AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226321837
Éditeur : Albin Michel (01/01/2016)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Son domaine, c'était l'écriture, il en inventa d'ailleurs une : à la fois peinture et poésie. Mais il fut aussi ministre du roi, inspecteur royal secret, directeur de la grande université confucéenne, jusqu'à ce jour de 1840 où il est envoyé en exil sur l'île de Jeju.

Tout fascine dans la vie de Kim Jeong-hui : sa pensée, son art, la façon dont il sait lier action et contemplation, sa sérénité absolue atteinte au travers d’une vie déchirée.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
PHAM
  28 avril 2016
Avec Christine Joris, le lecteur se déplace dans le temps, l'espace et surtout la pensée et le "ressentir" en compagnie d'un sage Kim Jeong Hui qui survit aux obstacles, aux malheurs, s'engage alors qu'il est en exil, s'ouvre au monde alors qu'il est reclus, s'adonne à la calligraphie qui, plus qu'un art est un mouvement, allie émotion et réflexion, beauté, plénitude et maîtrise de soi. Ce paysage d'hiver est un paysage en mouvement, symbolise le chemin vers la vieillesse, le souffle de vie, l'accomplissement de soi, l'effort vers la plénitude. C'est du moins ce que j'ai compris et ressenti.
Commenter  J’apprécie          61
marieclaude64
  28 juin 2017
Ch.Jordis est connue pour ses récits sur l'Angleterre et la littérature anglaise. Dans Paysage d'hiver, nous la suivons en Corée à la recherche de Kim Jeong-Hui.
Qui est-il cet homme inconnu pour la grande majorité des occidentaux ? C'est un homme politique du 19ème siècle qui occupe des fonctions importantes comme celle de ministre. Un artiste qui sous le nom de Chusa transforme profondément l'art de la calligraphie. Peut être le plus grand calligraphe de l'époque. Un homme imprégné des valeurs de Confucius dont la plus importante est le Ren : le sens de l'humain, proche du mot solidarité, la croyance en la bonté de la vie, la confiance en l'homme qui par un travail sur soi peut se perfectionner et devenir plus humain.
Paysage d'hiver, c'est la beauté des paysages, des montagnes, des ermitages cachées dans la forêt. C'est la beauté de la calligraphie : il n'y a de beauté qu'animée par le souffle. Mais Paysage d'hiver, c'est un voyage intérieur, celui d'un homme qui du sommet de la gloire dégringole seul en exil, celui d'un homme pour qui l'action véritable et droite ne peut être que le résultat de la méditation.
Voyage au coeur de la Corée mais en compagnie d'un sage. Une lecture qui nous amène au coeur de nous même, à notre intériorité, là où est l'être et non l'avoir, là où est le souffle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean
  17 mars 2016
Mi-biographie, mi-récit de voyage, Christine Jordis nous entraîne en Corée sur les pas de Kim Jeong-hui (1786-1856), plus connu sous un de ses noms de plume, Chusa. Ce personnage fascinant, méconnu en Occident, a su allier action et engagement dans le monde avec réflexion et contemplation et a marqué l'histoire de son pays, notamment par la qualité exceptionnelle de ses oeuvres calligraphiques. Il est considéré aujourd'hui comme le plus grand calligraphe de son époque,
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   27 février 2016
Ressentir n'était d'ailleurs pas réservé aux seuls lettrés chinois : les signes créés, vivants, parlaient tout aussi bien aux centaines de millions d'illettrés chinois; ainsi que le nota le poète Henri Michaux lors du voyage en Chine qu'il effectua en 1930, lui qui ne connaissait pas non plus la langue: "Ces caractères , illisibles à des centaines de millions de chinois, ne leur étaient pourtant pas lettre morte. Tenus hors du cercle des lettrés, les paysans, il est vrai, les regardaient sans les comprendre, mais non sans ressentir" ( p.42 : cf. Idéogrammes en Chine, Fata Morgana, 1975)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
fanfanouche24fanfanouche24   26 février 2016
Partir. Rupture. Et tout recommence. Fin des habitudes d'être et de penser, la vie à réinventer. Tel est le grand mérite du voyage. Créer la rupture. Laisser derrière soi le fatras des vieux papiers, idées, connaissances, problèmes, ennuis et autre quincaillerie dont nous entendons à chaque pas le tintamarre. Se sortir de la routine où l'on se débat, déplacer l'horizon mental qui nous enferme, en repousser au plus loin les limites, gagner une vision nouvelle, une perspective différente, une plus grande ouverture, en un mot: le large- et obtenir d'autres réponses, peut-être.(p. 12)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
CsylCsyl   18 juin 2016
Le tracé du bambou, comme celui de l'orchidée, est une forme d'écriture. Et, de même, le caractère écrit peut ressembler à un dessin de plante. Chusa jouera indéfiniment de cette ressemblance, déformant le trait des idéogrammes, le transformant, lui donnant une vie nouvelle, végétale ou animale, fantaisiste, exubérante, surréelle.
Commenter  J’apprécie          40
fanfanouche24fanfanouche24   28 février 2016
Peindre/écrire/calligraphier. Ou s'accorder à l'œuvre de la Création-au cosmos.
Le pinceau est le moyen de l'accord.
Dynamique, animé par l'énergie de la vie, son mouvement participe du grand rythme universel.
Dans cette perspective, calligraphier c'est à chaque trait recréer le monde. (p. 41)
Commenter  J’apprécie          30
DanieljeanDanieljean   17 mars 2016
Le Milieu confucéen est l’exact contraire de notre médiocrité dorée […] Le Milieu juste des sages implique une exigence sans relâche, un effort sans limite, une tension extrême, qui nous fait aspirer toujours à la meilleure part de ce qui naît en nous, entre nous.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Christine Jordis (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Jordis
Gandhi avec Christine Jordis
autres livres classés : calligraphieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1437 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre