AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253109479
Éditeur : Le Livre de Poche (01/06/2005)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 28 notes)
Résumé :

" J'étais seule avec mes filles désormais. Nous trois d'un côté, toi et Vincent de l'autre, de part et d'autre d'un mur invisible.

Mais je me disais que tout était encore possible, je me croyais capable de tout changer, de te changer, de dissiper ta douleur. J'étais ton héroïne, la femme qui t'arracherait à ta mélancolie. L'indispensable

. Mais je devais rivaliser avec elle, ta femme disparue, et plus le temps passait plus ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ziliz
  28 juin 2011
Linda, la narratrice, a deux filles de 12 et 6 ans, son mari l'a quittée pour une autre femme. Elle a une liaison avec un veuf qui a un fils ado de 14 ans. Pour la première fois, tous les cinq vont cohabiter, le temps de deux semaines de vacances en gîte... L'homme, désigné à la deuxième personne du singulier, est irascible, énervé, parfois violent - parce qu'il arrête de fumer ? parce qu'il doit supporter trois enfants (dont deux qui ne sont pas les siens) ? parce qu'il souffre toujours du décès de sa femme survenu quatre ans plus tôt ?
L'écriture de Brigitte Giraud est admirable, on se laisse porter avec plaisir par ses mots, ses réflexions très pertinentes. Les thèmes abordés dans ce roman sont très intéressants : comment vivre avec les enfants de la personne qu'on aime quand il est déjà si difficile d'élever les siens ? comment l'amour du nouveau couple peut-il survivre à cela ? comment endosser le rôle de la femme dans la famille recomposée auprès d'un enfant dont la mère est morte ? peut-on jamais remplacer la femme adorée auprès d'un homme qui n'a pas fait son deuil ? Autant de questions que Brigitte Giraud soumet et creuse avec une grande sensibilité à travers le personnage de Linda... le fait que l'homme soit désigné à la deuxième personne du singulier souligne habilement que durant ces quinze jours, tout tourne autour de lui, de ses humeurs, de ses caprices, que la narratrice est soumise à son bon vouloir (que leur liaison se poursuive ou s'arrête là, notamment) : "Les vacances s'écoulaient ainsi, tantôt paisibles, tantôt inquiétantes, et faisaient de moi un otage docile près de se briser à chaque instant." (p. 41).
Une belle écriture et un sujet passionnant au service d'un très beau roman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bluerock
  08 juillet 2017
Linda, la narratrice, passe pour la première fois ses vacances avec ses deux filles de douze et six ans, Emilie et Dorothée, et un homme veuf, ténébreux, imprévisible et taiseux. C'est le père de Vincent, un adolescent de quatorze ans en grande souffrance psychologique depuis le décès de sa mère. La narratrice a été quittée par son mari et tente désespérément de refonder une famille, mission quasi impossible. Comment vivre en rivalisant avec une femme décédée dont les photos la hante ? Comment cohabiter harmonieusement dans ce gîte isolé ? Comment réussir à communiquer avec un homme "absent" ? Comment surmonter les conflits entre les enfants ? Ce roman pose parfaitement les difficultés des familles recomposées, montre à quel point la narratrice est dépendante des humeurs de cet homme qui fuit constamment au sens propre comme au sens figuré. On s'enlise progressivement avec l'homme dans la marée noire qui approche depuis plusieurs jours.
Un roman intéressant mais dont j'ai trouvé la fin décevante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ZHAM
  26 octobre 2012
C 'est poussis et laborieux, j'ai eu du mal à aller au bout
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
buin-carreyrebuin-carreyre   28 juillet 2014
Et je t'ai laissé envahir ma vie, grignoter jour après jour l'espace dans lequel je m'étais glissée pour me protéger du monde et des hommes. Je t'ai permis d'entrer. Je t'ai ouvert grand la porte. Je ne me suis pas méfiée. J'ai pensé que le grand jour était arrivé...
Commenter  J’apprécie          30
OlsbuOlsbu   26 janvier 2018
La marée noire tournait en boucle dans les esprits…les hommes remâchaient entre eux la marée qui arriverait bientôt, dix jours, huit jours, personne ne savait…Pas de sortie en mer, pas de pêche, pas de projet…Ils étaient désespérés mais leur désespoir était teinté d’un sentiment pas ordinaire qui les maintenait en vie, ils vivaient un évènement tellement exceptionnel que cela suffisait à les faire tenir debout. Ils existaient plus que jamais, victimes innocentes sacrifiées sur l’autel du profit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BluerockBluerock   08 juillet 2017
Mais tu t'es relevé au milieu de la nuit. Tu es sorti sur la terrasse et j'imagine que tu es resté là longtemps, assis à même le sol, à triturer des brindilles. Je ne suis pas venue te rejoindre comme je le faisais quand je t'ai rencontré. J'ai appris à t'abandonner. Je savais que tu pensais à elle, que tu tentais de lutter contre l'oubli, te remémorant les mots prononcés avant sa mort.
Commenter  J’apprécie          00
BluerockBluerock   08 juillet 2017
Les vacances s'écoulaient ainsi, tantôt paisibles, tantôt inquiétantes, et faisaient de moi un otage docile près de se briser à chaque instant. A force d'interpréter le moindre signe, de lire dans les pensées de chacun et de vouloir soulager les problèmes de tous, j'étais comme un linge qu'on essore. J'encaissais tous les coups.
Commenter  J’apprécie          00
juliiie7662juliiie7662   08 juillet 2014
Pour construire une vie nouvelle, il faut oublier. Il faut se souvenir aussi. Il faut accepter la part d'inconnu qui s'installe comme un danger. Comme une promesse aussi. Tu étais mon inconnu, mon énigme, celui que je ne parvenais pas à débusquer. Tu respirais près de moi mais ta respiration t'appartenait.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Brigitte Giraud (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Giraud
Brigitte Giraud - Un loup pour l'homme
autres livres classés : marée noireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

A présent

Comment s'appelle le mari de la narratrice ?

Jules
Claude
Sam

5 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : À présent de Brigitte GiraudCréer un quiz sur ce livre