AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702153992
Éditeur : Calmann-Lévy (19/08/2015)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 22 notes)
Résumé :
A la mort de sa soeur, une jeune femme retourne dans le domaine familial pour s'occuper de ses neveux.
Mais au château de Bassan, les rancoeurs et les secrets sont tenaces...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
myriampele
  25 février 2019
Voilà un roman qu'on ne peut lâcher qu'après la dernière page lue... Des secrets de famille, des rebondissements multiples, une belle histoire avec des personnages qui s'aiment et se haïssent. Elle a pour décor un prestigieux domaine où l'on produit du cognac. le lecteur découvre aussi le secret de sa fabrication. Je me suis laissée emporter par le récit, bien écrit par Martine Delomme.
Commenter  J’apprécie          120
brinvilliers
  02 juin 2016
Après douze années d'absence, Mauve revient au domaine des Bassans en Charente Maritime. Sa soeur s'est suicidée, son mari David, reste seul avec leurs deux enfants. Sa mère a perdu la notion de réalité et son père se détache du domaine viticole. Il reste sa tante qui lui voue toujours cette haine qu'elle ne comprend pas. Peu de temps après David décède par accident. Mauve se retrouve à la tête du domaine qui connaît de grandes difficultés et tutrice de son neveu et de sa nièce. Pourquoi ferait-elle ce sacrifice alors que sa famille l'a toujours rejetée ? Malgré elle, elle va s'attacher aux enfants de sa soeur et au domaine. Mauve ne sait plus si elle doit retourner à Bruxelles continuer son métier de traductrice et retrouver son compagnon Liang ou prendre la direction du domaine. Mauve va découvrir que derrière cette haine se cachent d'autres secrets la concernant.
Un roman qui se lit d'une traite tellement on a envie de savoir pourquoi tous ces drames de famille.
Commenter  J’apprécie          80
Annabelle31
  11 novembre 2016
Lorsque Mauve est appelée pour revenir dans le domaine familial suite au suicide de sa soeur, elle quitte temporairement la vie qu'elle s'est construite en Belgique entre son poste à la commission européenne et Liang l'homme qui partage sa vie depuis 3 ans.
A son arrivée au "Château de Bassan" qu'elle a quitté depuis 12 ans, elle découvre que même si son grand-père, le patriarche despote est décédé, rien n'a vraiment changé au domaine charentais. A son arrivée, elle fait la connaissance de Guillaume et Laurie les deux enfants de sa soeur, dont le père n'est autre que l'ex fiancé de Mauve, celui-ci ayant choisi de rompre avec elle pour épouser Véronique, ce qui avait causé le départ de Mauve à cette époque. Elle revoit aussi Anthony, son premier amour, qui n'a cessé de penser à elle tout au long de ces années et qui veut croire que tout n'est pas perdu.
Lorsque quelques jours plus tard, David meurt accidentellement, Mauve se retrouve en charge du domaine viticole et surtout devient la tutrice légale de Guillaume et Laurie. Pour Mauve, devenir le chef de famille, alors qu'elle s'est toujours sentie comme le vilain petit canard dans cette famille n'est pas chose aisée. D'autant plus qu'elle va découvrir de nombreux secrets, et ça n'est pas avec Paule sa tante acariâtre qu'elle va pouvoir aller de l'avant. Quant à ses parents, de quel mal souffre vraiment sa mère ? Et son père lui même n'a t-il pas un secret à protéger ?
Heureusement, André le maître de chai va pouvoir la guider pour essayer de remonter les finances du domaine, lui apprendre tout ce qu'elle doit savoir sur le cognac, et qui sait si Mauve ne se prendra pas au jeu ?
Un gros coup de coeur pour ce roman qui m'a permis de découvrir l'écriture de Martine Delomme. Une lecture fluide, une héroïne très attachante, et la beauté des vignes charentaises, font de "La mémoire des Anges" un excellent roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bountyfrei
  06 novembre 2015
Mauve, interprète à Bruxelles a fuit sa famille de producteurs de cognac il y a 12 ans. Aujourd'hui, elle est obligée de revenir au manoir familial, car les drames s'enchaînent. Après que sa soeur se soit suicidée, c'est au tour du mari de celle-ci de disparaître, laissant deux jeunes enfants orphelins. Alors que plus rien ne la retient à Bassan, Mauve apprend que sa soeur et son beau-frère l'on désignée comme tutrice légale, au cas où quelque chose leur arriverait. En plus de l'éducation de son neveu et de sa nièce, Mauve doit sauver l'entreprise familiale, composer ses journées avec sa vieille tante qui la déteste plus que tout, et faire face à tous ces secrets de famille qui remontent à la surface...
Petite sortie de fin d'été de chez Calmann-Lévy, La mémoire des anges m'a interpellée par son résumé. Je me demandais, mais comment cette Mauve pourra gérer tout ce qui lui tombe dessus et conserver sa vie qu'elle s'est construite loin de sa famille ? J'ai donc plongé au plein coeur de cette famille, qui garde bien des secrets plus noirs que les autres... Voir même trop.
Car cela m'a gênée pendant ma lecture. Oui, il peut y avoir des lourds secrets dans une famille, ainsi que des drames irréparables, mais... Autant ? A quasiment chaque chapitre, un nouveau drame tombe, des secrets sont dévoilés, tous plus horribles les uns que les autres. C'est clairement de la surenchère, et on se demande, mais où s'arrêtera l'auteure ? Parce qu'elle est allée vraiment trop loin. Tout arrive à une seule et même personne, et c'est un peu trop gros pour passer.
Ça a été une lecture sympathique, mais elle ne m'a pas donné envie d'y revenir quand je reposais ma Kindle. Et pourtant, une fois dedans l'histoire est prenante, l'envie de savoir comment s'en sortirait Mauve ne m'a pas lâchée une seule fois, mais ce n'était pas suffisant. C'est un roman bien écrit, on sent que Martine Delomme connaît bien son sujet - le cognac - mais quand elle en parle à travers son maître de Chai, André, c'est d'une manière académique qui tranche totalement avec le ton du roman.
En bref, La mémoire des anges est une lecture sans prise de tête, mais il ne faut pas chercher plus loin.
Lien : http://onceuponatime.ek.la/l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Fantine
  23 août 2016
Une lecture d'été agréable, et, sympathique à lire.
Il se dégage, au fil des pages, une atmosphère lourde, sombre. le mauvais sort semble s'acharner sur l'héroïne, mais, celle ci affronte les épreuves avec courage, et, ténacité.
Tout comme l'écriture, l'intrigue est simple, le dénouement coule de source, mais, qu'importe !!! le principale est de passer un excellent moment en compagnie des héros imaginés par l'auteur tout en prenant fait et cause avec eux.
Un roman dit du terroir, doublé d'une saga familiale qui m'a beaucoup plu, et, qui a été lu rapidement.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   31 mai 2016
- Je suis désolée, David, vous vous êtes passés de moi pendant douze ans, vous continuerez tout aussi bien ici.
- J'ai besoin de toi, répéta-t-il, je suis effrayé à l'idée de ce qui pourrait arriver dans l'avenir. Tu ignores tout, Mauve, tu ne connais pas le pouvoir de destruction de cette famille ! Tu serais atterrée si tu savais ce dont ils sont capables.
Mauve se leva. Entendre David implorer son aide, évoquer des projets communs lui était insupportable. Quant à la capacité de nuisances de son entourage, il lui avait prouvé qu'il ne valait pas mieux que les autres.
- C'est trop tard, "cette famille", comme tu dis, ne m'intéresse plus, et le devenir de la propriété non plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
missmolko1missmolko1   22 juillet 2016
Trois heures plus tard, le TGV entrait en gare de La Rochelle. Mauve récupéra son sac de voyage et se dirigea vers le comptoir des réservations de véhicules. Après vingt minutes de formalités, elle quitta enfin la ville. Le trajet jusqu’à Rochefort lui sembla court et plaisant. Des marais, une campagne paisible dédiée à l’élevage et aux cultures céréalières. Mais lorsqu’elle contourna Rochefort pour prendre la direction de Saintes, elle ressentit un début de crainte. Ils l’attendaient depuis des années, se répétait-elle. David, ses enfants qu’elle ne connaissait pas. Ses parents, et sa tante… Un seul d’entre eux manquerait : son grand-père. Elle roula encore une demi-heure et obliqua vers Saint-Porchaire. La bretelle dessinait une boucle au-dessus de la voie rapide avant de rejoindre une route de campagne bordée de platanes. Juste avant Saint-Porchaire, Mauve prit à gauche pour rattraper Sainte-Radegonde. À la vue des premiers rangs de vignes, la panique s’empara d’elle. Ses doigts se crispèrent nerveusement sur le volant. Elle se sentait emportée par un tumulte d’images surgies de son enfance. Son grand-père initiant Véronique aux cycles de la vigne, à la magie du cognac, prenant un plaisir manifeste à tenir Mauve à l’écart alors qu’elle ne demandait qu’à l’écouter, à le suivre dans les rangs de vigne, dans le chai de distillation où l’alambic, avec son chapeau de maure, détenait tant de mystères. Peu à peu, elle avait appris à se retrancher dans sa solitude, puis elle avait fini par détester cet univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JangelisJangelis   23 novembre 2017
Cet assemblage doit contenir une petite quantité d'alcool de six ans d'âge pour avoir droit à l'appellation XO, mais la plupart des cognacs que j'ai utilisés ont dix, quinze ans voire plus.
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   11 novembre 2016
Elle aurait voulu éprouver de la compassion, du chagrin. Tout sauf cette vague de méfiance et d’indignation. Et cet obscur besoin de vengeance. Au bout d’un temps qui lui parut interminable, elle sentit enfin les larmes couler sur son visage, mais elle ne fit rien pour les repousser.
Commenter  J’apprécie          00
Annabelle31Annabelle31   09 novembre 2016
André n’avait jamais compris pourquoi Joseph s’était montré si odieux avec l’aînée de ses petites-filles. Il lui aurait pourtant suffi de l’observer petite, puis plus tard adolescente, pour deviner qu’elle deviendrait une jeune femme intelligente et brillante.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : vignesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
271 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre
.. ..