AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782842614614
395 pages
Le Serpent à plumes (20/11/2003)
3.5/5   12 notes
Résumé :
Premier roman d'Emmanuel Dongala, "Un fusil dans la main, un poème dans la poche", est le récit des Indépendances de l'Afrique, à travers le personnage de Mayéla dia Mayéla. De la lutte intellectuelle, puis armée dans les maquis d'Afrique australe, jusqu'au sommet du pouvoir, Mayéla incarne oh combien ce rêve porté par les Fanon, Cabral et Lumumba. Ce rêve aura été celui d'un continent libéré du colonialisme mais qui, en réalité, n'aura fait que changer de maître, r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ChezLo
  19 décembre 2010
Emmanuel Dongala a des qualités d'écriture qui se remarquent dès ce premier roman, c'est certain, mais ce livre n'est pas parvenu à me captiver, à me convaincre, à me faire passer des moments inoubliables. Lu jusqu'au bout tout de même, plusieurs aspects l'ont desservi :
- trop de personnages qui apparaissent, disparaissent alors qu'on commençait à peine à les identifier ;
- des flash-backs, retours dans le récit passé, peu fluides, trop brutaux, mal gérés je pense. le lecteur peine à suivre. L'auteur avait sans doute une bonne raison pour bâtir ainsi ses chapitres, mais je n'en ai pas vu l'intérêt ;
- trop long comme roman finalement, trop ambitieux en voulant balayer l'histoire tout en bâtissant un roman crédible et palpitant.

Lien : http://chezlorraine.blogspot..
Commenter  J’apprécie          50
tristantristan
  23 août 2019
Jeune étudiant congolais, l'auteur se voit éditer et décerner un prix littéraire (Prix Ladislas-dormandy) par un jury présidé par Vercors. Cette écriture est jeune et transpire l'utopie et la foi en les hommes comme on peut en avoir à 20 ans. Mais, passer du colon blanc au dictateur noir remet les pendules à l'heure. Je ne parle même pas de la démocratie qui, à peine instaurée, porte chez certains, au pouvoir, des religieux liberticides...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   09 janvier 2017
— Est-ce vraiment de la viande de singe ? fit Meeks, les yeux ronds, contemplant le morceau qui pendait au bout de ses doigts.
— Mais oui, répondit le vieux Marobi en riant.
— Jamais je n'aurais cru qu'un singe était bon à manger. Et quelle saveur !
— Tu as encore beaucoup de choses à apprendre sur l'Afrique, mon cher, dit Mayéla, ironique. Meeks lui jeta un regard plein d'agacement et se remit à savourer le morceau tandis que le père Marobi souriait de contentement.

Chapitre II.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
ChezLoChezLo   19 décembre 2010
Mais Pontardier, pris dans son envolée, continuait :
- Vous comprenez, n'est-ce pas, mon cher Mayéla, pourquoi on dit que l'Afrique est mal partie.
Alors Mayéla ne sut plus se contenir.
- Ecoutez, monsieur l'expert, j'en ai assez d'entendre que l'Afrique est mal partie, surtout de votre bouche, vous qui n'avez aucun droit moral à nous donner des leçons. A l'"indépendance", vous vous êtes arrangés pour balkaniser l'Afrique et pour créer des structures facilitant votre mainmise sur les nouveaux Etats où vous avez placés de nouveaux rois nègres à votre service, après avoir éliminé les vrais nationalistes. Et pour camoufler tout cela, vous nous jetez aux yeux la poudre de l'"aide et de la coopération". Et vous faites semblant de vous indigner quand vous savez bien que ce que vous appelez de l'argent gaspillé retourne chez vous, bénéfices en plus ! Vous poussez la malhonnêteté jusqu'à dire à vos concitoyens que si rien ne va plus chez vous dans le domaine social, c'est parce que tout l'argent s'envole en Afrique, où la France est en train de construire un système de tout-à-l'égoût dans tous les petits villages !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tristantristantristantristan   23 août 2019
Taisez-vous, femmes, vous perlez, vous parlez comme la rivière qui coule, dit le vieux.
p.228
Commenter  J’apprécie          10
tristantristantristantristan   23 août 2019
- L'émotion est nègre et la raison, hellène, missié.
p.294
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Emmanuel Dongala (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Dongala
Emmanuel Dongala - La sonate à Bridgetower : sonata mulattica
autres livres classés : burundiVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura