AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266231053
168 pages
Éditeur : Pocket (06/06/2013)
3.86/5   35 notes
Résumé :
Le petit garçon l'a bien compris: cette vieille dame aux cheveux de neige n'a rien d'ordinaire. C'est une fée, avec des soleils plein la tête, une mamie silencieuse qui, sur un lit d'hôpital, attend sa dernière visite pour enfin livrer son secret.
Née avant 1900, elle a traversé trois siècles. Pourtant, seules vingt-quatre heures ont vraiment compté. Vingt-quatre heures d'un amour arraché à la guerre. Vingt-quatre heures d'un été brûlant pour illuminer une vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 35 notes
5
7 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ladybirdy
  05 juin 2019
Ce roman est un collier de perles, un magnifique diamant brut, hymne à la vie, à l'amour, à la nature.
Une vieille dame aux cheveux blancs, née « au coucher d'un siècle, qui aura vécu le long du suivant, et se retirera au lever du troisième », une vieille dame qui attend son heure de gloire au ciel avant de devenir plus cramoisie qu'une plante verte. Sur son lit de mort, elle se remémore son grand amour. Un amour de 24 heures mais dont elle se souviendra toute sa vie.
C'est un roman doux, très doux, beau, poétique, apaisant, authentique. Un roman qui mélange les images, fait travailler les sens, nous plonge dans différents contes comme autant de rêves éveillés. Quelques petites centaines de pages d'amour et de fraîcheur.
Commenter  J’apprécie          9210
isabelleisapure
  07 juillet 2014
ENORME COUP DE COeUR !!!
Il y a les livres que l'on aime, ceux que l'on adore et un jour, par hasard, par chance, vous avez entre les mains LE LIVRE, celui qui vous n'oublirez jamais, celui que vous aimeriez avoir écrit.
Ce livre, je vais essayer de vous en parler afin de vous convaincre de ne pas passer à côté de ce bijou.
Une vieille dame, vieille d'un âge à trois chiffres, trop coquette pour être plus précise nous raconte sa vie et surtout son amour passionné pour un homme dont elle ignore tout jusqu'au nom.
Un prénom et une journée d'amour fou !
Tout s'est terminé brusquement, pas pour cette dame qui a vécu chaque jour en pensée chaque minute de son histoire.
Je ne vous en dirai pas plus, j'espère que vous aurez envie de découvrir la suite.
Quelques belles phrases pour finir, mais il y en a tant qu'il faudrait toutes les mettre en citation :
« C'est un câlin d'une tendresse inouïe, ces retrouvailles matinales avec son jardin. le seul, le dernier quand on est une vieille dame privée d'étreintes ».
« Mieux vaut regarder le ciel que d'y être ».
Ce livre est un hymne à l'amour, un hymne à la vie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          293
emi13
  17 août 2014
Magnifique récit d'une dame dont l'anniversaire est de trois chiffres, avec ses cheveux blanc immaculés, elle reste coquette. Sur son lit d'hôpital elle est là inepte, mais sa mémoire fonctionne bien .Elle pense à sa vie à son amour passionné pour un homme rencontré sur le quai d'une gare, cet amour dont elle ignore son nom, d'où il vient, rien n'a d'importance à ses yeux sauf leur amour. Mais cet amour ne dureras que 24 heures J'ai vraiment eu un coup de coeur, moi qui ne lis en général que des policiers
Commenter  J’apprécie          260
OSOLEMIO
  18 juin 2021
"Jamais on n'aime plus la vie qu'à l'ombre du renoncement " Stefan Zweig.
Née en 1900, elle a vu passer 3 siècles et, à l'hôpital elle est en partance vers un paysage d'hiver, couronnée des nuages blancs : elle subit cette fin de vie qui n'en finit pas et, se remémore son passé, sa mère qui lui contait toujours de belles histoires et, surtout les 24 heures passées avec l'amour de sa vie : Pierre.
C'était l'été de la guerre, elle fuyait la ville et l'homme qui l'avait demandée en mariage...puis, sur le quai de la gare : elle l'a vu, il est monté dans son wagon, et ils se sont arrêtés à la gare d' un petit village dans la campagne verte et fleurie, ils se sont baignés à la rivière, se sont aimés et, il lui a offert le collier de sa mère.
Un promeneur veut bien les photographier, et elle gardera toute sa vie la preuve qu'elle n'a pas rêvé ces instants de bonheur !
Il lui parle de ses parents, de la dame qui l'a recueilli et avec qui, il a quitté l'Ukraine pour la France, pays de son père.
Mais c'était sans compter sur les hommes en noir qui sont venus le chercher en voiture après avoir dévasté l'appartement ! Elle a pleuré mais l'instinct de survie a été le plus fort, et finalement elle a épousé celui qui l'attendait : le fossoyeur de son amour !
Elle va mourir la mamma : sa soeur cadette avare, riche, jalouse est venue lui " polluer la mémoire ", faire semblant de s'apitoyer !
Mais il y a Sébastien, son petit-fils qui vient la chercher pour l'amener à la rivière s'effacer de la surface du monde...
Elle lui a laissé en héritage : le collier de perles et 6 carnets retraçant sa vie...
Un beau roman poètique, tendre, authentique, sensuel ! Un hymne à la vie, à la nature, à l'amour, à la relativité des choses !
L.C thématique de Juin 2021 : moins de 100 lecteurs sur babelio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Spy_ke
  11 février 2020
Le très beau roman de David Lelait-Helo "Sur l'épaule de la nuit", retrace la vie d'une vieille dame - dont on ne connaitra pas le nom - qui aura traversé son siècle et aura vécu vingt-quatre de bonheur auprès de celui qu'elle considérera comme l'amour de sa vie et qui la suivra durant toute son existence.
L'histoire que retrace la narratrice nous projette à une époque où les conditions sociales et le statut de la femme ne permettaient pas toujours de sortir de sa condition – quand même bien cela est toujours d'actualité aujourd'hui. Ainsi, c'est en quittant momentanément son quotidien et son destin tout tracé qu'elle LE rencontrera et goutera au bonheur. Elle oubliera la guerre et la mettra de côté pendant cet instant magique et éphémère qui la poursuivra jusqu'au bout de sa vie.
Toutefois, il ne s'agit pas que d'un Amour que la narratrice retrace tout au long du livre, mais aussi du regard qu'elle porte sur la relation amoureuse et ses – nécessaires - secrets, sur la vieillesse et la dépendance, la jeunesse et sa frivolité, ou encore la descendance et la mort qu'elle s'apprête à rencontrer ; ou comment accepter que le monde puisse tourner sans sa présence et son regard pour l'observer ? La fin de notre monde ne signifiant en rien la fin du monde.
Tout au long de ce livre, il s'agit aussi pour la narratrice de retracer les conseils de vie que lui prodiguait sa propre mère lorsqu'elle était enfant, sous forme de conte. Ce roman devenant alors un recueil nous rappelant la beauté, l'espoir, la stupidité et le côté éphémère de notre vie où le désir reste une force motrice pour avancer.
En découvrant cet auteur il me tarde d'en lire davantage tend il manie avec grâce la beauté des mots et la poésie de la langue française, avec un titre magnifique, qui annonçait déjà un moment magique, hors du temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   05 juin 2019
La solitude et le silence m’ont peut-être aidée à vivre aussi longtemps : je me suis économisée, mise en veille pour passer le plus de temps possible en moi. Aucun autre voyage ne me tentait. Mes souvenirs et mes livres étaient des fenêtres ouvertes, je n’ai en leur compagnie manqué ni de ciel ni de soleil.
Commenter  J’apprécie          303
LadybirdyLadybirdy   04 juin 2019
J’apercevais la croisée des chemins à la sortie du village, au-dessus de lui la voie ferrée, et sinueuse en son centre la rivière, comme un sourire sur le visage de la terre.
Commenter  J’apprécie          340
LadybirdyLadybirdy   05 juin 2019
C’est un câlin d’une tendresse inouïe, ces retrouvailles matinales avec son jardin. Le seul, le dernier, quand on est une vieille dame privée d’étreintes.
Commenter  J’apprécie          350
emi13emi13   16 août 2014
Ne demande ton chemin à personne , tu risquerais de ne plus pouvoir te perdre ............ ( rabbi Nachman de Bratslav )
Commenter  J’apprécie          190
LadybirdyLadybirdy   06 juin 2019
Vivre, c’est semer le mot « encore » dans toutes ses phrases, le mot du désir renouvelé, celui que l’on murmure après l’amour.
Commenter  J’apprécie          180

Videos de David Lelait-Helo (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Lelait-Helo
Maudites de David Lelait-helo et Olivier Coulon aux éditions Télémaque https://www.lagriffenoire.com/1085883-romans-maudites.html
• • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionstelemaque
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4253 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..