AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070139581
Éditeur : Gallimard (07/02/2013)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Comment élever la philosophie jusqu’aux objets du quotidien ? Comment parler du GPS, de la carte de fidélité, de l’iPhone, des capsules Nespresso, des affiches électorales, des zones fumeurs, de la 3D, de France Info, de la baguette de tradition française, du micro-trottoir ou de Lady Gaga sans verser dans la «mode de la philosophie» qui fait des bulles en pensant le trivial ? La dignité des objets que la philosophie se donne est un faux problème. À l’inverse de ceu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Kittiwake
  07 avril 2013
Si la philosophie est une réflexion sur la vie, et que la vie à notre époque de consommation effrénée nous entraine dans une course sans fin vers l'acquisition de biens en tous genres, alors philosopher à propos de la carte de fidélité, du cinéma 3 D, ou du GPS se justifie sans conteste.
Pas question pour autant de philosophie à la petite semaine, pour les nuls. Non. Derrière l'apparente futilité des sujets, se cache une véritable analyse de ce que sous-tendent l'existence même de nos béquilles modernes. Ainsi le fourbe GPS, qui sous prétexte de nous conférer une indépendance au volant de nos véhicules, nous lie pieds et poings à un robot...
Quid des espaces fumeurs, de France Info, du politiquement correct, des affiches de campagne électorale? Sans les citer tous, car le plaisir de leur découverte contribue à l'agrément de la lecture, on peut dire qu'un tour d'horizon de notre quotidien d'humains du vingt-et-unième siècle est effectué avec brio
Reste le style, d'une grande élégance, flirtant avec la poésie, sans pour autant être inaccessible (pas de vocabulaire cryptique de spécialiste jargonnant. Si certaines phrases doivent être relues, c'est pour en déguster le raffinement.
A recommander à tous ceux qui souhaiteraient relever les yeux fixés sur le guidon pour contempler le paysage environnant.
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          324
Fx1
  26 avril 2015
Il est rare de trouver un philosophe digne d'intérêt qui prenne le temps , et surtout qui puisse s'exprimer dans les médias. Enthoven c'est le cas.
Présent sur France Culture et sur Arte , ce brillant esprit n'est jamais pédant , mais toujours pédagogue.
Oui ce n'est pas ici que les adeptes de TF1 trouveront leur bonheur.
Ce monsieur n'est pas là pour parler de la fête du citron ou de la soupe aux orties de Raymonde .
Ici Enthoven s'applique à démonter les idées stupides selon lesquelles la philosophie ne serait réservée qu'aux experts , que la philosophie est inutile car ne reposant sur rien .
A cela Enthoven démontre que tout est sujet de philosophie , qu'il n'y a aucun domaine qui ne soit pas concerné par cette discipline .
Le propos de ce grand esprit , on peut dire en quelque sorte qu'il s'agit d'une tentative audacieuse de rapprocher la philosophie de la vie réelle , pour que ceux qui sont dans le doute par rapport à l'intérêt concret de la philosophie puissent réaliser qu'eux même peuvent être philosophes si ils le souhaitent .
L'approche d'Enthoven c'est de mettre l'évolution du monde moderne en rapport avec la philosophie .
Il tente à son échelle de faire un lien entre ce qui est acquis des la naissance , et ce qui est présenté comme la nouveauté .
Son propos est tout sauf réactionnaire , on est pas chez Finkielkraut ou Onfray .
Enthoven lui est clairement de son temps , et cet attachement au 21 ème siècle , lui permet d'avoir un discours de progrès , et non pas de défiance archaïque.
Un ouvrage très intéressant pour se familiariser avec la pensée de cet homme captivant .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
DonaSwann
  11 avril 2016
Recueil de brèves réflexions philosophiques. L'idée était bonne et je l'ai adorée dans ma précédente lecture (Pourquoi philosopher en cuisinant ?) : partir du quotidien, des sens, pour conceptualiser et rattacher des expériences apparemment banales ou triviales à des questions philosophiques. Cependant, j'ai été très déçue. Alors même que j'aime beaucoup les émissions télévisées de l'auteur, que je trouve bien faites, pédagogiques (moins les envolées peu rigoureuses de certaines interventions radiodiffusées), j'ai absolument exécré la plupart des textes rassemblés dans ce recueil ! Il aurait vraiment fallu faire un tri et épargner à quelques réflexions de bonne facture le voisinage de pauvretés inutiles.
Au lieu de la conceptualisation attendue, on s'enlise trop souvent dans le billet d'humeur, avec certaines obsessions sur la cigarette, la dénonciation réitérée d'un complot contre les fumeurs, des agacements patriciens devant les hoi polloi... Là où je suis tombée à la renverse, c'est quand, après avoir caricaturé la pensée de Jean-Jacques Rousseau jusqu'à en faire une ombre ridicule qu'un examinateur de français hésiterait à valider dans l'oral d'un bachelier, une espèce de penseur à la gomme qui, d'évidences en concepts de comptoir, de tautologies en doxai, se serait imaginé qu'il était philosophe, par la vertu de ses longues promenades - alors que tout le monde sait que seule la rue d'Ulm peut en former un digne de ce nom, l'auteur décrète en conclusion que la pensée de Rousseau n'a vraiment rien de bien original, que tout le monde est capable de penser ce qu'il a pensé !... Évidemment, quand on est né après Rousseau, on trouve naturelle sa pensée : on l'a tous bue, même si on n'a pas été Sorbonnicole, dès la Terminale-Alma Mater, voire dès le Lycée. Nous sommes imprégnés de ce qui a été, en son temps, révolutionnaire, détonnant, pas étonnant qu'elle ne nous étonne plus autant que ses contemporains. Seules ses incongruités peuvent éventuellement nous surprendre. le Rousseau bête comme ses pieds et pensant comme tout le monde de monsieur Enthoven n'existe pas, et, rien que ça me fait regretter d'avoir lu ce recueil : sur bien d'autres sujets, où je suis moins sûre de mon fait, j'ai dû prendre pour argent comptant ce qui était dit, et je n'aurais peut-être pas dû... Je l'ai pris en flagrant délit de sophisme plus d'une fois, plus de deux fois, plus de trois fois... Au bout d'un moment, ça suffit !
Lien : http://aufildesimages.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
loofiebrod
  25 octobre 2013
A la façon de Roland Barthes qui a son époque avait décortiqué les tenants et aboutissants de la 2CV, Raphaël Enthoven fait de même avec les objets du quotidien. Sous une apparence de légèrté, de vraies questions sociétales et philosophiques émergent de ce livre qui se lit très rapidement. de quoi nous faire réfléchir !
Commenter  J’apprécie          30
LeLitteraireOfficiel
  02 avril 2016
Une icône des media peut fort bien dis­si­mu­ler un pen­seur ful­gu­rant et timide...
Lien : http://www.lelitteraire.com/..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Lexpress   15 mars 2013
Autant d'objets de son désir, ou de son courroux, qu'Enthoven a égratignés dans quelque chronique et qu'il éviscère sur l'ample billard du livre. [...] Le livre peut alors se refermer, la matière reprendre le cours des choses, et le philosophe, un bref instant, sourire en paix.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
MistigrifMistigrif   12 août 2013
On présente souvent l'indignation comme un antidote à l'égoïsme alors qu'elle en est le digestif et le paravent et que, à l'image du père qui lutine sa fille tout en s'indignant de la condition des femmes, l'indignation offre à l'incurie l'écrin d'une bonne conscience qui autorise toutes les infamies. Dès lors, autre avantage : l'indignation est indéfiniment renouvelable. N'ayant, face au réel, que la ressource de l'anathème et de la déploration, puisant dans l'hiatus entre le monde comme il est et le monde comme il devrait être, le phénomène publicitaire de l'indignation se trouve toujours une raison d'être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
KittiwakeKittiwake   07 avril 2013
Voulez-vous vraiment voir un monde en 3D? Voulez-vous en jouir sans vous donner la peine de payer votre place et d'enfiler vos lorgnons? Regardez autour de vous
Commenter  J’apprécie          181
MistigrifMistigrif   12 août 2013
(...) l'art contemporain est le théâtre d'une étonnante inversion au terme de laquelle il es plus facile d'être "artiste" que spectateur. L'hermétisme et l'élitisme qui le caractérise lui viennent, paradoxalement, d'une démocratisation du geste de l'artiste qui, remplaçant le talent par le seul courage de cracher ce qu'il porte en lui, dispense de tout effort, à commencer par celui de se rendre intelligible. Quand tout le monde peut devenir artiste, l'art ne s'adresse à personne. L'art contemporain, c'est un réalisme démocratique né du dévoiement de l'égalité des droits en équivalence (imaginaire) des talents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
KittiwakeKittiwake   28 juillet 2015
Depuis que la philosophie est en vogue ou à la mode , le philosophe orphelin de l’Université (qui n’a jamais su l’accueillir) se penche sur la vie quotidienne comme on s’encanaille, avec la condescendance jubilatoire du grand seigneur qui adopte le parler paysan.
Commenter  J’apprécie          50
MistigrifMistigrif   12 août 2013
(...) l'indignation a ceci de génial qu'étant l'affect rousseauiste par excellence elle donne le sentiment d'être iconoclaste tout en appartenant à la majorité. Elle consiste à hurler avec la meute tout en persuadant l'indigné qu'il est son seul maître. Elle a l'air de révolte, mais c'est un sédatif. Dormez, braves gens, faites comme tout le monde, indignez-vous !
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Raphaël Enthoven (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raphaël Enthoven
Raphaël Enthoven - (Nouvelles) morales provisoires aux éditions de l'Observatoire. Entretien avec Sylvie Hazebroucq.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2281798/raphael-enthoven-nouvelles-morales-provisoires
Note de Musique : Free Musique Archive
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Anagrammes pour lire dans les pensées

L'espérance

La prestance
La présence
La pré-science

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Anagrammes pour lire dans les pensées de Raphaël EnthovenCréer un quiz sur ce livre