AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Julie Étienne (Traducteur)Jean-René Étienne (Traducteur)
ISBN : 226404585X
Éditeur : 10-18 (04/09/2008)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Rudd, un lycéen dont le père s'est suicidé, découvre une série d'articles datant du début du XXe siècle qui font état d'un meurtre horrible commis par le petit-fils de BrighamYoung, l'un des premiers chefs de l'église mormone. Se penchant sur la mystérieuse doctrine de l'expiation par le sang, un rituel qui semble à l'origine de ce meurtre, Rudd, avec l'aide de son étrange demi-frère Lael, décide d'en savoir plus et s'enfonce dans un passé de plus en plus trouble. T... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Lazarus
  17 mai 2012
Ouf ! Je viens de finir les 262 pages il y a quelques minutes et ce que je peux dire à chaud, c'est qu'après "La confrérie des mutilés" on passe à un état supérieur dans la crise psychique. Rudd... Ou peu importe le nom qu'on lui attribue, est un personnage barré, et pas qu'un peu. Evenson nous plonge dans un monde classique avec des personnages simples, des gens comme nous, qui perdent des êtres chers et qui, par la force du destin, se retrouvent mêlés les uns aux autres.
Je ne dévoilerai pas le déroulement de l'histoire pour les futurs lecteurs de cette oeuvre époustouflante dont on ne sort pas indemne. C'est hélas un livre - et un auteur - jugé trop sévèrement alors qu'il traite de sujets connus. On encense des David Lynch, des David Cronenberg mais des Brian Evenson, on les oublie. Donc moi je prône haut et fort qu'il faut mettre cet excellent auteur au même rang et rééditer ses livres "interdits".
Commenter  J’apprécie          70
zofiamiu
  07 septembre 2015
J'ai pris ce roman de Brian Evenson dans les mains parce que je trouvais que le garçon sur la couverture ressemblait à Elijah Wood, et puis j'ai lu le résumé, je suis évidemment repartie avec.
Rudd est un adolescent solitaire, introverti, étouffé par les préceptes stricts de la religion mormone que sa mère l'oblige à respecter. Leur relation se dégrade et un samedi matin, Rudd découvre parmi « les affaires mortes de son père mort » qu'il a un demi-frère, Lael, vivant à peine à quelques kilomètres. Rudd décide de le rencontrer, très vite une complicité s'installe.
La vie de Rudd est alors rythmée entre sa semaine au lycée et ses week-ends avec Lael.
A l'école où la religion et l'obéissance sont de mises, il doit effectuer une recherche associant des termes qu'il a choisis. Il croise alors le chemin de Hooper Young, petit-fils de l'un des fondateurs de l'église mormone, mais surtout auteur d'un crime sauvage en 1903.
La fascination s'empare de Rudd et il s'enfonce « peu à peu dans une contemplation morbide […] et dans une gigantesque hallucination. »
Un jour, il est retrouvé inconscient sur une scène de crime où trois corps d'une même famille gisent horriblement mutilé.
Ce livre est absolument angoissant et se révèle au fil des pages un récit à tiroirs où les choses ne sont pas ce qu'elles paraissent et, jusqu'à la fin, nous plonge dans une véritable folie, LA folie.
Le roman est divisé en trois grandes parties : Rudd, disséqué – Lyndi, égarée – Hooper, déchainé.
Débutant sur un rythme plutôt lent, il n'en finit pas de gagner en intensité jusqu'à la troisième partie qui est vraiment le paroxysme de cette histoire. Un peu comme à la manière d'une réalisation cinématographique, l'auteur raconte plusieurs fois le premier chapitre de cette dernière partie, ajoutant, retirant des informations, développant son personnage.
Tout est si bien construit qu'on ne voit rien venir, l'écriture fluide et riche nous amène là où elle veut, se prenant tour à tour pour Elling, Hooper, Lael ou Rudd, jetant Lyndi au milieu, au coeur d'une cérémonie de mariage mormone.
Si je n'avais qu'une remarque « négative » à faire ce sera celle de ne pas avoir assez de précisions sur les coutumes et les rites de l'église mormone. J'aime énormément les romans mettant en scène une religion et tous ses aspects sombres, mystiques, et je suis un peu restée sur ma faim sur ce point là.
Pendant 300 pages, on entre à la fois dans le monde des névroses, de la folie pure, des hallucinations, des obsessions ; mais aussi dans un monde religieux, coincé par ses dogmes, prônant une éducation édulcorée mais brimée, dénonçant ce fanatisme propre aux religions qui mènera Rudd aux affres de la psychose et de la perversion et le lecteur aux portes de l'angoisse (qu'on franchira quand même avec plaisir !).
Lien : http://revoir1printemps.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
hornblower
  08 septembre 2015
Lu la version originale (The Open Curtain) en 2007, et en garde un souvenir de violence très intériorisée. Mes notes brèves laissées sur un coin de page ; "dur, pour le moins perturbant, à l'évidence sincère". Everson tient de première main sa connaissance de l'embrigadement mormon. Mais au-delà de ces éléments réalistes, la structure du livre,et l'addition d'une sincérité quasi documentaire et de l'ambiguité narrative, participent d'un malaise très puissant qui rend ce livre exceptionnel. Il ne s'agit pas un thriller classique, excitant mais aussitôt lu, aussitôt oublié. Plutôt d'une catharsis littéraire se révélant dans un roman d'introspection. Brillant, pour moi.
Commenter  J’apprécie          20
edea
  07 septembre 2011
Un livre bien a part de ce que j'ai pu lire du genre jusqu'à maintenant, pas non plus ce à quoi je m'attendais, pas un trhiller sanglant et mené comme une chasse au monstre, non plutôt un thriller qui serait une étude de cas d'un Schizophrène qui s'ignore ou presque ! L'écriture est intéressante, la structure du livre aussi même si à la fin la succession des changements de personnalité peu agacer voir perdre le lecteur. Toutefois un livre difficile à lâcher et franchement inquiétant !
Commenter  J’apprécie          30
Bartleby
  18 juillet 2008
Brian Evenson a répondu à mes questions. C'est ici :
http://bartlebylesyeuxouverts.blogspot.com/2008/07/entretien-avec-brian-evenson.html
et là :
http://fricfracclub.blogspot.com/2008/07/le-questionnaire-du-ffc-brian-evenson.html
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   01 mai 2014
Il s’attela à la rédaction de son devoir sans écouter Lael qui lui conseillait d’y renoncer, affirmant qu’il commettait une erreur et que Mrs. Madison y lirait quelque chose de lui.
« Qu’est-ce que je risque ? demanda Rudd. Elle peut y lire tout ce qu’elle veut : je n’y suis pas. »
Son comportement à son égard changerait, prédit Lael, elle lui demanderait comment ça allait à la maison, le regarderait de travers. Au final, lui-même en serait changé.
« Tu ne la connais même pas », dit Rudd.
Lael secoua la tête. Il en savait assez, dit-il. Il savait comment étaient les gens.
Rudd ne l’écouta pas, rédigea son brouillon. Il voulait prouver à Mrs. Madison que son verre était à moitié plein. Rien de sorcier, un bête compte rendu de recherche, il suffisait de développer un sujet, formuler quelques questions, laisser les mots s’agréger. Il n’avait même pas besoin de livrer ses conclusions sur quoi que ce soit, seulement de résumer et, dans une certaine mesure, d’interpréter. Il fallait juste montrer qu’il était capable de mener à bien une recherche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
marina53marina53   29 juin 2012
Je commence à lui raconter ce que j'ai fait aux garçons dans mon bureau il y a plusieurs mois, prétendant qu'il s'agit d'un rêve. Je travestis quelques détails, modifie légèrement l'âge des garçons, mais je ne change rien aux faits essentiels.
En racontant la chose, je me surprends à y prendre de nouveau plaisir. Le fait d'en parler la ravive.
Commenter  J’apprécie          30
Charybde2Charybde2   01 mai 2014
Ce qu’on fait, c’est qu’on creuse d’abord la fosse avant d’y mener l’objet du sacrifice et de l’inviter à se confesser et à s’offrir à Dieu. On tranche la gorge de part en part pour que le sang gicle et baptise la fosse. Puis on laisse tomber l’objet du sacrifice dans la fosse et on l’enterre comme il est tombé, sans le redresser ni l’arranger. Il a été baptisé avec son sang en même temps que la fosse et, le millenium venu, il se relèvera de la tombe, restauré."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
marina53marina53   16 mai 2012
Il y a des fois où je ne suis pas dans mon corps.
Commenter  J’apprécie          50
nabakeltinabakelti   09 avril 2017
Entre l'idée et la réalité, entre l'esquisse du geste et l'acte, se glisse l'ombre.
T.S. Eliot
Commenter  J’apprécie          00
Video de Brian Evenson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brian Evenson

La chronique de Carole S - La confrérie des mutilés
Notre déblogueuse Carole S. s'est attaquée cette semaine en toute indépendance à un livre qui concoure pour le Prix du Roman étranger du prochain Saint-Maur en Poche (Les 18 et 19 juin prochain). Il s'agit du livre "La confrérie des mutilés" de Brian Evenson aux éditions 10-18. Que pense Carole S. de ce livre... Regardez... La présentation du livre "La confrérie des mutilés" par l'éditeur : Après avoir perdu une main lors d'un règlement de comptes, Kline, un détective privé, se voit confier une enquête au sein d'une société secrète composée de mutilés volontaires, où un meurtre a été commis. Mais, pour cela, Kline doit gagner la confiance des membres de cette étrange secte. Or cette confiance se paie cher : pour accéder à certains niveaux de la hiérarchie, il convient d'être à chaque fois davantage amputé... Jusqu'où Kline sera-t-il prêt à aller pour découvrir l'insoutenable vérité ? Les voies de la confrérie sont-elles impénétrables ? Vous pouvez commander "La confrérie des mutilés" sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : mormonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1655 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre