu être supprimées.
En écrivant ce billet, je me rends compte que je n'ai pas grand-chose à lui reprocher, d'où mes 4 étoiles et pourtant j'ai mis presque une semaine pour le terminer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
Ydamelc
  09 février 2016
Quel plaisir de retrouver notre serial killer préféré, Joe Middleton, notre ex-employé modèle, mais surtout le bien-nommé Boucher de Christchurch !
Je remercie Sonatine et Babelio pour ce magnifique cadeau. En grande fan de Paul Cleave, rien ne pouvait me faire aussi plaisir de découvrir ce livre avant sa sortie nationale (le 11/02).
D'employé modèle, notre fascinant Joe, passe à Prisonnier modèle ( personnellement, après lecture, je trouve que le titre original Joe victim, aurait été plus approprié). Un an qu'il est derrière les barreaux pour les horribles crimes qu'il a commis et son procès approche...
Il lui reste seulement quelques jours pour convaincre les divers experts qu'il rencontre, de son manque d'esprit, de ses troubles psychiatriques, de l'irresponsabilité de ses actes, et pouvoir échapper à la prison à vie, voir à la peine de mort sur le point d'être réhabilitée.
Tout cette partie m'a mise dans un état jubilatoire, tellement les dialogues sont surréalistes, l'humour noir employé avec brio, l'ironie décapante et corrosive !
Puis, il est question de son transfert au tribunal pour son procès. Entre les manifestations programmées sur la peine de mort, les pours face aux contres et toutes les personnes qui lui vouent une haine sans nom, au point d'échafauder des stratagèmes pour l'éliminer par vengeance... Et en particulier, son ex-complice "Mélissa" (que j'imagine personne n'a oublié...)...
On retrouve, donc dans ce nouvel opus, tous les personnages emblématiques rencontrés dans Un employé modèle et qui en ont fait un succès. De Schroder à la mère, en passant par Sally, ils sont tous là, au rendez-vous.
Des personnages toujours aussi bien construits. Chacun avec une personnalité forte, propre à lui : décalés, dévoués, fascinants, étonnants, dérangés ou même complètement déconnectés...
Plus de 550 pages de folie pure, de rebondissements. Des scènes à provoquer des hauts de coeur, mais aussi à mettre à rude épreuve vos zygomatiques...
Un régal pour lecteurs avertis !
Du Cleave dans toute sa splendeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3612
blandine5674
  28 février 2020
Suite de « Un employé modèle ». C'est avec plaisir que l'on retrouve les mêmes personnages et surtout Joe qui est en prison, condamné pour meurtres et viols, mais persuadé qu'en se faisant passer pour fou, il sera libéré. L'ancien flic, viré pour cause d'alcoolémie, travaille pour la télévision et va aider un pseudo médium, pour faire de l'audimat, à découvrir en direct le cadavre de son collègue. Mais avant, Jo montrera l'emplacement contre argent. Sa mère possessive toujours dans les parages qui donnent des dialogues, véritables sketchs à se tordre de rire. Politiquement incorrect. Oblige le lecteur à se reprendre pour ne pas avoir de compassion pour ce type qui joue les victimes alors que c'est un monstre. Ah il sait nous manipuler l'auteur ! Merci à sylviedoc de m'avoir mentionné et conseillé cette suite.
Commenter  J’apprécie          373

Citations et extraits (67) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   06 novembre 2016
"Deux types montent à l’avant de la voiture. L’un d’eux est Schroder. Il s’assied au volant. Il ne se retourne même pas pour me regarder. Le second est en noir. Noir comme la mort. Comme tous les autres. Il porte une arme qui semble capable de causer un paquet de dégâts, et le type me lance le genre de regard qui laisse entendre qu’il aimerait savoir exactement combien de dégâts il pourrait causer. Schroder met le contact et allume la sirène. Elle semble plus bruyante que toutes celles que j’ai entendues, comme si elle cherchait à dire quelque chose. On ne me fait pas attacher ma ceinture. Schroder s’éloigne du trottoir, démarrant si vite que je m’envole presque de la banquette. Je me contorsionne et vois une autre voiture démarrer derrière nous, suivie d’une camionnette noire. Je regarde mon immeuble devenir de plus en plus petit et me demande dans quel état sera mon appartement quand je rentrerai chez moi ce soir."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
TatooaTatooa   09 février 2016
Inutile de lui demander si la réponse que je lui ai donnée était la bonne car elle m'a déjà dit qu'il n'y avait pas de bonnes réponses, ce qui, nous le savons tous, est un gros bobard. Elle m'a dit que ce n'était pas son boulot de dire ce qui était bien ou mal, que son boulot était de m'évaluer puis de faire connaître son avis aux tribunaux. Evidemment, elle a menti quand elle a dit ça.
Commenter  J’apprécie          190
YdamelcYdamelc   04 février 2016
Il est juste resté planté là, à me fixer pendant quelques secondes. Je crois qu'il savait qu'il était mort, mais son corps n'avait pas encore assimilé l'information. Je pensais qu'il tomberait comme une masse, mais il lui a fallu deux ou trois secondes pour s'écrouler. Je n'avais jamais rien vu d'aussi étrange, ça défiait les lois de la physique.
Commenter  J’apprécie          180
belette2911belette2911   29 février 2016
— Est-ce qu’on peut rendre l’image plus nette ? » demande Hutton.
Le gardien secoue la tête.
« Pas vraiment. »
Schroder savait qu’il allait dire ça. Pour Le Nettoyeur, ils nettoieraient l’image et la rendraient plus nette, et ce serait parfait. Ils retravailleraient le reflet sur un pare-brise proche pour obtenir un angle différent, pour isoler un numéro de téléphone portable griffonné sur un revers de main. Il se demande ce que Sherlock Holmes aurait fait avec la technologie vidéo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
YdamelcYdamelc   04 février 2016
Les assassins se plaisent à dire qu'ils ne se souviennent pas de ce qui s'est passé - qu'ils ont juste pété un câble, que c'était un rêve. Mais c'est le contraire qui est vrai. Tuer quelqu'un a le don de vous faire sentir vivant - et qui voudrait oublier ça ?
Commenter  J’apprécie          190

Videos de Paul Cleave (55) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Cleave
Libraire au Rayon Polar, Annaïk vous présente trois idées de lectures, de cadeaux, trois indispensables !
Voici les polars qu'elle vous invite à découvrir :
En poche, le nouveau Paul Cleave fraîchement sorti en poche, "Cauchemar" le Livre de Poche https://www.librairiedialogues.fr/livre/17467734-cauchemar-paul-cleave-le-livre-de-poche le coup de foudre de l'année d'Annaïk... "Entre fauves" de Colin Niel aux Éditions du Rouergue https://www.librairiedialogues.fr/livre/17021103-entre-fauves-colin-niel-le-rouergue Une belle édition d'un classique, "Shibumi" de Trevanian aux Éditions Gallmeister https://www.librairiedialogues.fr/livre/17267987-shibumi-trevanian-editions-gallmeister
Et pour nous suivre, c'est là : INSTA : https://www.instagram.com/librairiedialogues FACEBOOK : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ TWITTER : https://twitter.com/Dialogues
À bientôt !
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature néo-zélandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2048 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..