AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
M.O.R.I.A.R.T.Y tome 1 sur 3

Stevan Subic (Illustrateur)
EAN : 9782756071909
Delcourt (29/08/2018)
3.22/5   68 notes
Résumé :
Le plus grand enquêteur de tous les temps, un univers steam-punk, un récit qui va à fond de train dans une maestria graphique. Tous les éléments pour passer un bon moment. C’est élémentaire mon cher lecteur !

Dans une fumerie d’opium londonienne, un monstre est abattu par la police de 7 balles dans le corps. Au club Diogène, un enquêteur et son partenaire contrecarrent les plans machiavéliques d’un automate joueur de cartes. Ce soir-là, l’alter ego du... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,22

sur 68 notes
5
4 avis
4
10 avis
3
16 avis
2
2 avis
1
0 avis

Ombres massives, chapeaux hauts de forme et redingotes noires… Salons victoriens où des hommes en favoris, leurs corps perdus dans de profonds fauteuils, se murmurent les yeux mi-clos quelques lourds secrets… Et c'est à peine si la rumeur tapageuse de Londres parvient jusqu'à ses tristes sires…

Une BD vaguement « steampunk » où nous retrouvons le grand Sherlock Holmes fidèle à lui-même. Toujours aussi « drôle de paroissien » ! Éternel égocentrique et antisocial. Cocaïnomane à ses heures perdues. Insupportable d'arrogance et de morgue, même si son flegme et son humour « so british » parviennent à le rendre parfois un peu plus sympathique. Mais quelle importance, puisque le bon Watson est toujours là pour ramasser la vaisselle cassée…

Le voilà reparti en guerre contre son ennemi juré, le seul à être de son niveau, le sinistre, génial et déjanté Moriarty.

Assisté de Mycroft, son frère aussi puant que lui, et du encore jeune et intrépide Churchill, Sherlock va courir après le docteur Jekyll et Mister Hyde, à moins qu'il ne s'agisse de la même personne, et d'une redoutable impératrice asiatique régnant sur une armée de drogués…

Mais toujours Moriarty aux mille visages lui échappe, mais toujours Moriarty a un coup d'avance sur lui…

Beaucoup de noirceur et d'inquiétude dans cette BD. L'atmosphère y est oppressante.

Une belle réussite quand même.

Commenter  J’apprécie          721

Une aventure bien scénarisée de ce cher Holmes et il s'avère qu'il en paraît beaucoup, la couverture m'a plu alors pourquoi pas.

Un bon scénario donc, une Angleterre steampunk qui colle bien à l'univers Holmésien, de l'action, des rebondissements, des dessins agréables, un Moriarty que l'on croyait mort, ou pas.

On passe un moment agréable.

Commenter  J’apprécie          433

Pour mériter un statut d'adepte bande dessinée, je vais chroniquer brièvement ce premier opus d'une série dédiée à... A quoi ? C'est un peu le problème... Initialement, c'est Holmes qui m'a incité à me procurer cette bande dessinée. Mais il y a aussi M.Jekyll et Dr Hyde et le masque de fer et W.Churchill et ... Ça fait un peu étalage culturel. Sur fond de fantastique et de drogue. C'est du punk londonien ésotérique. Pour le graphisme, j'ai moyennement accroché. C'est pas parce-que l'univers est flou que les traits des personnages doivent être au diapason. J'ai même trouvé les scènes d'action moyennement rendues, peu explicites, m'obligeant à passer et repasser sur une case pour saisir réellement. Bref, malgré une prédisposition quasi infinie à entrer dans un récit autour du détective iconique de mon enfance, j'ai tout juste apprécié.

Je vais quand même aller voir la suite, pour la même raison qu'énoncée en début de billet et aussi parce-que j'ai bien envie de tout savoir sur... Moriarty.

Commenter  J’apprécie          320

Une lecture sympathique avec des dessins extrêmement bien travaillés mais trop, c'est trop. En effet, pour cette nouvelle aventure de Sherlock Holmes, beaucoup d'éléments extérieures se retrouvent : le Docteur Jekyll et Mister Hyde, Winston Churchill, l'allusion aux chiens des Baskerville et bien d'autres encore même si c'est la première histoire qui prime ici. Ce qui m'a dérangé, c'est que j'ai d'abord eu l'impression que ce n'était ici qu'une pâle adaptation en bande dessinée du roman de robert Louis Stevenson. Cependant, dans quelle mesure Moriarty, le célèbre ennemi de Sherlock Holmes que l'on croyait tous mort (Holmes le premier car il est sûr de ce qu'il a vu) intervient-il ? Même si le lecteur a un début de réponse ici, il faudra néanmoins attendre le deuxième volet pour en comprendre réellement cette machiavélique intervention dans cette affaire.

Un suspense qui n'en est pas réellement un dans ce premier tome car nous avons tous entendu parler du roman de Stevenson mais pour redorer un peu la gloire de cet ouvrage, le lecteur, est, je pense loin d'être au bout de ses surprises car de nombreux autres éléments s'y joignent et même si il est vrai que je suis un peu restée sur ma faim, il me tarde de lire la suite pour savoir comment tout cela va se terminer ! A découvrir !

Commenter  J’apprécie          260

Cette BD inaugure cette série centrée sur l'univers de Sherlock Holmes par une histoire en deux parties : « L'empire mécanique ». Duval et Pécau sont des spécialistes de l'uchronie et là ils marient l'Angleterre victorienne de la toute fin du XIX éme siècle avec le goût des sciences et de la modernité, qui faisait partie de cette époque. Londres est survolé par des dirigeables, les fiacres fonctionnent automatiquement avec des machines à vapeur, et Wright a mis au point une machine volante parfaitement opérationnelle (et si elle finit dans un bourbier ce n'est pas la faute de la machine, mais de son pilote, le présomptueux Holmes). L'imagination des auteurs les conduit à jouer sur une autre histoire gothique classique : Docteur Jekyll et Mister Hyde.

Les auteurs maîtrisent les traités d'Holmesologie, les références au célèbre détective sont pertinentes, Watson et Mycroft sont cohérents avec leur présentation par Conan Doyle. L'ensemble est des plus réjouissant pour qui aime cet univers. S'y ajoutent beaucoup d'originalité dans l'histoire et un dessin sombre de Subic, qui dans un autre contexte serait décevant avec ces visages à peine finis, mais qui dans ce Londres oppressant convient parfaitement.

Une BD surprenante, inventive et alléchante. La suite n'a pas intérêt à décevoir après cette brillante entrée en scène.

Commenter  J’apprécie          200


critiques presse (3)
BoDoi
28 décembre 2018
L’idée n’est pas révolutionnaire, mais la puissance dramatique et esthétique des oeuvres de Doyle et Stevenson, mâtinées de Jules Verne, doit suffire à capter l’attention de l’amateur de thriller historico-fantastique.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario
05 octobre 2018
Le graphisme de Subic est tout simplement magnifique, il sert à merveille le récit. Grâce aussi aux couleurs inspirées de Scarlett Smulkowski, le lecteur est emporté dans l'ambiance de cette affaire. Subic fait aussi ressortir avec talent certains quartiers de Londres. les connaisseurs apprécieront.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest
11 septembre 2018
Parmi les nombreuses mises en scène de l'investigateur héroïnomane, cette aventure se révèle plutôt bien ficelée, bien que n'apportant pas de réel nouvel angle de lecture. Néanmoins, le rythme haletant et les multiples rebondissements font que le spectateur est happé par l'enquête.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation

SHERLOCK HOLMES : _ Dieu nous en préserve...La cocaïne comme le tabac ne sont toxiques que si on ne sait pas se refréner, comme l'alcool, le jeu, le charbon. Vous voulez faire interdire le charbon, Lord Grey ?"

Commenter  J’apprécie          190

— Holmes ; ce mystérieux investisseur que vous soupçonnez d’avoir créé l’automate a-t-il un lien avec celui que vous avez traqué durant toutes ces années où je vous ai cru mort ?

— Bien entendu, Watson, autrement cette affaire ne présenterait aucun intérêt !

Commenter  J’apprécie          60

On juge parfois les autres à l'aune de ce que l'on est, cher docteur. Vos allusions n'ont aucun sens en ce qui concerne ma relation avec votre confrère Jekyll.

Commenter  J’apprécie          30

C'est Satan incarné, le Napoléon du crime. Personnellement, je le connais sous le nom de Moriarty !

Commenter  J’apprécie          40

Vous avez mis trois jours pour penser à me contacter, j'ai mis quatre minutes à régler l'affaire.

Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Fred Duval (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fred Duval
NeoForest, la nouvelle série post-apocalyptique de Fred Duval
autres livres classés : steampunkVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus




Quiz Voir plus

PARIS, secteur Soviétique

A quelle date se déroule l'histoire ?

1951
1957
1934
1922

7 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Jour J, Tome 2 : Paris, secteur soviétique de Fred DuvalCréer un quiz sur ce livre