AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2283028396
Éditeur : Buchet-Chastel (01/01/2016)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 189 notes)
Résumé :
Juillet 2013 en province. Comme chaque été, Corentin retrouve, au côté de son parrain, Yvan, son emploi saisonnier de vidéaste de mariage. Chargé d’accompagner les couples des premières heures de la journée la plus importante de leur vie jusqu’au matin suivant, il recueille leurs espoirs et leurs désillusions, leurs joies et leurs détresses, parfois. Mais à vingt-sept ans, il est temps de faire des choix, amoureux tout autant que professionnels. Corentin a devant lu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (70) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  03 novembre 2016
En cet été 2013, de nombreux mariages vont être célébrés. Qu'ils s'appellent Aline et Christophe, Laurence et Laurent, Fanny et Lise ou encore Anne et Luc, ils ont tous décidé d'officialiser leur amour et de passer devant Mr le maire ou Mr le curé. Une journée inoubliable pour chacun d'entre eux. Témoins de ces instants : Corentin et son parrain, Yvan. Ce dernier, vidéaste de mariage, embauche pour quelques mois son filleul. Cinq mois intensifs de week-ends bien occupés en plus du mi-temps de son poste d'assistant d'éducation dans un collège le reste de l'année. Caméra au poing, il filme. Les rires et les sourires, le bonheur et la joie mais aussi les dérapages, les regards en coin, les blagues potaches. Également, en aparté, les confidences. Corentin devient alors le témoin privilégié des couples et des sentiments profonds qui les habitent...
Le temps des photos qui finissent cornées dans les vieilles armoires et qui jaunissent avec le temps est révolu. Aujourd'hui, l'on filme. Même dans les mariages. Jean-Philippe Blondel nous plonge au coeur de ces journées inoubliables et, en compagnie de Corentin, l'on assiste aussi bien au déroulement de ce jour fastueux qu'aux confidences devant la caméra. L'on en apprend un peu plus sur chacun d'eux mais aussi sur Corentin, puisqu'il filmera également les confidences de ses parents et de son meilleur ami. L'auteur nous dépeint une galerie de personnages attachants, notamment le jeune homme, en plein doute émotionnel et professionnel. Un roman doux-amer, empli de tendresse et d'émotions. D'une simplicité et d'une sincérité confondantes. Sous une plume pudique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          764
isabelleisapure
  25 novembre 2016
Corentin rêve de cinéma. Non, pas celui que tout un chacun peut voir dans une salle obscure moyennant quelques euros, mais de celui que l'on réalise derrière une caméra.
Seulement voilà, faute d'ambition ou de moyens, le jeune homme s'est contenté de seconder son parrain en devenant vidéaste de mariages,
« C'est comme un photographe de mariage, mais au XXIème siècle ».
Tous les samedis en cet été 2013, les deux hommes suivent quelques couples
dès le matin (coiffure, maquillage, habillage) jusqu'aux dernières danses de la nuit en passant par les cérémonies, vins d'honneurs, repas et autres réjouissances.
Cinq couples, cinq histoires avec chaque fois l'occasion pour Corentin d'analyser sa propre vie, ses échecs professionnels et amoureux, ses attentes aussi.
Sous des airs légers, ce roman pose des questions graves sur les choix, les espérances, les non-dits, le tout dans une atmosphère provinciale particulièrement bien rendue.

A travers ces quelques rencontres Jean-Philippe Blondel explore avec beaucoup de sensibilité la complexité des sentiments, et l'acuité de son regard sur les relations humaines nous marque profondément.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          402
jeunejane
  28 mars 2016
Corentin forme une équipe avec son parrain pour effectuer des reportages de mariage du mois d'avril au mois de septembre.
Point de vue personnel, cela lui laisse peu de temps pour établir une relation sentimentale stable.
De mariage en mariage, il va observer les couples, les familles, les adultes autour de lui.
Une mariée va lui donner une idée de chronique en lui demandant de tourner en aparté ce qu'elle pense de son mari : rien que des choses positives ( c'est le jour du mariage...).
A partir de ce moment, Corentin va avoir l'idée de reproduire ces apartés filmées avec son meilleur ami, sa mère, son père, son parrain.
J'ai particulièrement aimé les paroles du meilleur ami qui révélaient vraiment Corentin.
Son petit film sur sa mère lui permet de découvrir celle-ci.
A plusieurs reprises, l'auteur met l'accent sur les proches qui ne se connaissent pas entre eux. J'ai trouvé cela très vrai.
La fin est très positive pour l'avenir du jeune homme et réserve une surprise sentimentale.
J'ai beaucoup apprécié, l'humour et la finesse d'observation des caractères.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
Ziliz
  11 mai 2016
Corentin, vingt-sept ans, est vidéaste de mariage. Il travaille avec son parrain, Yvan, quinquagénaire ami de ses parents. Leur petite entreprise ne connaît pas (encore) la crise, ils travaillent de l'aube à l'aube du printemps à l'automne, tous les samedis. Ajoutez à cela les rencontres avec les futurs époux en semaine, pour les préparatifs. Pas le temps de dire ouf, ni d'avoir une vie sentimentale pour Corentin : les petites amies se lassent vite des week-end en commun trop courts. Il ne fait pas grand-chose pour les ‘retenir', non plus.
Le spectacle du bonheur (?) des autres le jour J de la bague au doigt (ou de la corde au cou) fait prendre conscience au jeune homme qu'il est peut-être en train de passer à côté de sa vie. Grosse déprime, passage à vide. Des petites séances de ‘confessionnal' de quelques proches vont l'aider à cheminer, avancer, faire des choix…
J'ai lu tous les romans pour adultes de JP Blondel, et si j'y reviens, c'est que j'y trouve mon compte. Oui mais… Les intrigues ont beau varier, j'ai l'impression de retrouver toujours la même chose, l'auteur garde invariablement ces ingrédients : crise existentielle, considérations sur le temps qui passe et sur le couple, nostalgie des années 80, regard sans indulgence sur les ‘petits provinciaux étriqués' (les parents du personnage principal, dans la plupart des cas)… On retrouve toujours une forme de narration agréable (ici quelques intermèdes avec des brèves confessions devant caméra), Blondel sait piquer là où ça fait mal, et c'est sans doute les raisons pour lesquelles je lis ces romans avec plaisir (maso ?), malgré mon agacement de loin en loin pour les poncifs et une certaine facilité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
AudreyT
  20 août 2016
Corentin est un vidéaste amateur. Il forme un duo avec son parrain qui sillonne les petits villages les week-ends pour filmer les mariages. de ces rencontres naissent pour Corentin une remise en question sur sa vie, ses rapports aux autres et ses envies pour l'avenir...
Jean-Philippe Blondel signe ici encore un roman plein de tendresse pour des personnages blessés et perdus. Il étudie tout en finesse les couples d'aujourd'hui et les relations qui se jouent entre homme et femme.
Commenter  J’apprécie          312

critiques presse (1)
LeFigaro   15 janvier 2016
Le nouveau roman de Jean-Philippe Blondel raconte les souvenirs doux-amers d'un vidéaste de noces.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   03 novembre 2016
Je pense qu'en général les enfants ne regardent pas assez leurs parents. Ils les prennent pour argent comptant, enfin je veux dire que leurs parents font partie intégrante de leur vie – ils n'imaginent même pas qu'un jour ils la quitteront, cette vie, pourtant, plus le temps passe et plus l'échéance approche.
Commenter  J’apprécie          432
marina53marina53   06 novembre 2016
C'est bizarre un mariage. C'est comme une tempête. A peine a t-on donné son assentiment qu'on est pris dans un tourbillon où il est question de costumes, de salle, de photographes, de nombre d'invités, de couleurs de serviettes, on se laisse porter en tentant de respirer, on surnage et puis on s'aperçoit que, en fin de compte les autres (...) se moquent bien de ce dont on peut avoir envie, et le pire est que votre future épouse est complice de ce mouvement, elle le précède même, elle le dirige et elle vous oublie. Alors à un moment donné, vous prenez la tangente, vous faussez compagnie, on le remarque à peine et vous prenez une autre direction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
marina53marina53   03 novembre 2016
Corentin est pessimiste. Il fait partie de cette génération qui sait pertinemment qu'aujourd'hui chaque utilisateur de téléphone portable est un photographe, un vidéaste et un journaliste en puissance.
Commenter  J’apprécie          300
marina53marina53   03 novembre 2016
Un mariage, (…) un symbole de liberté parfois, c'était cela – non pas le début d'un enfermement, mais la conquête d'une indépendance à deux et la certitude de n'être plus seul à faire face aux éléments. Décupler les forces et le courage.
Commenter  J’apprécie          242
marina53marina53   06 novembre 2016
Il y a un moment où on réalise que ce qu'il nous faut pour vivre bien, en harmonie, en douceur et longtemps, ce n'est pas ce qu'on a toujours cherché.
Commenter  J’apprécie          340
Videos de Jean-Philippe Blondel (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Philippe Blondel
La mise à nu de Jean-Philippe Blondel.
autres livres classés : mariageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jean-Philippe Blondel (assez facile pour les fans)

Année de naissance ?

1964
1970
1976
1982

12 questions
55 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Philippe BlondelCréer un quiz sur ce livre