AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070733025
Éditeur : Gallimard (25/08/2003)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 25 notes)
Résumé :
«Comme ils sont beaux. Mes enfants.

Ils sont assis, tous les quatre, sur le muret. Immobiles.
Silencieux. La maison dans le dos. En face, la mer.

Ils regardent loin devant. Et loin derrière ; un soupir, un sourire pâle, un battement de cils. Les volets clos, les bagages posés sur le gravier, le soleil de septembre... c'est le décor d'un commencement ; d'un épilogue. L'un et l'autre peut-être.

Un homme remonte l'all... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
myriampele
  05 octobre 2015
Une fois leur mère disparue, Louise, Laure, Matthieu et Xavier se sont donnés rendez-vous dans la maison où ils ont grandi. le partage des meubles , objets est au menu de ces 7 jours, dits tour à tour par chacun d'entre eux. C'est aussi une occasion de mettre les sentiments sur la table, de dire , de ressentir, d'essayer d'oublier les injustices, les rancoeurs. Ces témoignages sont ponctués de définitions froides tirées du dictionnaire. On ne sait trop si l'on doit rire ou pleurer. C'est très dérangeant, c'est la vie après la mort d'une Mère.
Commenter  J’apprécie          50
Lefelyne
  19 mars 2014
Deux soeurs, deux frères, après le décès de leur mère, se retrouvent dans la maison familiale, une dernière fois. Entre partage et retrouvailles, les souvenirs d'enfance remontent, et font revivre sept jours durant cette bastide provençale. L'automne se fait attendre...
Quatre parties constituent ce court roman. Chacun des quatre enfants nous fait vivre ses joie, ses peines d'enfance et ses remords...
Une écriture simple, douce comme leur mère, aucune fausse note, de la mélancolie mais pas de tristesse. Un roman vraiment touchant.
Commenter  J’apprécie          50
valeriepasdeloup
  01 décembre 2015
Comment vont se comporter les quatre membres de la fratrie face au deuil de la mère ? Garder ou pas la maison familiale, exprimer ou pas ses sentiments, ses rancunes... il est fascinant de lire comment les grands enfants gèrent l'héritage maternel.
Commenter  J’apprécie          60
Realita18
  04 mars 2019
Petite déception...
J'ai eu l'habitude avec Valentine Goby d'être chamboulée durant mes lectures, d'en sortir toute retournée. Mais ici ce ne fut pas le cas. Je ne me suis attachée à aucun des personnages, je les ai tous trouvé très froids. On les découvre un peu plus grâce aux chapitres qui leurs sont dédiés, mais malgré cela je reste insensible à ses personnages.
Pourtant les thèmes que l'on retrouve au coeur du récit auraient dû me toucher : les relations entre soeurs et frères, le décès de la mère, le déchirement d'une famille. Je suis vraiment restée en dehors du livre, attendant toujours un déclic. Mais non...
Pourtant l'écriture incisive de Goby est bien toujours présente et cela reste un plaisir de la lire pour cela. Et sa façon de façonner le psychisme de ses personnages est toujours passionnante.
Lien : https://labullederealita.wor..
Commenter  J’apprécie          30
Vermeer
  04 avril 2016
Quatre frères et soeurs reviennent dans la maison de leur enfance après la mort de leur mère. ils sont très différents, évoquent leurs souvenirs, la place occupée par leur mère et tentent de s'entendre quant à l'avenir de leur maison : vendre ou la garder.
Récit sur le deuil, les souvenirs, la famille, l'enfance. Des thèmes intéressants pour un traitement littéraire qui l'est moins.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ZalvecZalvec   15 février 2017
Certains troncs sont creux, si larges qu'un enfant peut s'y glisser. Petite, j'ai souvent joué à la marchande d'olives, rendant ma monnaie-noyaux dans un kiosque d'écorce. C'est curieux comme les arbres sont à l'image des gens d'ici ; petits et trapus, feuillus, fleuris.
Commenter  J’apprécie          30
myriampelemyriampele   05 octobre 2015
Comme ils sont beaux, mes enfants.
Ils sont assis tous les quatre, sur le muret. Immobiles. Silencieux. La maison dans le dos. En face, la mer.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Valentine Goby (57) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valentine Goby
MURÈNE | ?J'ai été fascinée par la beauté insolite des jeux paralympiques de Rio. le parcours de François était pour moi une trajectoire forcément solaire.? Valentine Goby
? Paru le 21 août #RL2019 #RentréeLittéraire Également disponible en livre numérique https://rentree.actes-sud.fr/#Goby
autres livres classés : fraternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Une preuve d'amour

Pourquoi les éleves croient-ils que Fantine est une mère horrible ?

Parce que elle se vend au homme
Parce que elle pas sa fille

8 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Une preuve d'amour de Valentine GobyCréer un quiz sur ce livre