AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072733030
Éditeur : Gallimard (08/03/2018)

Note moyenne : 3.13/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Une femme, Miriàm. Un homme, Iosèf. Un jeune couple d’amoureux. Ils se sont rencontrés en Galilée, au nord d’Israël, et vont se marier à Nazareth. Quand Miriàm annonce à son fiancé qu’elle attend un enfant dont il n’est pas le père, Iosèf ne la dénonce pas aux autorités, comme la loi le prescrit. Il croit en sa parole. Il croit qu’elle est enceinte d’une annonce, il croit à une vérité invraisemblable. «C’est l’hiver en Galilée, mais entre eux deux, c’est le solstice... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Juin
  12 mai 2018
Etonnant récit que nous fait Erri de Luca dans ce livre. En 3 récits nous suivons le questionnement d'un père ( de rechange) Iosèf et Miriam qui se posent des questions sur leur métier de parents. Pas facile lorsqu'on a un fils qui s'appelle Ieshu.
Une pièce dans la cabane. Une pièce dans Jérusalem. Sur le sommet du Golghota.
Voici les trois moments. Golghota est le plus court des textes.
Tout est dit dans ce court récit ( 70 pages sans l'appendice) pour une histoire connue, on se rend compte ainsi comment les années cathé nous imprègnent tout de même, car je n'ai rien découvert. Mais je me suis laissée bercer par la ferveur de Marie, par les interrogations et le désarroi de Joseph.
C'est un joli texte, puissant. Certes mystique mais pas inintéressant.
J'aimerai trouvé un tel texte pour Mahomet qui est beaucoup plus mystérieux pour moi ...
Commenter  J’apprécie          260
ClaireG
  21 avril 2018
Déception totale en regard de mon immense admiration pour Erri de Luca.
Commenter  J’apprécie          3315
zabeth55
  21 mai 2018
Erri de Luca raconte l'histoire de Iosèf et Miriàm et de leur fils Iéshu, essentiellement sous forme d'un dialogue entre les deux époux.
Bon, ça se lit, c'est court, mais je ne sais vraiment pas où il veut nous emmener, quel est son but.
Je suis peut-être passée à copté de quelque chose, mais à côté de quoi ?
Heureusement, comme toujours, il écrit bien, mais là, j'ai vraiment apprécié qu'il n'y ait que 95 pages.
Mon intérêt ne s'est pas éveillé.
Commenter  J’apprécie          172
pgremaud
  15 octobre 2018
Dans "Le plus et le moins", j'avais été frappé par la vigueur que retrouvaient certains textes bibliques dans leur ré-écriture par Erri de Luca. Je retrouve cette force dans cet ouvrage où l'auteur nous raconte trois épisodes de la vie du Christ à travers des dialogues entre Marie et Joseph, ou plutôt entre Miriàm et Iosèf. Il s'agit de la Nativité, de la fuite en Egypte mêlée à la présentation au Temple et du Golgotha. Entre ces deux derniers passages, il y a une intervention assez longue du narrateur.
Pour terminer, dans un appendice, De Luca présente trois autres épisodes, uniquement sur un mode narratif et sans se soucier de leur chronologie dans les évangiles : les disciples d'Emmaüs, le discours sur la montagne et le Christ à Gethsémani. Ces textes me plaisent beaucoup, mais je trouve qu'ils nuisent à l'harmonie de l'ensemble : c'est un peu comme si De Luca avait réuni 2 petites oeuvres pour en constituer une seule.
Malgré tout, je suis séduit par la nouveauté qu'apportent à la fois les dialogues entre Joseph et Marie et cette ré-écriture de certains passages de l'évangile.
Au-delà je me poste toujours la question de la recherche spirituelle (ou pas !) de l'auteur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
mfrance
  20 décembre 2018
C'est avec ce livre que je découvre Erri de Luca, mais je ne sais pas si j'ai fait le bon choix en commençant par cet ouvrage. !
Quelle drôle d'idée que cette paraphrase de certains passages du Nouveau Testament ! Certes, c'est très bien écrit et beaucoup mieux que par Mathieu, Luc et les autres .... mais franchement ce dialogue entre Joseph et Marie apporte-t-il quoi que ce soit de neuf ?
S'il y avait tentative d'exégèse, cela pourrait se concevoir, mais ce n'est pas le cas et les quelques considérations sur la situation des populations sous le joug romain ainsi que la comparaison avec le sort des migrants actuels ne m'apparaissent pas justifier cette centaine de pages de ratiocinations.
Heureusement que c'est très court ! Ouf .
J'ai perdu mon temps.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
pgremaudpgremaud   24 juillet 2018
Le premier (mage) : Paix à la demeure. Oui, c'est lui, le calcul du gradient indique le sens dans lequel nous le trouverions, les pieds au sud. Nous nous sommes attardés, nous cherchions un palais, nous avons refait les comptes, mais nous avions tort de chercher une demeure royale. Les rois peuvent naître dans des cabanes. J'ai apporté pour lui de l'encens, une résine très pure d'Arabie, mais je vois que c'est déjà parfumé ici, et avec une essence que je ne connais pas. C'est mieux ainsi, je vous laisse le présent, vous en tirerez un bon prix.
Le deuxième : Me voici arrivé jusqu'à vous, votre majesté qui vient de naître. Je me présente devant vous après un long voyage, vêtu de beaux habits alors que vous êtes couché sur une paillasse dans une cabane. J'apprends la leçon : au ciel les voies sont à l'envers de celles de la terre. L'or que j'apporte en présent a besoin de lumière pour briller, mais ici, chez vous, il y a tant de lumière qu'on plisse les yeux et que l'or pâlit. Ici, déborde une fontaine de lumière. Je dois m'en retourner, mais je voudrais rester jusqu'à la nuit pour la voir briller et repousser l'obscurité dans ses limites.
Le troisième : J'apporte de la myrrhe pour oindre le corps et j'aurais mieux fait d'apporter de la laine et des peaux. Je sais que vous ne comprenez pas ma langue mais, arrivé au terme de mon voyage, je vous dis tout de même : ici je vois le temps qui se brise en deux , entre un avant et un après. Je suis présent à l'heure où se produit la fracture, nette maintenant sur le ciel et recouverte de secret sur terre. Sur le cercle du cadran solaire, l'heure zéro du temps est sans ombre. Moi seul peux répondre aujourd'hui à la plus banale des questions : quelle heure est-il ? L'heure qui n'a jamais existé avant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nath2draguiNath2dragui   22 avril 2018
Il [Jospeh. NDLR] a dû arriver au poste-frontière et a dû demander un permis de séjour. Je tente de reconstituer le déroulement des formalités.
Le douanier : Comment vous appelez-vous et d'où venez-vous ?
Iosèf : Je m'appelle Iosèf, je viens d'Israël
(...)
Le douanier : Quel est le motif de votre voyage ?
Iosèf : Demande d'asile politique.
Le douanier : Qu'est-ce qui vous menace, quel danger vous y oblige ?
Iosèf : Le roi de mon pays s'est mis à tuer tous les nouveaux-nés.
Le douanier : Et alors ? Si nous devions accueillir toutes les familles avec des enfants en danger, on viderait le monde et l'Egypte s'effondrerait sous le poids. (...)
Narrateur : C'est un dialogue de ce genre qui a dû avoir lieu au poste-frontière. Nous savons pourtant que Iosèf et sa famille furent autorisés à passer. Alors la conversation s'est sans doute poursuivie de la sorte. Tandis que Iosèf expliquait son cas, un garde contrôlait ses bagages. Des outils de travail sortirent d'un bâlot.
Le douanier : Un moment, Iosèf, vous êtes un artisan ?
Iosèf : Pour vous servir, je peux réaliser n'importe quel travail de menuiserie.
Le douanier : Vous pouviez le dire tout de suite, au lieu de cette histoire de nouveau-né recherché par la police. L'Egypte a besoin de main-d'oeuvre qualifiée. Soyez le bienvenu, voici votre visa.
Narrateur : C'était une époque où un pays encourageait les flux migratoires de force de travail, qui augmentaient la production et la prospérité. Il n'existait aucun préjugé racial ni aucune discrimination sur la couleur de la peau. Les visages suspects pâles et blonds étaient accueillis eux aussi. (p. 18)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
claudeparisclaudeparis   19 avril 2018
Dans toute vie, il existe un jour et une heure qui imposent à une personne d'être pour les autres ce qu'ils croient et entrevoient. C'est ce qui se passe pour les saints, les bandits, les fous, les vagabonds, une parole d'autrui fait mouche et leur assigne un rôle. Une minute plus tôt, ils pouvaient encore s'en dégager.
Commenter  J’apprécie          50
pgremaudpgremaud   07 août 2018
En haut d'une montée, on voit les choses lointaines.
On ne s'approche pas du ciel, comme le prétendait la tour plantée à Babel (...)
En haut d'une montée, on est seulement loin de la terre, en parvenant à sa dernière marche. De ce point d'éloignement du vacarme et de la densité de la plaine, il était possible de scruter au-delà du lointain et de recevoir l'annonce des joies nouvelles.
Mais ensuite, il fallait redescendre, rentrer en classe : l'heure d'air pur était finie. Là-bas, dans le fond de la vallée, le pouvoir continuerait à sévir. Alors, rien de changé ? Mais non, à partir de ce moment-là n'importe quelle foule et n'importe quelle personne savait qu'elle avait écouté le discours de la montagne et pouvait se tourner vers ce sommet, le souffle abattu de vent et le cœur piétiné.
Pendant un temps plus ou moins long, il lui sera possible de reprendre des forces et de guérir auprès de ces paroles qui ne laisseront pas le monde en paix tant qu'elles ne s'accompliront pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GISELECOTTINGISELECOTTIN   16 juillet 2018
Les choses sacrées ne sont pas un marché, on ne va pas au temple pour exhiber son propre pouvoir d'achat. Dans cette enceinte sacrée, on doit pratiquer la plus stricte égalité entre maîtres et serviteurs, pères et fils, juifs et étrangers.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Erri De Luca (97) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erri De Luca
Pourquoi faut-il venir à Livre Paris 2019 ? Réponses en trois questions à Sébastien Fresneau, directeur de Livre Paris, et Gauthier Morax, responsable de la programmation.
Livre Paris invite l'Europe avec une scène spécialement dédiée à la culture européenne. 2019 est une année décisive pour l'avenir de l'Europe, à deux mois des élections européennes.
Erri de Luca, Orhan Pamuk, Peter Sloterdijk, Hubert Védrine ou encore Javier Cercas : de grands noms de la culture européenne nous font l'honneur de leur présence à Livre Paris 2019 !
Retrouvez également vos auteurs préférés pendant 4 jours de débats, de conférence et d'échanges sur 9 scènes différentes : Nicolas Mathieu, François Begaudeau, Olivier Guez, Raphaëlle Giordano, Jérôme Ferrari, Joann Sfar, Bernard Werber, Olivier Adam, Morgane Ortin, Blet Buckler, Antoine Jacquier et bien d'autres. Plus de 3500 auteurs présents !
https://www.livreparis.com
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature italienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
526 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre