AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848050713
Éditeur : Sabine Wespieser (07/05/2009)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 56 notes)
Résumé :
Apercevant des flammes derrière une dune qu'elle longeait au gré de ses pérégrinations, la narratrice s'arrête. A la lisière de l'incendie, recroquevillé sous une couverture, un homme prostré contemple le sinistre. Intriguée, la femme accepte de rester près de lui. En rupture de ban, elle vient de quitter un poste de veilleuse de nuit dans un hôtel parisien. Elle a également rompu avec l'homme qu'elle aimait. Les personnages des romans de Modiano, qu'elle a intégral... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
carre
  01 mai 2012
Une femme roulant sans but en bord de mer aperçoit derrière une dune une maison en prise aux flammes. Là, elle découvre un homme assis, apaisé, les deux inconnus vont partager ce moment unique en libérant la parole de l'inconnu. La narratrice qui lit les romans de Modiano s'appuie sur la fiction pour appréhender la réalité.
Roman d'atmosphère, de sensations, bercé par une nostalgie et une mélancolie qui vous touche, d'un écriture simple et chaleureuse, Lesbre nous embarque dans ces bouts de vie avec une délicatesse pleine de charme pour un livre qui pour rendre hommage à Modiano pourrait s'appeler "Villa triste".
Commenter  J’apprécie          180
Palmyre
  22 avril 2013
Parfois la rencontre d'une personne qui nous est totalement inconnue nous poussent à livrer ou ressortir des secrets enfouis dans notre mémoire.
Michèle Lesbre nous dévoile les pensées d'une femme perdue qui vient de rompre avec son amant. Elle voit alors resurgir son passé au hasard de son périple avec la rencontre d'un homme.
J'ai eu beaucoup de difficulté avec la première partie du livre, trop de retours en arrière entre les deux personnages, heureusement, j'ai pu apprécier la fin plus abordable pour moi.
Commenter  J’apprécie          130
rotko
  04 avril 2017
Sur le sable chez Folio (et Sabine Wespeiser).
Les similitudes de départ entre le film de Rebollo, ("la femme sans piano") et le livre de Michèle Lesbre sont patentes : une femme en « errance » rencontre un homme lui aussi à la dérive. Chacun d'eux traîne des souvenirs dramatiques, surtout l'homme qui se sert de la femme comme d'une écouteuse.
A vrai dire, elle se perd elle-même dans ses souvenirs, et depuis un certain temps vogue dans un monde irréel, engendré par la lecture des romans de Modiano. Tout le présent devient brumeux et ouaté, avec des drames passés, de mauvais souvenirs d'amours parentales, clandestines, mais devinées.
La narratrice donne à ceux qu'elle rencontre dans sa vie des patronymes puisés chez Modiano, elle se rappelle différents romans, les noms d'hôtels, les personnalités ambiguës aux rôles louches, et en même temps que ses propres souvenirs, reviennent des phrases, des titres etc. On révise son Modiano.
« J'ai de nouveau besoin de souffler, besoin d'une pause. Tandis qu'il rangeait les photographies de sa mère, je lui ai cherché un nom parmi ceux des personnages de mes lectures histoire d' alléger cette interminable attente d'une fin quelconque à ses confidences. Mais je savais trop de choses sur lui, de sa vie, aucun ne me convenait et je ne le voyais pas trop non plus dans un roman de Modiano, trop de déballage. »
dit la narratrice, mais risque aussi de penser le lecteur...
Je crois que Michèle Lesbre a trop chargé sa barque : événements privés liés à l'histoire collective, drames de l'enfance maltraitée par le monde adulte, références explicites et implicites avec phrases en italiques.
Si les acteurs se perdent dans leur passé, le lecteur lui-même risque de s'égarer, à moins qu'il ne ressente l'envie d'aller prendre l'air…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lagagne
  23 février 2015
Un livre déroutant, oui, tellement déroutant qu'il m'a perdu. Je ne savais plus qui racontait, où cela se passé, qui étaient les personnages... Je l'ai lu jusqu'au bout, pensant qu'à un moment j'allais raccrocher...mais non. Cela ne veut pas dire que ce roman manque de qualités (l'écriture est belle) mais juste qu'il n'était vraiment pas pour moi.
Commenter  J’apprécie          80
CelineCDI
  19 février 2013
Une femme, qui erre sur une route le long d'une plage pour oublier les fantômes du passé, aperçoit un incendie dans la dune. Elle se rend sur les lieux, une maison est en flammes et à côté, un homme regarde, c'est lui qui a mis le feu. Il commence à lui raconter les souvenirs que lui évoque cette maison, à différents moments de sa vie, pourquoi il a voulu y mettre fin, et elle l'écoute, jusqu'au petit jour, assise sur le sable, tout en pensant à son propre passé...
Encore un très beau roman de Michèle Lesbre, variation sur le thème de l'amour, du passé, du souvenir, de la mémoire. Un belle rencontre entre deux êtres un peu étranges, comme hors du temps, l'un qui parle, qui raconte, l'autre qui écoute et qui suit son propre chemin de pensée. Un huis-clos prenant, le temps d'une nuit, et un voyage à travers des vies bouleversées, qui s'épanchent pour se soulager... J'ai moins aimé que "Le Canapé Rouge" (moins limpide, je ne savais plus parfois qui parlait) mais je suis sensible à la qualité littéraire de ce texte, extraordinaire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
cathcorcathcor   26 octobre 2013
On croit que les histoires se déroulent avec une sorte de logique, un début et une fin, on fait semblant de ne pas savoir qu'elles sont là tout entières depuis le début, avec leur commencement et leur chute. Mais il faut se mentir un peu.
Commenter  J’apprécie          60
ClarissaDallowayClarissaDalloway   16 avril 2010
Je pensais que nous étions, lui et moi, comme deux rescapés d’une catastrophe, deux naufragés qui tentaient l’un et l’autre de se réveiller d’un cauchemar.
Commenter  J’apprécie          40
Lucie16Lucie16   03 mars 2012
J’ai eu peur soudain de m’égarer sur les chemins tortueux de la mémoire, les trous dans le temps, les petites déchirures qui se creusent peu à peu dans la trame des jours.
Commenter  J’apprécie          30
PalmyrePalmyre   20 avril 2013
Il faut laisser les gens vivre leur vie.
Commenter  J’apprécie          130
MagreeteMagreete   21 janvier 2014
On croit que les histoires se déroulent avec une sorte de logique, un début et une fin, on fait semblant de ne pas savoir qu'elles sont là toutes entières depuis le début, avec leur commencement et leur chute. Mais il faut se mentir un peu. (p 121)
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Michèle Lesbre (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michèle Lesbre
https://www.librairiedialogues.fr/livre/10978327-chere-brigande-lettre-a-marion-du-faouet-michele-lesbre-sabine-wespieser 5 questions posées à Michèle Lesbre qui nous parle de son livre "Chère brigande, lettre à Marion du Faouët" paru aux éditions Sabine Wespieser. Questions posées par Morgane Ollivier. Réalisation : Ronan Loup.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3409 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..