AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070325202
Éditeur : Gallimard (04/10/1989)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Mythes, rêves et mystères est un ouvrage synthétique de Mircea Eliade, destiné au grand public mais renseignant sur les projets (que certains qualifient d'ésotériques) et les convictions d'un chercheur à la croisée de l'histoire des religions, de l'anthropologie, de la sociologie du fait religieux et de la psychologie.

wikipédia
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Anassete
  04 mai 2010
J'ai trouvé ce livre plus intéressant que "Aspect du mythe" parce qu'il faisait des études intéressantes : par exemple la mort initiatique. cependant, je préviens également ici que ceux qui veulent avoir une définition du mythe plus actuelle doivent se tourner vers d'autres ouvrages. Mircea Eliade a fait une étude anthropologique, qui n'est plus d'actualité totalement d'actualité dans la recherche. Vous pouvez donc compléter votre lecture avec "L'homme nu" de Lévi-Strauss ou "Le Mythe de la métamorphose" et "Mythopoétique" de Pierre Brunel.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
psechpsech   30 juin 2017
Nous savons combien ce choix est difficile : dans l'Histoire, la séparation entre le sacré et le profane — si claire et si nette dans les temps pré-chrétiens — n'est plus évidente. D'autant plus que, depuis deux siècles, la chute de l'homme dans l'histoire est devenue vertigineuse. Nous appelons « chute dans l'histoire » la prise de conscience, par l'homme moderne, des multiples conditionnements historiques dont il est victime. Combien le chrétien moderne envie-t-il la chance de l'Hindou ! Dans la conception indienne, l'homme du kali-yuga est, lui aussi, déchu, c'est-à-dire conditionné par la vie charnelle : l'occultation de l'Esprit dans la chair est presque totale, et il faut partir de la chair pour retrouver la liberté spirituelle. Mais le chrétien moderne se sent déchu non seulement par sa condition charnelle, mais aussi à cause de sa condition historique. Ce n'est plus le Cosmos, ni la Chair la Vie — qui lui crée des obstacles dans le chemin de son Salut : c'est l'Histoire, la terreur de l'Histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
psechpsech   30 juin 2017
D'une part, il prouve que les racines de la liberté doivent être cherchées dans les profondeurs de la psyché et non pas dans les conditions crées par certains moments historiques; autrement dit, que le désir de la liberté absolue se range parmi les nostalgies essentielles de l'homme, quels que soient son stade de culture et sa forme d'organisation sociale. La création infiniment reprise de ces innombrables Univers imaginaires ou l'espace est transcende et la pesanteur abolie, en dit long sur la véritable dimension de l’être humain. Le désir de rompre les liens qui le tiennent rive a la terre, n'est pas le résultat de la pression cosmique ou de la précarité économique - elle constitue l'homme en tant qu'existant, jouissant d'un mode d’être unique dans le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
psechpsech   30 juin 2017
Pour la pensée indienne, notre monde aussi bien que notre expérience vitale et psychologique sont les produits plus ou moins directs de l’illusion cosmique, de la Mâyâ. Sans entrer ici dans les détails, rappelons que « le voile de la Mâyâ » est une formule imagée pour exprimer l’irréalité ontologique, à la fois du monde et de toute expérience humaine ; nous précisons ontologique, car ni le monde ni l’expérience humaine ne participent à l’Être absolu. Le monde physique, de même que notre expérience humaine, sont constitués par le devenir universel, par la temporalité; ils sont donc illusoires, créés et détruits qu’ils sont par le Temps. Mais ceci ne veut pas dire qu’ils n’existent pas, qu’ils sont une création de mon imagination. Le monde n’est pas un mirage ou une illusion dans le sens immédiat du terme : le monde physique, mon expérience vitale et psychique existent, mais ils existent uniquement dans le Temps, ce qui veut dire, pour la pensée indienne, qu’ils n’existeront plus demain ou d’ici cent millions d’années ; par conséquent, jugés à l’échelle de l’Être absolu, le monde, et avec lui toute expérience dépendant de la temporalité, sont illusoires. C’est dans ce sens que la Mâyâ révèle, pour la pensée indienne, une expérience particulière du Néant, du Non-Être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
psechpsech   30 juin 2017
Il semble qu'un mythe, tout comme les symboles qu'il met en oeuvre, ne disparaît jamais de l'actualité psychique : il change seulement d'aspect et camoufle ses fonctions. Mais il serait instructif de prolonger l'enquête et de démasquer le camouflage des mythes au niveau social.
Voici un exemple. Il est évident que certaines fêtes, profanes en apparence, du monde moderne, conservent encore leur structure et leur fonction mythiques : les réjouissances de la Nouvelle Année, ou les fêtes qui suivent la naissance d'un enfant, la construction d'une maison ou même l'installation dans un nouvelle appartement, trahissent la nécessité, obscurément sentie, d'un recommencement absolu, d'un incipit vita nova, c'est-à-dire d'une régénération totale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
psechpsech   30 juin 2017
Les formes et les moyens de la manifestation du sacré varient d'un peuple à l'autre, d'une civilisation à l'autre. Mais il reste toujours le fait paradoxal — c'est-à-dire inintelligible — que le sacré se manifeste et, par conséquent, se limite et cesse ainsi d'être absolu. Ceci est très important pour la compréhension de la spécificité de l'expérience religieuse ; si nous admettons que toutes les manifestations du sacré s'équivalent, que la plus humble hiérophanie et la plus terrifiante théophanie présentent la même structure et s'expliquent par la même dialectique du sacré, nous comprendrons alors qu'il n'y a pas de rupture essentielle dans la vie religieuse de l'humanité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Mircea Eliade (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mircea Eliade
Mircea Eliade et la redécouverte du sacré (4)
Dans la catégorie : MythologieVoir plus
>Religion comparée>Religion et société>Mythologie (23)
autres livres classés : mythesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
il était Zen
Catholique

10 questions
1120 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre