AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266241502
736 pages
Pocket (13/06/2013)
3.85/5   301 notes
Résumé :
Mon cher Marcas, le véritable secret de l’ordre du Temple n’a jamais été le trésor. Je vous parle d’un secret d’une puissance telle qu’il pourrait faire basculer le destin de l’humanité…
1232. En Terre Sainte, une lutte sans merci oppose le Grand Maître des Templiers et le Légat du pape pour posséder un secret revendiqué par toutes les religions et tous les pouvoirs.
2012. À Londres, le Temple Noir se réunit et va changer le cours de l’Histoire.
... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 301 notes

RChris
  09 juin 2022
Ce roman change souvent d'époques et de lieux ; il développe deux histoires parallèles, en 1232 et de nos jours. Cela fait beaucoup de ruptures à suivre d'autant que se succèdent les lieux en 1232 à Jérusalem : le puits - la maison de l'ordre – le quartier de l'arbre sec – le pourrissoir – les bains – le cimetière – l'hôpital du temple – le cachot du palais – la cathédrale de Jérusalem – l'ordre du Temple – le port de Caïpha – le bateau du Légat – le ferme d'Ein Kerem – la place de justice - le mont Sion - la bibliothèque... cela fait beaucoup.
Pour Londres, de nos jours, je n'ai pas noté.
L'action d'une demi-page dans chaque lieu est précédée d'une longue présentation introductive.
Du coup, cela veut dire qu'il faut lire les histoires par très gros morceaux pour arriver à suivre…encore eût-il fallu que la lecture du début soit passionnante.
Le livre fait des références à la Franc maçonnerie et à Anders Behring Breivik au passage, ce thème fait l'objet d'un glossaire maçonnique de 20 pages en fin d'ouvrage et d'un chapitre dans le Londres maçonnique.
C'est dire s' il veut toucher un public d'initiés.
Pas d'approche psychologique pour le héros Marcas mais peut-être que les présentations avaient été faites dans un volume précédent car le temple noir fait de nombreuses références aux romans précédents.
C'est parce que j'avais engagé la lecture de 300 pages pour la mise en place de l'histoire que je l'ai fini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Tinaju
  12 janvier 2022
Décidément, j'aime beaucoup cette série.
A chaque fois, je me laisse emporter avec beaucoup de plaisir dans les méandres de l'ésotérisme, portée par une enquête à rebondissements. Enrobage avec des templiers et du mystère, il n'en faut pas plus pour me plaire.
Ce tome fait directement suite au précédent et l'action reprend immédiatement. Pas de temps mort et on est tenu en haleine jusqu'à la fin.
Fin que je n'ai pas du tout aimée par contre. Je me demande bien ce que va devenir Antoine Marcas maintenant. Et pour le savoir prochainement, je rajoute vite la suite dans ma PAL.
Commenter  J’apprécie          270
ladesiderienne
  26 janvier 2018
Décidément, depuis quelques temps, rien ne va plus entre Antoine Marcas et moi. J'ai été très déçue il y a peu par "L'Empire du Graal" et ce n'est pas cette aventure qui va me réconcilier avec lui.
Le trésor des Templiers découvert par notre flic dans "Le septième Templier" (que j'avais d'ailleurs beaucoup aimé) n'était que la partie apparente de l'iceberg. Cette accumulation de richesses n'est rien par rapport à cet autre bien d'ordre plus "métaphysique" qui a attiré la convoitise à travers les siècles. Au XIIIième siècle, en Terre Sainte, le désir de possession de ce secret était déjà à l'origine de multiples conflits entre les diverses religions mais aussi entre les envoyés de la Papauté et les moines-soldats. Mais voilà qu'en 2012 à Londres, une branche obscure des descendants des Templiers dirigée par un financier de la City part en quête de ce nouveau trésor symbole de puissance infinie. Antoine Marcas, à la demande de ses frères franc-maçons et de ses supérieurs doit interrompre ses vacances en Floride en compagnie de sa bien-aimée Gabrielle pour mener l'enquête et éviter le pire.
Avec Giacometti et Ravenne, je suis habituée à l'alternance des époques. Mais cette fois-ci j'aurais dû suivre leur conseil du début du roman en lisant séparément les deux récits. J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire, principalement celle qui se déroule en 1232 vu le nombre de personnages et d'intérêts religieux ou autres mis en cause. Cet objet de tous les désirs étant plutôt abstrait, la finalité de cette quête m'a un peu échappée et l'intervention de Marcas ne m'a pas vraiment convaincue. Je déplore également que chez Giacometti et Ravenne, les femmes ne soient que des seconds rôles et connaissent souvent un destin tragique. Alors un peu misogynes, nos auteurs ?
Cette visite des principaux bâtiments de Londres, version "franc-maçonnique", m'a déstabilisée. Réalité ou fiction, je ne sais plus quoi penser... (clin d'oeil à la théorie du complot illustrée par les extraits d'un blog disséminés entre les chapitres.)
En résumé, une aventure un peu fouillis où rites templiers et franc-maçons se mélangent un peu trop à mon goût, et un final décevant (tout ça pour ça !). Je lui accorde un 8/20 et je pense en arrêter là avec Antoine Marcas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
Bislys
  07 juillet 2019
A la suite de sa découverte du trésor des Templiers, Antoine Marcas prend des vacances bien méritées en Floride. Des vacances qui vont rapidement être écourtée quand un prêtre est assassiné sur les lieux du trésor. Et revoilà Marcas à la poursuite du vrai secret des Templiers.
Pour la suite du septième Templier, Giacometti et Ravenne reprennent les mêmes ingrédients: plusieurs temporalités, une intrigue multiple qui part un peu dans tous les sens et de l'ésotérisme à gogo. J'ai eu de la peine à rentrer dans cette histoire que j'ai trouvé un peu brouillonne et qui m'a moins emballée que le tome précédent. Je ne suis même pas sûr d'avoir bien compris la résolution de l'histoire. J'ai cependant beaucoup apprécié la visite du Londres franc maçonnique où j'ai appris des détails intéressants sur les monuments londoniens. La partie dans le passé souffre de longueurs et quelques pages en moins auraient amené plus de rythme au roman. Cela reste cependant un bon policier historique et je me tournerai sans hésiter vers un nouveau Giacometti et Ravenne si j'ai des envies d'ésotérisme prochainement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
angelita.manchado
  29 février 2020
Le Temple noir de Giacometti et Ravenne, présentation
Sacré Coeur, l'abbé ne pense pas qu'il faut autant de temps pour effectuer des travaux de réhabilitation. Il veut en avoir le coeur net. Il décide de s'introduire dans son église et ce qu'il trouve n'est pas fait pour le rassurer et surtout le conforte dans son opinion. le Sacré Coeur est en travaux, certes, mais pas de réhabilitation.
Après avoir trouvé le trésor, Antoine est parti en vacances avec Gabrielle. Il est heureux et amoureux. Mais, voilà, il va devoir très vite rentrer à Paris.
Avis le Temple noir de Giacometti et Ravenne
Et un nouveau Marcas de fini. J'avance, j'avance dans ma série et j'en suis bien contente. Maintenant, à savoir si je vais relire le Règne des Illuminati ou pas. Je pense puisque je voulais connaître l'évolution des personnages. Avec ce roman, la suite du Septième Templier. Alors si je me suis bien ennuyée sur le précédent, ne l'ayant pas trouvé réellement au top, celui-là, je dois dire, relève vraiment le niveau. Toujours une mention spéciale qui donnent très explications très instructives en fin de roman. Explication au début de roman pour lire ce roman. Il y a en trois. Je n'y aurais pas pensé. Lire la partie historique, d'une traite, lire la partie actuelle d'une traite ou laisser filer les pages. Depuis les débuts d'Antoine Marcas, je privilégie celle-ci. Pour moi, tout est lié, que ce soit ce qui se passe de nos jours ou en 1232, dans ce roman.
Dans le Temple noir, Antoine Marcas est bien revenu. Il est amoureux de Gabrielle, il est en congés et passe du bon temps en vacances. Mais on le rappelle très vite car après la découverte d'un fabuleux trésor au Sacré Coeur, un homme est encore mort, un homme d'église. Il est sommé de rentrer à Paris. Et très vite, Antoine Marcas va mener l'enquête. Il va très vite découvrir qu'il va être mis en présence, de nouveau, avec la Louve, femme qu'il hait au plus haut point. Et Antoine devra partir à Londres, car c'est là que l'enquête le mène et notamment chez les franc-maçons anglais. Si Antoine découvre des trésors, il est, comme toujours, celui à abattre, celui dont on se sert pour avoir des informations. En plus, la femme qu'il aime est enlevée. Bien entendu, ceux qui lui en veulent, tapent là où ça fait mal.
Pour la période actuelle, le Temple noir se déroule au moment où vont s'ouvrir les JO de Londres. Et celui qui veut le pouvoir sur le monde a pratiquement trouvé comment devenir le maître du monde. Il élimine au fur et à mesure ses adversaires. Et même s'il arrive à trouver la clé des énigmes, aidé en cela par un chercheur ou par Antoine, il doit être absolument arrêté. Et pour cela, c'est le compte à rebours.
Pour la grosse partie londonienne, c'est une véritable visite de la capitale, siège de la franc-maçonnerie britannique avec ses nombreux symboles, ses personnages qui ont oeuvré pour la franc-maçonnerie et une certaine transparence qu'il n'y a pas en France. Mais la franc-maçonnerie souffre de ragots, d'informations distillées de complots… Certaines personnes s'y engouffrent sans problème. Et ce fameux trésor des Templiers, a-t-il été réellement découvert ? Lui aussi, tout comme ces Templiers, sont l'objet de spéculations, encore et toujours, même de nos jours.
La partie historique leur est, en partie, consacrée. Tout commence avec Roncelin qui fait partie d'une bande de pillards qui tue et vole sans vergogne. Ils sont assez bien préparés. Et leur dernier coup d'éclat semble bien fonctionner. Mais voilà, un homme au sein de l'Eglise, le Légat du pape, va mener une action d'envergure. Se faire délivrer cette somme et Roncelin se trouve emprisonné. Si personne ne connaissait ce dont étaient capables l'Eglise, des pillards et autres en matière de tortures humaines, le lecteur sera servi, ici. Roncelin, emprisonné, torturé, veut absolument en finir. Mais son compagnon de cellule va, en quelque sorte, le révéler à lui-même. Cet homme emprisonné est Juif et il détient, grâce à ses recherches, un secret. Les Templiers vont faire, en sorte, de le libérer. Mais bien entendu, cela ne se passe pas comme prévu. Roncelin va devoir gagner la confiance des uns et des autres, et franchement je ne m'attendais pas à un tel destin pour cet homme.
Les Juifs ont toujours été les hommes à abattre et cela continue encore. Pas étonnant que le monde soit toujours en guerre, les années précédentes et il y a bien longtemps montrent que tout est un éternel recommencement pour des jeux de pouvoirs, des trésors à trouver… Les populations, quelles qu'elles soient, ont souffert, sont mortes et cela continue encore et encore. Et l'Eglise dans tout ça. Elle n'a jamais le beau rôle et cela se voit, ici, encore.
Comment travaillent Eric Giacometti et Jacques Ravenne ? Comment se partagent-ils le travail ? J'aimerais, un jour, avoir une réponse à cette question, que je me pose depuis les débuts. J'espère avoir, un jour, l'occasion de les rencontrer, ensemble, ou l'un ou l'autre afin de leur poser la question.
En tous les cas, encore une fois, grâce à eux, j'ai énormément appris sur des parties historiques, très intéressantes, mais on le sait romancées. Je pense que je continuerai à lire les 2-3 Antoine Marcas qui me restent en laissant filer les pages. J'aime bien passer d'une époque à l'autre, même si j'ai un peu perdu le fil une ou deux fois.
Lien : https://livresaprofusion.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
LesEchos   13 août 2012
Le huitième tome des aventures d'Antoine Marcas ne dépare pas la série. Il repose sur une intrigue dans la Terre sainte de 1232 (sur fond de lutte sanglante entre le Grand Maître des Templiers et le Légat du pape pour posséder « un secret revendiqué par toutes les religions et tous les pouvoirs ») et une autre entre Paris et le Londres de l'industrie financière, des Jeux Olympiques et des sociétés secrètes. [...] D'une redoutable efficacité dans son genre.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (165) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   22 janvier 2018
Le gardien (de confession juive) restait concentré :
- Qui cherchez-vous ?
- Un groupe de trois hommes. Des voleurs, qui n'aiment pas les serviteurs de Jésus.
- Ils ont peut-être de bonnes raisons. Les adorateurs de votre Christ nous ont causé bien des soucis au fil des siècles. Vous avez vu ce qui se passe à Jérusalem, les chrétiens nous accusent d'avoir assassiné leur évêque. C'est n'importe quoi.
Antoine grimaça.
- Ça va pas commencer ! D'abord, ce n'est pas mon Christ, je suis athée. Ensuite, si vous, les croyants des trois religions du Livre, compreniez une bonne fois pour toutes que vous adorez le même Dieu, on aurait moins d'emmerdements sur cette terre.
Le gardien opina.
- Pas faux, le problème, c'est que les emmerdements n'ont pas été distribués équitablement par le Seigneur. De ce côté-là, on a eu une plus grosse part que les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AuroraeLibriAuroraeLibri   25 avril 2021
Ce n’était pas la première fois que le Légat parlait en public. On savait qu’il avait la voix grave, profonde et convaincante. Ainsi quand il commença par un Notre Père, toute la foule aussitôt conquise entonna avec lui la prière la plus sacrée de la chrétienté. C’était sans doute un de ses grands pouvoirs que de savoir partager son charisme. C𠆞st du moins ce que pensait le dominicain en écoutant son maître parler. Il regardait les visages, d�ord hésitants, qui peu à peu prenaient une teinte de bonheur. On ne pouvait s’y tromper, les yeux brillaient d’un éclat plus intense, les lèvres s’ouvraient comme pour aspirer la parole qui tombait de l𠆞strade. Un instant, le dominicain se demanda s’il n𠆚vait pas affaire à un véritable saint. Un de ces élus que Dieu choisit pour conduire les hommes. En tout cas, le Légat était en train de conquérir la place. À ces femmes et ces hommes venus l𠆞ntendre, il offrait un bouc émissaire à leurs malheurs. Si l’Église ne parvenait pas à établir un royaume de justice, la Jérusalem céleste, en ce monde, c’était que les forces du Mal l𠆞n empêchaient : les hérétiques.

Deuxième partie
Chapitre 48. Les hérétiques
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fabricelfabricel   09 octobre 2012
- A l'origine de l'Ordre, les Templiers s'appelaient les Pauvres Chevaliers du Christ. [...]
Le frère obèse ne put s'empêcher de ricaner.
- Les Pauvres Chevaliers du Christ, elle est bien bonne celle-là. Ils étaient riches comme Crésus et jouaient les banquiers pour toute la chrétienté. Que c'est beau cette compassion. C'est comme dans ton obédience, beaucoup de belles paroles mais on ne se mêle pas au peuple. Dans les loges de bobos, on ne taille pas sa pierre avec les clodos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ladesiderienneladesiderienne   24 janvier 2018
- Vous cherchez quelqu'un en particulier ?
- Mme Peel. Emma Peel, c'est ma grand-tante.
- Celle qui vivait avec feu M. Steed... Une vieille dame bien sympathique. Rez-de-chaussée à gauche.
Ils passèrent la porte rouillée. le couloir était aussi délabré que le laissait présager la façade. Antoine la titilla.
- Un peu vieillot, vos mots de passe. Le mois prochain, demande à voir Jack Bauer ou le Docteur House.
- C'est la centrale de Paris qui nous les attribue. Le chef de service est accro aux vieilles séries.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
ladesiderienneladesiderienne   21 janvier 2018
Les bannières à croix rouge sur fond blanc se dressaient au-dessus des murailles.
- Les Templiers... reprit le Légat avec une pointe aussitôt effacée d'ironie.
- Oui, Monseigneur, ce ne sont que...
Le conseiller n'acheva pas. A la vérité, il n'avait que mépris pour ces moines-soldats, puants et incultes. A Jérusalem, on se moquait volontiers de ces cadets de famille, ces nobliaux sans terre, qui s'engageaient dans l'Ordre pour devenir des mercenaires de la foi. L’Église, plus que d'épées, avait besoin de prières.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Éric Giacometti (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Giacometti
Extrait du livre audio "669" d'Eric Giacometti et Jacques Ravenne lu par François Hatt. Parution CD et numérique le 8 juin 2022.
https://www.audiolib.fr/livre/669-la-saga-du-soleil-noir-vol-5-9791035410193/
autres livres classés : templiersVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2454 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre