AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782842194420
187 pages
La Baleine (28/02/2008)
2.83/5   9 notes
Résumé :

Août 2005. L'ouragan Katrina est sur le point de frapper la Louisiane. Dans l'ambiance lourde qui précède l'orage et pèse sur Big Easy, Hugo van Helsing va devoir affronter les anciens dieux vaudous. Des ruelles ténébreuses du Vieux Carré à la maison des Van Helsing qui dissimule ses secrets, des tombes pourrissantes du Cimetière n°1 aux marais fétides du bayou, c'est toute La Nouvelle-Orléans qu... >Voir plus
Que lire après Crépuscule vaudouVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Le réflexe de Pavlov a encore fonctionné devant la couverture de Crépuscule vaudou, de J.M Lofficier, qui a pour cadre La Nouvelle-Orléans. Je prends le train en marche, car il s'agit d'une collection, Club van Helsing, et la quatrième de couverture annonce la couleur: "Club van Helsing: un monstre, à chaque fois un match arbitré par l'un des plus fameux auteurs français issus du polar ou de l'imaginaire ». Ici, Hugo, rejeton de l'illustre lignée des van Helsing, débarque en Louisiane pour les obsèques de son oncle Oshiver peu avant le passage de l'ouragan Katrina. Très vite, il prend conscience que la mort de son parent n'est pas due au hasard, mais s'inscrit dans un vaste complot qui le dépasse. Des forces puissantes vont s'affronter dans le Vieux Carré, le cimetière,ou bien encore dans le quartier historique de Bayou Saint-John.

Crépuscule vaudou est un récit bien construit et divertissant qui utilise les ingrédients traditionnels de l'Horreur, la possession, les rites ancestraux, les zombis griffant le sol de leurs ongles répugnants, sur fond de lutte entre le Bien et le Mal, d'amitié indéfectible et de filiation salvatrice. Lofficier réinscrit le vaudou, devenu un élément incontournable de la pop culture (American Horror Story Coven, Supernatural, La porte des secrets…) dans ses racines politico-historiques, et c'est ce qui fait tout le sel de ce sympathique roman. Comme autrefois, à Saint-Domingue, des individus condamnés par des sociétés secrètes connaissent une destinée plus cruelle que la mort elle même afin de servir d'autres desseins. Dans ce Crépuscule vaudou, des puissances occultes officient pour les puissants, riches d'un savoir qui puise sa force dans l'histoire de l'Afrique et de la République d'Haïti. Houngans et Mambos tantôt bras spirituels du pouvoir (Indépendance de Saint-Domingue, Papa Doc…) tantôt victimes (Dessalines) s'agitent au coeur de la Louisiane, et la dynastie van Helsing, dont on peut lire la généalogie en fin de volume, les connaît apparemment très bien. Et oui, une lignée qui a fondé la colonie hollandaise de New Amsterdam, a participé à la bataille de la Nouvelle-Orléans avec Jean Lafitte, a convolé en justes noces avec la Voisin (celle des poisons), veille sur notre salut. « Tu es un digne représentant de notre famille. Tu as en toi le potentiel d'être peut-être le plus grand des van Helsing. » On verrait bien une adaptation cinématographique de ce roman sans prétention tellement divertissant que j'ai fini tous mes M&M's.
Commenter  J’apprécie          275
Notre monde, notre époque, enfin quasi le/la notre, avec juste quelques monstres en plus ;).

Le concept des bouquins de la série "Club van Helsing" (dirigée par Xavier Mauméjean) est simple : "un monstre, un chasseur, à chaque fois un match arbitré par l'un des plus fameux auteurs français issus du polar ou de l'imaginaire".

Il y a même un site dédié au Club ici : http://www.c-vh.org

La saison 1 (8 volumes) avait été relativement inégale avec quelques épisodes sympas : "Cold Gotha" (Guillaume Lebeau), mon préféré : "Mastication" (Jean-Luc Bizien), "Question de Mort" (Johan Heliot un auteur fort sympathique de par chez moi que j'ai croisé lors d'une grande manifestation autour de la littérature de l'imaginaire).
On avait eu droit à un roman médiocre (AMHA) de Philip le Roy (cf. mes autres critiques de la série cvh), "Leviatown".
Et un que j'ai trouvé particulièrement mauvais de Maud Tabachnik : "Tous ne sont pas des Monstres".

Comme quoi le concept initial s'il part d'une bonne idée, ne se concrétise pas forcément, à savoir qu'un écrivain français de renom à qui on attribue une thématique fixée, n'écrit pas forcément un chef d'oeuvre...

Dans le premier épisode de cette nouvelle saison : "Crépuscule Vaudou", c'est bien évidemment aux rituels vaudou que Hugo van Helsing va être confronté.

2 moments forts dans ce bouquin :

- le début, c'est à dire les 3 premières pages qui commencent très forts comme le montre le cours extrait suivant tiré de la toute première page : "Mandy venait de se décider à plaquer son copain Tim quand la première balle lui arracha le côté gauche du visage."

- La fin avec la généalogie détaillée des van Helsings américains.

Entre les deux, une intrigue linéaire impliquant pèle mêle : le vaudou, des zombies, l'ouragan Katrina, un nouvel ennemi du club, une nouvelle menace planétaire et un complot ...
Aucun suspens, même la traitrise d'un des personnages est téléphonée pour tout bon amateur de thriller...

Clairement pas un chef d'oeuvre (mais aucun des romans de la série n'en est un), peut être pas non plus le plus mauvais de la série, mais un roman médiocre sur lequel on peut faire l'impasse sans risque.
Commenter  J’apprécie          20
Très bonne ambiance.
C'est la plus grande qualité de ce court roman: l'ambiance de la Louisiane et de la Nouvelle Orléans est excellemment écrite. On y est vraiment et on a très envie d'y aller faire un tour malgré les événements, l'histoire se déroulant lors du passage de l'ouragan Katrina. Et oui, c'est un coup de la magie vaudou.
Tout ce qui tourne autour de cette magie et des péripéties que subissent les personnages est très sympa à lire. Encore une fois, l'auteur fait très bien ce qu'il a à faire et on est toujours dans l'action.
Là où il pêche, c'est dans les personnages. Ils ne sont pas particulièrement intéressants et on est plus attaché au déroulement de l'histoire qu'à ce qui les motive.
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : vaudouVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (20) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3654 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *}