AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Raymond Depardon (Illustrateur)
EAN : 9782757801536
270 pages
Éditeur : Points (12/10/2006)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 20 notes)
Résumé :

En 1972, Jean-Claude Guillebaud et Raymond Depardon ont couvert la guerre du Vietnam. L'un comme correspondant de guerre, l'autre comme reporter photographe.

En y retournant ensemble vingt ans plus tard, ils ont pris le temps de se laisser guider par la grâce de ce pays. Un livre majeur sur le Vietnam.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
soleil23
  26 février 2015
Je me suis offert ce roman le 8 mars 2012 et je reviens par cette lecture au Vietnam. Malheureusement, j'ai trouvé le récit hautain et même irrespectueux « …la fatalité de ce pays vainqueur redevenu – dix-sept ans après sa victoire – un pays mendiant de l'extrême Asie»
Le ton acerbe et les termes arrogants utilisés dans ce livre ne correspondent en rien à la quatrième de couverture. J'ai eu l'impression que l'auteur est revenu pour régler un compte.
Seules les photos sublimes (en noir et blanc) atténuent de ma déception (pour cela, ça mérite bien une étoile), certaines réussissent même à me redonner le sourire en pensant au Vietnam, pas celui de Raymond mais celui que j'ai connu.
Commenter  J’apprécie          90
Bastien
  15 août 2012
Je suis toujours autant épaté devant le travail remarquable qu'a fait R. Depardon. Les photos parlent d'elles-même. Elles sont poignantes, et on ne peut rester insensible en les regardant. Son objectif est réalisé : ses photos parlent, vivent. Elles sont très bien servies par un texte de qualité, qui nous fait vivre le vietnam, avec son lot de tristesse...
C'est un pari réussit!
Commenter  J’apprécie          50
Acerola13
  12 novembre 2018
C'est en revenant du Vietnam que j'ai lu ce reportage de Depardon et de Guillebaud, avec un plaisir immense qui me fit presque revivre mon voyage.
Il est rare d'avoir entre les mains des récits si modestes et sincères, où l'écrivain n'enjolive pas outre-mesure son aventure, et souligne autant ses incompréhensions et tristesses face à ce qu'il voit que les moments de joie et les paysages magnifiques.
A lire si l'Asie du Sud-Est, et le Vietnam vous manque !
Commenter  J’apprécie          10
Kareban
  25 août 2020
Que faire après la guerre et un long communisme dévoyé? Se vendre pudiquement au capital, se jeter, arraché, à corps perdu, chercheur d'or? A peine le temps de voir la richesse d'un pays déjà à l'abandon, teinté des traumatismes de la guerre, derniers vestiges de l'empire colonial et volontés farouches de se reconstruire... L'itinéraire de deux reporters de guerre de retour après vingt ans d'absence, désillusions, réflexions sur l'avenir d'un pays trop longtemps aliéné, photographies comme témoin d'une société en mouvement.
Commenter  J’apprécie          00
Bfo
  15 avril 2015
Retour au Vietnam d'un journaliste qui a couvert la guerre avec les américains. On se prend bien au récit et on visualise ce Vietnam en lisant. Bonne introduction à un voyage là bas.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
soleil23soleil23   26 février 2015
Une sourde gêne nous paralyse. Bien sûr, le dénuement vietnamien ne ressemble pas à cette misère aux yeux vides qui agonise dans Calcutta, ni même à la somnolence maladive des banlieues de Bamako. Pas d'enfants squelettiques ni de vieillards en haillons, ici.
Le Vietnam est pauvre mais il n'est pas affamé.

Commenter  J’apprécie          10
soleil23soleil23   26 février 2015
Je pense souvent à tous ces sourires qui nous escortent mais que les photos ne montrerons pas.

Commenter  J’apprécie          50
soleil23soleil23   26 février 2015
..., nous savions que nous reprendrions un jour ou l'autre l'avion vers Saigon. Cromme on retourne sur ses pas, avec un peu d'effarement.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Claude Guillebaud (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Guillebaud
Dialogue improvisé entre Jon Swain, journaliste, auteur de River of Time, et Olivier Weber, grand reporter et écrivain (Dictionnaire amoureux de Joseph Kessel)
En 1970, Jon Swain a 22 ans. Il couvre la guerre du Vietnam et il est l?un des rares journalistes présents à Phnom Penh lorsque la ville tombe aux mains des Khmers rouges. Capturé, il échappe de peu à l?exécution grâce à l?interprète cambodgien du New York Times, histoire qui a inspiré à Roland Joffé, le film Killing Fields (La Déchirure). À propos de River of Time, le journaliste Jean-Claude Guillebaud écrit : Jon Swain « décrit la guerre, les tueries, les saloperies de toutes sortes avec une émotion qui n?est pas de façade ».
Animatrice : Catherine ANDRÉ - Journaliste, cofondatrice et rédactrice en chef de VoxEurop
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Vietnam (Géographie)Voir plus
>Géographie de l' Asie>Singapour (Géographie)>Vietnam (Géographie) (9)
autres livres classés : viêt-namVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2056 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre