AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226187512
284 pages
Albin Michel (02/09/2009)
3.67/5   18 notes
Résumé :

Les fluctuations de poids ne sont pas seulement une question d’arithmétique – apport et consommation de calories – mais aussi d’émotions. Il y a une participation affective aux prises de poids et à la résistance de notre organisme à les perdre. Stéphane Clerget, psychiatre, auteur de nombreux ouvrages, explique les origines psychologiques de nos déséquilibres : conditionnement par l’éducation, pulsion orale, anxiété, consolation… Dans ce livre essentiel, il ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
petitsoleil
  21 mars 2018
Intéressante analyse de notre rapport souvent complexe aux émotions, à notre corps, à notre poids, aux aliments. Avec une intéressante liste d'hormones et neuromédiateurs qui composent notre métabolisme. Ils sont nombreux, pas tous bien connus, et notre façon de composer nos assiettes joue énormément sur eux.
De nombreux cas décrits et analysés, dont des comportements "en apparence illogiques" mais dont la cohérence apparaît si on analyse le plan symbolique, familial, inconscient, psychique ... Une fois mis en lumière, ces comportements parfois très néfastes peuvent souvent être modifiés, et le patient/la patiente se sent bien mieux.
Des pistes évoquées pour aller vers un mieux-être, un "bilan de vie" proposé en fin d'ouvrage.
Commenter  J’apprécie          240
kllouche
  18 avril 2014
C'est un sujet qui m'intéresse dans la mesure où j'ai déjà eu des rapports à la nourriture assez conflictuels. Les troubles du comportement alimentaire peuvent très rapidement tourner au drame si on n'essaye pas de s'en sortir. Or pour cela, toute aide est bonne à prendre. J'ai décidé de regarder ce qui se faisait en matière de publications sur ce thème tout en gardant à l'esprit qu'il y avait des risques que ça reste très théorique. Ce livre, bien que très controversé, semble avoir reçu un accueil critique conséquent. Comme on en a beaucoup parlé, je me suis dis que ça devait être pour une raison et j'étais curieuse de découvrir quelle méthode allait proposer le docteur Clerget pour lutter contre les troubles alimentaires.
Résultat : je suis dorénavant persuadée que seul le témoignage d'une personnage ayant été atteinte d'un TCA puisse avoir un quelconque effet.
Tout ce que l'auteur dit de l'influence des émotions sur le poids est intéressant et certainement totalement vrai (je ne suis pas médecin). J'ai beaucoup appris de ces informations scientifiques qu'il nous apporte, je ne connaissais pas grand chose à la partie "technique" des troubles du comportement alimentaire. Néanmoins, dès qu'il en vient à donner des conseils sur comment s'en sortir, il reste très évasif, ne donne pas de plan concret, précis à respecter pour dépasser la maladie.
Ce bon docteur, aussi qualifié soit-il, n'a de toute évidence jamais expérimenté une crise. Même quand il prend appui sur des témoignages de ses patients, il a l'air de ne pas saisir l'ampleur de la catastrophe émotionnel que ça déclenche en nous. Quand il parle de la maladie, il le fait en restant assez abstrait, sans jamais renvoyer à des exemples précis et choquants.
Ce bouquin, c'est pour beaucoup du blabla très général et sans grande implication émotionnelle. D'après les témoignages que j'ai pu voir/lire, pour sortir d'un TCA il faut que le patient éprouve un bouleversement radical dans sa vie. Il n'en est jamais question ici. Les débuts de solution proposées restent inefficaces car pas assez radicaux.
Je ne me suis pas non plus reconnue dans ce livre d'autant plus qu'il y avait des chapitres entiers qui ne me concernaient pas (adolescence, grossesse, ménopause, etc.).
En conclusion, ce livre pourra rassurer l'entourage d'une personne atteinte d'un TCA, mais n'aidera pas un malade à y échapper. Beaucoup de blablas pour peu de conseils vraiment applicables. Si vous avez des livres vraiment concrets à me conseiller sur les troubles du comportement alimentaire, je suis toute ouïe !

Lien : http://mariae-bibliothecula...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Era29
  13 juillet 2015
Je n'ai pas acheté ce livre dans le but de maigrir mais dans celui de comprendre l'impact du psychisme sur notre poids. Réalisant mes études dans le domaine de la diététique, j'ai pu constater à travers mes stages l'importance de nos émotions sur notre prise (ou perte) de poids. Ce livre a donc été très instructif et m'a permis de comprendre ce que je n'étais pas en mesure d'expliquer à mes patients. Il est donc également très utile pour les professionnels de la santé. Tous est décrit, les hormones du stress qui nous font grossir, l'impact des grossesses et éventuelles fausses couches, comment l'adolescence perturbe notre métabolisme et que sont réellement les troubles du comportement alimentaire ! Je le recommande donc vivement aux personnes ne réussissant pas à débloquer leur perte de poids mais aussi aux étudiants en diététique comme moi qui aimerait mieux comprendre l'aspect psychologique du poids.
Commenter  J’apprécie          70
vero3nity
  19 juillet 2017
Ce livre est un outil pour faire le point sur soi, sur son histoire et ce qui pourrait être compenser par l'alimentation (ou une autre addiction d'ailleurs).
Très point de départ pour avancer ou déclic pour changer de façon de vivre.
On aimerai juste aller plus loin, mais je pense que ce livre ne peut être qu'un pivot pour avancer.
Commenter  J’apprécie          10
iliona83
  10 janvier 2022
Les kilos émotionnels... un vaste sujet !
Ce livre était dans ma PAL depuis quelques temps, malgré que le sujet m'intéresse. J'avais un peu peur qu'il soit trop technique. Et en effet, il l'est totalement, surtout la première moitié du livre. On est sur de l'analyse, du médical, de la psychologie, voir de la philosophie. La lecture est exigeante, mais j'ai appris pas mal de choses.
On se rend compte notamment, grâce à ce livre que tout se joue ou presque au moment de l'enfance. Je le savais en partie mais pas à ce point et sur autant d'aspects.
Les différents thèmes sont abordés au cours de sous parties. On peut donc éventuellement choisir les thèmes à lire.
La 2ème moitié du livre est un peu plus axée sur des "conseils" pour gérer quelques paramètres tel le stress par exemple, la colère... mais toujours dans un style d'écriture plutôt médical.
Ce fut donc un peu trop technique pour moi...
Lien : https://www.instagram.com/bi..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   21 mars 2018
Cessez la guerre

Arrêtez de vivre votre projet d'amaigrissement comme un combat.
Ce n'est pas ainsi que vous deviendrez mince dans la durée. Surtout en ce qui concerne les prises de poids émotionnelles. Ne déclarez pas la guerre : ni contre les kilos, ni contre les aliments, ni surtout contre vous-même.
Au contraire, faites la paix.

Vos kilos ne sont pas les responsables de vos problèmes de régulation émotionnelle. Ils n'en sont que les conséquences. Ils reflètent vos soucis et les malentendus avec vous-même. Ils sont là à visée protectrice, comme une armure, en attendant que vous soyez plus fort intérieurement ou moins inquiété par le monde environnant pour vous en débarrasser.
D'autres fois, ils ne sont que l'expression, le porte-voix d'un mal-être.

Les aliments ne sont pas des ennemis. Ils n'ont rien contre vous. Nous avons tous besoin d'eux pour vivre : ils sont notre combustible et notre matériel de construction et de rénovation. Ils sont aussi une formidable source de plaisir. C'est le mauvais usage que l'on en fait qui peut nous porter préjudice.

N'engagez pas les hostilités. Vous seriez certain d'en être la victime. (...)
C'est au contraire en faisant alliance avec vous-même que vous résoudrez le problème de vos kilos émotionnels. Retrouvez une unité intérieure. Découvrez votre véritable nature. Démêlez vos conflits internes qui créent la zizanie à l'intérieur de votre être.
Faire la paix avec soi, c'est le contraire de baisser les bras. C'est partir en quête et renouer ou tisser les fils entre ses différentes entités afin de trouver une cohérence et une unité.

Cesser de faire la guerre, c'est apprendre parfois à lâcher prise. Et pour ne pas se précipiter sur les aliments, il faut apprendre à écouter ses véritables envies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
petitsoleilpetitsoleil   20 mars 2018
Notre société actuelle est peu tolérante vis-à-vis de cette émotion [la tristesse], même si elle est motivée objectivement (perte d'emploi ou rupture amoureuse), et pousse chaque individu à la masquer.
De fait, certains croient que la meilleure façon de lutter contre sa tristesse consiste à faire comme si elle n'existait pas. Ils la refoulent. Ils mettent alors de côté ce sentiment sans le laisser s'exprimer et, ce faisant, ils s'illusionnent (...)
Mais la tristesse n'est pas tout à fait inutile. Elle met un frein au cours d'une existence qui s'emballe parfois. Elle permet de réfléchir sur soi, de se concentrer sur des aspects de sa vie, de prendre conscience de ses erreurs et d'en tirer un enseignement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
petitsoleilpetitsoleil   21 mars 2018
Arrêtez de vous punir !

Beaucoup de femmes en surpoids mangent avec ou sans faim, par besoin, par envie, par habitude, par réflexe, par instinct, par ennui, pour calmer une anxiété ou une tristesse, camoufler des émotions ... mais pas toujours, loin s'en faut, par plaisir.
Prendre du poids n'est pas non plus (en règle générale) satisfaisant.
Bien sûr, on l'a vu, prendre du poids ou manger confère à certaines des bénéfices secondaires. Mais pas à toutes. Chez d'autres, à l'inverse, c'est l'équivalent d'une punition qu'elles s'infligent. (...)
Il s'agit de se faire du mal, éventuellement dans un érotisme masochiste, mais le plus souvent pour se punir de fautes commises réelles ou imaginaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleilpetitsoleil   21 mars 2018
L'acquisition du sentiment de culpabilité est indispensable. Il s'acquiert donc dès les premières années de vie grâce à l'éducation. Son intérêt est de limiter le sentiment de toute-puissance (...) C'est par son intermédiaire qu'on conquiert une autodiscipline et l'aptitude au respect des règles, des lois et des interdits fondamentaux (notamment l'interdit de l'anthropophagie ou de l'inceste). Il participe au respect de la liberté et des besoins d'autrui qui permet une vie sociale harmonieuse. (...)
Cependant, la culpabilité est préjudiciable par son excès, sa généralisation, et surtout son manque d'à-propos. Elle est utile si elle évite de mauvaises actions préjudiciables à autrui. Elle est inutile si elle ne fait pas suite à de mauvaises actions (mais simplement à de mauvaises pensées) (...) Elle est déraisonnable si sa présence nous envahit encore, alors que l'on a été puni ou malgré la réparation de la faute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lucas06Lucas06   29 janvier 2015
Quelle que soit l'origine de ces failles d'imaginaire, l'individu, à défaut de se nourrir de choses abstraites, va se remplir d'aliments. C'est le retour au concret par défaut d'abstraction.
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Stéphane Clerget (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Clerget
« L?homosexualité est un choix ». Une affirmation qui peut paraître absurde aujourd?hui, pourtant c?est ce que prétendent certains politiques et polémistes. Faisons le point avec le psychiatre Stéphane Clerget.
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
>Maladies du système nerveux. Troubles psychiques>Névroses et troubles apparentés>Anxiété, dépression, neurasthénie (85)
autres livres classés : troubles alimentairesVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
378 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre