AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205002309
Éditeur : Dargaud (09/01/1997)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 821 notes)
Résumé :
Falbala, en visite au village pour voir ses parents, reçoit un courrier de son fiancé Tragicomix disant qu'il avait été enrôlé de force dans l'armée Romaine.

Astérix et Obélix (qui est tombé amoureux de Falbala) promettent à Falbala d'aller libérer son fiancé et partent donc se faire engager comme légionnaires afin de partir en Afrique où César et Scipion sont en phase d'attaque et où Tragicomix est installé contre sa volonté.

Et là, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  22 mars 2014
L'autre jour j'ai fait découvrir à ma fille cet épisode d'Astérix. J'ai été surprise du nombre de jeux de mots ou de traits d'humour qu'il a fallu que je lui explique. Mais j'ai aussi et surtout été surprise de redécouvrir à quel point cet album est drôle et savoureux. Je me suis même surprise à comprendre un gag sur une vignette que je connais depuis ma plus tendre enfance et que je n'ai décrypté qu'hier.
Dixième album de la série, passées les petites hésitations et les menues faiblesses des premières aventures, on est depuis Astérix Et Cléopâtre dans le TOP niveau d'Astérix, l'âge d'or de la seconde moitié des années 1960, où chaque album est une perle et celui-ci ne déroge pas à la règle.
C'est même probablement un de ceux qui a le plus de fondements véritablement historiques où l'on devine en filigrane la guerre civile opposant les partisans De César à ceux de Pompée et qui se déroule sur les terres d'Afrique du nord.
On y découvre pour la première fois un Obélix amoureux, Idéfix y devient définitivement écolo et René Goscinny s'en donne à coeur joie sur les différences culturelles propres à la légion, qu'il associe magistralement à l'actuelle légion étrangère dans l'un de ses anachronismes bien sentis dont il avait le secret.
Il s'agit donc pour Astérix et Obélix d'aller libérer Tragicomix (caricaturé en Jean Marais), le fiancé de la belle Falbala. Ce dernier a été enrôlé de force pour soutenir les armées De César malmenées par celles de Scipion, au service de Pompée.
Nos deux compères doivent donc, eux aussi, s'enrôler pour retrouver la piste de Tragicomix, qui semble toujours leur glisser entre les doigts. Tout le passage de l'instruction militaire est un must difficilement égalable qui reste l'un de mes favoris de toute la série.
C'est aussi dans cet album et à cette occasion que Goscinny signe une autre des scènes les plus mémorables de tout Astérix, le fameux parcours du combattant face à la machine administrative, la " maison qui rend fou ", où l'on vous balade de bureau en bureau, pour finalement vous entendre dire que vous aviez dès le départ frappé à la bonne porte, mais que le non zèle d'un fonctionnaire, trop incompétent ou simplement trop paresseux, vous a fait perdre de précieuses heures et fait monter au passage votre seuil d'exaspération. Ça sent le vécu...
Je n'ai pour l'instant parlé que de Goscinny, mais il n'est pas vain de rappeler qu'Albert Uderzo est lui aussi impeccable, proposant des dessins comme on les rêve, drôles, justes et parlants.
Donc, du très, très grand Astérix, qu'il convient peut-être de relire avant de s'enthousiasmer et de crier au miracle de quelque nouvelle parution qui serait censée l'égaler. Mais ce n'est là que mon avis éminemment passéiste, c'est-à-dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          637
garrytopper9
  04 août 2014
Dans ce dixième tome, nous découvrons Falbala, la sublime gauloise qui fait chavirer les coeurs notamment celui d'Obélix. Si le début de l'aventure est un peu étrange, les choses s'accélèrent dès que l'on apprend que le petit ami de Falbala vient d'être fait prisonnier et enrôlé de force dans la légion afin de rejoindre les troupes mobilisé en Afrique.
Ni une, ni deux, Obélix décide d'aller délivrer le fiancé de celle qu'il aime. L'intrigue est lancée et sous couvert d'affrontements, cette aventure nous montre la légion de l'intérieur, et comment on y retrouve plusieurs nationalités, ainsi que le grand bazar que vont provoquer nos deux héros gaulois.
L'humour est une fois de plus omniprésent, bien distillé par les nombreux personnages qui en font voir de toutes les couleurs, au pauvres romains. Mention spéciale au personnage égyptien, qui se croit dans une auberge et qui au fil des pages devient de plus en plus drôle.
Sur les dix premières aventures, celle-ci entre directement dans mon top 3 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
gill
  27 mars 2015
"Nous retrouvons nos sympathiques amis gaulois, ceux qui n'acceptent à aucun prix l'invasion romaine sur le sol natal.
Et pourtant le titre de cette nouvelle histoire...que peut-il bien pouvoir dire ?
Nos irréductibles amis se seraient-ils convertis ?
Accepteraient-ils la présence des romains et pousseraient-ils l'audace jusqu'à s'engager dans leurs armées ?
Cela paraît impensable !
En attendant, Astérix et Obélix partent à la chasse aux sangliers.
Ils croisent en chemin une ravissante jeune fille, Falbala, qui vient de revenir au village.
Obélix, subjugué par cette apparition, en perd l'appétit.
Lui offrant un bouquet de fleurs, l'amoureux transi apprend que la jeune fille est fiancée à Tragicomix qui vient d'être enrôlé de force dans les légions romaines.
Astérix et Obélix décident alors de s'engager et de ramener à Falbala son fiancé....
C'est en novembre 1966 que les jeunes lecteurs de "Pilote" vont découvrir cette nouvelle et dixième aventure d'Astérix et Obélix.
Elle y est annoncée par la superbe couverture du 368ème numéro mais aussi par un interview exclusif que les deux auteurs, magnanimes, semblent avoir accordé, dans le numéro précédent, à un reporter envoyé par le journal !
Rendez-vous a été pris pour 14 heures....
A 15 heures précises, en se bousculant un peu, Uderzo et Goscinny font irruption dans la pièce.
L'un est grand et blond, l'autre plutôt petit et brun.
Le dialogue est engagé.
Les deux auteurs ne songent plus à fuir.
Le reporter les sent passionnément intéressés par le tour que prend la conversation.
Tous deux ont fermé les yeux pour mieux se concentrer !
Il est temps d'achever...par une dernière question :
"Vous avez toujours déclaré que votre seul but c'est de faire rigoler les gens.
Maintenez-vous cette déclaration, ou consentez-vous à avouer les motivations profondes de vos efforts pour tenter de freiner notre course fatidique vers le néant de la totale inquiétude ?
Un silence profond répond à la question du reporter !
Les deux auteurs, yeux clos, têtes penchées, ne réagissent pas.
Le reporter, se retirant sur la pointe des pieds, les laisse à leurs méditations...
"Dès la semaine prochaine dans "Pilote" : "Astérix légionnaire" !
Merci Albert Uderzo, merci René Goscinny...
*réalisé grâce à l'annonce rédactionnelle extraite du 367ème numéro de "Pilote" paru le 3 novembre 1966
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
claireo
  09 novembre 2017
Astérix et Obélix vont rechercher Tragicomix, un gaulois enrôlé comme légionnaire, et pour cela s 'engager eux-mêmes dans l'armée romaine, en guerre contre ...elle-même. Grâce à cet album, j'ai eu envie de savoir qui était Pompée...Toujours aussi bon , je retrouve cet album toujours avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          350
lecassin
  15 juin 2016
Je découvre Astérix par celui-ci : « Astérix légionnaire » en même temps qu'avec "Astérix aux jeux olympiques". On est à l'été 1967 et je m'apprête à rentrer en 6ème. Certes, ce volume est le dixième de la série et on peut considérer ma découverte tardive, mais les infos circulaient moins vite à l'époque qu' aujourd'hui…
Bien sûr, cette première lecture sera très vite suivie de celle de (si ma mémoire ne me fait pas défaut) « La serpe d'or », « Astérix gladiateur » et « le combat des chefs ».
Mais revenons à notre légionnaire… Habitué à Tintin, quel choc : d'abord, le graphisme, mais aussi et surtout les jeux de mots et calembours… le côté historique…
C'est la première apparition de la belle Falbala, dont Obélix va tomber amoureux fou. Hélas, elle est fiancée à Tragicomix, enrôlé de force par les romains et envoyé guerroyer en Afrique. Astérix et Obélix s'enrôlent à leur tour dans les légions romaines afin de le retrouver… Quant aux pirates, ils sont « médusés » façon Géricault…
Est-ce parce que c'est mon premier Astérix ? « Astérix légionnaire » reste un de mes préférés, même maintenant. Il faut dire qu'a la même époque, celle des découvertes, je m'initie aux Beatles, aux Stones et à Dylan… et les Doors arriveront bientôt ; les Who, encore un peu plus tard, avec Woodstock… Oui, je sais : ça n'a aucun rapport... mais quelle riche époque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   18 février 2014
ASTÉRIX : Ô, Panoramix, notre druide ! Viens vite ! Je suis inquiet ! Obélix ne veut pas finir son sanglier, il dit qu'il n'a plus faim !
PANORAMIX : Il n'a rien mangé avant ?
ASTÉRIX : Deux sangliers.
PANORAMIX : Autant dire qu'il n'a rien mangé.
Commenter  J’apprécie          320
Nastasia-BNastasia-B   02 mars 2014
(N. B. : voici quelques traits d'humour absolument inaccessibles aux enfants et que les adultes amoureux de Marseille apprécieront.)

Enfin, c'est l'arrivée à Massilia, grand port d'embarquement vers l'Afrique. [...]
LE LÉGIONNAIRE DE FACTION : Le dépôt se trouve au port neuf. Mais un conseil, par Jupiter : remettez-vous en tenue. À Massilia, si on vous voit en tenue fantaisie, on vous passera un savon !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Nastasia-BNastasia-B   25 février 2014
ASTÉRIX : Plus les armées sont puissantes, plus la nourriture est mauvaise. Ça maintient les guerriers de mauvaise humeur. (Il goûte sa ration.) Je ne pensais pas que l'armée romaine était aussi puissante !
Commenter  J’apprécie          350
Dionysos89Dionysos89   08 février 2013
Légionnaire : C'est le gros des troupes de César ?
Obélix : Non Môssieu !
Astérix : Obélix, au lieu de te disputer, essaie de te renseigner où sont les prisonniers.
Obélix : Astérix ! Ça ne va pas ! Avant la baffe, ils ne veulent pas répondre, après, ils ne peuvent pas !

Commenter  J’apprécie          230
Nastasia-BNastasia-B   23 mars 2014
- 1ère Centurie !
- Poils au sourcils.
[...]
- Amarres larguées !...
- Poils au nez.
[...]
- Mais qui commande, ici, à la fin ?!?
- Poils aux mains.
[...]
- Vous m'en faites la promesse ?
- ET SI CET ÉGYPTIEN AJOUTE QUELQUE CHOSE, JE LE PASSE PAR DESSUS BORD !!!
Commenter  J’apprécie          230
Lire un extrait
Videos de René Goscinny (144) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Goscinny
Soixante ans après sa création par René Goscinny et Albert Uderzo, le héros gaulois s?offre une nouvelle jeunesse pour son 38e album signé Jean-Yves Ferri et Didier Conrad avec l?arrivée d?Adrénaline, la fille du vaincu de César. le dessinateur Didier Conrad explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour dessiner le célèbre héros gaulois. Plus d'informations sur la BD "La Fille de Vercingétorix" de Ferri et Conrad : Plus de BD sur France Inter : https://www.franceinter.fr/theme/bande-dessinee Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Asterix Légionnaire

Quel nouveau personnage entre en scène dans cet épisode?

Panoramix
Cetaumatix
Falbala
Goudurix

10 questions
66 lecteurs ont répondu
Thème : Astérix, tome 10 : Astérix légionnaire de René GoscinnyCréer un quiz sur ce livre
.. ..