AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre-Emmanuel Dauzat (Traducteur)
ISBN : 2012794602
Éditeur : Hachette Littératures (11/03/2009)

Note moyenne : 4.55/5 (sur 22 notes)
Résumé :

Au sortir de la dernière guerre, l'Europe était prostrée. Dévastée, livrée au chaos, elle a vu ses régions orientales passer du joug nazi à l'Empire soviétique. Aujourd'hui, l'effondrement de l'URSS appartient au passé et l'Union européenne s'étend de l'Atlantique à l'Ukraine. Comment notre continent a-t-il su renaître des ravages inimaginables de la pire guerre qu'il ait connue ? Comme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
chartel
  30 mars 2008
Cet essai est une véritable encyclopédie, une oeuvre ressource, pour toute personne cherchant à comprendre ou à définir l'Europe. Près de 1000 pages traitant de l'histoire mouvementée d'un continent qui fut à l'origine de l'un des pires événements de l'histoire de l'humanité : le génocide des Juifs par les nazis. C'est à partir de ce néant et de ce chaos inexplicables que les Européens vont réussir à retrouver une place dans le concert des nations parce qu'ils surent reconnaître leurs fautes et leurs erreurs et ainsi s'organiser autour des valeurs qui avaient été bafouées pendant le second conflit mondial. Cette présentation très idyllique d'une Europe retrouvée ne doit pas nous tromper sur le récit d'une période d'après guerre recouvrant soixante années, de 1945 à 2005. En effet, les atrocités nazies n'ont pas universellement changé les hommes du vieux continent. Au contraire, à peine les décombres de la Seconde Guerre étaient effacés que nombreux furent ceux qui n'hésitèrent pas à user des plus exécrables moyens pour arriver à leur fin. Mais ces désespérantes persistances sauvages et destructrices ne purent détourner le nouveau cap suivi par la majorité des pays européens. Il n'y a pas de hasard dans le fait que l'Europe abrite aujourd'hui une cour européenne des droits de l'homme ainsi qu'un tribunal pénal international.
Pour arriver à nous faire comprendre cette lente évolution des mentalités européennes, Tony Judt n'évite aucun sujet. de la politique aux mouvements sociaux, de l'économie aux pratiques culturelles, des rapports internationaux aux mouvements des idées, rien n'échappe à l'étude minutieuse de l'historien. Il n'omet pas également le moindre territoire de ce continent patchwork. du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest, tous les pays et tous les particularismes régionaux sont abordés.
Si cette merveilleuse somme peut être utilisée comme un manuel pour étudier telle ou telle période de l'histoire européenne de l'après guerre, la lire dans sa totalité permet de voir les évolutions ou les continuités de ce continent, comme, par exemple, l'apparition des questions environnementales ou le décalage récurrent entre les profondes transformations des aspirations sociales et les décisions politiques.
Enfin, l'auteur parachève remarquablement son oeuvre par une interrogation et une analyse de ce qu'est l'Europe, un mot que l'on peut associer plus facilement à un concept plutôt qu'à un véritable territoire. Il permet d'offrir des perspectives pour l'avenir commun du continent nous aidant ainsi à mieux nous situer à l'intérieur de cet ensemble géographique, mais aussi à trouver notre place dans un espace mondialisé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
beogles
  25 avril 2015
Remarquable. A lire absolument.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
chartelchartel   30 mars 2008
A la différence de la mémoire, qui se confirme et se renforce, l’histoire contribue au désenchantement du monde. L’essentiel de ce qu’elle a à offrir est dérangeant, voire perturbant : c’est bien pourquoi il n’est pas toujours politiquement prudent de manier le passé comme une trique morale pour frapper et réprimander un peuple de ses péchés passés. Mais l’histoire demande à être apprise, et périodiquement réapprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
aniobianiobi   25 août 2016
L’illusion que le communisme était réformable, que le stalinisme avait été un mauvais tournant, une erreur qu’il était encore possible de corriger, que les idéaux centraux du pluralisme démocratique étaient peut être, tant bien que mal, encore compatibles avec les structures du collectivisme marxiste: cette illusion fut écrasée par les chars le 21 août 1968 et ne devait plus renaître. Alexandre Dubcek et son programme d’action n’étaient pas un commencement, mais une fin.
La carcasse en putréfaction ne devait être finalement emportée qu’en 1989, mais l’âme du communisme était morte vingt ans plus tôt: à Prague, en août 1968.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
>Histoire de l'Europe>Histoire générale de l'Europe>Histoire de l'Europe depuis 1918 (442)
autres livres classés : europeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1854 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre