AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2743626933
Éditeur : Payot et Rivages (15/01/2014)

Note moyenne : 3.34/5 (sur 25 notes)
Résumé :
L’U.S. Marshal Raylan Givens s’apprête à faire parler la poudre, lorsqu’il se retrouve nu dans une baignoire,
en compagnie d’une jolie infirmière, qui s’apprête à prendre livraison de ses reins...
Personnage central du dernier roman d’Elmore Leonard, Raylan Givens était déjà apparu dans “Pronto”, “Beyrouth Miami” et “Quand les femmes sortent pour danser”. Il est également le héros de la série Justified.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
encoredunoir
  26 janvier 2014
Voici donc l'ultime roman d'Elmore Leonard qui vient plutôt bien boucler la boucle de l'oeuvre de ce romancier maintes fois adapté au cinéma où à la télévision. En effet, Raylan Givens, héros de ce roman était d'abord apparu dans deux (excellents) romans, Pronto et Beyrouth-Miami, puis dans une nouvelle, Mineurs (dans le recueil Quand les femmes sortent pour danser), cette dernière inspirant le point de départ de la série Justified dont Givens est le héros. Et Leonard de revenir à ce personnage après qu'il a connu le succès télévisuel (cinq saisons, une sixième annoncée), le replaçant dans son Kentucky natal où il était revenu dans Mineurs et où il évolue maintenant dans sa version télévisée.
On retrouve là, outre Raylan, la famille de dégénérés Crowe qui a essaimé de la Floride au Kentucky et dont deux des rejetons viennent de se lancer dans un nouveau trafic juteux consistant, avec la complicité d'une infirmière de bloc opératoire, à droguer des gens pour leur voler leurs reins pendant leur sommeil et les leur revendre le lendemain, ainsi que l'ancien ami devenu adversaire de Raylan, Boyd Crowder, devenu un homme de main de l'entreprise minière qui voudrait exploiter jusqu'à l'os le comté de Harlan.
Il est indéniable, on l'a déjà dit ici en parlant notamment de Djibouti et de Connivence avec l'ennemi, et Laurent Chalumeau l'avance aussi dans le n° 117 de la revue 813, que les derniers romans de Leonard sont sans doute moins bons que ceux qu'il avait pu écrire jusqu'il y a dix ou quinze ans , et, par bien des aspects, on pourrait sans doute dire aussi cela de ce Raylan à la construction un peu artificielle. Sorte d'amalgame de trois novellas mettant en scène d'abord les Crowe voleurs d'organes, puis Crowder et l'employée sans scrupule envoyée par la direction de la compagnie minière pour se débarrasser, définitivement parfois, de toute opposition à l'extension de l'exploitation, et enfin un gang de braqueuse et une jeune championne de poker, Raylan est incontestablement bancal à certains moments.
Pourtant en s'appuyant sur son personnage principal, ce marshall ultracool et futé, archétype du héros leonardien, et en le faisant se confronter à des truands tour à tour abrutis ou dotés d'une intelligence égale à leur vice, à des femmes fatales et à des manipulateurs se voyant plus malins qu'ils ne le sont, Elmore Leonard retrouve régulièrement dans ce roman le souffle qui portait ses meilleurs livres, les dialogues qui claquent, le trait d'humour qui tombe toujours à bon escient et cueille le lecteur là où il ne s'y attendait pas forcément.
Bref, si Raylan n'atteint pas le degré de perfection de romans comme Hors d'atteinte, Homme inconnu n° 89, La Brava ou Get Shorty, il se trouve être particulièrement recommandable ; une beau dernier tour de piste avant de baisser définitivement le rideau.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          114
bdelhausse
  03 novembre 2014
Ouvrir un livre d'Elmore Leonard, cela me fait toujours l'effet d'une malle dans un grenier avec plein de trucs dedans. On plonge les bras et on en ressort avec des objets improbables, mais on n'est jamais déçu.
Ecriture cash. Peu de remplissage. Beaucoup d'ellipses, de dialogues tronqués, il faut s'y faire. Leonard nous parle d'une Amérique profonde. Et de "tronches". Car il n'a pas son pareil pour camper les personnages en quelques traits, quelques répliques.
Elmore Leonard nous livre un roman "old school". Pas de structure alambiquée. Pas de flashbacks, de chapitres qui nous mettent dans la tête de psychopathes... d'ailleurs, des psychopathes et des tueurs en série, il n'y en a pas ici. On est dans le crime roots, la fraude, l'extorsion de fonds, le braquage, le deal de drogues... du concret. du vrai.
Pour les amateurs de séries TV, Raylan a servi de base à Justified. Elmore Leonard est "executive producer" de la série, largement teintée des oeuvres du maître. Mais on est quand même loin de la qualité du roman. Personnellement, j'ai du mal à accrocher (le choix de l'acteur pour Raylan, en fait).
Un bémol...? Oui, bien sûr. Elmore Leonard est mort en 2013, et ici il prend le pari (ou alors il a manqué de temps, on a collationné les textes non finis à sa place, mais le roman date de 2012) de composer le roman avec plusieurs enquêtes qui s'entrecroisent. Si on est loin du schéma "un roman-une histoire-un tueur-une enquête"... on a un manque de cohésion, un côté un peu décousu, et le rythme s'en ressent parfois. Je suis, par contre, un peu dubitatif sur le choix du titre, car si le marshall est clairement un personnage important, la brousse du Kentucky aussi. Les mines, les marais, les petits villages bouseux... tout cela apporte un sel incroyable au roman.
Un bon moment de lecture, donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fanfan50
  19 janvier 2015
C'est le 2ème livre que je lis de cet auteur. Toujours assez agréable à lire et très facile aussi à comprendre ! Une bonne détente devant un bon whisky ! ou un bourbon - enfin je plaisante car je ne suis pas portée là-dessus. le marshal Raylan a de bons réflexes et aussi plein d'humanité : il descend une femme, Layla, assistante en chirurgie, mais vraiment malgré lui ! Il aurait préféré l'envoyer en prison pour ses méfaits : elle a pris les reins de plusieurs personnes en bonne santé pour les revendre à un prix plus intéressant que la drogue. Une autre femme, Carol, a descendu un vieillard, Otis, qui venait rouspéter devant deux représentants de la compagnie minière de son coin pour comprendre pourquoi ils avaient dynamité un rocher juste au-dessus de sa maison ce qui l'avait pulvérisée ! Raylan pense d'abord que ce n'est pas elle car il ne conçoit pas qu'une femme puisse tuer de sang-froid et puis devant l'affirmation de Boyd, le collègue de Carol, il finit pas vouloir la mettre en tôle mais n'y arrive pas et le pire arrive mais pas de son fait ! Et finalement Raylan s'en sort très bien et se trouve même une équipière Ms Jackie Nevada, une as du poker qui souhaite se reconvertir. C'est plein de petites historiettes qui relancent l'intérêt de ce polar : "Un mélange punchy de roman policier et de sociologie minière du Kentucky" comme mis sur la couverture du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TelKines
  26 juillet 2017
Livre emprunté juste pour sa couverture représentant Timothy Olyphant (dont le nom de l'acteur est mal orthographié sur la 4ème de couverture…) dans son rôle de Raylan Givens dans la série télévisée Justified. Série que j'ai assez bien apprécié.
Raylan Given est un U.S. Marshall à la dégaine de cowboy, fin tireur, beau causeur, classe mais dangereux aussi. Muté de force du bureau de Floride, pour avoir refroidi un mafieux de manière un peu limite, pour retrouver son Kentucky natal, des mines où il a bossé et tenu des piquets de grève, et ainsi revoir son ex-femme et d'anciennes têtes, principalement des voyous. Des voyous pas spécialement bien méchants, pas non plus toujours intelligents. du petit voyou classique en quelque sorte !
Ce roman ne prend pas la tête, il s'agit de trois histoires qui s'emboîtent plus ou moins bien pour n'en faire qu'une seule. Vols de reins, problèmes d'une compagnie minière, et une disparition d'une étudiante autour d'affaires de hold-up. Notre cowboy a toujours le nez creux sur qui peut être le criminel, résoudre l'affaire et se sortir de quelques situations potentiellement dangereuses. Ce(s) recit(s), par sa construction et les ellipses, manque d'immersion, de cohérence, et de voyous plus sales, plus camés, plus rednecks.
Mais je compare peut-être ce bouquin un peu trop à la série où quelques personnages sont biens mieux construits. Où des situations sont aussi plus extrêmes. Et puis voir Boyd aussi lisse, cela me paraît étrange.
Bon en tout cas, ça se lit bien tranquille, à l'ombre d'un arbre à profiter de la fraîcheur estivale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zerojanvier
  21 juin 2015
De cet auteur, j'avais lu "Be Cool" et "Zigzag Movie", que j'avais plutôt apprécié. le ton de l'auteur, entre humour noir et polar rend la lecture sympathique.
Dans ce roman, j'ai retrouvé ce ton, mais aussi les défauts que j'avais déjà remarqué : beaucoup de personnages dont certains ne servent à rien et une propension à faire des dialogues très long sans rappel de qui a la parole, si bien qu'on ne sait plus qui dit quoi au bout d'un moment.
Là, il ne s'agit pas véritablement d'une histoire, mais plutôt de 3 nouvelles liées ensemble un peu à la zob, par le personnage central de Raylan, qui est soyons franc, au summum du cool! En revanche le lien entre les histoires est vraiment tiré par les cheveux, et je n'ai toujours pas compris la cohérence globale du récit.
Dommage, car l'ensemble laisse un goût agréable mais inachevé.
Lien : http://zerojanviersworld.blo..
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
LeMonde   11 février 2014
La narration d'Elmore Leonard n'a rien perdu de sa liberté ni les dialogues de leur drôlerie dans ce roman qui aligne une belle galerie de rednecks, de vamps et de barjots.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   02 novembre 2016
Il entendait, mais c'était comme s'il était complètement sous l'emprise d'un whisky de contrebande. Non, d'un vrai whisky. Avec l'alcool de contrebande, on a l'impression d'être quadriplégique et on n'ose pas parler. Avec le bourbon, on se sent vivant.
Commenter  J’apprécie          110
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   08 novembre 2016
- Celui-là c'est Billy le Kid.
- Il a cinquante ans au bas mot.
- Il a dû être Billy le Kid dans le temps, et ça lui est resté. On m'a dit qu'il a la réputation d'avoir tué des gens.
- Ça veut dire que personne l'a vu faire ?
- Ceux qu'il a tués, si.
Commenter  J’apprécie          80
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   08 novembre 2016
- L'uniforme du gars qui bat sa femme, lui dit Rita. Comme je suis pas ta femme, tu peux pas te mettre en colère et me frapper.
- T'es mon trésor. C'est à toi que je lègue mon affaire, mes champs, mes brins d'herbe, ma montagne... et mon magasin, tout.
- Le rêve de ma vie, tenir un magasin et être payée en coupons alimentaires. Tu me fais pas marcher, quand tu dis tout ce que je vais avoir ?
- Tu sais que mon coeur est pur. Tu hérites de tout, tout ce que je possède jusqu'au dernier cent.
- Tu seras le premier homme qui m'aura jamais donné quelque chose qui venait de son coeur. D'habitude, ça vient de plus bas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fanfan50fanfan50   18 janvier 2015
- J'ai du boulot. Un autre truc à régler.
- Oh, fit Bob, plus important que moi, hein ?
- Tout ce que je veux te dire, c'est de replanter le lopin d'Ed, de lui donner cinq cents dollars pour sa blessure à la jambe, son pied blessé, pour qu'il soit pas obligé de vendre Loretta à des réseaux de prostitution. Je t'interdis de poser tes pattes sur elle. Si tu fais tout ça, on est quittes. Autrement, je te coffre pour lui avoir tiré dessus.
- Vous vous fichez de moi ?" Bob avait l'air un peu surpris.
"On est deux, là. Vous avez un flingue sur vous, quelque part ?
- Ecoute, si je le sors, je te mets une balle dans le coeur avant que t'aies pu dégainer le tien. Ton copain, là, je vais attendre qu'il se réveille. Pourquoi tu l'as amené ?" Il vit Bob jeter un regard à l'autre. "Il est défoncé, reprit Raylan. Dis-moi que tu vas donner l'argent à Ed, comme ça je pourrai me remettre au travail. Je suis sur les traces d'une femme qui vole des reins pour les vendre.
- Ah ouais ? J'en ai entendu parler, de ça, la vente d'organes humains. Combien ça rapporte, un rein ?
- Dans les dix mille dollars, au tarif courant.
- Moi, je pourrais pas, dit Bob en secouant la tête et en replaçant son chapeau sur son crâne. Bon sang, aller charcuter à l'intérieur du corps d'un mec.
- Je pourrais pas, dit Bob en secouant la tête et en replaçant son chapeau sur son crâne. Bon sang, aller charcuter à l'intérieur du corps d'un mec.
- Je pourrais pas non plus, dit Raylan. Quel genre d'homme faut être, pour faire ça ?"
Il regarda Bob hausser les épaules, se disant peut-être qu'il pourrait le faire.
Raylan ajouta : "On peut pas tirer sur quelqu'un et lui arracher son carré d'herbe, Bob. Faut bien qu'il gagne sa vie."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TelKinesTelKines   26 juillet 2017
Il freina pour rouler au ralenti en passant à la hauteur d'un panneau cloué sur un arbre. On y lisait :

IL EST INTERDIT DE
Pénétrer sans autorisation
Chasser
Pêcher
Rouler en 4 x 4
Faire du tourisme
IL EST INTERDIT DE TOUT FAIRE

Raylan dit : « "Les contrevenants s'exposent à des poursuites judiciaires", mais y a rien qu'interdit d'enquêter sur ce qu'est peut-être un meurtre, alors on risque rien. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Elmore Leonard (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elmore Leonard
Chronique animée par Fabien Delorme, consacrée aux grands noms de la littérature policière, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour sa troisième chronique, le 20 avril 2016, Fabien aborde l??uvre d'Elmore Leonard.
Fabien Delorme est aussi conteur. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://www.fabiendelorme.fr/ Ou sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/fabiendelormeconteur
La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62
autres livres classés : kentuckyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les titres des romans d'Elmore Leonard

Quel est le titre correct ?

Be good
Be bad
Be cool
Be quiet

15 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Elmore LeonardCréer un quiz sur ce livre