AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782213654881
360 pages
Éditeur : Fayard (16/03/2011)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 11 notes)
Résumé :
À la chute du mur de Berlin en 1989, le capitalisme triomphait.
Vingt ans plus tard, il est à l’agonie. Qu’a-t-il bien pu se passer entre-temps ? Une explication possible est que le capitalisme a été atteint du même mal qui venait de terrasser son rival, et la complexité devrait alors être incriminée : l’organisation des sociétés humaines atteindrait un seuil de complexité au-delà duquel l’instabilité prendrait le dessus et où, sa fragilité étant devenue e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ileana
  24 juillet 2015
Cet ouvrage date de 2010. Un texte hybride : moitié technique, moitié philosophique. En première partie, des pages sur l'économie et la finance, c'est technique, il est question de conséquences de la crise de subprimes, avec de termes comme CDO et ABS ou alors assouplissement quantitatif (action des banques centrales).
D'autre part, dans la deuxième partie, des pages où l'auteur mène une réflexion sur un hypothétique modèle de société plus juste, en citant Hegel, Saint-Just, Tocqueville etc. La contradiction entre propriété privée et éthique semble au coeur de ces considérations philosophiques. Sur l'ensemble un ouvrage stimulant, l'approche heuristique est intéressante ; mais un peu plus de rigueur dans le cheminement de l'argumentation (moins de digressions) aurait été plus judicieux à mon goût.
Extraits :
La projection d'une nouvelle société : « faire un choix : continuer comme avant de lier les revenus au travail pour la majorité de la population, ou dissocier les deux » (Jorion imagine un revenu minimum pour tous). « Dans l'un ou l'autre cas, il faudra porter remède à la concentration du patrimoine et au mécanisme qui la produit inéluctablement. le défi n'est pas mince : un changement de civilisation. Rien de moins. » p 331-333
Les grandes figures de la Révolution française « se trouvèrent confrontées à des situations et à des contradictions qui évoquent celles qui nous interpellent aujourd'hui. [ ] Les points de convergence sont frappants : un désordre économique et financier profond, des tentatives successives de remise en ordre couvrant tout l'éventail des solutions possibles. [ ] Comme il y avait, à l'instar d'aujourd'hui, impasse, aucune approche n'était susceptible de débloque la situation, si ce n'était une révolution .[ ]
Aujourd'hui, les commentateurs préfèrent en général dresser un parallèle entre la situation présente et les années 30. [ ] Pourtant, une différence essentielle existe entre cette époque et la nôtre : des alternatives existaient alors. le communisme soviétique était en effet en place depuis dix ans, et les fascismes italien et allemand eurent tôt fait de prendre forme. Ces alternatives sont absentes aujourd'hui. Les utopies mêmes manquent à l'appel. de la même manière exactement qu'en 1789, quand les révolutionnaires n'ont pas de modèle plus récent vers quoi se tourner que la Grèce et la Rome antique ! Il leur faut donc inventer. A partir de rien. Tout comme nous aujourd'hui ». p315-316
Ci-dessous un extrait de la première partie de l'ouvrage, où il est question de la crise de subprimes et ses suites : « Publié en avril 2010 le nouveau livre de Michael Lewis [La Casse du siècle], relatait de façon détaillée la campagne entreprise par Wall Street quand il devient évident que les titres émis dans le secteur subprimes sombraient, et que le seul espoir de survie, pour ceux qui les détenaient en grandes quantités, résidait dans leur vente immédiate et, mieux encore, dans des paris portant sur leur perte, afin de réaliser un gain rapide pouvant rapporter des sommes plus élevées encore que le risque effectivement couru. »p123



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pbazile
  29 décembre 2011
Un livre assez intéressant en ces temps troublés.
Paul Jorion est un sociologue dont le "fond de commerce" est l'économie. Il a ainsi étudié dans diverses situation le phénomène d'établissement des prix qu' il considère comme un phénomène de rapport de forces.
Depuis quelques années il anime un blog qui s'intéresse à la crise.
Le "capitalisme à l'agonie" est à mon avis un livre étape dans une réflexion par rapport à la crise, à la fois des recherches historiques de Paul Jorion (le révolution française, notamment) ainsi que des réflexions des visiteurs du blog.
On y trouve des réflexions intéressantes, mais j'ai quand même été un peu déçu.
C'est un peu fourre-tout et j'aurais tendance à dire que la réflexion n'est pas totalement aboutie.
La partie sur la crise de 2008 est longue, trop détaillée et j'ai failli abandonner plusieurs fois. La fin est meilleure, je conseille à tout le monde de passer la partie qui concerne la crise de 2008 et ses détails.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   30 mars 2020
Soit le gain de productivité a permis de faire baisser le prix du bien ou du service produit, soit ce gain a été partagé entre eux par les investisseurs et les dirigeants d'entreprise ; mais ni les salariés ni les victimes du chômage technique provoqué par le progrès de l'automation n'ont eu voix au chapitre.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Paul Jorion (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Jorion
Thomas Jorion - Silencio .Thomas Jorion vous présente son ouvrage "Silencio" aux éditions La Martinière. http://www.mollat.com/livres/silencio-9782732460154.html Notes de Musique : 06 Sewing Song (by Weerthof). Free Music Archive
autres livres classés : économieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre