AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266231057
Éditeur : Pocket (06/06/2013)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Le petit garçon l'a bien compris: cette vieille dame aux cheveux de neige n'a rien d'ordinaire. C'est une fée, avec des soleils plein la tête, une mamie silencieuse qui, sur un lit d'hôpital, attend sa dernière visite pour enfin livrer son secret.
Née avant 1900, elle a traversé trois siècles. Pourtant, seules vingt-quatre heures ont vraiment compté. Vingt-quatre heures d'un amour arraché à la guerre. Vingt-quatre heures d'un été brûlant pour illuminer une vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  05 juin 2019
Ce roman est un collier de perles, un magnifique diamant brut, hymne à la vie, à l'amour, à la nature.
Une vieille dame aux cheveux blancs, née « au coucher d'un siècle, qui aura vécu le long du suivant, et se retirera au lever du troisième », une vieille dame qui attend son heure de gloire au ciel avant de devenir plus cramoisie qu'une plante verte. Sur son lit de mort, elle se remémore son grand amour. Un amour de 24 heures mais dont elle se souviendra toute sa vie.
C'est un roman doux, très doux, beau, poétique, apaisant, authentique. Un roman qui mélange les images, fait travailler les sens, nous plonge dans différents contes comme autant de rêves éveillés. Quelques petites centaines de pages d'amour et de fraîcheur.
Commenter  J’apprécie          9210
isabelleisapure
  07 juillet 2014
ENORME COUP DE COeUR !!!
Il y a les livres que l'on aime, ceux que l'on adore et un jour, par hasard, par chance, vous avez entre les mains LE LIVRE, celui qui vous n'oublirez jamais, celui que vous aimeriez avoir écrit.
Ce livre, je vais essayer de vous en parler afin de vous convaincre de ne pas passer à côté de ce bijou.
Une vieille dame, vieille d'un âge à trois chiffres, trop coquette pour être plus précise nous raconte sa vie et surtout son amour passionné pour un homme dont elle ignore tout jusqu'au nom.
Un prénom et une journée d'amour fou !
Tout s'est terminé brusquement, pas pour cette dame qui a vécu chaque jour en pensée chaque minute de son histoire.
Je ne vous en dirai pas plus, j'espère que vous aurez envie de découvrir la suite.
Quelques belles phrases pour finir, mais il y en a tant qu'il faudrait toutes les mettre en citation :
« C'est un câlin d'une tendresse inouïe, ces retrouvailles matinales avec son jardin. le seul, le dernier quand on est une vieille dame privée d'étreintes ».
« Mieux vaut regarder le ciel que d'y être ».
Ce livre est un hymne à l'amour, un hymne à la vie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
emi13
  17 août 2014
Magnifique récit d'une dame dont l'anniversaire est de trois chiffres, avec ses cheveux blanc immaculés, elle reste coquette. Sur son lit d'hôpital elle est là inepte, mais sa mémoire fonctionne bien .Elle pense à sa vie à son amour passionné pour un homme rencontré sur le quai d'une gare, cet amour dont elle ignore son nom, d'où il vient, rien n'a d'importance à ses yeux sauf leur amour. Mais cet amour ne dureras que 24 heures J'ai vraiment eu un coup de coeur, moi qui ne lis en général que des policiers
Commenter  J’apprécie          250
bina
  19 novembre 2016
Une citation de Zweig est en exergue de ce roman de David Lelait-Hélo intitulé Sur l'épaule de la nuit, mais que j'aurai bien vu s'appeler Vingt quatre heure dans la vie d'une femme.
Vingt quatre heure de bonheur, vingt quatre heures qui constituent un tournant après lequel rien ne pourra plus jamais être pareil, jusqu'à la compréhension de l'événement.
Mais comment le savons-nous ?
La narratrice est une vieille dame aux cheveux de neige, au corps noué comme l'écorce nue, elle est une vieille, une vieille d'âme à l'âge à trois chiffres. Oui, le ciel l'avait oubliée. Une mamie qui attend la mort sur un lit d'hôpital. Mais elle a eu le temps d'écrire cette journée dans des petits carnets pour son petit fils. Ce petit fils qui ressemble tant à pierre.
David Lelait-Hélo a des relations particulières avec les vieilles dames. Il a le sens de la description et de la formule (parfois un peu cliché ?) pour dresser des tableaux comme des scènes de vie quotidiennes saisies sur le vif resituées dans la société d'une époque. L'intérêt de l'histoire de cette femme réside dans le contexte du débat des années quarante. « Autour de moi, on s'interrogeait que je ne fusse pas encore mariée, on m'attribuait quelques de vice de forme, du coeur ou du corps, m'imaginait coquin. Je l'étais. » Une vieille dame qui attend le tarin de la mort et qui se souvient.
La vie de la narratrice est ponctuée d'histoires que lui racontait sa mère lorsqu'elle était enfant. Des contes, fictifs, mais porteur de sens, pour se construire, pour servir, plus tard, quand elle sera grande. J'aime particulièrement celle de la grossesse de la marmite. Ce serait trop long de la réécrire, mais je vous conseille de vous plonger dans le roman pour la découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Flopense
  31 décembre 2018
Doux. Amusant. Facile à lire.
Élevé par ses grands-mères, David pris la plume suite à la mort de l'une d'elle dont il pensait qu'elle cachait un grand secret. Son imagination fit le reste. Ainsi naquit Sur l'épaule de la nuit.
Les premières pages séduisent. Un bambin s'adresse à une senior dont le mutisme le mène à penser qu'il s'agit d'une fée. le lecteur sourit à l'amusement et la réjouissance que cette méprise fait naître dans l'esprit de la centenaire pourtant récemment claquemurée* dans un corps inerte au suite d'un AVC. Oubliée de la mort, cette dame à la chevelure de neige nous conte une escapade amoureuse dans des temps troublés par la guerre. Un moment furtif qui résonnera pourtant toute son existence dans son coeur.
Témoignage de vieillesse, de ces gens dont on éprouve bien du mal à imaginer la jeunesse; témoignage des rapports familiaux parfois difficiles; témoignage du droit à une mort digne aussi.
La mère de la narratrice avait pour habitude de lui conter des fables, ces petites clés de vie, qu'elle nous conte à son tour. Plus tard, Lelait écrira d'ailleurs Si le bonheur m'étais conté (2011) et Si l'amour m'était conté (2013). Je me réjouis de les lire au vue de celles parsemées dans ce récit. Mmmmh, la tradition orale. Quelle merveille ! Bien dommage qu'elle se perde. Je remercie dés lors chaleureusement l'auteur pour m'y avoir plongée dans ce joli bouquin.
J'ai abordé ce roman avec sans doute un peu trop d'attentes. Raté... Il n'a pas eu sur moi l'effet inoubliable du premier ouvrage de l'auteur. Poussière d'homme, roman biographique, me fit tressaillir l'âme car il relate la disparition d'un être aimé, arraché par la maladie, celle-même qui n'arrive qu'aux autres. Ici, même si l'écriture de Lelait garde une douce mélodie sur un thème fort, le récit ne m'a pas tant prise aux tripes. Néanmoins, je n'ai aucune critique négative à l'égard de Sur l'épaule de la nuit.
Verdict de ce second rendez-vous : j'aime le style simple et mélodieux de David Lelait. Au vue des nuances présentes dans ses romans, il semblerait qu'il soit doté d'une rare sagacité. Son regard pénétrant facilite non seulement la projection dans ses récits, mais invite aussi à plus de conscience de soi et de l'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   05 juin 2019
La solitude et le silence m’ont peut-être aidée à vivre aussi longtemps : je me suis économisée, mise en veille pour passer le plus de temps possible en moi. Aucun autre voyage ne me tentait. Mes souvenirs et mes livres étaient des fenêtres ouvertes, je n’ai en leur compagnie manqué ni de ciel ni de soleil.
Commenter  J’apprécie          303
LadybirdyLadybirdy   04 juin 2019
J’apercevais la croisée des chemins à la sortie du village, au-dessus de lui la voie ferrée, et sinueuse en son centre la rivière, comme un sourire sur le visage de la terre.
Commenter  J’apprécie          340
LadybirdyLadybirdy   05 juin 2019
C’est un câlin d’une tendresse inouïe, ces retrouvailles matinales avec son jardin. Le seul, le dernier, quand on est une vieille dame privée d’étreintes.
Commenter  J’apprécie          350
emi13emi13   16 août 2014
Ne demande ton chemin à personne , tu risquerais de ne plus pouvoir te perdre ............ ( rabbi Nachman de Bratslav )
Commenter  J’apprécie          190
LadybirdyLadybirdy   06 juin 2019
Vivre, c’est semer le mot « encore » dans toutes ses phrases, le mot du désir renouvelé, celui que l’on murmure après l’amour.
Commenter  J’apprécie          180
Videos de David Lelait-Helo (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Lelait-Helo
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Line Renaud Mes années Las Vegas de Line Renaud et David Lelait-Helo aux éditions La Martinière https://www.lagriffenoire.com/122641-beaux-livres-art-line-renaud-mes-annees-las-vegas.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : hôpitalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3442 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..