AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Raynaud (Éditeur scientifique)
ISBN : 2081220873
Éditeur : Flammarion (10/03/2010)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 63 notes)
Résumé :
Voici le premier texte de philosophie politique qui s'attache à comprendre cette part de l'Occident qui n'est pas l'Europe : l'Amérique. Jusqu'au XVIIIème siècle, l'Occident désignait en effet toujours la Vieille Europe ; puis, à partir de la Révolution américaine, une pointe de l'Occident se développe hors d'Europe...
Ce que Tocqueville dit des élections, de la foule, de la presse, de l'opinion, des moeurs ou des armées, s'applique toujours à notre monde mod... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
vincentf
  25 janvier 2018
A l'heure de Trump, il semble tout indiqué de se plonger dans quelques réflexions classiques sur la démocratie américaine.
Tocqueville découvre aux Etats-Unis non seulement un système politique original mais aussi et surtout une société nouvelle, basée sur l'égalité : aucun homme – les femmes, ça viendra, mais Tocqueville est un peu frileux à leur sujet – n'est intrinsèquement supérieur à un autre. Certes, il existe des différences de fortune mais celles-ci ne sont pas ancrées dans un ordre immuable. le pauvre peut s'enrichir et le riche dégringoler au bas de l'échelle sociale.
Ce principe d'égalité est à la base de toute démocratie. Si on l'oublie, on retombe dans l'aristocratie, c'est-à-dire le pouvoir de quelques-uns, par exemple les requins de la finance. Si les démocraties d'aujourd'hui sont malades, c'est qu'elles ont tendance à oublier l'égalité, certaines castes se croyant au-dessus des autres.
Face à ces démocraties dévoyées, les appels au peuple sont souvent grossiers, démagogues et populistes, pour employer des mots à la mode. Ils n'en sont pas moins nécessaires, afin que ne meurent pas les fondements d'une société qui permet à tout individu d'espérer y vivre dignement.
La démocratie en Amérique n'est pas morte. Elle a juste besoin de retrouver l'égalité qui la fonde.

Lien : http://www.lie-tes-ratures.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Cer45Rt
  08 juillet 2018
Une oeuvre visionnaire ! Malgré quelques conjectures un peu douteuses-conjectures secondaires, sans incidence sur le reste, heureusement-cet ouvrage reste un magnifique traité sur la démocratie, ou la démocratie, dans " ses penchants", comme dit Tocqueville, est magnifiquement décodée. Grand et bel ouvrage ! A lire de toute urgence !
Commenter  J’apprécie          40
regisrain
  15 novembre 2012
Une oeuvre éclairée et visionnaire dont les thématiques sont encore pleinement d'actualité presque 2 siècles après sa rédaction..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   14 novembre 2015
Ce qu'il y a de plus difficile à apprécier et à comprendre c'est ce qui se passe sous nos yeux.
Commenter  J’apprécie          700
MaldororMaldoror   17 août 2015
Dans les siècles de foi, on place le but final de la vie après la vie [...]. Ceci explique pourquoi les peuples religieux ont souvent accompli des choses si durables. Il se trouvait qu'en s'occupant de l'autre monde, ils avaient rencontré le grand secret de réussir dans celui-ci [...]. Dans les siècles d'incrédulité, il est donc toujours à craindre que les hommes ne se livrent sans cesse au hasard journalier de leurs désirs et que, renonçant entièrement à obtenir ce qui ne peut s'acquérir sans de longs efforts, ils ne fondent rien de grand, de paisible et de durable. S'il arrive que, chez un peuple ainsi disposé, l'état social devienne démocratique, le danger que je signale s'en augmente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AdenoliaAdenolia   03 juin 2017
La véritable dignité des manières consiste à se montrer toujours à sa place, ni plus haut, ni plus bas; cela est à la portée du paysan comme du prince. Dans les démocraties, toutes les places paraissent douteuses; d’où il arrive que les manières, qui y sont souvent orgueilleuses, y sont rarement dignes. De plus, elles ne sont jamais ni bien réglées ni bien savantes.
Commenter  J’apprécie          101
FamillesenaffairesFamillesenaffaires   24 septembre 2012
Dans les pays démocratiques, la science de l'association est la science mère ; le progrès de toutes les autres dépend des progrès de celle-là. Parmi les lois qui régissent les sociétés humaines, il y en a une qui semble plus précise et plus claire que toutes les autres. Pour que les hommes restent civilisés ou le deviennent, il faut que parmi eux l'art de s'associer se développe et se perfectionne dans le même rapport que l'égalité des conditions s'accroît.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
YsYs   02 mai 2014
Animé par la chaleur de la lutte, poussé au-delà des limites naturelles de son opinion par les opinions et les excès de ses adversaires, chacun perd de vue l'objet même de ses poursuites et tient un langage qui répond mal à ses vrais sentiments et à ses instincts secrets.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Alexis de Tocqueville (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexis de Tocqueville
De la démocratie en Amérique d'Alexis de Tocqueville lu par P. Bernier-Arcand et D. Parenteau
Dans la catégorie : Régimes démocratiquesVoir plus
>Science politique>Types d'Etats et de gouvernements>Régimes démocratiques (48)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
255 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre