AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258093430
Éditeur : Les Presses De La Cite (07/03/2013)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Environs de Londres, de nos jours. Après avoir subi plusieurs semaines d’intimidation, deux femmes âgées sont assassinées à quelques jours d’intervalle. Selon la police, ces crimes portent la signature du même auteur.
Non loin de là, Gillian Ward mène une existence apparemment sans histoire avec sa famille. Une vie parfaite aux yeux de Samson Segal, son voisin.
Obsédé par Gillian, ce marginal passe ses journées à la suivre et à épier ses moindres faits... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  01 juillet 2015
Gillian et Tom Ward mènent une vie confortable en compagnie de leur fille de 12 ans, Becky. Gillian s'ennuie un peu dans son rôle de femme au foyer et maman, même si son amie Tara, procureur, est toujours là pour l'épauler ou la distraire. Lorsque John, entraîneur de handball de Becky, une belle bête virile, un séducteur qui redoute la sédentarisation tant géographique que sentimentale, lui avoue son amour pour elle, Gillian franchit le pas de l'adultère, sans tenir compte d'une accusation de harcèlement qui l'a obligé quelques années auparavant, à interrompre sa carrière au sein de la metropolitan police. Samson quant à lui, est un homme de 35 ans, voisin des Ward, au chômage. Il cohabite difficilement avec son frère et sa belle-soeur, dans une maison héritée de sa mère. Timide, maladroit, peu aidé par son physique banal, rougissant et bégayant facilement, il ne parvient pas à trouver une copine, et ne sachant comment utiliser son temps libéré par l'absence de travail, se promène, épie ses voisins et surtout voisines.

Aussi, lorsque 3 crimes sont commis, dont un qui touche Gillian de près, il devient le suspect idéal. C'est le moment de parler du policier chargé de l'enquête : l'inspecteur Fielder, qui n'occupe pas le devant de la scène dans ce roman. En effet, bien loin des techniques scientifiques habituellement utilisées qui ne semblent pas être parvenues à sa compétence, Fielder fonctionne à l'intuition, il émet des hypothèses en trouvant sa coéquipière très séduisante.

Voilà brièvement présentés les personnages principaux, auxquels il convient d'ajouter bon nombre de personnages secondaires. Habilement, Charlotte Link brouille les codes du polar. Ce n'est pas un policier qui résoudra l'énigme mais John, qui menant des recherches parallèles tout en cachant chez lui un suspect en fuite, découvrira des éléments essentiels qui échappent à la mollassonne police.

Il s'agit d'un roman qui pèse 727 pages et se laisse lire facilement, je n'irai pas jusqu'à dire trop facilement. L'auteure maîtrise son sujet, elle sait parfaitement susciter une impatience chez le lecteur et sait instiller des informations qui trouvent toutes leur utilité. L'utilisation d'éléments romanesques lui permet également de rallier à sa cause littéraire un lectorat féminin, qui s'identifie à Gillian, empêtrée dans sa relation avec John tout en éprouvant les affres de la culpabilité envers Tom et Beckie. Il s'agit d'une petite musique (de chambre) bien connue mais toujours tellement efficace !

Personnellement, j'ai ressenti une petite lassitude au milieu du roman, disons durant environ 200 ou 300 pages. Une fois commis les crimes, les personnages bien campés, j'ai trouvé long que des faits soient racontés plusieurs fois, par des témoins différents. C'est une bien petite restriction, car dans l'ensemble j'ai passé un moment distrayant. Comme les vacances approchent, peut-être s'agit-il d'une lecture dite “de plage”, ou si vous voyagez en train, d'une lecture dite “de gare”. Je me demande pourquoi n'existe pas l'appellation lecture “de sports d'hiver” puisqu'il neige beaucoup dans “Une femme surveillée”.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
LunaZione
  21 août 2015
Ça faisait trèèèèèès longtemps que je n'avais pas lu de Charlotte Link, pourtant ce ne sont pas ses livres qui manquent dans ma PAL ! du coup, l'autre jour, quand je me suis enfin décidée à renouer avec son univers, je n'avais que l'embarras du choix ;)
J'ai passé un bon moment avec Une femme surveillée et ai retrouvé tous les ingrédients que j'aime dans l'univers de l'auteure : une histoire douce et inquiétante, pas ou peu de flics : on vit l'histoire de l'intérieur, des relations bien menées entre les personnages (famille, amour, amitié : parfois, l'on oublie qu'on est au coeur d'une histoire de meurtre !).
Par contre, j'ai été assez dérangée que l'histoire se passe à Londres, ça m'a fait bizarre sachant que l'auteure est allemande : je ne peux pas m'empêcher de penser que ce roman aurait été encore mieux si Charlotte Link l'avait situé dans un pays qu'elle connait sur le bout des doigts (cela dit, ça ne veut pas dire qu'elle n'a jamais vécu au Royaume-Uni !).
La chute m'a bien plu : je n'avais pas du tout deviné le coupable, même si, une fois qu'on le sait, ça parait évident. Habituellement, je ne suis pas mauvaise à ce petit jeu-là, mais je suis tombée dans tous les pièges de l'auteure ! Bref, la découverte a été aussi surprenante que bonne !
Le personnage de Gillian m'a bien plu : on sent que la jeune femme est assez désemparée avec tout ce qu'il se passe dans sa vie... Entre sa fille en pleine crise d'adolescence, son mari qui la délaisse, le beau gosse du coin qui lui fait des avances et Samson qui l'épie, elle a de quoi être perdue ! Cela dit, elle arrive plutôt bien a gérer sur tous les fronts et a donner le sens qu'elle souhaite à sa vie.
Samson est un personnage qui se révèle étonnamment sympathique : je me suis assez rapidement prise d'affection pour ce bonhomme que tout le monde rejette. Même si ça ne se voit pas au premier coup d'oeil et qu'il fait des choses assez étranges, il est très attentionné d'une certaine façon.
Encore une fois, j'ai beaucoup apprécié l'écriture de Charlotte Link. J'apprécie notamment le fait qu'elle nous laisse entrevoir la vie des victimes avant les différents meurtres afin de les connaitre un peu. de même, j'aime beaucoup le ton personnel qu'elle a donné à cette histoire ce qui fait que l'on vit l'enquête sans pour autant être obnubilé par celle-ci.
Un roman très agréable.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
coquinnette1974
  29 juin 2017
Une femme surveillée est un très bon roman que j'ai lu très rapidement.
Charlotte Link a le chic pour nous mettre sur de fausses pistes et pour nous étonner de la première à la dernière page.
J'ai beaucoup aimé le personnage central : Gillian. C'est une femme touchante, attachante et aussi un peu paumée.
Je me suis vite rendue compte que beaucoup de questions se posent, il y a de multiples possibilités et finalement j'ai été stupéfaite par le dénouement.
J'avoue que je ne m'attendait pas du tout à ça ! L'auteur est vraiment douée pour nous bluffer ; quel talent : )
Je mets cinq étoiles à ce roman, que j'ai beaucoup aimé.
Commenter  J’apprécie          100
Mag8134
  12 octobre 2014
« Une femme surveillée », de Charlotte LINK

Le mot de l'éditeur :
Environs de Londres, de nos jours. Après avoir subi plusieurs semaines d'intimidation, deux femmes âgées sont assassinées à quelques jours d'intervalle. Selon la police, ces crimes portent la signature du même auteur.
Non loin de là, Gillian Ward mène une existence apparemment sans histoire avec sa famille. Une vie parfaite aux yeux de Samson Segal, son voisin. Obsédé par Gillian, ce marginal passe ses journées à la suivre et à épier ses moindres faits et gestes. Quand Tom, le mari de Gillian, est retrouvé mort dans leur maison, tué par l'arme ayant servi aux meurtres des deux vieilles dames, tous les soupçons se portent sur Samson, le guetteur.

Mon avis :
J'ai lu de nombreux livres de Charlotte LINK car j'apprécie l'ambiance qu'elle crée.
Je m'étais néanmoins un peu lassée de certaines caractéristiques récurrentes (une femme dans une mauvaise période de sa vie sentimentale, qui ne fait pas toujours les bons choix, jusqu'à ce qu'elle se prenne en main, grâce à sa force de caractère), du rythme assez lent et de la baisse du suspens.
Pour « Une femme surveillée », j'ai été agréablement surprise. J'ai retrouvé cette ambiance que Charlotte LINK sait si bien créer et je tournais les pages les unes après les autres car je voulais trouver les points communs entre les personnages ainsi que le coupable. Je voulais aussi savoir si l'héroïne allait s'en sortir, comment, grâce à qui... Bref, aucune lassitude et beaucoup d'intérêt.
Je conseille donc cette lecture à ceux qui aiment plonger dans un livre, en prenant le temps de découvrir de multiples personnages et de chercher le coupable ainsi que ses motivations. Par contre, si vous aimez les actions, la rapidité et les descriptions sanglantes, passez votre chemin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
natlitou
  28 juillet 2013
Dans les environs de Londres, Gillian Ward semble mener une vie agréable : réussite sociale, jolie maison, gentille famille...
Un de ses voisins, Samson Segal, ne connaît pas cette chance : il vit dans la maison héritée de ses parents avec son frère Gavin et sa belle-soeur Millie, belle-soeur qui ne le porte pas du tout dans son coeur et aimerait beaucoup qu'il déménage...Sans emploi, il passe ses journées à espionner son voisinage...
Carla Roberts puis Anne Westley, deux femmes d'un certain âge et socialement très isolées sont retrouvées assassinées. Les premiers éléments de l'enquête indiquent qu'avant de passer à l'acte, le meurtrier rôdait autour de ses victimes pendant plusieurs semaines...Gillian serait-elle la prochaine victime ?
Un suspense psychologique qui s'intensifie au fil des pages (il m'a été difficile de ne pas pouvoir lire les 150 dernières pages d'une traite !) et un dénouement difficile à deviner...Charlotte Link sait sans aucun doute créer des atmosphères inquiétantes !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
AuroraeLibriAuroraeLibri   16 août 2019
On s'éloignait très vite de la normalité quand on se levait seule le matin, qu'on prenait seule son petit déjeuner avant de passer la journée à lire et à regarder la télévision dans son petit appartement, ne faisant plus que rarement l'effort de sortir pour une petite promenade avant de revenir manger seule le soir et se réinstaller devant la télé. On perdait le contact avec ceux dont la vie quotidienne comportait un travail, des collègues, un conjoint, des enfants, avec toutes sortes de soucis et de problèmes, mais aussi de joies. Peut-être les autres la trouvaient-ils déjà bien plus bizarre qu'elle ne s'en rendait compte elle-même.

Dimanche 22 novembre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
namelessnameless   25 juin 2015
Non, pour moi, toute famille est sacrée. Je trouve terrible la rapidité avec laquelle les gens se séparent aujourd'hui, divorcent et se précipitent vers une nouvelle relation. Comme si le mariage n'était qu'une simple étape agréable, que l'on quitte dès que quelque chose marche moins bien.

Page 186 - Editions France-Loisirs
Commenter  J’apprécie          160
namelessnameless   24 juin 2015
Il avait lu des articles sur des accros à l'ordinateur qui menaient une vie parallèle sur Second Life, et de fait, il sentait là une parenté très proche avec ses propres motivations. Avoir une autre existence à côté de sa vie réelle. Entrer en imagination dans le destin d'autrui. Se glisser dans des rôles. (...) Cela apportait de la lumière, de la gaieté dans son quotidien.

Page 45 - Editions France Loisirs
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
namelessnameless   24 juin 2015
Tom détestait la voir fumer. Il lui exposait régulièrement tous les inconvénients du tabac, et il avait raison, bien sûr. Au Nouvel An, comme d'habitude, elle prendrait la résolution d'arrêter définitivement.
Et comme d'habitude, elle n'y arriverait pas.

Page 86 - Editions France loisirs
Commenter  J’apprécie          130
namelessnameless   26 juin 2015
Je ne suis pas très patiente avec ces épouses fortunées qui s'ennuient, et qui cultivent leurs problèmes pour avoir au moins de quoi s'occuper.

Page 355 - Editions France Loisirs
Commenter  J’apprécie          190
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
253 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre
.. ..