AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782379500114
Éditeur : Vega (14/03/2019)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Tokyo, de nos jours... la vie d'un père bascule lorsque sa femme meurt lors de l'accouchement de leur enfant. Face à sa vie et perturbé, le père part à Hokkaido, terrain de son enfance. Mais alors qu'il retrouve les traces de son passé familial, on apprend que son propre père fut un criminel responsable d'un massacre à Hokkaido. Un mystère entoure cette histoire, qu'il se défie de résoudre.

Thriller " temporel ", le manga offre une jolie construction... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  14 mars 2019
Ce seinen édité par Vega vient tout juste de débarquer dans l'hexagone. Il s'agit d'une série encore en cours au Japon qui compte déjà 6 tomes. J'ai été tout de suite très attirée par la couverture de ce premier tome et surtout par ce fabuleux titre. En effet, « le Bateau de Thésée » représente une expérience de pensée philosophique traitant de l'identité : Un changement de matière implique-t-il un changement d'identité ? Pour simplifier : Qu'est-ce qui fait que nous sommes nous-même ?
Bref, une fois mon intérêt piqué au vif, le synopsis de ce manga m'a convaincu de me lancer sans tarder dans sa lecture. Je peux vous assurer que je n'ai pas été déçue du voyage. « le Bateau de Thésée » est un titre émotionnellement fort. Il faut avoir le coeur bien accroché pour arriver à la fin du premier chapitre sans avoir une certaine envie de s'ouvrir les veines. Les choses deviennent un peu plus supportables par la suite, mais on sent tout de suite que les émotions du personnage principal vont avoir une grande incidence sur le reste de l'intrigue.
Le petit coté fantastique de ce récit ne l'empêche pas d'être encré dans un monde très réel. Ce n'est pas vraiment une enquête policière qui va être menée ici, mais plutôt une recherche de vérité. L'ambiance est très immersive et assez cotonneuse, comme si le lecteur se retrouvait plongé dans une bulle de brouillard où seulement quelques éléments de la réalité lui parviennent, mais légèrement déformés par cette masse humide et froide. Je ne saurais pas vraiment comment décrire cette impression de huit clos qui n'en est pas vraiment un au coeur d'un petit village reculé et coupé du monde par une tempête.
La première comparaison qui me vient à l'esprit serait avec l'oeuvre de Stephen King. Cette histoire dégage une aura de mystère tandis que les réactions des différents protagonistes de l'intrigue sont traités avec un souci du détail et une justesse extrême. Entre « 22/11/63 », « La tempête du siècle » ou même « Mr Mercedes », « le Bateau de Thésée » vous laissera une impression persistante dont vous n'arriverez pas à vous débarrasser sans vous être changer les idées après votre lecture.
L'univers graphique est très réussi et contribue à l'ambiance oppressante du récit. J'ai beaucoup apprécié le coup de crayon de Toshiya Higashimoto qui donne une vrai personnalité aux visages de ses personnages. Les différents articles de magasines, coupures de journaux ou calepins annotés par les protagonistes de cette histoire, qui sont disséminés au cours des pages de ce tome, rendent l'univers graphique moderne et vraiment attrayant.
C'est donc un sans faute pour « le Bateau de Thésée » à qui il ne suffit que d'un seul tome pour m'avoir totalement accroché. J'ai très très hâte de découvrir la suite de cette histoire terrible et pourtant déjà vraiment addictive. Si les seinen aux scénarios sombres et travaillés vous intéressent, ce titre est fait pour vous. Alors n'hésitez pas à vous procurer ce premier tome que vous allez dévorer en un clin d'oeil !
Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Mariloup
  16 mai 2019
Le Bateau de Thésée est le deuxième titre que je lis des éditions Vega, spécialisés dans les mangas et plus particulièrement les seinen. J'avais pu découvrir Deep Sea Aquarium MagMell que j'avais beaucoup aimé. J'ai pu lire ces deux titres grâce aux masses critiques Babelio. Et le premier tome du Bateau de Thésée a aussi été une bonne lecture!
24 juin 1989. A Oto Usu, dans un petit village, dans une école plus précisément. 21 personnes sont mortes empoisonnées, élèves et professeurs. Un homme a été reconnu coupable, le policier du village, Bungo Sano, mais encore aujourd'hui, il plaide son innocence! Il a laissé derrière lui sa femme, ses enfants et son enfant à naître, livrés à eux-même, qui ont vécu des années sous les menaces, sous les insultes, indirectement accusés et exclus de la société. Shin, qui n'a jamais connu son père et qui vient lui même de devenu père, ne veut pas que son enfant vive les mêmes choses que lui. En ressortant de vieux dossiers, il constate qu'il s'est passé plein d'événements étranges dans le village avant ce meurtre de masse. Il espère alors faire la lumière sur cette affaire et décide de retourner à Oto Usu. Mais il se retrouve alors dans une étrange brume... qui le ramène dans le passé, six mois avant les faits! Shin va être au plus près des événements, des personnes concernées, auprès de sa famille même et plus particulièrement de son père (le prétendu coupable) et va tenter de changer les choses. Mais peut-on vraiment changer le passé?
Je pensais n'avoir à faire qu'à un manga policier mais en fait, pas du tout! Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait une dimension fantastique. Il y a beaucoup de tension dans ce manga, tout du long j'avais cette sensation de malaise. On a l'impression que le rythme est lent mais les pages tournent à une vitesse folle car j'avais toujours envie de connaître la suite. le mangaka arrive à nous titiller, à nous appâter, à nous donner envie de toujours en savoir plus, à connaître le fin mot de l'histoire et c'est bien joué! On mène l'enquête en même temps que Shin et il y a clairement quelque chose qui n'est pas net!
Je ne savais pas ce qu'était un paradoxe, c'est extrêmement abstrait et je ne suis pas sûre d'avoir tout bien compris. le bateau de Thésée est le nom que l'on donne à un paradoxe. Voici la réflexion citée dans le manga au tout début: "Le "bateau de Thésée" est le nom donné à un paradoxe. Pour perpétuer le souvenir de Thésée, leur héros, les Athéniens ont entretenu son bateau en remplaçant petit à petit ses planches usées par des neuves, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus une seule d'origine. D'où ce paradoxe... peut-on dire que ce navire est resté le même? Et qu'en est-il si on transpose cette réflexion à l'homme?". En tout cas, j'entrevois le rapport avec l'histoire du manga et le fameux paradoxe "Le bateau de Thésée".
Le graphisme est plutôt chouette, plaisant, parfaitement adapté à un seinen. Certains plans sont très réalistes, notamment au niveau des décors et de la végétation. Et j'ai aimé voir toutes les documentations et les articles de journaux au fil des pages pour enrichir encore plus l'histoire.
Ce premier tome a été une bonne lecture, un tome très introductif mais fort sympathique. Je suis bien intriguée et il me tarde de découvrir la suite!
Un grand merci à Babelio et aux éditions Vega pour la découverte de ce titre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Mariloup
  14 mai 2019
Le Bateau de Thésée est le deuxième titre que je lis des éditions Vega, spécialisés dans les mangas et plus particulièrement les seinen. J'avais pu découvrir Deep Sea Aquarium MagMell que j'avais beaucoup aimé. J'ai pu lire ces deux titres grâce aux masses critiques Babelio. Et le premier tome du Bateau de Thésée a aussi été une bonne lecture!
24 juin 1989. A Oto Usu, dans un petit village, dans une école plus précisément. 21 personnes sont mortes empoisonnées, élèves et professeurs. Un homme a été reconnu coupable, le policier du village, Bungo Sano, mais encore aujourd'hui, il plaide son innocence! Il a laissé derrière lui sa femme, ses enfants et son enfant à naître, livrés à eux-même, qui ont vécu des années sous les menaces, sous les insultes, indirectement accusés et exclus de la société. Shin, qui n'a jamais connu son père et qui vient lui même de devenu père, ne veut pas que son enfant vive les mêmes choses que lui. En ressortant de vieux dossiers, il constate qu'il s'est passé plein d'événements étranges dans le village avant ce meurtre de masse. Il espère alors faire la lumière sur cette affaire et décide de retourner à Oto Usu. Mais il se retrouve alors dans une étrange brume... qui le ramène dans le passé, six mois avant les faits! Shin va être au plus près des événements, des personnes concernées, auprès de sa famille même et plus particulièrement de son père (le prétendu coupable) et va tenter de changer les choses. Mais peut-on vraiment changer le passé?
Je pensais n'avoir à faire qu'à un manga policier mais en fait, pas du tout! Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait une dimension fantastique. Il y a beaucoup de tension dans ce manga, tout du long j'avais cette sensation de malaise. On a l'impression que le rythme est lent mais les pages tournent à une vitesse folle car j'avais toujours envie de connaître la suite. le mangaka arrive à nous titiller, à nous appâter, à nous donner envie de toujours en savoir plus, à connaître le fin mot de l'histoire et c'est bien joué! On mène l'enquête en même temps que Shin et il y a clairement quelque chose qui n'est pas net!
Je ne savais pas ce qu'était un paradoxe, c'est extrêmement abstrait et je ne suis pas sûre d'avoir tout bien compris. le bateau de Thésée est le nom que l'on donne à un paradoxe. Voici la réflexion citée dans le manga au tout début: "Le "bateau de Thésée" est le nom donné à un paradoxe. Pour perpétuer le souvenir de Thésée, leur héros, les Athéniens ont entretenu son bateau en remplaçant petit à petit ses planches usées par des neuves, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus une seule d'origine. D'où ce paradoxe... peut-on dire que ce navire est resté le même? Et qu'en est-il si on transpose cette réflexion à l'homme?". En tout cas, j'entrevois le rapport avec l'histoire du manga et le fameux paradoxe "Le bateau de Thésée".
Le graphisme est plutôt chouette, plaisant, parfaitement adapté à un seinen. Certains plans sont très réalistes, notamment au niveau des décors et de la végétation. Et j'ai aimé voir toutes les documentations et les articles de journaux au fil des pages pour enrichir encore plus l'histoire.
Ce premier tome a été une bonne lecture, un tome très introductif mais fort sympathique. Je suis bien intriguée et il me tarde de découvrir la suite!
Un grand merci à Babelio et aux éditions Vega pour la découverte de ce titre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Tachan
  26 mars 2019
Dès l'annonce de ce titre, j'ai senti qu'il était fait pour moi. le côté brumeux des couvertures, le titre qui fleure bon la mythologie, l'histoire de ce fils qui cherche à savoir si son père est bien un criminel, tout ça m'attirait énormément. La lecture du premier tome a confirmé cette attirance et j'ai passé un excellent moment à découvrir ce premier thriller des jeunes éditions Vega.
Nous découvrons, en France, le travail de Toshiya Higashimoto avec son titre le plus récent, mais il n'en est pas à son coup d'essai dans le domaine des seinen manga et cela s'en ressent d'emblée grâce à une narration d'une grande fluidité, construite pour conserver l'attention du lecteur de bout en bout. Il tisse peu à peu la toile du mystère qui entoure l'accusation de meurtres du père du héros et nous fait ainsi pénétrer dans les méandres de l'affaire avec grand talent.
Au début, nous suivons un jeune trentenaire dont la femme est enceinte. Shin est un peu étrange, à travailler comme manoeuvre alors qu'il pourrait être prof, et à porter sans cesse un masque alors même qu'il n'est pas malade. On découvre que tout cela vient du passé de sa famille. Son père a été accusé de terribles meurtres avant même sa naissance et sa famille fait tout depuis pour passer inaperçue et ne pas réveiller la peine des familles des victimes.
A travers ce récit, le mangaka parle de sujets lourds dans notre société : peut-on faire porter la responsabilité d'un crime à la famille du coupable ? Qu'en est-il de la présomption d'innocence ? Les médias doivent-ils sans cesse faire ressortir une histoire qu'on pense close ? etc. Les questions sont nombreuses et pour le moment, les débuts de réponses apportés en disent beaucoup à la fois sur la société japonaise et sur cet auteur qui cherche vraiment à faire la part des choses.
Ainsi, on va suivre le fils du présumé coupable, Shin, qui suite à un terrible drame personnel, va se mettre en quête de la vérité sur les meurtres dont on accuse son père, puisque ce dernier clame encore son innocence et que le contexte où cela a eu lieu était bien trouble. Pour cela, l'auteur va utiliser un procédé narratif déjà vu dans d'autres histoires mais qui prend tout son sens ici et que j'ai beaucoup aimé, mais dont je vous conserve la surprise. Il permet en tout cas de nous plonger en plein coeur de cette sombre histoire et de nous mettre bien dans les pas du héros. On va donc suivre ce dernier et se poser mille questions avec lui.
C'est en effet l'une des richesses du titre : la mise en place et la tenue du mystère. le mangaka nous distille des informations au compte-goutte, à travers les récits des journaux, les notes de certains, ou des K7 audios qu'on entend. du coup, on échafaude des hypothèses mais rapidement on se met à douter. Tout le monde semble suspect et la brume qui entoure cette affaire est encore plus épaisse en fermant le tome qu'en l'ouvrant. D'ailleurs, l'ambiance n'a pas été sans me rappeler par moment celle qu'aime instaurer Stephen King dans ses histoires, c'est dire.
Les dessins, eux, sont très typés seinen et thriller. Toshiya Higashimoto donne une vraie identité graphique à ses personnages. Les décors sont bien présents et jouent un vrai rôle dans l'histoire. le découpage est classique mais efficace et l'introduction de découpes de journaux/magazines est bien faite. Seule la couverture est au final un peu décevante par rapport au contenu parce qu'elle a un côté dur et très figé, mais cela va évoluer par la suite.
J'ai donc passé un très bon moment de lecture. J'ai enchaîné les chapitres l'air de rien, complètement immergée dans l'histoire de cette quête d'un fils voulant apprendre à connaître un père qu'il n'a jamais vu, et ainsi faire la lumière sur l'affaire qui a empoisonné la vie de toute sa famille, afin de pouvoir offrir un cadre serein à sa propre fille. Il me tarde vraiment de poursuivre cette histoire au sein de ce petit village de campagne où tant de mystères se produisent.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Under_the_Moon
  14 février 2020
Shin Tamura est sur le point de devenir papa, l'occasion pour lui de se remémorer son enfance et les quelques souvenirs qu'il a de son père qu'il a peu connu car celui-ci a été accusé d'avoir empoisonné des enfants dans une école - et emprisonné en juin 1989.
Cela aurait pu être une ballade nostalgique dans le passé à la Taniguchi (façon Quartier lointain), mais pas du tout : rien ne se passe comme prévu et Shin se rend dans le petit village de son enfance, et où les meurtres ont eu lieu.
Ce voyage spatial l'amène également à faire un voyage temporel (littéralement en retournant en mars 1989). Il tente alors de modifier le passé dans l'espoir de voir les répercussions sur le présent modifiées également, mais c'est peine perdue, tous les "décès suspects" survenus avant le drame ont bien lieu.
Et la question demeure : Bungo Sano, son père, est-il vraiment l'auteur des meurtres ?
Le scénario est super bien construit et les scènes de paysages enneigés et la brume (la fameuse qui transporte le personnage dans le passé!) sont absolument superbes et d'une minutie bluffante. A l'inverse, les traits des visages des personnages sont beaucoup plus simples mais permettent de les distinguer et d'identifier leurs émotions.
J'ai hâte de lire la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (4)
LeMonde   24 septembre 2019
Si le ressort narratif du voyage dans le temps n’apporte rien de nouveau, Le Bateau de Thésee reste une série profonde et bien orchestrée parce qu’elle respecte un certain équilibre entre un bon scénario de thriller et le portrait intime d’une famille brisée.
Lire la critique sur le site : LeMonde
BoDoi   20 juin 2019
Huis clos temporel captivant. Polar à suspense. Thriller glacial oppressant. Le Bateau de Thésée monte en tension et tient en haleine.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   29 mars 2019
Influer sur les événements dont le déroulement est connu afin d’en changer l’issue, tel est le postulat du récit élaboré par Toshiya Higashimoto dans Le bateau de Thésée. Bien que l’idée n’innove guère, le thème ayant déjà été vu, le traitement se révèle suffisamment efficace pour que le lecteur ne soit pas blasé [...] L'histoire est portée par un dessin au trait assez fin et expressif qui transmet efficacement les émotions grâce à de gros plans sur les visages.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   20 mars 2019
Ce premier tome présente la trame de l’intrigue. Le mystère qui entoure ce père méconnu est encore très opaque. Le scénario de Toshiya Igashimoto mêle avantageusement deux genres : celui du thriller et celui du voyage dans le temps.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MariloupMariloup   14 mai 2019
"Le "bateau de Thésée" est le nom donné à un paradoxe. Pour perpétuer le souvenir de Thésée, leur héros, les Athéniens ont entretenu son bateau en remplaçant petit à petit ses planches usées par des neuves, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus une seule d'origine. D'où ce paradoxe... peut-on dire que ce navire est resté le même? Et qu'en est-il si on transpose cette réflexion à l'homme?".
Commenter  J’apprécie          40
pommerougepommerouge   10 mai 2020
J'ai renoncé à mon rêve ! C'est impossible pour un fils de criminel de devenir professeur....
Commenter  J’apprécie          20
Stephanie39Stephanie39   12 janvier 2020
On a tous le droit d'avoir des petits secrets!
Commenter  J’apprécie          20
LilizLiliz   12 février 2020
Le passé ne peut donc être réécrit ?
Commenter  J’apprécie          10

Video de Toshiya Higashimoto (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Toshiya Higashimoto
[PENSEZ A ACTIVER LES SOUS-TITRES]
En quête de bons livres à lire ? Découvrez l'actualité de Babelio et les livres du moment en vidéo.
Ah, les fêtes de fin d'année ! le moment idéal pour replonger en enfance. Ca tombe bien, ce mois-ci on vous emmène à la rencontre de Jeff Kinney, l'auteur jeunesse américain traduit dans plus de 60 langues, qui a vendu près de 250 millions d'exemplaires de son ‘Journal d'un dégonflé' (Seuil Jeunesse). Nous avons pu le rencontrer et lui poser quelques questions à l'occasion de son passage à Paris, où il a donné un spectacle devant des centaines d'ados surexcités. On en aussi profité, bien sûr, pour demander leur avis à quelques collégiens invités.
C'est aussi l'heure des bilans de 2019, avec non seulement le classement des 19 livres les plus populaires sur Babelio, mais aussi le top des coups de coeur de l'équipe ! On vous laisse découvrir tout ça dans cette longue vidéo…
0:15 Reportage lors du spectacle de Jeff Kinney au théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris, le lundi 9 décembre Jeff Kinney sur Babelio : https://www.babelio.com/auteur/Jeff-Kinney/57630
6:05 Les 19 livres les plus populaires de 2019 L'article avec le classement à retrouver sur le blog : https://babelio.wordpress.com/2019/12/19/ou-lon-vous-presente-les-19-livres-les-plus-populaires-de-lannee-2019/
9:04 Les coups de coeur 2019 de l'équipe de Babelio
Pierre Krause : ‘George Orwell' de Pierre Christin et Sébastien Verdier (Dargaud) https://www.babelio.com/livres/Christin-George-Orwell/1057360
Maïlys : ‘La Fracture' de Nina Allan (Tristram) https://www.babelio.com/livres/Allan-La-fracture/1153808
Nathan : ‘Cent ans' de Heike Faller et Valerio Vidali (Seuil Jeunesse et éditions du Sous-sol) https://www.babelio.com/livres/Faller-100-ans-Tout-ce-que-tu-apprendras-dans-la-vie/1162523
Nicolas : ‘Borgo Vecchio' de Giosuè Calaciura (Notabilia) https://www.babelio.com/livres/Calaciura-Borgo-Vecchio/1149501
Octavia : ‘Ceux que je suis' d'Olivier Dorchamps (Finitude) https://www.babelio.com/livres/Dorchamps-Ceux-que-je-suis/1156209
Charlotte : ‘Le Bateau de Thésée' de Toshiya Higashimoto (Vega) https://www.babelio.com/livres/Higashimoto-Le-Bateau-de-Thesee-tome-1/1143568 ‘BL Métamorphose' de Kaori Tsurutani (Ki-Oon) https://www.babelio.com/livres/Tsurutani-BL-Metamorphose-tome-1/1148072
Guillaume : ‘Number 5' de Taiyou Matsumoto (Kana) https://www.babelio.com/livres/Matsumoto-Number-5-Integrale-tome-1/1117557
Pierre Fremaux : ‘Montagnes d'une vie' de Walter Bonatti (J'ai Lu) https://www.babelio.com/livres/Bonatti-Montagnes-dune-vie/55567
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : Babelio, le site : https://www.babelio.com/ Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le bateau de Thésée

De quel instrument joue Shin ?

L'harmonica
La flûte
Le violon
L'accordéon

3 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le bateau de Thésée, tome 1 de Toshiya HigashimotoCréer un quiz sur ce livre