AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2283032377
Éditeur : Buchet-Chastel (04/10/2018)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Dans la vie d'un lecteur, certains auteurs occupent une place à part : lectures inaugurales, compagnons de tous les jours, sources auxquelles on revient. La collection « Les auteurs de ma vie » invite de grands écrivains d'aujourd'hui à partager leur admiration pour un classique, dont la lecture a particulièrement compté pour eux. « Flaubert à cheval. Flaubert fut beau. Flaubert fut jeune. Jeune. Glorieux. Blond, bouclé. Grand et bien fait. Fl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
igolenerougier
  06 décembre 2018
On est dans le bain dès le nom de la collectiion dans laquelle Marie-Hélène Lafon a été invitée à écrire. « Les auteurs de ma vie » : ce livre n'est pas un essai, pas un énième hommage à un grand écrivain. C'est une promenade avec un homme bien en chair avec lequel dès les premières lignes Marie-Hélène donne sa complicité en partage « Je vis un peu avec lui. Nous faisons bon ménage ». Cela n'est pas tout neuf et cela va durer : le texte a pour titre « Flaubert for ever » et les volumes de la Correspondance de Flaubert sont « en horizon d'attente sur le bureau de Marie-Hélène. Mais leur compagnonnage a ses règles de respect de chacun, règle énoncée dès la première page : « je ne peux pas écrire quand je lis Flaubert : ou je ne peux pas lire Flaubert quand j'écris ; ça ne peut pas se faire ensemble ». Loin d'être un modèle, Flaubert est une Oeuvre dans laquelle Marie-Hélène Lafon emmène son lecteur dès la lecture de la première Education Sentimentale par ce jeune homme de 24 ans à son père qui …s'endort. On entre sans détour dans l'univers flaubértien « on le devine, enseveli et enfoncé, comme on le serait dans une vase robe de chambre cossue et enveloppante, douillettement callé au creux d'une nébuleuse amicale, ancillaire, familiale ». Très vite on est happé par l'ampleur du personnage et de l'oeuvre. Alors, comme Marie-Hélène Lafon on ne peut faire autrement : « En manger, en manger par coeur, En asséner, en dévider. A ses amis . A ses amants. A ses élèves . A ses lecteurs. S'en réciter à l'intérieur muettement. Etre nourrie de. Etre adossée à ». Flaubert est bien « un auteur de ma vie ».
Cette puissance de la relation, Marie-Hélène l'offre à ses lecteur par la force de son écriture. Volontaire, incisive, sans fioritures, riche de ces phrases courtes et précises, de ces accumulations de verbes et d'adjectifs qui, telles les notes d'une musique, conduisent la partition vers un crescendo sans appel.
Mais l'oeuvre ne cache jamais l'homme, car « Flaubert fut beau. Flaubert fut jeune. Jeune. Glorieux. Blond, bouclé. Grand et bien fait. Flaubert eut mal aux dents. Flaubert fut foudroyé à l'âge de dix- sept ans sur le chemin de Pont l'Evêque, il échappa au Droit et il put commencer à vivre. » . Et lorsque tombent les derniers mots de Marie-hélène Lafon : « Flaubert est inépuisableFlaubert for ever » tout simplement : ON SIGNE !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
michelekastnermichelekastner   01 février 2019
En classe de quatrième, au pensionnat de Saint-Flour, en 1975, on me fait lire Madame Bovary ; je crois n'y avoir à peu près rien compris mais je fus embarquée ; ça a débuté comme ça, dirait l'autre, avec Gustave, ça a débuté comme ça, en quatrième et à Saint-Flour, sous la vive férule d'une jeune femme remplaçante qui avait de longs cheveux plats et blonds.
C'est au point que je me souviens seulement du sujet de rédaction dont fut assortie cette lecture. Inaugurale ; car ce fut une lecture inaugurale. Carrément.
Inventez un avenir pour Berthe. Carrément.
On avait de ces audaces pédagogiques, de ces élans créatifs, en 1975 en classe de quatrième au pensionnat de Saint-Flour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Marie-Hélène Lafon (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Hélène Lafon
La Fête du Livre de Bron propose chaque année une journée de réflexion sur des enjeux majeurs de la littérature contemporaine. le vendredi 8 mars 2019, nous proposions un focus sur les liens entre littérature, nature sauvage, grands espaces, sciences humaines et environnement. Lors de cette 33ème édition, nous avions la chance d'accueillir Pierre Schoentjes, professeur à l'Université de Gand, spécialiste du « nature writing » en langue française pour un grand entretien exceptionnel, animé par Thierry Guichard, à revivre ici en intégralité.
Dans Ecopoétique, Pierre Schoentjes étudie les spécificités du « nature writing » en langue française – le terroir plus que la terre, le lieu plutôt que le paysage, l'esthétique plutôt que l'éthique – en délimitant un corpus littéraire constitué d'écrivains comme Jean-Loup Trassard, Pierre Gascar, Charles-Ferdinand Ramuz ou Philippe Jaccottet. Mais il explore aussi les oeuvres d'écrivains très contemporains comme Emmanuelle Pagano, Belinda Cannone ou Marie-Hélène Lafon. En partenariat avec l'Université Lyon 2, la Médiathèque Départementale du Rhône et Médiat Rhône-Alpes.
©Garage Productions.
Un grand merci à Stéphane Cayrol, Julien Prudent et David Mamousse.
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le quiz du 100% quasi assuré, mais speedez pour être le meilleur !

Les questions sont simples, même s'il faut parfois prendre le temps de réfléchir ! On tente de faire un 100% le plus rapide ?

OK, allez zy va
Trop la flemme, là...

20 questions
1737 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , insolite , humourCréer un quiz sur ce livre